HÉRÉSIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le terme « hérésie » désigne un phénomène capital de l'histoire du christianisme, les divergences qui l'ont déchiré et dont certaines ont abouti à la création d'Églises séparées, comme celles qui sont issues de la Réforme protestante. Ces différends ont dépassé le cadre strictement religieux et ont parfois changé la face du monde. Étant donné qu'il implique un jugement de valeur, le mot est d'un usage délicat. Son terrain d'origine est, en effet, celui des conflits entre l'Église hiérarchique et des courants doctrinaux différents de l'enseignement établi ; les autorités cléricales l'ont employé pour exclure de tels mouvements en les accusant d'apostasie et d'imposture. Le grief d'hérésie entraînait à plus ou moins brève échéance une mesure d'excommunication, au terme de procédures diverses selon les époques et les lieux. Le sens péjoratif du mot dans le langage courant conserve la trace laïcisée de ces coutumes et correspond à la forme la plus aiguë de mésentente intellectuelle. Dans l'histoire des religions, le terme est appliqué par analogie à des tendances dissidentes même en dehors du christianisme.

Diversité des hérésies

Les hérésies ont joué un rôle considérable dans l'Antiquité tardive et au Moyen Âge. En un temps où toute la société était marquée par la religion, les innovations doctrinales pouvaient exprimer les aspirations les plus fondamentales et elles avaient ainsi, inéluctablement, des conséquences politiques. Sans reprendre un schéma simpliste qui réduirait toutes ces mutations au jeu de facteurs sociaux, on est obligé d'admettre leur influence pour comprendre la puissance des hérésies et leurs effets. Dès l'Antiquité, la crise donatiste, qui secoue l'Afrique du Nord, a tous les traits d'un mouvement socio-religieux.

Au Moyen Âge, certains courants hétérodoxes, d'origine populaire, sont même, à leur racine, l'expression d'un ressentiment social, tels ceux qui se manifestent à partir de l'an mil. Nombre d'hérésies veulent réformer [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : docteur ès lettres, directeur d'études à l'École pratique des hautes études, section des sciences religieuses

Classification


Autres références

«  HÉRÉSIE  » est également traité dans :

ADAMITES

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 713 mots

Terme désignant les membres de deux sectes différentes, l'une gnostique, l'autre de la fin du Moyen Âge. La première eut pour fondateur Prodicus, disciple de Carpocrate ( ii e s.). Soucieux d'imiter Adam avant la chute, les adamites allaient complètement nus et c'est dans cet état qu'ils priaient et célébraient. Ils sont mentionnés par Épiphane, C […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adamites/#i_84710

AETIUS (IVe s.)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 341 mots

Évêque syrien du iv e  siècle considéré comme hérétique pour ses théories sur le mystère de la Trinité. Aetius est le fondateur de la secte arianiste radicale des anoméens. Son nom est devenu synonyme d'hérésie radicale. Probablement né près d'Antioche, Aetius y étudie auprès de maîtres arianistes tout en gagnant sa vie comme orfèvre et médecin. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aetius-ive-s/#i_84710

ALBIGEOIS (CROISADE CONTRE LES)

  • Écrit par 
  • Jacques LE GOFF
  •  • 4 146 mots
  •  • 2 médias

Le terme « albigeois » a servi, dès le milieu du xii e  siècle, à désigner les hérétiques du Languedoc, bien que l'Albigeois ne paraisse pas, aux yeux des historiens modernes (qui ont continué à user de cette appellation devenue traditionnelle), avoir été le principal foyer de l' hérésie. Dès 1146, Geoffroy d'Auxerre signale que le populus civitat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/croisade-contre-les-albigeois/#i_84710

ALUMBRADOS

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 382 mots

Proches des Libertins spirituels, qui furent dénoncés par Calvin, les alumbrados ou illuminés, signalés en Espagne au xvi e siècle, voyaient dans les affinements de l'amour charnel la réalisation de l'amour divin, dont chacun porte l'étincelle. Initialement suspectés d'illuminisme, Jean de la Croix et Thérèse d'Ávila insisteront, en revanche, sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alumbrados/#i_84710

AMAURICIENS

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 699 mots

Disciples supposés d'un clerc qui enseignait la philosophie et la théologie à Paris, Amaury de Bène, les amauriciens, condamnés en 1209 et 1211, s'inscrivent plus exactement parmi les premiers adeptes d'un courant que l'Église condamnera plus tard sous le nom de Libre-Esprit. En 1204, le pape condamne la proposition de maître Amaury, originaire de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amauriciens/#i_84710

ANATHÈME

  • Écrit par 
  • Henri-Jacques STIKER
  •  • 156 mots

Dans le langage courant, anathème est simplement synonyme de blâme, de réprobation, de répréhension. Dans l'histoire de l'Église, le terme a un sens plus précis et désigne une sentence excluant de la communauté chrétienne quiconque tient pour vraie telle doctrine. Par cette sentence se terminaient les canons des conciles ; elle consistait en un tex […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anatheme/#i_84710

APOCALYPTIQUE & APOCRYPHE LITTÉRATURES

  • Écrit par 
  • Jean HADOT, 
  • André PAUL
  •  • 9 980 mots

Dans le chapitre « Les apocryphes de l'Ancien Testament »  : […] Le mot grec apokrypha , dérivé du verbe kryptein , « cacher », signifiait à l'origine « choses cachées » ; il s'appliquait plus précisément aux livres « cachés » ou « secrets » de par leur contenu. Pour les juifs, l'adjectif « caché » imputé aux livres saints n'était pas péjoratif. Ils disaient « cachés », en hébreu guenûzim – de la racine ganaz , […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litteratures-apocalyptique-et-apocryphe/#i_84710

APOLLINAIRE DE LAODICÉE (310 env.-env. 390)

  • Écrit par 
  • Richard GOULET
  •  • 537 mots

Originaire de Laodicée en Syrie, Apollinaire reçut une formation philosophique et rhétorique qui lui permit de jouer dans l'Église un rôle important comme porte-parole auprès des païens et comme théologien. Lorsqu'il fut élu à l'épiscopat en 361, l'empereur Julien commençait son œuvre de restauration religieuse et allait interdire bientôt aux chrét […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apollinaire-de-laodicee/#i_84710

ARNOLD GOTTFRIED (1666-1714)

  • Écrit par 
  • Antoine FAIVRE
  •  • 396 mots

Historien allemand qui étudie d'abord la théologie luthérienne à Wittenberg et subit fortement l'influence de Spener, donc du piétisme. Mais la morale et la sensibilité piétistes ne devaient pas suffire à Arnold : nommé professeur à l'université de Giessen en 1697, il est marqué par la pensée de Christian Thomasius, mais surtout par celle de Boehme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gottfried-arnold/#i_84710

BOGOMILES

  • Écrit par 
  • Marie-Madeleine DAVY
  •  • 1 105 mots

Dans le chapitre « Théologie et vie des communautés »  : […] Ce système dualiste est fondé sur l'opposition entre la lumière et les ténèbres correspondant au Bien et au Mal. On retrouve ainsi les thèmes des anciennes gnoses telles qu'elles se présentaient chez Basilide et Valentin et telles que, de temps à autre, elles ont surgi sous des revêtements divers au cours de l'histoire. Ainsi les messaliens et les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bogomiles/#i_84710

BOSNIE-HERZÉGOVINE

  • Écrit par 
  • Emmanuelle CHAVENEAU, 
  • Renaud DORLHIAC, 
  • Nikola KOVAC, 
  • Noel R. MALCOLM
  • , Universalis
  •  • 13 482 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Antiquité et Moyen Âge »  : […] Quand les Romains conquirent le territoire de l'actuelle Bosnie, au cours des ii e et i er  siècles avant notre ère, les populations qu'ils rencontrèrent appartenaient surtout à des tribus illyriennes. La majeure partie de la Bosnie moderne fut alors incorporée à la province romaine de Dalmatie. Au cours des iv e et v e  siècles de notre ère, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bosnie-herzegovine/#i_84710

BULGARIE

  • Écrit par 
  • Roger BERNARD, 
  • André BLANC, 
  • Christophe CHICLET, 
  • Nadia CHRISTOPHOROV, 
  • Jack FEUILLET, 
  • Vladimir KOSTOV, 
  • Edith LHOMEL, 
  • Robert PHILIPPOT
  •  • 26 975 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Littérature officielle et littérature apocryphe »  : […] Parallèlement à cette littérature officielle visant surtout à asseoir la vraie foi et à assurer aux lettres bulgares des titres de noblesse se fit jour de bonne heure en Bulgarie une littérature dite « apocryphe », qui était elle aussi d'inspiration religieuse, mais qui répondait mieux à la naïve philosophie du peuple, auquel elle offrait une cosmo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bulgarie/#i_84710

CATHARES

  • Écrit par 
  • Christine THOUZELLIER
  •  • 6 768 mots
  •  • 2 médias

D'origine grecque, le vocable « cathare » (καθαρ́ος, pur) désigne les hérétiques dualistes qui se manifestèrent en Occident dans la seconde moitié du xii e  siècle. Le plus ancien document où il apparaît est un acte de Nicolas, évêque de Cambrai (1164-1167), qui enregistre la condamnation portée par les évêques de Cologne, Trèves, Liège, entre 1151 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cathares/#i_84710

CATHOLICISME - Histoire de l'Église catholique des origines au pontificat de Jean-Paul II

  • Écrit par 
  • Jean DANIÉLOU, 
  • André DUVAL
  •  • 16 419 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Réformes monastiques et ambiguïté des mouvements évangéliques »  : […] L'essor démographique et économique qui marque le développement de l'Occident du xi e au xiii e siècle s'accompagne d'un foisonnement d'initiatives religieuses. Partout des abbayes se fondent ou se réforment, groupées en ordres différents, dont les plus importants (Cluny, Cîteaux) étendent sur l'Europe entière le réseau très dense de leurs const […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catholicisme-histoire-de-l-eglise-catholique-des-origines-au-pontificat-de-jean-paul-ii/#i_84710

CIRCONCELLIONS

  • Écrit par 
  • Gilbert-Charles PICARD
  •  • 499 mots

Terme désignant les bandes qui parcouraient les campagnes africaines au iv e  siècle et dont le sens probable est « ceux qui rôdent autour des greniers ». Adhérents de la secte schismatique des donatistes, les circoncellions résistaient par la force aux autorités favorables à l'Église catholique. L'inscription du « moissonneur de Mactar » nous appr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/circoncellions/#i_84710

CLÉMENT V, BERTRAND DE GOT (1260?-1314) pape (1305-1314)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 638 mots

Bertrand de Got est né vers 1260 à Villandraut (Gascogne) et mort le 20 avril 1314 à Roquemaure (Provence). Il est évêque de Comminges en 1295 et devient archevêque de Bordeaux en 1299. Élu pape à Pérouse le 5 juin 1305 grâce à l'influence du roi de France Philippe IV le Bel, il est intronisé le 14 novembre 1305 sous le nom de Clément V. En nomma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bertrand-de-clement-v/#i_84710

DE TRIBUS IMPOSTORIBUS

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 868 mots

Livre mythique s'il en fut, le De tribus impostoribus ( Livre des trois imposteurs ) a hanté la conscience du Moyen Âge. L'ombre suscitée par son incertaine réalité n'a pas cessé, pendant des siècles, de nourrir l'idée que l'humanité a pu s'engager dans la voie des religions comme en un chemin d'une absurdité et d'une aberration fondamentales. On p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/de-tribus-impostoribus/#i_84710

DOCÉTISME

  • Écrit par 
  • Richard GOULET
  •  • 244 mots

Les docètes (en grec dokêtai , du verbe dokein  : « paraître ») ont représenté une tendance hérétique dans le christianisme dès le i er siècle : le Christ, au cours de sa vie terrestre, n'avait pas un corps réel mais seulement un corps apparent, comme celui d'un fantôme. Bien qu'on trouve dans le Nouveau Testament (dans la I re Épître de Jean, i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/docetisme/#i_84710

DUALISME

  • Écrit par 
  • Simone PÉTREMENT
  •  • 6 146 mots

Dans le chapitre « Hérésies dualistes et théologies à tendance dualiste »  : […] Le paulicianisme, le bogomilisme, le catharisme venaient probablement, non du manichéisme, mais, comme le manichéisme lui-même, du gnosticisme, qui avait subsisté en Orient. Ils venaient aussi en partie d'une réflexion nouvelle sur les textes chrétiens. Le principe en est toujours la différenciation profonde de Dieu et du monde. Dans certains cas s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dualisme/#i_84710

ELOI PRUYSTINCK (XVIe s.)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 389 mots

Proches de ceux que Calvin appellera les Libertins spirituels, les loïstes ou partisans d'Eloi Pruystinck propagent à Anvers, de 1525 à 1544, l'idée que l'esprit anéanti en Dieu permet d'identifier à la volonté divine la recherche des plaisirs sans contrainte ni culpabilité. En 1525, Eloi Pruystinck, « couvreur d'ardoyse », quitte Anvers pour Witte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eloi-pruystinck/#i_84710

ENCRATITES

  • Écrit par 
  • Richard GOULET
  •  • 322 mots

Terme signifiant « les continents » (du grec enkratès ) et désignant plusieurs sectes hérétiques de l'Église ancienne qui prônaient un rigorisme moral radical (interdiction du mariage, abstention de viande et de vin) fondé sur une condamnation de la matière et du corps considérés comme les œuvres d'un démiurge distinct du Dieu suprême. Tatien, d'ab […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/encratites/#i_84710

ÉON DE L'ÉTOILE (mort en 1148 env.)

  • Écrit par 
  • Edina BOZOKY
  •  • 141 mots

Hérétique, né au début du xii e  siècle, à Loudéac, en Bretagne et mort à Reims. Homme sans lettres, Éon de l'Étoile commença à prêcher dans son pays natal, d'où son mouvement gagna toute la Bretagne. Il se disait Fils de Dieu, appelé à juger les vivants et les morts, le siècle entier ; il fondait sa fonction de juge sur la consonance de son nom (É […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eon-de-l-etoile/#i_84710

FAMILISTES (XVIe s.)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 419 mots

Fondée en 1540 par Hendrik Niclaes, la Famille d'amour, souvent assimilée à tort à une secte anabaptiste, entend rétablir dans son innocence la communauté humaine originelle. Son organisation comprend un évêque, dont l'autorité est épaulée par douze sages et quatre classes de prêtres. Tous font don à la secte de leurs biens personnels. Elle comptai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/familistes/#i_84710

FLAGELLANTS

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 1 024 mots

Bien que la flagellation comptât parmi les pratiques de macération jadis admises par l'Église, il faut attribuer aux espérances millénaristes (fondées sur la valeur prophétique attribuée par Joachim de Flore à l'année 1260) l'extension collective du phénomène d'autopunition et ses prétentions chiliastiques. L'idée d'une apocalypse imminente et de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/flagellants/#i_84710

FRATICELLES

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 1 100 mots

L'appellation de fraticelles, de l'italien fraticelli , désigne les dissidents les plus radicaux de la faction dite « spirituelle » qui, dans l'ordre franciscain, oppose à l'aile conventuelle ou orthodoxe la volonté de pratiquer la pauvreté volontaire selon la règle intangible de saint François. Bien que, dans sa condamnation, Jean XXII applique le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fraticelles/#i_84710

GNOSTICISME

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT, 
  • Michel TARDIEU
  •  • 10 629 mots

Dans le chapitre « Un terme ambigu »  : […] Le premier usage du mot « gnostique » a été fixé par les Pères de l'Église, de Justin et Irénée à Théodoret. Ce terme n'a pas été inventé par eux, puisque Épiphane mentionne, à l'intérieur de la communauté chrétienne d' Alexandrie, l'existence d'un groupe de gens s'appelant eux-mêmes gnostiques. Des non-chrétiens, tels Plotin, Porphyre, Jamblique, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gnosticisme/#i_84710

HARNACK ADOLF VON (1851-1930)

  • Écrit par 
  • Jean HADOT
  •  • 1 770 mots

Dans le chapitre « L'influence de Harnack »  : […] Malgré ces oppositions, le maître de Berlin eut une énorme influence, moins par ses thèses que par la quantité et la qualité de ses travaux d'érudition. La grande collection des Texte und Untersuchungen et les ouvrages édités dans les Griechischen christlichen Schriftsteller constituent un ensemble indispensable pour qui entreprend un travail scie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adolf-von-harnack/#i_84710

HENRI DE LAUSANNE, HENRI L'HÉRÉTIQUE ou HENRI DE BRUYS (mort en 1148)

  • Écrit par 
  • Edina BOZOKY
  •  • 250 mots

Hérétique du xii e siècle, qui avait été moine (probablement à Cluny), puis ermite, et finalement prêcheur itinérant. Vers 1116, Henri de Lausanne exhorte le peuple contre le haut clergé au Mans. Plus tard, passant par Poitiers et Bordeaux, il descend vers le midi de la France. Il prêche en Aquitaine, en Provence, et surtout dans la région de Toul […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-de-lausanne-henri-l-heretique-henri-de-bruys/#i_84710

HOMINES INTELLIGENTIAE

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 329 mots

En 1411, le procès de Willem Van Hildernissem révèle la présence, dans le Brabant et la Picardie, de partisans du Libre-Esprit, dont le principal responsable aurait été Gilles de Canter. Le nom du groupe se réfère au « troisième âge » annoncé par Joachim de Flore. Sa pratique semble fonder sur l'initiation amoureuse la réalisation de Dieu en chacun […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/homines-intelligentiae/#i_84710

HUS JAN (1370 env.-1415)

  • Écrit par 
  • Michel LARAN
  •  • 1 540 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le réformateur »  : […] Originaire de la région de Prachatice, en Bohême méridionale, Jan Hus tient son nom de son village natal, Husinec. Étudiant pauvre à l'Université de Prague, il devient bachelier en théologie (1394), puis maître ès arts libéraux (1396). Ordonné prêtre en 1400, doyen de la Faculté de théologie de Prague l'année suivante, Jan Hus apparaît surtout com […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jan-hus/#i_84710

INTOLÉRANCE

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 1 139 mots

À ceux qui s'abuseraient sur les vertus iréniques de la tolérance, Mirabeau adresse une opportune mise en garde, lorsqu'il déclare en 1789 : « Je ne viens pas prêcher la tolérance. La liberté la plus illimitée de la religion est à mes yeux un droit si sacré que le mot tolérance qui voudrait l'exprimer me paraît en quelque sorte tyrannique lui-même […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/intolerance/#i_84710

JANSÉNISME

  • Écrit par 
  • Louis COGNET, 
  • Jean DELUMEAU, 
  • Maurice VAUSSARD
  •  • 4 137 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'« Augustinus » et Port-Royal »  : […] Le jansénisme fut d'abord une doctrine théologique fondée sur les écrits antipélagiens de saint Augustin. Après Baïus (1513-1589), le Hollandais Jansen (1585-1638) , évêque d'Ypres, affirma que, depuis le péché originel, la volonté de l'homme sans le secours divin n'est capable que du mal. Seule la grâce efficace peut lui faire préférer la délecta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jansenisme/#i_84710

JOHANNES HARTMANN (mort en 1368)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 329 mots

Illustrant la tendance élitiste du Libre-Esprit, Johannes Hartmann a apporté, dans son interrogatoire, d'intéressantes précisions sur la doctrine qu'on attribuait aux bégards et qui fut condamnée en 1311 par le concile de Vienne. Selon toute vraisemblance, il périt sur le bûcher à Erfurt, en 1368. Johannes Hartmann, originaire d'Astmanstett et conn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johannes-hartmann/#i_84710

JORIS DAVID (1501-1556)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 868 mots

Parmi les prédicateurs errants que la Réforme et la traduction des textes sacrés jetteront sur les routes d'Europe, David Joris se distingue par une destinée hors du commun plus que par l'originalité de sa pensée. Poursuivi par la haine conjointe des catholiques et des protestants, anabaptiste dissident, attaqué par les mennonites et par les munsté […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-joris/#i_84710

LIBERTINAGE

  • Écrit par 
  • Michel DELON
  •  • 3 274 mots

Dans le chapitre « De la liberté au dérèglement »  : […] L'histoire du mot se caractérise par des renversements sémantiques, des confusions et contaminations. Étymologiquement, le libertus ou le libertinus est à Rome un affranchi, un ancien esclave qui a reçu sa liberté. Libertinus est un statut social. Le mot désigne aussi plus tard un fils d'affranchi, donc marqué par une infériorité sociale. Un emp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/libertinage/#i_84710

LIBRE-ESPRIT MOUVEMENT DU

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 3 154 mots

Attestée dans plusieurs documents de l'Inquisition et revendiquée en quelques occasions par les bégards et les béguines eux-mêmes, l'appellation de Libre-Esprit désigne un courant qui, du xiii e au xvi e siècle, postule une unité entre le monde et l'homme telle que Dieu s'incarne en celui-ci ; chacun pouvant alors révoquer toute forme d'obédience […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mouvement-du-libre-esprit/#i_84710

LOLLARDS

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 763 mots

Provenant du moyen allemand lollaert (de lullen , marmotter, chantonner à voix basse), l'appellation de lollards fut d'abord donnée à certains groupes d'Europe continentale suspects de cacher des croyances hérétiques sous un souci d'intensifier la dévotion ; mais, après 1382, elle fut attribuée par dérision et resta attachée aux partisans de John W […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lollards/#i_84710

MANUEL DES INQUISITEURS, Nicolau Eymerich - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Louis SALA-MOLINS
  •  • 1 124 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un exposé systématique »  : […] « Le Manuel , écrit-il dans son prologue, comporte trois parties. Il est question dans la première de la foi catholique et de son enracinement. La deuxième partie parle de la méchanceté hérétique, qu'il faut contrer. La troisième est consacrée à la pratique de l'office inquisitorial, qu'il faut perpétuer. » Et le dominicain conjure « tous les inqui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manuel-des-inquisiteurs/#i_84710

MARGUERITE PORÈTE (morte en 1310)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 677 mots

Brûlée le 1 er juin 1310 à Paris, Marguerite Porète a laissé avec Le Miroir des simples âmes l'un des rares témoignages de première main sur les opinions qui caractérisent le mouvement du Libre-Esprit. Son enseignement, perpétué par Bloemardinne de Bruxelles (morte en 1335) et peut-être inspiré par Hadewijch d'Anvers (milieu du xiii e s.), ident […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marguerite-porete/#i_84710

MILLÉNARISME

  • Écrit par 
  • Jacques LE GOFF
  •  • 3 425 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Du christianisme primitif au Moyen Âge occidental »  : […] Le millénarisme, très vivace dans le christianisme des premiers siècles, était professé aussi bien par des « orthodoxes », tels Irénée de Lyon à la fin du ii e siècle et Hippolyte de Rome au début du iii e siècle, que par des « hérétiques » comme les montanistes, d'origine phrygienne, et, déjà à la fin du i er siècle, par certains gnostiques (Cé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/millenarisme/#i_84710

PASTOUREAUX

  • Écrit par 
  • Edina BOZOKY
  •  • 440 mots

Membres d'un mouvement populaire d'allure hérétique qui se développa au xiii e et réapparut au xiv e siècle. En 1251, un homme qu'on appelle Maître Jacques de Hongrie se met à prêcher en Picardie, prétendant avoir reçu la mission de rassembler des gens d'humble origine pour libérer la Terre sainte et le roi emprisonné. Il réussit à réunir rapidem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pastoureaux/#i_84710

PATARINS

  • Écrit par 
  • Edina BOZOKY
  •  • 438 mots

Terme désignant les membres ( patarinos , paterenos , paterinos ) de différents mouvements réformateurs ou hérétiques du Moyen Âge, et d'abord les partisans d'un mouvement qui prônait des réformes radicales à Milan en 1056-1057 et qui, appelé Pataria , se portait contre le clergé concubinaire et simoniaque. Ce terme sert aussi à désigner, à titre d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/patarins/#i_84710

PÉLAGIANISME

  • Écrit par 
  • Michel MESLIN
  •  • 3 142 mots

Doctrine qui, professée au iv e  siècle par Pélage et ses partisans, accentue au détriment de la grâce divine la puissance du libre arbitre de l'homme, le pélagianisme est la première en date des hérésies de l'Occident chrétien ; il constitue en fait l'amplification d'une des tendances fondamentales du christianisme, s'inspirant à la fois de toute […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pelagianisme/#i_84710

PIERRE DE BRUYS (mort en 1132/33 env.)

  • Écrit par 
  • Edina BOZOKY
  •  • 192 mots

Hérésiarque de la première moitié du xii e  siècle. Prêtre, Pierre prêche contre l'Église romaine d'abord dans les Alpes, vers 1112-1113, puis dans la région du Rhône, en Dauphiné et en Provence. Les opinions de Pierre de Bruys (ou Bruïs) se rapprochaient beaucoup de celles d'Arnaud de Brescia et consistaient principalement en une critique du sacer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-de-bruys/#i_84710

PRISCILLIEN (335 ou 345-385)

  • Écrit par 
  • Pierre Thomas CAMELOT
  •  • 522 mots

Espagnol (de Bétique), laïque riche et cultivé, Priscillien mène vers 370 environ une vie d'ascétisme sévère, qui lui vaut une grande réputation et lui attire de nombreux disciples : des femmes, des clercs, et même des évêques. Il est difficile de dire avec précision quelle était sa doctrine, qui semble apparentée au dualisme gnostique et manichéen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/priscillien/#i_84710

RAINIER SACCONI (mort en 1262)

  • Écrit par 
  • Denis COUTAGNE
  •  • 150 mots

On ne sait rien des origines de Rainier Sacconi, dit de Plaisance. Après avoir vécu dans l'hérésie pendant plus de dix-sept ans (il a même été « évêque » cathare), il se convertit au catholicisme et, du même mouvement, entre dans l'ordre des Frères prêcheurs. C'est la prédication de Pierre de Vérone qui stimule son zèle contre les cathares ; après […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rainier-sacconi/#i_84710

SCHISME

  • Écrit par 
  • Henry DUMÉRY
  •  • 725 mots

D'après l'étymologie grecque, le mot « schisme » veut dire séparation, division. Il y a schisme lorsque la communion d'une religion se trouve rompue et qu'un groupe fait sécession. Le schisme suppose une rupture effective, un rejet de l'obédience commune. C'est pourquoi il importe de distinguer schisme et hérésie. L'hérésie est une opinion que la c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/schisme/#i_84710

SCIENCES - Science et christianisme

  • Écrit par 
  • Jacques ROGER
  •  • 4 110 mots

Dans le chapitre « De Copernic à Newton »  : […] À partir du xv e  siècle, l'humanisme puis la Renaissance bouleversèrent le paysage intellectuel européen. Il y eut, certes, un néopaganisme et une philosophie panthéiste très éloignés de la pensée chrétienne. Mais la rupture avec la scolastique médiévale se fit surtout au nom d'une nouvelle sensibilité religieuse et de la philosophie platonicie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sciences-science-et-christianisme/#i_84710

SECTES

  • Écrit par 
  • Louis HOURMANT, 
  • Jean SÉGUY
  •  • 9 487 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les sectes médiévales »  : […] Dans le christianisme apparurent très vite des protestations du type sectaire. Néanmoins, elles se rapprochent d'autant plus du type sectaire décrit par Troeltsch que l'on s'éloigne des origines chrétiennes. Le marcionisme, le montanisme, le novatianisme, le donatisme, qui sont les quatre dissidences protestataires les plus connues des premiers si […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sectes/#i_84710

SECTES ET CATHOLICISME

  • Écrit par 
  • Jean-François MAYER
  •  • 2 217 mots

« Le propre de l'hérésie est le changement ; la foi dans la religion catholique est immuable », écrit V. de Perrodil dans sa Préface aux Mémoires pour servir à l'histoire des égarements de l'esprit humain par rapport à la religion chrétienne de Pluquet, publiés à Paris en 1845 sous le titre de Dictionnaire des hérésies, des erreurs et des schisme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sectes-et-catholicisme/#i_84710

SEGARELLI GHERARDO (mort en 1300)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 729 mots

Fondateur du mouvement apostolique, Segarelli illustre le mélange de crainte et d'espérance né des prophéties de Joachim de Flore et du choix par celui-ci de la date de 1260 comme devant marquer l'avènement du règne des Saints et du troisième âge. Le succès du franciscanisme, allié à une période de troubles et de misère, allait dégager de l'aspirat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gherardo-segarelli/#i_84710

STEDINGER LES

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 571 mots

On appelait Stedinger un peuple médiéval de paysans, de bergers et de pêcheurs quelque peu pirates qui avaient défriché et colonisé sur le Bas-Weser des terres conquises sur la mer et les débordements du fleuve. Gouvernés par des juges de leur choix appliquant leurs lois particulières, ils éveillent, dès le xi e siècle, l'hostilité des évêques de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-stedinger/#i_84710

TANCHELM ou TANCHELIN (mort en 1115)

  • Écrit par 
  • Edina BOZOKY
  •  • 122 mots

Hérétique qui prêchait dans les Flandres, se disant inspiré du Saint-Esprit et prétendant même qu'il avait reçu aussi bien que le Christ la plénitude de l'Esprit. Tanchelm (ou Tanchelin) soulevait le peuple contre le clergé indigne et défendait de payer les dîmes. Il tenait les églises pour des lieux de prostitution, les sacrements pour des profana […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tanchelm-tanchelin/#i_84710

TCHÈQUE RÉPUBLIQUE

  • Écrit par 
  • Jaroslav BLAHA, 
  • Marie-Elizabeth DUCREUX, 
  • Marie-Claude MAUREL, 
  • Vladimir PESKA
  •  • 18 243 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La crise hussite et ses conséquences »  : […] Les tensions entre le patriciat urbain, alors majoritairement allemand, et les autres couches urbaines tchèques, une crise à l'université entre maîtres tchèques et maîtres allemands, les ambitions de la haute noblesse, et surtout le désir d'une réforme de l'Église et de la vie chrétienne, prêché en public dès le milieu du xiv e  siècle par des préd […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/republique-tcheque/#i_84710

TORTURE

  • Écrit par 
  • Olivier JUILLIARD
  •  • 3 441 mots

Dans le chapitre « La torture antique »  : […] La tradition législative romaine ne pouvait pas ne pas se pencher sur cet individu si particulier qu'est l'esclave. Produit des guerres, mais parfois de véritables razzias destinées à fournir de la main-d'œuvre à l'agriculture, objet que l'on achète et que l'on vend, l'esclave n'a aucune existence juridique, excepté s'il est volé ou s'il disparaît […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/torture/#i_84710

WILLEM CORNELISZ (mort en 1253 env.)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 318 mots

Vers 1240, à Anvers, Willem Cornelisz, un clerc proche des milieux défavorisés, propage avec succès une doctrine où les idées de Libre-Esprit se mêlent aux recommandations plus traditionnelles de la pauvreté volontaire. Willem (ou Guillaume) Cornelisz semble avoir tiré parti d'une opposition populaire aux évêques de Cambrai, dont dépendait Anvers, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/willem-cornelisz/#i_84710

Voir aussi

Pour citer l’article

Alain LE BOULLUEC, « HÉRÉSIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/heresie/