CLÉMENT D'OKHRID saint (840 env.-916)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né sans doute en Macédoine bulgare, Clément accompagne Constantin-Cyrille et son frère Méthode dans leur mission en Grande-Moravie. En 885, à la mort de Méthode, il est expulsé avec ses compagnons. Boris Ier-Michel l'accueille à Preslav et lui confie la christianisation de la Macédoine du Sud-Ouest, qui échappe encore à la hiérarchie grecque d'importation. Clément ouvre à Dévol (Kutmičevica) une sorte de séminaire, le plus ancien du genre, destiné à former un clergé autochtone. Le tsar Syméon reconnaît les succès de Clément en fondant pour lui l'évêché de Drembica et Velica (893-894) : Clément sera le premier en date des évêques slaves de Bulgarie. Il fonde trois monastères et une église à Okhrid (Ochrida). Le lettré qui écrit la première Vie de Méthode (perdue), compose des homélies et traduit en vieux bulgare des livres liturgiques byzantins ne dédaigne pas de perfectionner les techniques de l'arboriculture. Il meurt à Okhrid, où sa dépouille repose. La Bulgarie célèbre encore de nos jours sa mémoire comme celle d'un civilisateur et d'un artisan de la conscience nationale. Elle lui doit d'avoir, pour plusieurs générations, animé le mouvement d'émancipation culturelle du monde slave tout entier.

—  Jean GOUILLARD

Écrit par :

  • : docteur ès lettres, directeur d'études à l'École pratique des hautes études (Ve section)

Classification


Autres références

«  CLÉMENT D'OKHRID saint (840 env.-916)  » est également traité dans :

BULGARIE

  • Écrit par 
  • Roger BERNARD, 
  • André BLANC, 
  • Christophe CHICLET, 
  • Nadia CHRISTOPHOROV, 
  • Jack FEUILLET, 
  • Vladimir KOSTOV, 
  • Edith LHOMEL, 
  • Robert PHILIPPOT
  •  • 26 974 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Deux foyers principaux »  : […] C'est dans la région d'Okhrid, où il avait été envoyé par Boris, que Clément, dit Clément d'Okhrid, disciple de Cyrille et Méthode, poursuivit l'œuvre entreprise par ses maîtres. Premier évêque de l'Église bulgare, Clément († 916) est demeuré le plus populaire des écrivains du premier royaume bulgare, surtout à cause de son admirable zèle apostolique qui fit de lui, selon le mot de l'un de ses bi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bulgarie/#i_12887

MACÉDOINE DU NORD, anc. MACÉDOINE

  • Écrit par 
  • Maria BEZANOVSKA, 
  • Christophe CHICLET, 
  • Blaze KONESKI, 
  • Michel ROUX
  • , Universalis
  •  • 7 435 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La littérature »  : […] La littérature religieuse de type byzantin, en vieux slave et, plus tard, en slave d'église sous diverses rédactions, commence à se développer en Macédoine vers la fin du ix e  siècle, lorsque saint Clément et son compagnon saint Naum fondent à Ohrid l'un des premiers centres culturels et littéraires de l'histoire des Slaves, connu en slavistique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/macedoine-du-nord-macedoine/#i_12887

Pour citer l’article

Jean GOUILLARD, « CLÉMENT D'OKHRID saint (840 env.-916) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/clement-d-okhrid/