BULGARIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

quelques données-clés.
Nom officielRépublique de Bulgarie (BG)
Chef de l'ÉtatRoumen Radev (depuis le 22 janvier 2017)
Chef du gouvernementKiril Petkov (depuis le 13 décembre 2021)
CapitaleSofia
Langue officiellebulgare
Unité monétairelev (BGN)
Population6 855 000 (estim. 2022)
Superficie (km2)111 036

De la Bulgarie avant les Bulgares à la République populaire

Le Moyen Âge bulgare

L'histoire de la Bulgarie commence avec l'installation sur le territoire actuel du peuple qui lui a donné son nom, avec la fondation de l'État bulgare d'Asparuch en 681. Mais il y eut une Bulgarie avant les Bulgares, dont le substrat ethnique originel est la Thrace et qui porte l'empreinte des grandes civilisations de l'Antiquité. Varna, Sozopol, Nessebar sont les héritières de colonies grecques fondées dès les viie-vie siècles avant notre ère. Philippopoli, ancien nom de Plovdiv, évoque Philippe de Macédoine ; Sofia elle-même était la Serdica romaine, quand la Bulgarie se nommait la Mésie.

Slaves et Protobulgares

La Bulgarie médiévale s'est formée au terme des grandes migrations du haut Moyen Âge aux dépens de l'Empire byzantin. Elle se distingue des autres royaumes barbares par sa dualité initiale, curieuse symbiose entre deux peuples totalement différents par l'origine et la langue. Elle est née autant d'un voisinage fortuit des sept tribus slaves d'entre Danube et Balkan (une des vagues de la grande marée slave qui submerge la péninsule balkanique aux vi-viie s.) et des Protobulgares, nomades d'origine turque arrivés en Dobroudja après bien des vicissitudes, que de la nécessité pour ces deux peuples d'organiser leur défense commune contre la reconquête byzantine. Sous l'autorité du khan protobulgare Asparuch, la fédération slavo-bulgare réussit ainsi à faire reconnaître par Byzance l'existence du premier royaume bulgare, que son manque de cohésion condamnait à plus ou moins long terme.

Bulgarie, VIIe-XIIe siècle

Dessin : Bulgarie, VIIe-XIIe siècle

Fondation et extension de la Bulgarie au haut Moyen Âge. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Aussi, la véritable naissance de la Bulgarie est-elle liée à son unification, qui est en même temps une slavisation, le terme « bulgare » prenant alors l'acception qu'il a gardée. Les artisans en furent les deux grands tsars Boris (852-889) et Siméon (893-927). Les moyens en furent la conversion de la Bulgarie au christianisme byzantin en 865 et surtout (sans quoi la Bulgarie fût facilement tombée sous l'influence de Constantinople) l'adoption de la liturgie en langue slave, que les inventeurs de l'alphabet slave, Cyrille et Méthode, avaient créée en vain pour la Moravie, mais que leurs disciples, Clément d'Okhrid et Naoum, introduisent en Bulgarie. Événement d'une immense portée, qui donne au peuple bulgare son unité morale, qui assure définitivement la victoire de la langue slave, commune désormais à l'aristocratie, au clergé et au peuple.

Byzance

En accédant à une civilisation de l'écriture, la Bulgarie peut recueillir le patrimoine culturel byzantin et l'enrichir selon son génie propre. Les résultats ne se sont pas fait attendre. Le règne de Siméon, le « Charlemagne bulgare », est l'âge d'or de la Bulgarie médiévale. On verra ailleurs l'épanouissement des lettres, illustrées par les noms de Jean l'Exarque, de Constantin l'Évêque et du moine Khrabar. Les fouilles de Preslav, où Siméon établit sa capitale et le siège du patriarcat de l'Église bulgare indépendante, ont mis au jour un art non moins brillant (l'« église d'or » et le palais royal avec ses revêtements de marbre, d'or et de bois sculpté).

La Bulgarie de Siméon se pose en rivale de Byzance, menace l'Empire jusque dans sa capitale. Mais la féodalisation progressive de la société transforme les paysans libres en tenanciers dépendants. La protestation sociale contre les riches et les puissants – tsar, boïars, Église – prend, comme il arrive souvent au Moyen Âge, la forme de l'hérésie religieuse. C'est le bogomilisme, du nom du pope Bogomil qui prêcha cette doctrine d'inspiration manichéenne, tendant à établir une société ascétique et égalitaire, et dont les cathares sont probablement les lointains héritiers.

Byzance profite de l'affaiblissement du royaume pour soumettre en 972 la Bulgarie proprement dite, puis, après une série de guerres longues et cruelles menées par Basile II « le Bulgaroctone », les provinces occidentales, où le boïar Samuel avait tenté de constituer un État macédonien (1018). La Bulgarie toutefois refuse l'assimilation. Quand Byzance à son tour tombe en décadence, à la veille de succomber sous les coups des croisés latins, l'insurrection libératrice éclate en Bulgarie du Nord, à Tirnovo, dirigé [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 41 pages

Médias de l’article

Bulgarie : carte physique

Bulgarie : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Bulgarie : drapeau

Bulgarie : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Bulgarie, VIIe-XIIe siècle

Bulgarie, VIIe-XIIe siècle
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

La Bulgarie depuis 1878

La Bulgarie depuis 1878
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Afficher les 12 médias de l'article


Écrit par :

  • : ancien élève de l'École normale supérieure, professeur honoraire à l'Institut national des langues et civilisations orientales, docteur ès lettres
  • : professeur à la faculté des lettres et sciences humaines de Nanterre, journaliste scientifique
  • : docteur en histoire du xxe siècle de l'Institut d'études politiques, Paris, journaliste, membre du comité de rédaction de la revue Confluences Méditerranée
  • : maître de conférences honoraire
  • : agrégé de l'Université, docteur en études slaves, docteur d'État, professeur de bulgare à l'Institut national des langues et civilisations orientales, directeur du Centre d'études balkaniques
  • : journaliste
  • : chargée de cours à l'Institut d'études européennes de l'université de Paris-VIII, analyste-rédactrice aux éditions de la Documentation française
  • : professeur à l'Institut national des langues orientales vivantes

Classification

Autres références

«  BULGARIE  » est également traité dans :

BULGARIE, chronologie contemporaine

  • Écrit par 
  • Universalis

Tous les événements politiques (élections, conflits, accords, …) et les faits économiques et sociaux qui ont marqué l’histoire contemporaine du pays jusqu’à aujourd’hui. […] Lire la suite

AUTOCÉPHALES ÉGLISES

  • Écrit par 
  • Hervé LEGRAND
  •  • 1 041 mots

L'autocéphalie (du grec autoképhalos , « qui est sa propre tête ») est le régime canonique qui règle les rapports institutionnels existant entre les diverses Églises sœurs dont se compose l'Église orthodoxe. Deux traits caractérisent ce régime : le refus d'une primauté de juridiction qui s'étendrait à l'Église universelle et la détermination autonome de la vie des Églises à l'échelon national. Les […] Lire la suite

BALKANS ou PÉNINSULE BALKANIQUE

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Michel ROUX
  •  • 7 508 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Des systèmes politiques différents »  : […] La Grèce, conservée au camp occidental à l'issue de la guerre civile, fait partie de l'OTAN – comme la Turquie – et a adhéré en 1981 à la CEE. Passée de la monarchie à la république en 1973, elle constitue une démocratie parlementaire pluraliste depuis la fin de la dictature militaire des années 1967-1974. Les trois autres États ont vécu, de l'immédiat après-guerre jusqu'en 1990 (1992 pour l'Alban […] Lire la suite

BOGOMILES

  • Écrit par 
  • Marie-Madeleine DAVY
  •  • 1 105 mots

Le mouvement bogomile (du nom de son fondateur le prêtre Bogomil) a pris naissance au x e  siècle en Bulgarie. Il s'est propagé dans les pays balkaniques avant de s'étendre dans l'Empire byzantin. […] Lire la suite

BORIS III (1894-1943) roi de Bulgarie (1918-1943)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 253 mots
  •  • 2 médias

Fils aîné de Ferdinand I er de Bulgarie, le futur Boris III est élève à l'Académie militaire de Sofia et sert dans l'état-major de son père au cours des deux guerres balkaniques et de la Première Guerre mondiale. Quand Ferdinand I er abdique, en 1918, il lui succède . À cette époque le pouvoir appartient à Stambolijski et au parti agrarien, grandi par son opposition à la guerre. Boris gagne la c […] Lire la suite

BOTEV CHRISTO (1848-1876)

  • Écrit par 
  • Roger BERNARD
  •  • 1 088 mots

Écrivain révolutionnaire et voïvode bulgare, Christo Botev est né à Kalofer et mort à Yolkovitsa (près de Vratsa, dans les montagnes du nord-ouest de la Bulgarie) en combattant contre les Turcs à la tête d'une troupe de volontaires bulgares venus de Roumanie. Les années 1863-1866 qu'il passa à Odessa lui permirent de s'initier à la littérature révolutionnaire de l'époque. Après un bref séjour en […] Lire la suite

BURGAS

  • Écrit par 
  • Pierre-Yves PÉCHOUX
  •  • 185 mots
  •  • 1 média

Port bulgare sur la mer Noire, Burgas a été fondée au xvii e  siècle. C’était alors un village de pêcheurs, qui s'est développé après l’accession de la Bulgarie à l’indépendance (1878). Burgas a eu longtemps moins d'importance que Varna, bien que relié par voie ferrée depuis 1890 aux plaines de la Maritsa et à Sofia. Le port a largement profité de l'accroissement des échanges extérieurs bulgares […] Lire la suite

CATHARES

  • Écrit par 
  • Christine THOUZELLIER
  •  • 6 769 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le dualisme et les Églises »  : […] Pour les cathares, le problème crucial est celui du mal, qu'on trouve dans l'univers rempli de créatures vaines et corruptibles, et qu'ils ne peuvent imputer à Dieu. Leur foi repose sur la conviction commune que ce monde visible et tout ce qu'il renferme est l'œuvre du diable. Selon le traité de Bartholomé de Carcassonne, « il y a un autre monde formé de créatures incorruptibles et éternelles ». […] Lire la suite

CHOPES, CHOPI ou TORLATSI

  • Écrit par 
  • Emmanuel ZAKHOS-PAPAZAKHARIOU
  •  • 365 mots

Habitant la Bulgarie occidentale, le long de la frontière yougoslave, et la Serbie, à l'ouest de cette frontière, dans les régions des villes de Pirot et de Zaglavar, les Chopes (Chopi ou Torlatsi) peuplent une large zone qui s'étend du Danube au bassin du fleuve Strouma, au sud, et de la frontière yougoslave à la ligne constituée par l'affluent du Danube Osma et les monts Stredna Gora et Rila. Il […] Lire la suite

CLÉMENT D'OKHRID saint (840 env.-916)

  • Écrit par 
  • Jean GOUILLARD
  •  • 221 mots

Né sans doute en Macédoine bulgare, Clément accompagne Constantin-Cyrille et son frère Méthode dans leur mission en Grande-Moravie. En 885, à la mort de Méthode, il est expulsé avec ses compagnons. Boris I er -Michel l'accueille à Preslav et lui confie la christianisation de la Macédoine du Sud-Ouest, qui échappe encore à la hiérarchie grecque d'importation. Clément ouvre à Dévol (Kutmičevica) une […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

17-18 mars 2022 Bulgarie. Brève arrestation de l'ancien Premier ministre Boïko Borissov.

Le 17, l’ancien Premier ministre conservateur Boïko Borissov, son ancien ministre des Finances Vladislav Goranov et son ancienne cheffe des relations avec la presse Sevdelina Arnaudova sont interpellés lors d’une spectaculaire opération de police. Boïko Borissov avait été impliqué dans diverses affaires de corruption alors qu’il était aux affaires, entre 2009 et 2021. […] Lire la suite

14 novembre - 13 décembre 2021 Bulgarie. Élections générales.

La Coalition pour la Bulgarie menée par le PSB enregistre un revers avec 10,1 % des suffrages et 26 sièges. La formation Il y a un tel peuple (ITN, anticorruption) du chanteur Stanislav Trifonov s’effondre avec 9,4 % des voix et 25 élus. La coalition Bulgarie démocratique (centre droit) est en fort recul avec 6,3 % des voix et 16 députés. Le parti Renaissance (extrême droite) fait son entrée au Parlement avec 4,8 % des suffrages et 13 sièges. […] Lire la suite

4-9 novembre 2021 Belgique. Débat sur la répartition de l'effort climatique.

Elle préconise un meilleur équilibre entre l’Europe occidentale et l’Europe orientale en matière de réduction des GES, estimant que la différence entre l’objectif fixé à la Belgique – 47 % – et ceux de la Bulgarie – 10 % – ou de la Roumanie – 12,7 % – ne lui a « pas été expliquée ». Le 9, le ministre wallon du Climat Philippe Henry (Ecolo), qui préside la Commission nationale climat, constate « l’impossibilité d’aboutir à un accord intrabelge suffisamment ambitieux à court terme » à l’occasion de la réunion de la COP 26 à Glasgow. […] Lire la suite

11 juillet 2021 Bulgarie. Élections législatives.

La coalition de centre droit formée du parti Citoyens pour le développement européen de la Bulgarie (GERB) du Premier ministre Boïko Borissov et de l’Union des forces démocratiques (SDS) est en recul, avec 23,2 % des voix et 63 élus. Également en recul, la Coalition pour la Bulgarie menée par le Parti socialiste bulgare (PSB) obtient 13,2 % des suffrages et 36 députés. […] Lire la suite

4 avril - 5 mai 2021 Bulgarie. Élections législatives.

La Coalition pour la Bulgarie menée par le Parti socialiste bulgare (PSB) subit un grave revers avec 14,8 % des suffrages et 43 députés. Le Mouvement des droits et des libertés qui représente les Turcs et les musulmans de Bulgarie se maintient avec 10,4 % des voix et 30 sièges. L’échec des partis nationalistes d’extrême droite fait perdre à la coalition gouvernementale, qu’ils soutenaient, sa majorité absolue. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Roger BERNARD, André BLANC, Christophe CHICLET, Nadia CHRISTOPHOROV, Jack FEUILLET, Vladimir KOSTOV, Edith LHOMEL, Robert PHILIPPOT, « BULGARIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 juillet 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/bulgarie/