QUATERNAIRE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le terme quaternaire a été créé en 1829 par le géologue français Jules Desnoyers pour décrire les formations les plus récentes du bassin de Paris. Il représente la période de temps la plus récente et la plus courte de l'échelle stratigraphique. Il est essentiellement caractérisé par des cycles climatiques (alternance de phases glaciaires et interglaciaires), liés à des changements globaux, et par l'évolution des hominidés au sens restreint du terme, c'est-à-dire le genre Homo et ses prédécesseurs directs, les australopithèques et apparentés.

Le Quaternaire en tant qu'ère géologique, faisant suite à l'ère tertiaire (aujourd'hui Cénozoïque), n'est plus reconnu par la commission de stratigraphie internationale (I.C.S., International Commission on Stratigraphy). Depuis plusieurs années, dans la recherche d'une échelle des temps géologiques reconnue par tous, le Quaternaire fait l'objet de vives discussions au sein de la communauté scientifique. En effet, son statut, sa position, son rang hiérarchique, voire son existence même, sont remis en question. Certains proposent de faire disparaître le terme Quaternaire en tant que système et même période. De ce fait, le Néogène, dont la base est datée à quelque 23 millions d'années (Ma), s'étendrait jusqu'à l'actuel. Pour d'autres stratigraphes et la majorité des quaternaristes, le Quaternaire est une unité de temps couvrant la période allant de — 2,6 Ma jusqu'à l'actuel. Elle comprend le Pléistocène (de — 2,6 Ma à — 10 000 ans) et l'Holocène (derniers 10 000 ans).

La compréhension de la naissance, de la croissance et du retrait des calottes glaciaires est fondamentale pour l'histoire du Quaternaire. En dépendent les variations du niveau de la mer et des lacs, la répartition des zones de végétation, l'étendue des zones désertiques, la distribution de la microfaune marine et celle des mammifères terrestres. Les changemen [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : docteur ès sciences, directeur de recherche émérite au C.N.R.S., professeur de géologie à l'université d'Aix-Marseille-II

Classification


Autres références

«  QUATERNAIRE  » est également traité dans :

ACCUMULATIONS (géologie) - Accumulations continentales

  • Écrit par 
  • Roger COQUE
  •  • 5 054 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Accumulation marginale »  : […] Dans la marge glaciaire, l'accumulation devient l'activité morphogénique fondamentale. Alors que s'accroît le rôle saisonnier des eaux de fusion, augmentées à l'occasion de l'apport des pluies, celui de la glace diminue en raison de son amincissement et de sa passivité aux abords du front glaciaire. Ce relais dans les processus s'exprime par l'épanouissement progressif de l'accumulation fluvio-gl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/accumulations-geologie-accumulations-continentales/#i_26052

AFRIQUE (Structure et milieu) - Géologie

  • Écrit par 
  • Anne FAURE-MURET
  •  • 18 698 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « L'époque quaternaire : l'Afrique, berceau de l'humanité »  : […] À partir de la fin du Cénozoïque l'Afrique a, à peu près, sa position actuelle en latitude. Elle subit des variations climatiques qui sont en relation avec les variations similaires de l'Europe et cela aura des conséquences importantes sur la biosphère, conséquences que l'on peut voir d'une façon de plus en plus détaillée à mesure que l'on se rapproche de l'Actuel. Une de ces conséquences est peut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-structure-et-milieu-geologie/#i_26052

ALPES

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Bernard DEBARBIEUX, 
  • Paul OZENDA
  •  • 11 413 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Stratigraphie et paléogéographie  »  : […] Les terrains qui constituent les Alpes franco-italiennes appartiennent à deux ensembles : un socle antérieur au Secondaire, d'âge hercynien ; une couverture secondaire et tertiaire. A.  Le socle est représenté dans une série d'affleurements en un certain nombre d'alignements parallèles à la direction générale de la chaîne ; ce sont, d’ouest en est : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alpes/#i_26052

AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Géographie

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Danièle LAVALLÉE, 
  • Catherine LEFORT
  •  • 18 005 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « L'environnement arctique au Pléistocène. Les voies de migration »  : […] Dans la mesure où la plupart des préhistoriens s'accordent aujourd'hui pour faire venir du nord-ouest, c'est-à-dire de Sibérie, les premiers occupants de l'Amérique, il est alors essentiel de pouvoir reconstituer l'environnement nordique américain et de connaître l'importance et le moment des transformations ayant, depuis une centaine de milliers d'années, affecté la région. C'est en effet de cet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amerique-structure-et-milieu-geographie/#i_26052

ANTHROPOCÈNE

  • Écrit par 
  • Valérie CHANSIGAUD
  •  • 2 468 mots
  •  • 2 médias

En 2002, le chimiste et météorologue Paul Crutzen suggère une nouvelle subdivision géologique de l’ère quaternaire, caractérisée par les conséquences des activités humaines sur la planète, qu’il nomme Anthropocène. Cette proposition présente des caractéristiques inédites et la notion d’Anthropocène fait encore débat. En revanche, l’idée que l’homme est devenu une « force géologique » est loin d’ê […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthropocene/#i_26052

ARCHÉOLOGIE (Méthodes et techniques) - L'archéologie environnementale

  • Écrit par 
  • Stéphanie THIÉBAULT
  •  • 4 211 mots

Dans le chapitre « L'environnement des premiers hommes »  : […] Les chercheurs commencent à comprendre les différents mécanismes à l'origine des oscillations climatiques à court ou à long terme, et nos civilisations reposent aujourd'hui sur des modèles en déséquilibre. Ainsi, l'ère quaternaire se définit traditionnellement par l'apparition de l'homme. Sur le plan climatique, elle est caractérisée par la succession de périodes froides, dites glaciaires, et de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/archeologie-methodes-et-techniques-l-archeologie-environnementale/#i_26052

BIOCÉNOSES

  • Écrit par 
  • Paul DUVIGNEAUD, 
  • Maxime LAMOTTE, 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Jean-Marie PÉRÈS
  •  • 9 782 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Transformations non cycliques »  : […] Un autre aspect important des variations dans le temps de la composition des biocénoses est celui de leur évolution non cyclique, c'est-à-dire de leur transformation au long des années sous l'action soit d'une évolution des facteurs externes, soit d'un déterminisme interne. Ces variations ont été surtout étudiées dans le monde végétal, où elles sont plus apparentes. On sait ainsi qu'une surface d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biocenoses/#i_26052

CÉNOZOÏQUE

  • Écrit par 
  • Marie-Pierre AUBRY
  •  • 7 573 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les grandes subdivisions du Cénozoïque »  : […] C'est l'étude des assises sédimentaires marines d'Europe plus récentes que la craie (en latin creta , dont le terme Crétacé est dérivé), affleurant principalement dans les bassins de Londres, de Paris et de Belgique, qui a conduit à l'établissement des fondements de la stratigraphie moderne grâce aux travaux d'Alcide d'Orbigny, père du concept d'étage (1852-1854), et de Char […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cenozoique/#i_26052

CLIMATOLOGIE

  • Écrit par 
  • Frédéric FLUTEAU, 
  • Guillaume LE HIR
  •  • 3 655 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Reconstruire l'histoire climatique du dernier million d'années »  : […] La découverte d'importants bouleversements climatiques lors du Quaternaire (de — 2,4 Ma à maintenant), notamment l'existence de périodes froides, a conduit les scientifiques à se questionner sur l'origine de ces périodes glaciaires. Après diverses tentatives, un géophysicien serbe, Milutin Milanković, démontra, au début du xx e  siècle, que les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/climatologie/#i_26052

ERRATIQUES BLOCS

  • Écrit par 
  • Guy POURSIN
  •  • 191 mots

Gros blocs de nature différente de celle de la roche sur laquelle ils reposent. Ils ont donc subi un transport depuis l'endroit où ils ont été arrachés jusqu'à l'endroit où ils sont actuellement situés ; il s'agit presque exclusivement de blocs apportés jadis par les glaciers. Ils peuvent avoir été portés à une altitude beaucoup plus élevée que celle de leur lieu d'origine par la glace se déplaça […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/blocs-erratiques/#i_26052

EUROPE - Géologie

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Pierre RAT
  •  • 10 012 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La marque des glaciations »  : […] Très court (3 millions d'années), mais proche de nous et ayant retouché les surfaces continentales que nous voyons aujourd'hui, le Quaternaire a marqué d'une empreinte encore fraîche le paysage européen par ses glaciations et ses alternances climatiques . Les calottes glaciaires, qui ont occupé à plusieurs reprises le nord de l'Europe, ont eu des effets spectaculaires : décapage de la couvertur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/europe-geologie/#i_26052

EXTINCTION DE MARSUPIAUX EN AUSTRALIE AU QUATERNAIRE

  • Écrit par 
  • Jean-Louis HARTENBERGER
  •  • 702 mots
  •  • 1 média

Depuis le début du xxi e  siècle, une controverse agite les spécialistes du Quaternaire d'Australie : l'homme est-il le premier et seul responsable de la disparition des grands mammifères de cette île-continent ? N'est-ce pas plutôt les variations climatiques qui ont entraîné la disparition de nombreux végétaux et, par là, celle des herbivores q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/extinction-de-marsupiaux-en-australie-au-quaternaire/#i_26052

FRANCE (Le territoire et les hommes) - Géologie

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Jean COGNÉ, 
  • Michel DURAND-DELGA, 
  • François ELLENBERGER, 
  • Jean-Paul von ELLER, 
  • Jean GOGUEL, 
  • Charles POMEROL, 
  • Maurice ROQUES, 
  • Étienne WINNOCK
  •  • 16 645 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « Le bassin de Paris au Cénozoïque »  : […] En comparaison avec les 3 000 mètres de Mésozoïque, les quelque 200 mètres de Tertiaire font piètre figure. Et, pourtant, on y retrouve une telle variété de faciès, une telle profusion de faunes et de micro-faunes que les formations tertiaires du bassin de Paris, mondialement connues, servent toujours de référence aux études stratigraphiques, géochimiques et paléoécologiques. Le tableau 1 résume […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-le-territoire-et-les-hommes-geologie/#i_26052

GÉOCHRONOLOGIE ou DATATION, géologie

  • Écrit par 
  • René LÉTOLLE
  •  • 1 909 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Échelle chronologique »  : […] La radiochronologie a permis à Arthur Holmes, dès 1932, d'aboutir à une échelle de temps satisfaisante, l'âge de la croûte terrestre étant fixé alors à plus de 2 . 10 9  ans, et la base des « temps fossilifères » à 5 . 10 8  ans. L'échelle donnée ici , admise par tous, ne subira désormais que des modifications mineures. La chronologie du Quaternai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geochronologie-datation/#i_26052

GLACIERS

  • Écrit par 
  • François ARBEY, 
  • Louis LLIBOUTRY
  •  • 12 998 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Glaciotectonique »  : […] Au cours d'un englacement progressif, un certain nombre de processus caractéristiques de la poussée des glaciers et, a fortiori, des inlandsis apparaissent. Des sédiments d'origine non glaciaire, de même que des dépôts glaciaires stratifiés sont, d'une façon générale, déformés par des plissements et des surfaces de fracture. Ces replis, reconnaissables souvent dans les formes topographiques ainsi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/glaciers/#i_26052

JAPON (Le territoire et les hommes) - Géologie

  • Écrit par 
  • Michel FAURE
  •  • 3 965 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Contexte géodynamique »  : […] Le Japon se situe au point de rencontre de quatre plaques lithosphériques actuelles : – la plaque océanique Pacifique, qui s'enfonce par subduction sous les arcs des Kouriles, du Japon du Nord-Est, et des Izu-Bonin ; – la plaque de la mer des Philippines, qui s'enfonce sous les arcs du Japon du Sud-Ouest et des Ryūkyū ; – la plaque Eurasie, qui porte l'essentiel de l'archipel ; – la plaque Amériq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/japon-le-territoire-et-les-hommes-geologie/#i_26052

MÉDITERRANÉE MER

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • François DOUMENGE, 
  • Michel DURAND-DELGA, 
  • Universalis
  •  • 4 808 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Évolution quaternaire (2 Ma-Actuel) »  : […] La hauteur d'affleurement du Pliocène marin, traduisant la montée maximale des mers de cette époque, varie considérablement suivant les régions, du fait de plissements, de basculements ou du jeu de failles ayant suivi ces dépôts : cas extrême, dans les zones externes de l'Apennin, de l'arc calabro-sicilien, de la Tunisie orientale, le Pliocène est impliqué dans de véritables chevauchements. Cette […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mer-mediterranee/#i_26052

MERS RETRAITS ET AVANCÉES DES

  • Écrit par 
  • Jean-Claude DUPLESSY
  •  • 3 910 mots

Dans le chapitre « Les fluctuations du volume des glaciers continentaux »  : […] Deux grandes calottes glaciaires recouvrent aujourd'hui les continents polaires : celle de l'Antarctique (29 millions de kilomètres cubes) et celle du Groenland (1 million de kilomètres cubes). Le niveau de la mer remonterait d'environ 70 mètres si elles venaient à fondre. Il y a seulement 20 000 ans, en raison d'un climat particulièrement rigoureux sur les hautes latitudes de l'hémisphère Nord, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/retraits-et-avancees-des-mers/#i_26052

MÉSOLITHIQUE

  • Écrit par 
  • Michel ORLIAC
  •  • 6 947 mots
  •  • 20 médias

Lorsque John Lubbock créa en 1865 les termes Paléolithique (pierre ancienne) et Néolithique (pierre nouvelle) pour désigner les principales étapes de la préhistoire de l'humanité, il semblait qu'un abîme séparait l'âge du renne de celui de la pierre polie. À partir de 1870, E. Cartailhac et plusieurs autres savants défendirent opiniâtrement la théorie d'un « hiatus » dans l'occupation de l'Europe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mesolithique/#i_26052

NÉOGÈNE

  • Écrit par 
  • Marie-Pierre AUBRY
  •  • 1 104 mots

Le Néogène est la plus récente des deux périodes (systèmes) de l'ère cénozoïque. Il débute il y a 23 millions d'années (Ma). La base du système est marquée par une inversion du champ magnétique terrestre connue sous le nom de Chron C6n.2n. Selon la tendance actuelle, le Néogène inclut l'époque récente mais certains auteurs nomment Quaternaire les derniers 2,6 ou 1,8 Ma. Le terme Néogène, dont l'ét […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neogene/#i_26052

PALÉOANTHROPOLOGIE ou PALÉONTOLOGIE HUMAINE

  • Écrit par 
  • Herbert THOMAS
  •  • 4 905 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L’homme de Piltdown et la théorie des présapiens »  : […] À cinq ans d'intervalle, en 1907 et 1912, deux autres découvertes survenues dans des couches anciennes en Europe même, vont illustrer à leur tour l'existence d'un être intermédiaire entre les singes et l'homme. La première, représentée par une mâchoire inférieure, provenait d'une sablière située près de Heidelberg, à Mauer . La trouvaille était fort ancienne à en juger par son enfouissement sous 2 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paleoanthropologie-paleontologie-humaine/#i_26052

PALÉOLITHIQUE

  • Écrit par 
  • Denise de SONNEVILLE-BORDES
  •  • 10 674 mots

Le Paléolithique (« la pierre ancienne ») est la période au cours de laquelle l'espèce humaine s'est transformée physiquement, passant du stade de l'Australopithèque à celui de l' Homo sapiens moderne. Cette transformation paléontologique s'est accompagnée d'une mutation technologique, sociale et psychologique. Elle a duré un temps considérable, débutant il y a environ 3 mill […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paleolithique/#i_26052

PALÉONTOLOGIE

  • Écrit par 
  • Édouard BOUREAU, 
  • Patrick DE WEVER, 
  • Jean PIVETEAU
  •  • 11 007 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Hiérarchie des divisions »  : […] À partir de la fin du Protérozoïque, l'histoire de la Terre est divisée en trois grandes ères (Paléozoïque, Mésozoïque et Cénozoïque) que caractérise le développement de tels ou tels groupes d'animaux, et que séparent généralement de grands changements paléogéographiques et paléontologiques. Les géologues divisent les ères en périodes, et celles-ci en époques. L'ensemble des terrains formés penda […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paleontologie/#i_26052

PÉDOLOGIE

  • Écrit par 
  • Georges AUBERT, 
  • Denis BAIZE, 
  • Mireille DOSSO, 
  • Marcel JAMAGNE
  •  • 9 867 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Matériaux originels »  : […] Le sol résulte de l'action du climat et de la vie sur des matériaux rocheux. Ces derniers vont alors se transformer par altération, puis une structuration « pédologique » va se mettre en place, donnant naissance à des structures et des propriétés nouvelles, différentes de celles de la roche initiale. Les matériaux rocheux aux dépens desquels se développent les sols sont soit les roches en place, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pedologie/#i_26052

PLÉISTOCÈNE

  • Écrit par 
  • Michèle JULIEN
  •  • 104 mots

Le Pléistocène est avec l'Holocène l'une des deux subdivisions du Quaternaire. Il est caractérisé entre autres par la présence de l'homme ; mais on sait maintenant que celui-ci existait déjà au Tertiaire, et la limite Pliocène-Pléistocène est désormais fixée à environ 1,8 Ma, n'étant plus liée aux premiers fossiles d'hominidés et aux premiers outils mais plutôt à des phénomènes climatiques, géolog […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pleistocene/#i_26052

POLAIRES MILIEUX

  • Écrit par 
  • Roger COQUE, 
  • François DURAND-DASTÈS, 
  • Yvon LE MAHO
  •  • 8 299 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Conséquences géomorphologiques des fluctuations glaciaires »  : […] À l'exception de quelques formes marginales des glaciers actuels, le modelé glaciaire représente un héritage géomorphologique des glaciations quaternaires. Sa genèse ainsi que l'agencement de ses éléments ne sont intelligibles que dans la perspective de séquences morphoclimatiques définies par une alternance de refroidissements et de réchauffements. Au cours d'un refroidisse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milieux-polaires/#i_26052

STRATIGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Gilles Serge ODIN
  •  • 5 516 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Stratigraphie par étages »  : […] Très tôt, les stratigraphes ont décrit sous le nom d'étages des corps de roche caractérisés par un contenu fossilifère distinct. Chaque bassin sédimentaire a ainsi donné lieu à un découpage en étages régionaux. Depuis les années 1980, la communauté stratigraphique tente d'élaborer une succession unique d'étages d'usage universel (tabl. 2 ). Ces étages constituent la plus petite unité conventionnel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stratigraphie/#i_26052

TERRE - Le système Terre et sa transformation

  • Écrit par 
  • Robert KANDEL
  •  • 2 176 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Perspectives d'histoire cosmique »  : […] L'histoire de notre planète commence avec la formation du système solaire il y a 4,55 milliards d'années. Depuis plus de quatre milliards d'années, depuis la grande collision catastrophique qui donna naissance à notre Lune, la masse de la Terre ne change plus, son orbite et sa rotation ne variant qu'en fonction des perturbations gravitationnelles des autres planètes et du freinage exercé par les m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/terre-le-systeme-terre-et-sa-transformation/#i_26052

TROPICAL MILIEU

  • Écrit par 
  • Roger COQUE, 
  • François DURAND-DASTÈS
  •  • 7 709 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les héritages géomorphologiques quaternaires »  : […] Si les modalités de l'érosion actuelle différencient nettement les milieux forestiers et savaniens, l'étude de leurs modelés et des formations superficielles associées révèle d'incontestables analogies entre eux. L'intensification des recherches dans le domaine tropical, depuis la Seconde Guerre mondiale, montre effectivement l'importance dans leurs paysages des éléments qui ne sont pas en rapport […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milieu-tropical/#i_26052

Pour citer l’article

Maurice TAÏEB, « QUATERNAIRE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/quaternaire/