CHYPRE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

CHYPRE : quelques données-clés.
Nom officielRépublique de Chypre (CY) ; République turque de Chypre du Nord
Chef de l'État et du gouvernementNicos Anastasiades (depuis le 28 février 2013) en République de Chypre ; Ersin Tatar (depuis le 23 octobre 2020) en République turque de Chypre du Nord
CapitaleNicosie
Langues officiellesgrec, turc en République de Chypre ; turc en République turque de Chypre du Nord
Unité monétaireeuro (EUR) en République de Chypre ; livre turque (TRY) en République turque de Chypre du Nord
Population1 346 000 (estim. 2022) 2
Note : Inclut de 160 000 à 170 000 immigrés (principalement originaires de Turquie). Exclut environ 2 600 soldats britanniques stationnés dans les bases militaires britanniques de la République de Chypre et 920 casques bleus de l'ONU
Superficie (km2)9 251

Histoire

Du haut Moyen Âge à la conquête ottomane

Au Moyen Âge, comme durant la période antique, Chypre n'échappe pas aux contraintes économiques et politiques qui insèrent l'île à l'histoire du continent auquel elle appartient : soumise, ou non, aux pouvoirs dominant le Proche-Orient, Chypre vit des relations étroites qu'elle entretient avec les côtes syro-palestiniennes, micrasiatiques ou égyptiennes, demeurant, par ailleurs, un carrefour majeur des routes maritimes en Méditerranée.

Chypre, province byzantine

De manière symbolique, le ive siècle est passé dans la mémoire des chroniqueurs comme une période de profonds bouleversements, au moment où l'Empire romain d'Orient prend forme. Une série de catastrophes naturelles secoue l'île, tels les violents séismes de 332, 342 et 365, qui détruisent les anciennes cités de Salamine, Paphos et Kourion, provoquant l'intervention directe du pouvoir impérial dans les programmes de reconstruction des édifices ; grâce aux initiatives de Constance (337-361), fils de l'empereur Constantin, Salamine est relevée de ses ruines et promue capitale de la province, sous le nom de Constantia. Progressivement, les conditions économiques générales sont rétablies et rendent une certaine prospérité à l'île, essentiellement perceptible à travers l'activité des échanges, sur le littoral, en milieu urbain.

L'assistance directe des empereurs se traduit aussi par la protection accordée à l'Église de Chypre. Si le passage de sainte Hélène, mère de Constantin, dans l'île relève de légendes tardives, l'épisode annonce l'action décisive des empereurs dans la vie des institutions ecclésiastiques insulaires ; au terme de plusieurs crises et conciles (431, 485-489), l'Église est détachée du ressort du patriarcat d'Antioche et élevée au rang d'archevêché indépendant (autocéphale). Dès lors, la foi chrétienne, introduite dès la fin des années 40 par l'évangélisation des apôtres Paul et Barnabé, se diffuse sans entraves à travers l'île ; elle se manifeste par l'édification de basiliques paléochrétiennes – une trentaine datée des ive-vie siècles –, par la participation de prélats aux grandes controverses théologiques – saint Spyridon de Trémithonte, saint Épiphane de Salamine au ive siècle –, par l'essor de l'érémitisme et du monachisme : autant de facteurs conférant à Chypre le caractère d'une « île sainte », terre de refuge pour les chrétiens du Proche-Orient menacés par les guerres perses, puis par l'expansion arabe, ce dont témoigne saint Jean l'Aumônier, patriarche d'Alexandrie, qui regagne son pays natal, dans les années 610.

L'apparition de la puissance militaire arabe en Méditerranée, au viie siècle, constitue le principal facteur de déstabilisation del'autorité byzantine sur Chypre, amplifiant les effets de crises économiques qui réduisent le dynamisme des activités urbaines au profit des zones rurales. Placée sous la menace directe de la flotte arabe, dont la première violente expédition (648-649) conduit à la destruction de cités littorales, l'île fait l'objet de traités entre pouvoirs califal et impérial, régulièrement renouvelés et rompus. Ces renversements de situation malmènent la population insulaire : du milieu du viie siècle au début du xe, les Chypriotes sont emmenés, par milliers, en captivité en Syrie-Palestine, alors que l'empereur Justinien II ordonne leur déportation sur la côte de la mer de Marmara, entre 691 et 698. Cette longue période de rivalité voit les insulaires verser tribut tantôt aux Arabes, tantôt aux Byzantins, parfois en vertu d'accords officiels entre les deux pouvoirs rivaux. Durant ces trois siècles de troubles, Chypre demeure province byzantine et, du fait de sa position frontalière, échappe aux persécutions lancées par les empereurs iconoclastes (725-843), accueillant prélats et moines hostiles à la politique impériale.

Le rétablissement complet de la domination byzantine sur l'île intervient au terme d'une expédition navale lancée vers 965 ; Chypre est alors pleinement réintégrée à la structure administrative et militaire de l'Empire, placée sous le gouvernement d'un stratège, puis, à partir du milieu du xie siècle, d'un dux, nommé, le plus souvent, parmi les membres de familles émine [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 16 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Médias

Chypre : carte physique

Chypre : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Chypre : drapeau

Chypre : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Lefkara

Lefkara
Crédits : Walkabout Photo Guides/ Shutterstock.com

photographie

Caterina Cornaro, reine de Chypre

Caterina Cornaro, reine de Chypre
Crédits : Cameraphoto/ AKG-images

photographie

Afficher les 9 médias de l'article

Écrit par :

  • : visiting lecturer, Department of Turkish and Middle Eastern Studies, University of Cyprus
  • : docteur en histoire du xxe siècle de l'Institut d'études politiques, Paris, journaliste, membre du comité de rédaction de la revue Confluences Méditerranée
  • : professeur d'histoire médiévale à l'université de Rouen
  • : maître assistant à l'université de Toulouse-Le-Mirail, expert de l'Organisation des Nations unies à Chypre

Classification

Autres références

«  CHYPRE  » est également traité dans :

CHYPRE, chronologie contemporaine

  • Écrit par 
  • Universalis

Tous les événements politiques (élections, conflits, accords, …) et les faits économiques et sociaux qui ont marqué l’histoire contemporaine du pays jusqu’à aujourd’hui. […] Lire la suite

ASIE (Géographie humaine et régionale) - Espaces et sociétés

  • Écrit par 
  • Philippe PELLETIER
  •  • 23 140 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La limite Europe-Asie »  : […] La limite occidentale de l'Asie est celle qui soulève le plus de problèmes géographiques. Elle pose intrinsèquement et relativement la question de la limite orientale de l'Europe, que l'élargissement politique et économique de l'Union européenne a relancée depuis l'effondrement du bloc soviétique. Le consensus est loin de régner à ce sujet, bien que la géographie soit régulièrement convoquée de f […] Lire la suite

CHRISTOFIAS DIMITRI (1946-2019)

  • Écrit par 
  • Christophe CHICLET
  •  • 683 mots

Homme politique chypriote, président de la République de Chypre de 2008 à 2013, Dimitri Christofias a été le premier communiste à diriger un pays membre de l’Union européenne. Il a gravi tous les échelons de son parti pour en devenir le secrétaire général, un parti très orthodoxe sur le plan idéologique, mais très libéral dans sa pratique. Dimitri Christofias est né à Kato Dikomo dans le district […] Lire la suite

CLÉRIDÈS GLAFCOS (1919-2013)

  • Écrit par 
  • Christophe CHICLET
  •  • 730 mots

Président de la République de Chypre de 1993 à 2003, Glafcos Cléridès (ou Glafkos Kliridis) est né le 24 avril 1919 à Nicosie, capitale de l’île de Chypre, alors colonie britannique. Son père, Ioannis Kliridis, était avocat et participait à la vie politique de la communauté chypriote grecque de l’île, laquelle représentait à l’époque plus de 80 p. 100 de la population. Glafcos Cléridès s’engage v […] Lire la suite

DENKTASH RAUF (1924-2012)

  • Écrit par 
  • Melinda C. SHEPHERD
  •  • 302 mots

Homme politique chypriote turc, Rauf Denktash s'est battu durant toute sa vie pour tenter de trouver une solution binationale à la « question chypriote » et pour la reconnaissance internationale de la République turque de Chypre du Nord, proclamée unilatéralement en 1983, dont il fut le président de facto (sous divers titres) de février 1975 à avril 2005. Rauf Denktash est né le 27 janvier 1924 à […] Lire la suite

FRONTIÈRE

  • Écrit par 
  • Guillaume LACQUEMENT
  •  • 6 356 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Intensité des conflits frontaliers »  : […] Les conflits frontaliers se distinguent ainsi par leurs enjeux, mais aussi par leur intensité selon un gradient qui va de la frontière bornée et reconnue au front, c’est-à-dire à la zone de contact entre deux belligérants, en passant par la contestation diplomatique et juridique. Les frontières « chaudes » se caractérisent par une conflictualité intense qui prend la forme d’affrontements militair […] Lire la suite

GRIVAS GEORGES (1898-1974)

  • Écrit par 
  • Nikos ATHANASSIOU, 
  • Liliane PRINCET
  •  • 840 mots
  •  • 2 médias

Après des études secondaires au gymnase panchypriote de Nicosie, Georges Grivas, né à Trikomo (Chypre), opte pour la nationalité grecque et suit les cours de l'Académie militaire d'Athènes, dont il sort en 1919 lieutenant d'artillerie. En 1926-1927 puis en 1932-1934, il suit des stages de perfectionnement à l'École supérieure de guerre de Paris. Il est chargé des cours de tactique à l'École d'appl […] Lire la suite

KYPRIANOU SPYROS (1932-2002)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 134 mots

Homme politique chypriote. Avocat formé au Royaume-Uni, Spyros Kyprianou devient le ministre des Affaires étrangères de M gr  Makarios III, premier président de Chypre, lorsque l'indépendance de l'île est proclamée en 1960. Il démissionne de ce poste en 1972, pour protester contre les pressions du régime des colonels grecs. En 1976, il fonde le Parti démocratique, qui remporte les élections de la […] Lire la suite

LÁRNACA

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 431 mots

Lárnaca (Lárnax en grec, Lârnaka ou Iskele en turc) est une ville portuaire du sud-est de la République de Chypre. Située dans la baie bordée par les caps Kiti et Pyla, elle recouvre une grande partie de l'ancienne Citium (ou Kition), fondée par les Mycéniens au xiii e  siècle avant J.-C. et reconstruite par les Byzantins. Citium est la ville natale du philosophe grec Zénon, fondateur du stoïcism […] Lire la suite

LATINS D'ORIENT ÉTATS

  • Écrit par 
  • Jean RICHARD
  •  • 3 042 mots
  •  • 2 médias

La naissance des États latins d'Orient est la conséquence de deux des croisades organisées par la papauté pour la libération des chrétiens d'Orient . Au cours de la première croisade, des éléments de l'armée des croisés s'établirent successivement à Édesse (fin 1097), à Antioche (1098), à Jérusalem (1099) et finalement devant Tripoli (1102). En 1191, lors de la troisième croisade, le débarquemen […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

2-6 décembre 2021 Vatican – Chypre – Grèce. Visite du pape François à Chypre et en Grèce.

Du 2 au 4, le pape François se rend en visite à Chypre. Accueilli par les représentants des Églises catholiques latine et orientale, il vante la « diversité » qui marque l’île, tant du point de vue religieux que culturel. « Par votre fraternité, vous pouvez rappeler à tous, à l’Europe tout entière, que, pour construire un avenir digne de l’homme, il faut travailler ensemble […] », affirme-t-il. […] Lire la suite

1er-26 juillet 2021 Union européenne. Début d'approbation des plans de relance post-Covid-19.

Le 26, les instances européennes entérinent les plans de relance nationaux de quatre autres pays membres (Croatie, Chypre, Lituanie, Slovénie). […] Lire la suite

30 mai 2021 Chypre. Élections législatives.

Le Rassemblement démocrate (DISY, conservateur) du président Nicos Anastasiades arrive en tête aux élections législatives, en dépit d’un léger recul, avec 27,8 % des suffrages et 17 sièges sur 56. Les deux autres grands partis traditionnels sont également en recul : le Parti progressiste des travailleurs (AKEL, communiste) obtient 22,3 % des voix et 15 sièges, et le Parti démocrate (centre), membre de la coalition gouvernementale, 11,3 % des suffrages et 9 députés. […] Lire la suite

11-18 octobre 2020 Chypre. Élection d'Ersin Tatar à la présidence de la République turque de Chypre du Nord.

Le 11, le Premier ministre de la République turque de Chypre du Nord (RTCN), Ersin Tatar, candidat du Parti de l’unité nationale (nationaliste), qui est soutenu par Ankara, arrive en tête au premier tour de l’élection présidentielle en RTCN, avec 32,4 p. 100 des suffrages. La RTCN n’est pas reconnue par la communauté internationale. Ersin Tatar devance le président social-démocrate sortant Mustafa Akinci, qui obtient 29,8 p. […] Lire la suite

4 septembre - 12 octobre 2020 Turquie – Grèce. Baisse des tensions en Méditerranée orientale.

Le 12 octobre, toutefois, Ankara annonce la reprise de la mission d’exploration du navire Oruç Reis au large de l’île grecque de Kastellorizo, proche de la côte anatolienne, et l’envoi d’un autre navire d’exploration, le Yavuz, au large de Chypre. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Marc AYMES, Christophe CHICLET, Gilles GRIVAUD, Pierre-Yves PÉCHOUX, « CHYPRE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 janvier 2023. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/chypre/