GOTHIQUE ART

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Voûte sur croisée d'ogives

Voûte sur croisée d'ogives
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Basilique de Saint-Denis, déambulatoire

Basilique de Saint-Denis, déambulatoire
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Basilique de Saint-Denis

Basilique de Saint-Denis
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Cathédrale Notre-Dame de Paris : élévation de la nef

Cathédrale Notre-Dame de Paris : élévation de la nef
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tous les médias


L'approche de l'art gothique a été profondément renouvelée depuis la fin des années 1970 à la suite d'une remise en cause des thèses énoncées au milieu du xixe siècle. Les schémas traditionnels ont éclaté à la suite de recherches qui concernent d'abord l'architecture, mais également les autres techniques. La théorie fonctionnaliste élaborée par Viollet-le-Duc, qui a servi d'axe de réflexion pendant un siècle, avait enfermé la recherche dans un tel carcan que des pans entiers de l'histoire de l'architecture se sont trouvés exclus du champ de celle-ci : l'Allemagne, l'Angleterre, l'ouest et le midi de la France. Leur profonde originalité, qui s'éloigne de la conception gothique élaborée dans le nord de la France, enrichit la vision que l'on peut avoir de l'art gothique dans son ensemble. Il faut dire que la conception linéaire de l'histoire, fondée sur le postulat de l'évolution des formes, est frappée d'un si grand nombre d'exceptions qu'elle se révèle aujourd'hui paralysante. Elle laisse le long de son parcours définitif des œuvres majeures qui ont le tort de ne pas s'inscrire dans la continuité (la cathédrale de Bourges, par exemple). L'histoire de l'art n'est plus réductible à la seule évolution des formes. Les retours en arrière lui appartiennent comme les fantastiques avancées qui laissent souvent certaines œuvres isolées dans leur milieu. Le chef-d'œuvre ne se reconnaît pas seulement à sa modernité. En outre, des champs entiers de l'histoire de l'art n'avaient guère retenu l'attention autant qu'ils le méritaient. En architecture, le monde religieux avait servi à définir la conception gothique. La prise en compte de l'architecture civile, de l'architecture édilitaire, de l'architecture militaire oblige à nuancer les affirmations concernant la localisation des progrès techniques. Dans d'autres domaines que celui de l'architecture, l'apport se révèle plus novateur encore par la découverte et l'exploitation de nouveaux champs : l'étude de l'enluminure n'en est qu'à ses débuts ; les arts précieux demeurent la grande interrogation lorsqu [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 23 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  GOTHIQUE ART  » est également traité dans :

L'ART AU TEMPS DES ROIS MAUDITS. PHILIPPE LE BEL ET SES FILS, 1285-1328 (exposition)

  • Écrit par 
  • Anne PRACHE
  •  • 1 227 mots

Deux règnes ont marqué l'histoire de l' art gothique en France, celui de Saint Louis (1226-1270) et celui de Charles V (1364-1380). Entre les deux, une sorte de hiatus s'est instauré : l'éclosion des grandes cathédrales est alors terminée, le style rayonnant poursuit ses raffinements sans se renouveler véritablement, le génie créateur des artistes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-art-au-temps-des-rois-maudits-philippe-le-bel-et-ses-fils-1285-1328/#i_8090

GOTHIQUE INTERNATIONAL STYLE

  • Écrit par 
  • Alain ERLANDE-BRANDENBURG
  •  • 344 mots

Une importante exposition du Conseil de l'Europe organisée en 1962 à Vienne (Autriche) fut consacrée au style gothique international. À cette occasion, on a tenté de mettre en lumière l'existence d'un style commun aux différents pays d'Europe occidentale et centrale, autour des années 1400. Il est certain que d'un point de vue purement historique, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/style-gothique-international/#i_8090

IVOIRES PARISIENS, art gothique

  • Écrit par 
  • Danielle GABORIT-CHOPIN
  •  • 695 mots

Depuis les travaux de R. Koechlin, la plupart des reliefs et des statuettes d'ivoire à sujets religieux et profanes des xiiie et xive siècles sont attribués aux ateliers parisiens. Sans que leurs conclusions soient toujours très […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ivoires-parisiens-art-gothique/#i_8090

CASTILLE

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT, 
  • Philippe WOLFF
  • , Universalis
  •  • 10 287 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Sous les Rois Catholiques »  : […] d'atonie, éclairée seulement par le faste ostentatoire de quelques chapelles funéraires monumentales, comme celles du cardinal Gil de Albornoz († 1364) et du connétable Álvaro de Luna († 1453) à la cathédrale de Tolède, l'architecture gothique connut un splendide renouveau dans le dernier quart du xve siècle, à l'époque des Rois Catholiques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/castille/#i_8090

STYLE 1200

  • Écrit par 
  • Louis GRODECKI
  •  • 3 723 mots
  •  • 1 média

La question du passage de l'art roman à l'art gothique s'est posée aux historiens depuis le deuxième quart du xixe siècle, en France en particulier, lorsqu'on a cherché à définir le style gothique et à déterminer ses origines. Pour l'architecture, il a été assez facile d'observer l'apparition et l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/style-1200/#i_8090

HOHENSTAUFEN ART DES

  • Écrit par 
  • Carol HEITZ
  •  • 3 625 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Architecture et art monumental »  : […] La pénétration du gothique en Allemagne se fera avec un retard de presque cent ans : les premières églises véritablement gothiques n'appartiennent qu'au deuxième quart du xiiie siècle. La gracieuse église Notre-Dame de Trèves qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-des-hohenstaufen/#i_8090

ROMAN ART

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 20 517 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Le courant antiquisant »  : […] novateur, qui associa à ses emprunts à l'Antiquité ce qui pouvait lui convenir du premier gothique. Ainsi s'explique l'apparition du baptistère de Parme, dont il fut tout à la fois l'architecte et le décorateur, à partir de 1196. L'analyse archéologique permet de reconnaître dans cet édifice aérien un descendant lointain d'un parti architectural […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-roman/#i_8090

SCANDINAVIE

  • Écrit par 
  • Martin Edvard BLINDHEIM, 
  • Régis BOYER, 
  • Georges CHABOT, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Nicole PÉRIN, 
  • Jean-Michel QUENARDEL
  •  • 22 098 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Architecture »  : […] L'épanouissement considérable de la vie artistique en Europe au xiie et au xiiie siècle se fit éminemment sentir en Scandinavie, même si ce fut avant tout dans les classes supérieures. Vers le milieu du xiiie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/scandinavie/#i_8090

ARCHITECTURE ALLEMANDE, Johann Wolfgang von Goethe - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Christian HELMREICH
  •  • 963 mots
  •  • 1 média

En novembre 1772, Goethe (1749-1832) fait paraître à Francfort un court texte dont le titre, Architecture allemande, cache le sujet précis : il s'agit d'un hymne à la gloire de la cathédrale de Strasbourg et de son concepteur, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-allemande-johann-wolfgang-von-goethe/#i_8090

PIÉMONT

  • Écrit par 
  • Andreina GRISERI, 
  • Michel ROUX
  • , Universalis
  •  • 4 920 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les arts roman et gothique »  : […] La sculpture du gothique international est illustrée par un groupe remarquable conservé au musée municipal de Turin et provenant de la région d'Aoste ; d'autres œuvres, et notamment des crucifix et des retables (musée municipal, Turin) et les groupes avec des « Vierge de pitié », révèlent une religiosité d'un pathétique intense. Des portails […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/piemont/#i_8090

CATALOGNE

  • Écrit par 
  • Mathilde BENSOUSSAN, 
  • Christian CAMPS, 
  • John COROMINAS, 
  • Marcel DURLIAT, 
  • Robert FERRAS, 
  • Jean MOLAS, 
  • Jean-Paul VOLLE
  •  • 22 414 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « L'architecture religieuse »  : […] Vers le milieu du xiiie siècle, apparut en Catalogne un type d'église à nef unique entièrement voûtée d'ogives, avec chapelles latérales entre les contreforts et abside polygonale. Cette formule architecturale répondait parfaitement à la mission de prédication spécifique des ordres mendiants. Il est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catalogne/#i_8090

PORTUGAL

  • Écrit par 
  • Roger BISMUT, 
  • Albert-Alain BOURDON, 
  • Michel DRAIN, 
  • José-Augusto FRANÇA, 
  • François GUICHARD, 
  • Michel LABAN, 
  • Jorge MORAÏS-BARBOSA, 
  • Eduardo PRADO COELHO
  •  • 40 046 mots
  •  • 27 médias

Dans le chapitre « L'art roman et l'art gothique »  : […] d'Évora (1195), dans le sud du pays où les chantiers se sont ouverts plus tard, marque déjà la transition vers le gothique, tout comme le monastère d'Alcobaça (1172 ; église, 1252 ; cloître 1308), inspiré de Clairvaux, qui couronne la grande activité architecturale des Cisterciens au Portugal. Si, dans ce pays, « l'époque romane est l'époque des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/portugal/#i_8090

ARAGON

  • Écrit par 
  • Roland COURTOT, 
  • Marcel DURLIAT, 
  • Philippe WOLFF
  •  • 8 660 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Influence catalane aux XIVe et XVe siècles »  : […] Ces événements se conjuguèrent pour interdire à l'Aragon de posséder jamais une claire idée du style gothique tel qu'il se développait en France. La meilleure image lui en fut donnée par les moines cisterciens qui, dans la seconde moitié du xiie siècle, tinrent, grâce notamment à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aragon/#i_8090

NAVARRE

  • Écrit par 
  • Roland COURTOT, 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 4 087 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un gothique courtois »  : […] Le style gothique, dans sa tonalité septentrionale, fait son apparition à Roncevaux dès le début du xiiie siècle. Il ne s'installe à Pampelune qu'un siècle plus tard sous l'épiscopat d'un prélat d'origine languedocienne, Arnaud de Barbasan, mais pour y régner en maître. On réédifia alors l'ensemble des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/navarre/#i_8090

SIENNOISE ÉCOLE

  • Écrit par 
  • Enzo CARLI
  •  • 4 018 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Duccio di Buoninsegna »  : […] xiiie siècle fut Duccio di Buoninsegna (on suit sa trace de 1278 à 1317), héritier de la tradition byzantine la plus rare et la plus élevée, en même temps que parfait connaisseur de la finesse de l'art gothique occidental. Duccio eut d'innombrables disciples, dont quelques-uns, anonymes, possèdent toutefois […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-siennoise/#i_8090

WORRINGER WILHELM (1881-1965)

  • Écrit par 
  • Marie-José MONDZAIN-BAUDINET
  •  • 931 mots

« Si l'on considère l'histoire de l'art non plus comme la simple histoire du savoir artistique, mais comme celle des intentions, elle gagne en importance au point de vue de l'histoire universelle, [...] elle prend place à côté [...] des conceptions du monde. » Cette phrase de Worringer (L'Art gothique) situe d'emblée son projet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wilhelm-worringer/#i_8090

ENLUMINURE

  • Écrit par 
  • Danielle GABORIT-CHOPIN, 
  • Eric PALAZZO
  •  • 11 850 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Enluminure gothique »  : […] Les enlumineurs gothiques se tournèrent vers la recherche du naturalisme et de la perspective ; l'illustration du texte, groupée en tête de l'ouvrage ou sur des pleines pages, reprend alors toute son importance. Au milieu du xiiie siècle, les ateliers royaux peignent pour les grands personnages de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enluminure/#i_8090

MASACCIO (1401-env. 1429)

  • Écrit par 
  • Giovanni PREVITALI
  •  • 3 292 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le néo-giottisme et la tradition gothique »  : […] En ce sens, le néo-giottisme de Masaccio se distingue nettement des emprunts que beaucoup de ses contemporains font à des motifs du début du xive siècle : depuis le Maestro del Bambino Vispo jusqu'à Giovanni Toscani, depuis le Maestro della […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/masaccio/#i_8090

VENISE

  • Écrit par 
  • Anna PALLUCCHINI, 
  • Michel ROUX, 
  • Freddy THIRIET
  • , Universalis
  •  • 8 054 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « La civilisation gothique »  : […] et les annexions territoriales ultérieures transforment sa culture artistique et l'enrichissent de nouvelles perspectives. L'insertion d'éléments du style gothique, dans tous les domaines de l'art, donne une impulsion à la tradition vénitienne. Si la présence de Giotto et de Giovanni Pisano à Padoue, dans la chapelle des Scrovegni […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/venise/#i_8090

GALICE

  • Écrit par 
  • Roland COURTOT, 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 3 522 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le style gothique »  : […] Les relations que maître Mathieu avait nouées avec la France expliquent sans doute la pénétration précoce du style gothique dans la sculpture de Galice. Le portail de la cathédrale de Tuy, daté des environs de 1225, représente le premier portail foncièrement gothique de la Péninsule ibérique, avec un programme iconographique cohérent à caractère […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/galice/#i_8090

ORFÈVRERIE

  • Écrit par 
  • Gérard MABILLE
  •  • 5 568 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « De l'Antiquité au Moyen Âge »  : […] Si l'orfèvrerie gothique nous paraît relativement bien connue, c'est en raison du grand nombre d'œuvres religieuses conservées dans les trésors ecclésiastiques : reliquaires, ciboires, calices, croix, reliures d'évangéliaires et autres objets liturgiques. Certains noms d'orfèvres nous sont parvenus, tels Hugo d'Oignies ou Nicolas de Verdun. La […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orfevrerie/#i_8090

BURGOS

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 1 069 mots
  •  • 3 médias

À Burgos, on sent battre le cœur de la Vieille-Castille. N'est-ce pas ici qu'apparaît pour la première fois la claire conscience d'une politique commune à l'ensemble de la péninsule Ibérique ? La ville fut une des résidences de la cour de Castille lorsque celle-ci […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/burgos/#i_8090

MOSAN ART

  • Écrit par 
  • Philippe VERDIER
  •  • 3 578 mots

Dans le chapitre « Conjoncture historique »  : […] de la châsse de saint Remacle à Stavelot (1263-1268) sont influencées par la sculpture gothique apparue dans les chantiers de Reims vers 1235 alors que les bas-reliefs de la châsse de Notre-Dame, à Tournai, œuvre de Nicolas de Verdun (1205) restaient antiquisants. La structure du Polyptyque de la Vraie Croix de Floreffe (après […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-mosan/#i_8090

TOSCANE

  • Écrit par 
  • Adrien GOETZ, 
  • Michel ROUX
  •  • 7 561 mots
  •  • 28 médias

Dans le chapitre « Une « renaissance » avant la Renaissance ? »  : […] Dès cette époque, en effet, l'œuvre d'art fait partie intégrante de la vie quotidienne : le «  gothique communal » fournit un cadre architectural aux libertés municipales – à Florence, le palais du podestat ou Bargello, le Palazzo Vecchio d'Arnolfo di Cambio (1250 ? – 1302), maître d'œuvre de la cathédrale et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/toscane/#i_8090

ÉGLISE, architecture

  • Écrit par 
  • Alain ERLANDE-BRANDENBURG
  •  • 8 041 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le style gothique »  : […] abbé de Saint-Denis (1126-1151) s'est exprimé dans ses différents écrits sur la reconstruction de son abbaye et sur le sens qu'il lui donnait. L'art gothique ne se juge pas à partir de ses composantes, mais comme un tout, fusionné dans une volonté globalisante de création. Il se rapproche sur ce point des constructions du ive […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eglise-architecture/#i_8090

ÉMAUX

  • Écrit par 
  • Marie-Madeleine GAUTHIER
  •  • 4 388 mots

Dans le chapitre « L'émaillerie romane sur cuivre champlevé et le premier art gothique »  : […] byzantin contemporain, est mise en œuvre par Nicolas de Verdun (ambon de Klosterneuburg). Sa puissante personnalité a déclenché la révolution, qui, entre Seine et Rhin, bouleverse les normes romanes pour faire fleurir le premier art gothique. Le regard que les artistes se sentaient autorisés à porter sur le monde créé, jusqu'alors contraint par des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emaux/#i_8090

JÉSUS ou JÉSUS-CHRIST

  • Écrit par 
  • Joseph DORÉ, 
  • Pierre GEOLTRAIN, 
  • Jean-Claude MARCADÉ
  •  • 21 232 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « Le Christ dans l'art gothique »  : […] Dès la fin du xiie siècle les représentations du Christ se font à la fois plus intellectuelles et plus anthropocentriques. Le xiiie siècle est dominé par la pensée de saint Thomas d'Aquin, issue d'Aristote et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jesus-jesus-christ/#i_8090

MOBILIER

  • Écrit par 
  • Colombe SAMOYAULT-VERLET
  •  • 4 416 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Le Moyen Âge »  : […] Durant la période gothique, les habitudes itinérantes dues aux luttes féodales créent un mobilier adapté à ce nouveau nomadisme. Le meuble de base est le coffre, à la fois armoire et banc, qu'à chaque déménagement on charge sur un mulet avec son contenu. Pour compléter l'ameublement, des tables à tréteaux, des lits réduits à un simple châlit, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mobilier/#i_8090

ART DE COUR

  • Écrit par 
  • Philippe VERDIER
  •  • 4 811 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'enluminure et son influence sur l'orfèvrerie »  : […] en bloc le goût de la cour. Ils n'ont en commun qu'un maniérisme gothique à divers degrés de raffinement. Des quatre Évangéliaires de la Sainte-Chapelle, seul le numéro 9455 de la Bibliothèque nationale a inscrit la fête des reliques et a bien été exécuté pour la Sainte-Chapelle avant 1248. Les numéros 8892 et 17326 ont été […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-de-cour/#i_8090

CHARTRES CATHÉDRALE DE

  • Écrit par 
  • Alain ERLANDE-BRANDENBURG, 
  • Universalis
  •  • 621 mots
  •  • 4 médias

L'histoire de la cathédrale gothique Notre-Dame de Chartres (Eure-et-Loir) est complexe. Après un incendie qui survint vers 1020, l'évêque Fulbert décida de la reconstruire suivant des plans grandioses : de cet édifice roman subsiste encore la crypte. Un nouvel incendie, en 1134, ravagea la cathédrale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cathedrale-de-chartres/#i_8090

DANUBE ÉCOLE DITE DU

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 1 053 mots
  •  • 1 média

L'expression d'école du Danube désigne un courant de l'art allemand du début du xvie siècle. Elle est apparue vers 1900, lorsque furent constatées d'étroites analogies stylistiques entre les œuvres d'Albrecht Altdorfer et celles d'un certain nombre de peintres de la même époque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-dite-du-danube/#i_8090

DVOŘÁK MAX (1874-1921)

  • Écrit par 
  • Roland RECHT
  •  • 993 mots

Né à Roudnice, en Tchécoslovaquie, Dvořák fait ses études à l'université de Vienne où il est l'élève de Riegl et de Wickhoff et où il est nommé à son tour titulaire de la chaire d'histoire de l'art. De l'enseignement de ses maîtres, il retient que l'histoire de l'art doit porter sur l'inventaire, l'analyse et la critique de toutes les œuvres. Nommé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/max-dvorak/#i_8090

LOMBARDIE

  • Écrit par 
  • Franco MAZZINI
  •  • 3 761 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « « Ouvraige de Lombardie » »  : […] artistiques au niveau européen. Ces échanges favorisèrent l'entrée en Lombardie du gothique que l'on dit international. L'art lombard trouva en Michelino da Besozzo un artiste capable de concilier sa sensibilité naturelle au vrai avec l'ornementation fleurie du gothique tardif et avec le goût subtil de la couleur des miniaturistes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lombardie/#i_8090

NÉERLANDAISE ET FLAMANDE PEINTURE

  • Écrit par 
  • Lyckle DE VRIES
  •  • 10 173 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « L'époque des fondateurs (XVe s.) »  : […] dans cette ville par Jacques de Baerze ; Broederlam les avait peints à Ypres. C'est du gothique international, représenté par les peintres cités plus haut, qu'est née la peinture néerlandaise. Cet art se caractérise par une élégance, un raffinement et une richesse qui reflétaient le mode de vie de l'aristocratie européenne. À partir de 1433 ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peinture-neerlandaise-et-flamande/#i_8090

VITRAIL

  • Écrit par 
  • Catherine BRISAC, 
  • Louis GRODECKI
  •  • 5 927 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La fin du Moyen Âge »  : […] italienne, s'impose aussi bien à Königsfelden (Suisse, 1325-1330) qu'à Saint-Ouen de Rouen (1320-env. 1345). Dans sa technique même, le vitrail suit les inspirations du maniérisme gothique et bientôt du réalisme. Sur le plan de la qualité, la peinture sur verre atteint alors un très haut niveau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vitrail/#i_8090

VIVARINI LES

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 491 mots

Famille de peintres vénitiens. C'est dans l'atelier d'Antonio Vivarini (1410 env.-entre 1476 et 1485) que la venue sur la lagune de Masolino puis d'Uccello et d'Andrea del Castagno détermine la première réaction vénitienne aux conquêtes de la Renaissance toscane, élargissant la culture encore gothique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-vivarini/#i_8090

ALLÉGORIE

  • Écrit par 
  • Frédéric ELSIG, 
  • Jean-François GROULIER, 
  • Jacqueline LICHTENSTEIN, 
  • Daniel POIRION, 
  • Daniel RUSSO, 
  • Gilles SAURON
  •  • 11 639 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le Moyen Âge »  : […] Dame de Laon, façade occidentale, xiie s.). Dans l'art gothique les Vertus trônent chacune sous un petit édicule de pierre, leurs attributs en évidence, et ont en face d'elles les Vices. On figure chaque vice non par une personnification adéquate, mais à travers un comportement répréhensible ou une action mauvaise. Ce n' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allegorie/#i_8090

ANGLAIS (ART ET CULTURE) - Peinture

  • Écrit par 
  • Jacques CARRÉ, 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 8 175 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « La floraison de l'enluminure médiévale »  : […] De la peinture proprement dite, il reste peu de traces de nos jours. Quelques fresques du xiiie siècle dans les cathédrales de Winchester et de Westminster et un panneau dit Retable de Westminster (cathédrale de Westminster, Londres) ne suffisent pas pour illustrer des différences […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anglais-art-et-culture-peinture/#i_8090

BORRASSÁ LLUIS (1360 env.-1426)

  • Écrit par 
  • Claudie RESSORT
  •  • 271 mots

Peintre espagnol, Lluis Borrassá est le principal représentant du style gothique international au début du xve siècle en Catalogne. Né à Gérone, il se fixe à Barcelone en 1383 et y dirige à partir de 1402 et jusqu'à sa mort, en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lluis-borrassa/#i_8090

BOSCH JÉRÔME (1450-1460 env.-1516)

  • Écrit par 
  • Claude-Henri ROCQUET
  •  • 8 725 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les sources de l'imaginaire »  : […] maint tableau de Bosch ne manque pas d'ancêtres. Elle sort du chapiteau, de l'enluminure et de l'immense bestiaire roman et gothique. Elle vient de plus loin encore : ses chimères humaines sont des grylles, c'est-à-dire de ces monstres comme en peignait au iiie siècle le Gréco-Égyptien Antiphile, et dont Pline se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jerome-bosch/#i_8090

CIMABUE (1250 env.-env. 1302)

  • Écrit par 
  • Daniel RUSSO
  •  • 1 792 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Nouveau style, nouveau public »  : […] certaines formes, Cimabue modernise le thème traité en imprimant à ses motifs un accent gothique appuyé, tel l'arc de forme ogivale qui orne le dessous du marchepied, et en imitant un décor de marqueterie. Il démontre sa grande virtuosité formelle, ce qui lui permet malgré tout de conserver pour trame de sa composition l'ancien trône que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cimabue/#i_8090

CISTERCIENS

  • Écrit par 
  • Marie-Madeleine DAVY, 
  • Placide DESEILLE, 
  • Anselme DIMIER
  •  • 8 635 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Constantes de l'architecture cistercienne »  : […] eurent lieu à travers toute l'Europe, ce qui leur valut d'être appelés « missionnaires du gothique ». Ils continuèrent pendant quelque temps encore à surplomber la nef de leurs églises d'une voûte en berceau, le plus souvent légèrement brisée, tandis que le chœur et les bas-côtés recevaient des voûtes d'ogives. Lorsqu'ils lancèrent des voûtes d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cisterciens/#i_8090

CLOÎTRES

  • Écrit par 
  • Léon PRESSOUYRE
  •  • 5 533 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La fin d'un conflit »  : […] cisterciens ne se différencie plus guère de celui des cloîtres des cathédrales. L'art gothique favorisait, il est vrai, ces métamorphoses : le type abstrait du chapiteau à crochets, substitué au chapiteau roman, s'accommodait de toutes les doctrines ; les remplages géométriques des baies, les fines colonnettes de l'arcature répondaient à l'esprit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cloitres/#i_8090

COLOGNE CATHÉDRALE DE

  • Écrit par 
  • Anne PRACHE
  •  • 328 mots
  •  • 1 média

Dès le haut Moyen Âge, Cologne eut une cathédrale. Des fouilles ont révélé le dispositif occidental de la cathédrale carolingienne (810 env.-870), ou ottonienne (xe s.), avec un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cathedrale-de-cologne/#i_8090

FLAMBOYANT STYLE

  • Écrit par 
  • Alain ERLANDE-BRANDENBURG
  •  • 366 mots
  •  • 2 médias

On a donné à la dernière période de l'art gothique le nom de flamboyant, tiré des effets particulièrement remarquables qui donnent au réseau des nervures l'apparence onduleuse de la flamme. Quelle que soit la complexité de ces formes, elles se ramènent en fait à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/style-flamboyant/#i_8090

FOCILLON HENRI (1881-1943)

  • Écrit par 
  • Louis GRODECKI
  •  • 1 860 mots

Dans le chapitre « L'œuvre historique »  : […] la sculpture romane ; mais la guerre empêcha la poursuite de ce travail. L'architecture gothique, à laquelle il réservait une place importante dans son enseignement, ne lui fournit que la matière de quelques articles (tel « Le Problème de l'ogive », 1935) ; ce fut pourtant le domaine privilégié de sa démonstration méthodologique, unissant dans la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-focillon/#i_8090

GIOTTO

  • Écrit par 
  • Daniel RUSSO
  •  • 3 175 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Du peintre à l'artiste »  : […] Après l'écrasement des troubles sociaux qui ont agité la décennie 1370, le gothique de cour s'impose à Florence comme dans les autres cités, et la fortune de Giotto revient en force. Le peintre Jacopo Gerini déclare ne prendre exemple que de Giotto, alors que les voix ne manquent pas dans le patriciat florentin pour célébrer son art incomparable : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giotto/#i_8090

GUILLAUME DE SENS (XIIe s.)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 336 mots

Mort le 11 août 1180 en France. Guillaume de Sens est l'un des premiers architectes gothiques dont le nom soit parvenu jusqu'à nous. Une description précise de son activité est conservée dans le témoignage du moine Gervais qui décrit la destruction du chœur de la cathédrale de Canterbury dans un incendie (1174) et sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guillaume-de-sens/#i_8090

IVOIRE

  • Écrit par 
  • Eugen von PHILIPPOVICH
  •  • 3 098 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Du Moyen Âge au XXe siècle »  : […] Avec le gothique apparaît un type nouveau, la sculpture d'inspiration personnelle, qui n'existait pratiquement pas dans les ivoires romans. La petite sculpture libre s'inspire de la grande sculpture des églises (Couronnement de la Vierge, Annonciation, au Louvre). À côté des nombreuses statuettes et petits […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ivoire/#i_8090

MAÎTRE H. L. (mort en 1533 env.)

  • Écrit par 
  • Victor BEYER
  •  • 332 mots

Sur le dernier grand sculpteur gothique du Rhin supérieur, le Maître H. L., les textes ne livrent que peu de renseignements, mais son œuvre tant graphique que plastique datée et monogrammée le situe parfaitement dans les années 1511 à 1526. Si les origines de son art graphique (sur cuivre surtout) sont à rechercher, peut-être à travers l'expérience […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maitre-h-l/#i_8090

PISANELLO ANTONIO PISANO dit (av.1395-1455?)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 663 mots

Peintre, dessinateur et médailleur italien. Formé à Vérone dans l'ambiance du gothique international, près de Stefano da Zevio, Pisanello reçut à Venise une impulsion nouvelle de Gentile da Fabriano : La Madone à la caille (Castelvecchio, Vérone), œuvre de jeunesse, témoigne de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pisanello/#i_8090

QUARTON ENGUERRAND (av. 1419-env. 1466)

  • Écrit par 
  • Claude SCHAEFER
  •  • 2 815 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Une formation flamande ? »  : […] qui a pu avoir un certain ascendant sur Quarton, probablement plus jeune que lui. Mais, contrairement à ce peintre originaire du Limbourg, Quarton n'oublie jamais les tailleurs de pierre de sa région natale, auteurs des portails de la cathédrale de Laon, de ceux de l'église abbatiale de Saint-Yved de Braine et bien entendu de la sculpture rémoise […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enguerrand-quarton/#i_8090

ROME

  • Écrit par 
  • Géraldine DJAMENT, 
  • Sylvia PRESSOUYRE
  •  • 11 414 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Arts du Moyen Âge »  : […] ces héritiers des artisans antiques n'adoptèrent que difficilement les formes aiguës du gothique (le ciborium de Saint-Paul-hors-les-Murs, celui de Sainte-Marie-du-Transtévère, auxquels travailla d'ailleurs Arnolfo di Cambio). Car Rome préserva son inspiration spécifique : le style gothique, diffusé alors dans tout l'Occident […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rome/#i_8090

SASSETTA STEFANO DI GIOVANNI dit (1390 env.-1450)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 324 mots
  •  • 1 média

Formé à Sienne, Sassetta, dès sa première œuvre connue — le retable peint entre 1423 et 1426 pour L'Arte della lana (aujourd'hui dispersé) —, montre un style déjà affirmé dont les sources ne sont pas seulement siennoises : les leçons de son maître présumé, Giovanni Fei, l'exemple des peintres qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sassetta/#i_8090

VENEZIANO PAOLO (actif entre 1310 et 1358)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 346 mots
  •  • 1 média

Le premier nom qui apparaisse dans l'histoire de la peinture vénitienne. Ses œuvres connues, qui s'échelonnent de 1321 (polyptyque de Dignano) à 1358 (Couronnement de la Vierge, coll. Frick, New York), sont étroitement liées à l'art byzantin de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paolo-veneziano/#i_8090

WINCHESTER, histoire de l'art

  • Écrit par 
  • Anne PRACHE
  •  • 929 mots
  •  • 1 média

La première cathédrale de Winchester en Angleterre fut élevée au viie siècle, puis rebâtie au xe siècle. L'édifice actuel remonte aux débuts de la conquête normande et fut consacré en 1093. Il en subsiste la crypte voûtée et une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/winchester-histoire-de-l-art/#i_8090

ANTELAMI BENEDETTO (1150 env.-env. 1230)

  • Écrit par 
  • Jean-René GABORIT
  •  • 506 mots

Sculpteur italien. Benedetto Antelami serait né à Gênes d'une famille de maçons et de tailleurs de pierre. Très jeune, il aurait fait un voyage en Provence, et il n'est pas exclu qu'il ait alors fait son apprentissage de sculpteur sur le chantier de Saint-Trophime d'Arles où travaillaient de nombreux « Lombards » (on désignait globalement sous ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/benedetto-antelami/#i_8090

BAMBERG

  • Écrit par 
  • Éliane VERGNOLLE
  •  • 703 mots
  •  • 1 média

Mentionnée dès le xe siècle, la ville de Bamberg (aujourd'hui en Bavière) ne fit cependant sa véritable apparition dans l'histoire qu'au début du xie siècle, sur l'initiative de l'empereur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bamberg/#i_8090

BELLECHOSE HENRI (connu entre 1415 et 1440)

  • Écrit par 
  • Nicole REYNAUD
  •  • 130 mots

Originaire du Brabant, Bellechose succède en 1415 à Jean Malouel comme peintre en titre du duc de Bourgogne à Dijon. Sa première œuvre attestée est la seule qui subsiste : le Retable de saint Denis (Louvre), peint pour la chartreuse de Champmol en 1416. Entre 1415 et 1430, il est chargé de plusieurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-bellechose/#i_8090

COLOGNE ÉCOLE DE

  • Écrit par 
  • Victor BEYER
  •  • 1 232 mots
  •  • 1 média

Les antécédents de l'école de Cologne sont à rechercher dans la peinture romane, mais aussi dans l'orfèvrerie et dans le vitrail produits dans la région située entre Rhin et Meuse. Elle ne prend cependant sa physionomie véritable qu'à l'orée du xiv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-de-cologne/#i_8090

DUCCIO AGOSTINO DI (1418-1481)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 316 mots
  •  • 1 média

Originaire de Florence, Agostino di Duccio quitta la ville très jeune, et sa première œuvre datée est le devant d'autel de la cathédrale de Modène (1442), représentant des scènes de la Vie de san Gimignano. Sa première formation n'est donc pas florentine, comme en témoignent d'ailleurs les reliefs de Modène, dont l'organisation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/agostino-di-duccio/#i_8090

DUCCIO DI BUONINSEGNA (1255 env.-env. 1318)

  • Écrit par 
  • Gabriella RÈPACI-COURTOIS
  •  • 1 377 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Duccio et Cimabue »  : […] (d'attribution discutée) marquent au contraire une évolution très personnelle vers le gothique, déterminée sans doute par les sculptures de Giovanni Pisano et par la connaissance de miniatures et des ivoires français. La ligne, fluide et animée, devient protagoniste de la composition, définit l'image et articule les formes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/duccio-di-buoninsegna/#i_8090

ELNE CLOÎTRE D'

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 232 mots

Un cloître de cathédrale : la chose n'est pas rare dans les pays catalans, pas plus que la durée des travaux de construction, qui s'échelonnèrent sur près de deux siècles. Seule appartient à l'époque romane la galerie méridionale, où l'on trouve un style également représenté à Ripoll (Catalogne) et à Corneilla-de-Conflent (dans les Pyrénées- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cloitre-d-elne/#i_8090

ÉMILIE

  • Écrit par 
  • Noëlle de LA BLANCHARDIÈRE
  •  • 2 412 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La route des pèlerinages »  : […] L'art gothique religieux n'atteint pas ces sommets, même si Bologne a nombre d'églises fort intéressantes (San Francesco, San Domenico, San Giacomo et surtout San Petronio). L'architecture civile, en fait, est plus séduisante, car elle a modelé la physionomie de toutes ces villes de briques rouges et d'arcades (Gotico de Plaisance, Castello estense […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emilie/#i_8090

FRANCO-FLAMANDS ARTS

  • Écrit par 
  • Pierre QUARRÉ
  •  • 994 mots
  •  • 2 médias

On qualifie généralement de franco-flamand l'art des sculpteurs du temps de Charles V et celui des peintres travaillant à la cour de France au début du règne de Charles VI, et ce en raison de l'origine « flamande » de bon nombre de ces artistes. Il semble en effet qu'ils n'aient pas apporté une forme d'art pratiquée auparavant dans leur pays d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arts-franco-flamands/#i_8090

GARGOUILLE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 53 mots

Au Moyen Âge, dispositif de pierre placé perpendiculairement à la base d'un toit et qui permettait de rejeter loin du mur les eaux de pluies recueillies par des gouttières. À l'époque gothique, les gargouilles sont sculptées en forme de personnages vomissants ou d'animaux grotesques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gargouille/#i_8090

GIOVANNI PISANO (av. 1250-apr. 1314)

  • Écrit par 
  • Jean-René GABORIT
  •  • 332 mots
  •  • 3 médias

Né à Pise, Giovanni Pisano fut associé très jeune aux entreprises de son père Nicola Pisano, puisque dès 1265 il figure dans le contrat passé entre celui-ci et l'Opera del Duomo de Sienne pour l'exécution de la célèbre chaire. On le retrouve ensuite, toujours comme collaborateur de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-pisano/#i_8090

HOLBEIN LES

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 2 608 mots
  •  • 4 médias

plus âgé que Dürer, Hans Holbein l'Ancien reste cependant un représentant typique et attardé de la peinture du gothique finissant, à la fois par la nature de ses travaux et par son art étranger aux préoccupations qui agitèrent les maîtres de la phase héroïque de la Renaissance allemande, les Dürer, Grünewald, Cranach, Altdorfer et Baldung Grien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-holbein/#i_8090

JACOPO DELLA QUERCIA (1374 env.-1438)

  • Écrit par 
  • Jean-René GABORIT
  •  • 300 mots

Bien qu'il soit né à Sienne et qu'il y ait fait son apprentissage artistique, probablement sous la direction de son père Pietro di Angiolo, c'est à Ferrare qu'il faut aller chercher la première œuvre de « Jacopo de Senis » (de Sienne) : La Vierge à la grenade, achevée le 18 juin 1408 (aujourd'hui au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacopo-della-quercia/#i_8090

LIMBOURG LES

  • Écrit par 
  • François AVRIL
  •  • 1 226 mots

Si le souvenir des Limbourg ne s'effaça pas immédiatement de la mémoire des générations postérieures – la figure légendaire des « trois frères enlumineurs » est évoquée bien après leur mort par Guillebert de Mets, et Jean Pèlerin dans son traité De artificiali perspectiva (1501) parle avec éloge d'un peintre « Paoul », […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-limbourg/#i_8090

LOCHNER STEPHAN (1410 env.-1451)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 570 mots

Peintre allemand né à Meersburg, Stephan Lochner s'établit à Cologne en 1442 au plus tard, date à laquelle il achète une maison dans la ville. Il est membre du conseil de la Corporation des peintres en 1447 et 1450. Pendant la décennie où sa présence est attestée à Cologne, il fut sans doute le peintre le plus en vue de la riche cité marchande sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stephan-lochner/#i_8090

MAÎTRE DE NAUMBURG (XIIIe s.)

  • Écrit par 
  • Anne PRACHE
  •  • 323 mots

L'intérieur du chœur occidental de la cathédrale de Naumburg en Allemagne est décoré de douze statues qui surmontaient autrefois les stalles et qui sont couronnées par une succession de petits gables. La conception de ces statues et des reliefs du jubé qui clôture le chœur est attribuée à un maître anonyme, le Maître de Naumburg, dont l'atelier dut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maitre-de-naumburg/#i_8090

MALOUEL JEAN (av. 1370-1415)

  • Écrit par 
  • Nicole REYNAUD
  •  • 217 mots

Né à Nimègue dans une famille d'artistes, Malouel (ou Maelwael) vient travailler à Paris où le duc de Bourgogne, Philippe le Hardi, l'engage en 1397 pour en faire son peintre en titre et le charger, à Dijon, des grands travaux de peinture de la Chartreuse de Champmol, récemment fondée ; il introduira auprès du duc ses neveux, les frères de Limbourg […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-malouel/#i_8090

MOSER LUCAS (1re moitié XVe s.)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 677 mots

Le nom de ce peintre allemand nous est connu par une inscription peinte sur le cadre de la seule œuvre qui subsiste de lui, le Retable de la Madeleine, conservé dans la petite église de Tiefenbronn dans la Forêt-Noire (près de Pforzheim). En 1969, un érudit de Stuttgart, s'appuyant sur le tracé des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moser-lucas/#i_8090

PARLER LES

  • Écrit par 
  • Alain ERLANDE-BRANDENBURG
  •  • 413 mots

Le milieu du xive siècle marque dans l'évolution de l'art gothique, en Allemagne, une étape stylistique qui correspond sur le plan social à l'accession de la bourgeoisie qui prend alors le pas sur le clergé et la noblesse. Une famille d'architectes et de sculpteurs, les Parler, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-parler/#i_8090

PAYSAGE, peinture

  • Écrit par 
  • Eugenio BATTISTI
  •  • 6 549 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L'Europe »  : […] de parties cultivées et de parties sauvages. Et il est notoire, tout spécialement dans la peinture gothique, que l'influence des attributs de la Vierge énumérés dans les hymnes et les laudes qui la définissent (Hortus conclusus, Jardin, Prairie, Champ fleuri), et que la fascination exercée par le « Cantique des créatures » sont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paysage-peinture/#i_8090

SAINTE-CHAPELLE DE PARIS

  • Écrit par 
  • Christophe MOREAU
  •  • 213 mots
  •  • 1 média

Joyau de l'art gothique, la Sainte-Chapelle de Paris fut fondée par Louis IX (Saint Louis) entre 1240 et 1248 pour abriter les saintes reliques de la Passion acquises par le souverain auprès de l'empereur latin de Constantinople, Baudouin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sainte-chapelle-de-paris/#i_8090

SERRA LES

  • Écrit par 
  • Claudie RESSORT
  •  • 246 mots

Peintres catalans, les quatre frères Serra sont groupés en un même atelier entre 1360 et 1400. Ils interprètent le style italo-gothique déjà pratiqué à Barcelone par Ferrer Bassa et Ramón Destorrents et créent un type de Vierge à l'Enfant au fin visage triangulaire et aux yeux en amande qui a remporté, par la grâce charmante […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-serra/#i_8090

SILOE GIL DE (actif entre 1486 et 1505)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 643 mots

Une des figures les plus attachantes du gothique tardif. Bien qu'étranger à l'Espagne par sa naissance, le sculpteur d'origine nordique Gil de Siloe sut exprimer avec maîtrise et poésie une orientation essentielle de l'art de ce pays : le goût pour l'exubérance décorative. Comme il est parfois désigné sous le nom de Gil d'Anvers […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gil-de-siloe/#i_8090

SLUTER CLAUS (1350 env.-1406)

  • Écrit par 
  • Pierre QUARRÉ
  •  • 1 475 mots
  •  • 5 médias

la chartreuse de Champmol révèle l'apparition à Dijon d'un art nouveau qui s'oppose au «  gothique international » de la même époque, ainsi qu'on a pu le constater à l'exposition qui s'est tenue à Vienne en 1962 : « L'Art européen vers 1400 ». Elle est l'œuvre de Claus Sluter, imagier du duc de Bourgogne, dont le nom figure sur les empreintes de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claus-sluter/#i_8090

SPINELLO ARETINO (1350 env.-1410)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 364 mots

Élève d'Agnolo Gaddi, Spinello Aretino appartient à la génération des peintres de transition qui, à la fin du xive siècle, réalisent, selon leurs tempéraments divers, une adaptation plus ou moins personnelle de la tradition que leur avaient transmise les successeurs de Giotto. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/spinello-aretino/#i_8090

STRASBOURG CATHÉDRALE DE

  • Écrit par 
  • Alain ERLANDE-BRANDENBURG
  •  • 382 mots
  •  • 1 média

La cathédrale actuelle Notre-Dame de Strasbourg est un édifice complexe où se mêlent art roman et architecture gothique. La première pierre du monument roman fut posée en 1015 par l'évêque Wernher : il en subsiste encore les parties orientales de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cathedrale-de-strasbourg/#i_8090

WYDITZ HANS (actif de 1497 à 1516)

  • Écrit par 
  • Victor BEYER
  •  • 337 mots

Sculpteur dont on ne connaît que les années d'activité à Fribourg-en-Brisgau de 1497 à 1516. On admet cependant que Barthélemy Wyditz, originaire de Meissen, bourgeois de Strasbourg par son mariage avec la fille du peintre Marx Doiger en 1467, fut le parent de Hans Wyditz et que, après 1516, ce dernier a dû séjourner, ne fût-ce qu'un temps, dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-wyditz/#i_8090

ANDREA PISANO (1290 env.-1348)

  • Écrit par 
  • Jean-René GABORIT
  •  • 371 mots
  •  • 2 médias

Malgré sa célébrité, Andrea de Pontedera — plus connu sous le nom d'Andrea Pisano, bien qu'il n'ait aucun lien de famille avec Nicola et Giovanni Pisano — reste un artiste assez énigmatique. Sculpteur, architecte, ingénieur militaire peut-être même, il semble, à l'origine, avoir été orfèvre ; sa première et seule œuvre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andrea-pisano/#i_8090

ARNOLFO DI CAMBIO (1245 env.-env. 1302)

  • Écrit par 
  • Jean-René GABORIT
  •  • 416 mots
  •  • 1 média

Sculpteur et architecte italien. Le contrat passé le 29 septembre 1265 entre Nicola Pisano et les « fabriciens » de la cathédrale de Sienne est le premier document où soit mentionné Arnolfo di Colle di Val d'Elsa, fils d'un certain Cambio. Plus âgé que Giovanni Pisano, Arnolfo semble avoir été le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arnolfo-di-cambio/#i_8090

BAERZE JACQUES DE (fin XIVe s.)

  • Écrit par 
  • Alain ERLANDE-BRANDENBURG
  •  • 299 mots

Le sculpteur sur bois Jacques de Baerze est connu par la commande que lui passa Philippe le Hardi en 1390. Le duc de Bourgogne avait en effet pu admirer deux retables, l'un dans l'église de Termonde placé près du grand autel, l'autre à l'abbaye de la Biloke à Gand, et manifesta le désir d'en obtenir une reproduction […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/baerze-jacques-de/#i_8090

BERLINGHIERI LES (XIIIe s.)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 419 mots

L'un des traits qui caractérisent l'éclosion de la peinture toscane au xiiie siècle est la diversité des centres qui, puisant aux mêmes sources (héritage roman, apport byzantin surtout), se développent de façon autonome dans des cités pourtant voisines (Lucques et Pise, Sienne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/berlinghieri-les/#i_8090

CAVALLINI PIETRO (1250 env.-1330)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 321 mots
  •  • 2 médias

La découverte, en 1900, des fresques que Cavallini peint à Rome vers 1293 à Sainte-Cécile-du-Transtévère (Jugement dernier) a déterminé la révision de la théorie, héritée de Vasari […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pietro-cavallini/#i_8090

DROUET DE DAMMARTIN (mort en 1400 env.)

  • Écrit par 
  • Alain ERLANDE-BRANDENBURG
  •  • 233 mots

Membre de l'équipe d'artistes qui, sous la direction de Raymond du Temple, modernisa à partir de 1362 le Vieux Louvre de Philippe Auguste. Drouet de Dammartin y exécuta une porte et sculpta les armes de Jeanne de Bourbon, femme de Charles V. Le 28 janvier 1380, il fait, en compagnie d'autres maîtres de Paris, une expertise […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/drouet-de-dammartin/#i_8090

FOUQUET JEAN (1420 env.-av. 1481)

  • Écrit par 
  • Claude SCHAEFER
  •  • 3 268 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le retour au réalisme »  : […] Le rayonnement du style international, art stylisé, idéaliste, suscita une réaction dès le début du xve siècle. Les commanditaires, la cour et les hauts dignitaires ecclésiastiques furent de plus en plus sensibles à une nouvelle esthétique de la figure humaine, où la réalité, ou plutôt la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-fouquet/#i_8090

FROMENT NICOLAS (connu de 1461 à 1486)

  • Écrit par 
  • Nicole REYNAUD
  •  • 186 mots

Né à Uzès, puis fixé en Provence, peintre en titre du roi René, Nicolas Froment a dû se former en Flandre vers 1460, car il restera toute sa carrière fidèle à la manière et aux formules de l'art flamand dont son mécène était fervent amateur, mais qu'il réinterprète selon son tempérament méridional et dans une technique moins raffinée. Trois œuvres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-froment/#i_8090

FRUEAUF LE JEUNE RUELAND (1470 env.-apr. 1545)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 333 mots

Peintre allemand, fils de Rueland Frueauf le Vieux. Peu avant 1497, Rueland Frueauf devient bourgeois de Passau, où il est encore signalé en 1505, 1533 et 1545 ; mais toutes les œuvres qui nous sont parvenues datent de 1496 à 1508, et l'on ignore tout de sa production postérieure. Il s'agit d'une Crucifixion […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frueauf-le-jeune-rueland/#i_8090

FRUEAUF LE VIEUX RUELAND (1440 ou 1450-1507)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 384 mots

On suppose que ce peintre allemand est né à Obernberg, sur l'Inn, dans une famille qui vivait du commerce du sel. Cette origine géographique et familiale explique ses liens avec Passau et Salzbourg. C'est dans cette dernière ville qu'il semble s'être formé, avant d'entreprendre un tour de compagnonnage qui dut le mettre en contact avec la peinture […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frueauf-le-vieux-rueland/#i_8090

GADDI TADDEO (1300 env.-env. 1366)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 582 mots
  •  • 1 média

Parmi les continuateurs de Giotto dont il fut le disciple et le collaborateur pendant vingt-quatre ans, Taddeo Gaddi est sans doute le plus notable et il fut assurément le plus célèbre en son temps : un document antérieur à 1350 le mentionne en tête des peintres florentins de l'époque, avant Orcagna, Nardo di Cione et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/taddeo-gaddi/#i_8090

GIOVANNI DA MILANO GIOVANNI DA CAVERSACCIO dit (actif entre 1346 et 1369)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 321 mots
  •  • 1 média

Originaire de Caversaccio, près de Côme, Giovanni da Milano figure en 1346 sur une liste de peintres étrangers résidant à Florence. En 1365, il travaille aux fresques de la chapelle Rinuccini, dans la sacristie de Santa Croce (scènes de la Vie de la Vierge et de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-da-milano/#i_8090

GISANT

  • Écrit par 
  • Maryse BIDEAULT
  •  • 358 mots

Effigie funéraire en haut relief d'un personnage représenté couché sur une tombe. Ordinairement couché à plat-dos, le gisant, qui a les yeux soit ouverts soit fermés, est, en fait, conçu comme une statue qui serait placée debout. Généralement sculptés dans la pierre, les gisants sont exécutés à partir du xiii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gisant/#i_8090

GIUNTA PISANO (actif entre 1230 et 1254)

  • Écrit par 
  • Gabriella RÈPACI-COURTOIS
  •  • 652 mots
  •  • 1 média

Giunta di Capitino, dit Giunta Pisano, natif de Pise, est l'auteur de trois crucifix peints, signés, qui rompent, par leur conception et leur exécution, avec le schéma traditionnel de ce type d'image sacrée, largement répandue en Toscane et en Ombrie depuis le xiie siècle. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giunta-pisano/#i_8090

GUY DE DAMMARTIN ou GUYOT (mort en 1400 env.)

  • Écrit par 
  • Alain ERLANDE-BRANDENBURG
  •  • 231 mots

On suppose que Guy de Dammartin était le frère de Drouet de Dammartin, l'architecte de Philippe le Hardi. On le trouve, en effet, occupé à la même époque aux travaux de restauration du Louvre sous la direction de Raymond du Temple. Il exécute avec Jacques de Chartres les statues des ducs de Berry et de Bourgogne et, avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guy-de-dammartin-guyot/#i_8090

HUGUET JAIME (1415 env.-1492)

  • Écrit par 
  • Claudie RESSORT
  •  • 249 mots
  •  • 1 média

Peintre catalan né à Valls, près de Tarragone, Jaime Huguet séjourne quelques années à Saragosse, puis en 1448 se fixe à Barcelone jusqu'à sa mort. Sa période de formation reste obscure ; l'une des premières œuvres qu'on lui attribue, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jaime-huguet/#i_8090

JEAN DE CAMBRAI (mort en 1438)

  • Écrit par 
  • Alain ERLANDE-BRANDENBURG
  •  • 323 mots
  •  • 1 média

Sculpteur de la fin du xive siècle sur lequel la lumière n'est pas encore entièrement faite. On sait qu'il naquit dans une petite ville de Picardie, à Roupy, près de Saint-Quentin, et qu'il porta d'abord le nom de Jean de Roupy avant d'adopter, vers 1375-1376, celui de Jean de Cambrai, lorsqu'il alla […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-de-cambrai/#i_8090

JEAN DE MARVILLE (mort en 1389)

  • Écrit par 
  • Alain ERLANDE-BRANDENBURG
  •  • 488 mots

Sculpteur auquel la critique moderne hésite à attribuer une seule œuvre, Jean de Marville apparaît pourtant, à la lumière des textes, comme l'un des grands artistes de la fin du xive siècle. Plusieurs localités de la Meuse ou du Nord se sont disputé l'honneur de l'avoir vu naître. Il apparaît pour la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-de-marville/#i_8090

JEAN DE ROUEN (actif de 1510 à 1572)

  • Écrit par 
  • Renée PLOUIN
  •  • 145 mots

Son apprentissage fait en Normandie, sur les chantiers de Gisors et de la cathédrale de Rouen, le sculpteur français Jean de Rouen a collaboré vraisemblablement au tombeau des cardinaux d'Amboise. Avec d'autres artistes, il est appelé au Portugal par le roi Manuel, en 1518. Il s'installe à Coimbra, s'y marie et y meurt. C' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-de-rouen/#i_8090

JOHAN PERE (1398-apr. 1458)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 211 mots

Considéré comme le plus important des sculpteurs de la Catalogne médiévale, Pere Johan était le fils d'un esclave grec, sculpteur lui-même, Jordi de Deu. Il se fit connaître en décorant la porte du jardin de la Députation de Barcelone avec un haut-relief de saint Georges (1418). Peu après, il passa au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pere-johan/#i_8090

KRAFT ou KRAFFT ADAM (entre 1455 et 1460-1508/09)

  • Écrit par 
  • Victor BEYER
  •  • 320 mots
  •  • 1 média

Sculpteur originaire de Nuremberg. On ignore tout des années d'apprentissage d'Adam Kraft, et seules ses œuvres permettent de conclure à des contacts féconds avec l'art flamand et haut-rhénan d'un Dieric Bouts, d'un Rogier van der Weyden et d'un Martin Schongauer. Il leur doit certainement l'introduction du paysage et des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kraft-krafft/#i_8090

LA HUERTA JEAN DE (mort apr. 1462)

  • Écrit par 
  • Alain ERLANDE-BRANDENBURG
  •  • 472 mots

Le génie de Jean de La Huerta n'est apparu que lors d'une exposition qu'on lui a consacrée en 1972, au musée de Dijon. Longtemps, La Huerta n'a été qu'un nom dans des textes qui, s'ils nous révélaient sa puissante personnalité, laissaient dans l'ombre son rôle dans l'évolution de la sculpture bourguignonne au milieu du xv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-de-la-huerta/#i_8090

LE MOITURIER ANTOINE (1425 env.-apr. 1497)

  • Écrit par 
  • Alain ERLANDE-BRANDENBURG
  •  • 457 mots

Dernier imagier des ducs de Bourgogne, Antoine Le Moiturier a usurpé sa réputation, dont est responsable en grande partie le sculpteur Michel Colombe, qui l'a qualifié de « souverain tailleur d'images ». Après la fuite, en 1456, de Jean de La Huerta, les gens des comptes du duc se mettent à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antoine-le-moiturier/#i_8090

LEU HANS, L'ANCIEN (actif entre 1488 et 1507) & LE JEUNE (actif entre 1507 et 1531)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 233 mots

Peintres suisses de la fin du xve et du début du xvie siècle. Hans Leu l'Ancien a travaillé à Zurich entre 1488 et 1507, date probable de sa mort. On a de sa main cinq fragments d'un retable des saints patrons de Zurich, représentant des vues de la ville ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-leu/#i_8090

MAÎTRE DE LA PASSION DE KARLSRUHE (2e tiers XVe s.)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 231 mots

Peintre allemand que l'on identifie avec Hans Hirtz, peintre attesté à Strasbourg de 1421 à 1463. Son œuvre se compose de sept panneaux d'un retable (le huitième est probablement perdu) qui retrace des épisodes de la Passion. Cinq d'entre eux se trouvent regroupés à la Kunsthalle de Karlsruhe (Le Christ au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maitre-de-la-passion-de-karlsruhe/#i_8090

MAÎTRE DE MOULINS, JEAN HEY dit (actif entre 1480 et 1501)

  • Écrit par 
  • Sharon KATIC
  •  • 1 458 mots
  •  • 2 médias

Le Maître de Moulins, peintre du Triptyque de la Vierge en gloire de la cathédrale de Moulins, est considéré comme le plus grand peintre français actif dans le dernier quart du xve siècle. Il exécuta au moins une douzaine d'œuvres, auxquelles il faut ajouter une miniature pour les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maitre-de-moulins-hey/#i_8090

MAÎTRES À L'ŒILLET (fin XVe-déb. XVIe s.)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 324 mots

On désigne sous le nom de Maîtres à l'œillet un certain nombre de peintres suisses de la fin du xve et des premières années du xvie siècle, dont les œuvres portent soit un œillet blanc et un œillet rouge, soit un œillet croisé avec un brin de lavande, soit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maitres-a-l-oeillet/#i_8090

MARMION SIMON (1425 env.-1489)

  • Écrit par 
  • Nicole VERONEE-VERHAEGEN
  •  • 620 mots

Peintre et enlumineur, né sans doute à Amiens. Marmion est signalé à Amiens de 1449 à 1454 et à Valenciennes de 1458 à sa mort ; en 1468, sans doute en vue d'un travail occasionnel, il se fait inscrire à la guilde de Saint-Luc à Tournai. Artiste du nord de la France, Marmion n'appartient pas clairement à une école française définie et, bien qu' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/simon-marmion/#i_8090

MOREL JACQUES (1395 env.-1459)

  • Écrit par 
  • Alain ERLANDE-BRANDENBURG
  •  • 434 mots

L'œuvre du sculpteur Jacques Morel, oncle d'Antoine Le Moiturier, a souffert de nombreuses destructions. Sa vie est pourtant bien connue et elle peut être retracée avec une certaine précision. Il naquit à Lyon dans le dernier quart du xive siècle (son père, Pierre Morel, était […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-morel/#i_8090

MULTSCHER HANS (1400 env.-env. 1467)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 670 mots

Sculpteur sur pierre et sur bois d'Allemagne du Sud, Hans Multscher fut peut-être aussi peintre. En 1427, il a acquis dans la ville d'Ulm le droit de bourgeoisie. Il y jouit d'une situation particulière, intermédiaire entre le patriciat et les corporations d'artisans ; il a reçu le privilège d'exercer son métier librement, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-multscher/#i_8090

NICOLA PISANO (1210 env.-av. 1284)

  • Écrit par 
  • Jean-René GABORIT
  •  • 333 mots

On ignore la date et le lieu de la naissance du sculpteur Nicola Pisano ; dans un document siennois de 1266, il est nommé « Nicolaus Pietri de Apulia », sans que l'on puisse savoir si ce nom de lieu désigne un lieu-dit des faubourgs de Lucques (où la présence de Nicola est attestée dès 1258) ou le duché de Pouilles en Italie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicola-pisano/#i_8090

NICOLAS ZIMMERLIN dit NICOLAS DE HAGUENAU (entre 1440 et 1445-av. 1538)

  • Écrit par 
  • Victor BEYER
  •  • 364 mots

Issu d'une famille de menuisiers et de sculpteurs sur bois, Nicolas de Haguenau acquit en 1493 le titre de bourgeois de Strasbourg, où sa présence est encore attestée en 1526. De 1493-1494 date le tombeau, aux vestiges assez médiocres, de l'évêque de Strasbourg Albrecht von Pfalz-Morbach, érigé dans la chapelle de la Vierge à la collégiale de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-zimmerlin/#i_8090

ORCAGNA ANDREA DI CIONE dit (connu entre 1344 et 1368)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 332 mots

Fils d'un orfèvre, frère du sculpteur Matteo di Cione, des peintres Nardo et Jacopino di Cione, lui-même orfèvre, sculpteur, peintre, architecte et mosaïste, poète de surcroît s'il faut en croire Vasari, Andrea Orcagna est la plus forte personnalité de Florence au milieu du xive siècle. En tant que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orcagna/#i_8090

OUWATER ALBERT VAN (1400 env.-env. 1470)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 342 mots

Le nom de ce peintre néerlandais, l'un des seuls cités par Van Mander pour le xve siècle, permet de supposer qu'il était originaire d'Oudewater près de Gouda. D'après le témoignage capital de Van Mander qui recueillait en 1604 de précieuses traditions orales, Ouwater vivait au temps de Van Eyck et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-van-ouwater/#i_8090

PACHER MICHAEL (1435 env.-1498)

  • Écrit par 
  • Victor BEYER
  •  • 378 mots
  •  • 1 média

Peintre et sculpteur sur bois autrichien, Michael Pacher est probablement né à Neustift am Brixen, dans la famille du prévôt Léonard Pacher. Les conditions de son apprentissage sont mal connues, mais ses voyages en Italie du Nord et à Padoue dans la septième décennie du siècle sont attestés. L'influence de Mantegna est prépondérante sur la peinture […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michael-pacher/#i_8090

PERRÉAL JEAN (connu entre 1483 et 1530)

  • Écrit par 
  • Nicole REYNAUD
  •  • 364 mots

Artiste extrêmement actif, qui s'est adonné à la peinture, à l'enluminure, à la décoration, à l'architecture et à la poésie. Jean Perréal dit Jean de Paris a été au service de la ville de Lyon, où il a organisé de nombreuses « entrées » princières, celles des rois Charles VIII, Louis XII et François Ier […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-perreal/#i_8090

PILGRAM ANTON (1460 env.-env. 1515)

  • Écrit par 
  • Victor BEYER
  •  • 187 mots

Il semble que l'architecte et sculpteur Anton Pilgram soit né et mort à Brno, en Moravie, où il a exercé la majeure partie de son activité. On lui a parfois attribué le tabernacle du chœur de l'église Saint-Kilian à Heilbronn sur le Neckar, daté d'après 1487. Sa marque apparaît à deux reprises à l'église Saint-Jacques de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anton-pilgram/#i_8090

RICHIER LIGIER (1500 env.-av. 1567)

  • Écrit par 
  • Jean-René GABORIT
  •  • 479 mots
  •  • 2 médias

Né à Saint-Mihiel en Lorraine sans doute dans les dernières années du xve siècle, Ligier Richier acquit, semble-t-il, très rapidement une grande réputation de sculpteur puisque, selon un texte de 1532, on le tenait alors pour « le plus expert et meilleur ouvrier en dict art que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ligier-richier/#i_8090

RIEMENSCHNEIDER TILMAN (entre 1460 et 1468-1531)

  • Écrit par 
  • Victor BEYER
  •  • 721 mots
  •  • 1 média

Sculpteur allemand né à Osterode dans le Harz, selon les archives de Würzburg qui, pour l'année 1483, signalent sa présence au sein de la corporation des peintres, des sculpteurs sur bois et des verriers. Ayant épousé la veuve d'un orfèvre en 1485, Tilman Riemenschneider accède à la notabilité en cette ville : il est conseiller en 1504, bourgmestre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tilman-riemenschneider/#i_8090

SAINTE-CHAPELLE, Paris

  • Écrit par 
  • Alain ERLANDE-BRANDENBURG
  •  • 540 mots
  •  • 1 média

Construite sous le règne de Saint Louis, la Sainte-Chapelle de Paris est l'un des monuments qui manifeste le mieux, et dans tous ses aspects, l'évolution de l'art à cette époque. Élevée par le roi, à l'abri de l'enclos de son palais de la Cité, pour abriter les reliques de la Passion, elle était entièrement achevée en 1248 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sainte-chapelle-paris/#i_8090

SCHONGAUER MARTIN (1435 env.-1491)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 590 mots
  •  • 3 médias

Peintre et graveur allemand de la seconde moitié du xve siècle. La date de naissance de Schongauer est inconnue et a donné lieu à de longues discussions ; on s'accorde aujourd'hui assez généralement à penser qu'elle doit se situer avant 1450. Il était fils d'un orfèvre d'Augsbourg […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/martin-schongauer/#i_8090

SPICRE ou SPICKER PIERRE (mort apr. 1485)

  • Écrit par 
  • Nicole REYNAUD
  •  • 115 mots

Les documents d'archives présentent Pierre Spicre comme un peintre d'origine hollandaise, fixé à Dijon et ayant joué, en Bourgogne et jusqu'en Suisse, un rôle important comme peintre de retables et comme cartonnier de tapisseries. La seule œuvre documentée qui puisse donner une idée de son style est la tapisserie de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/spicre-spicker/#i_8090

STOSS VEIT (1438 ou 1447-1533)

  • Écrit par 
  • Victor BEYER
  •  • 665 mots

Les origines de Veit Stoss sont obscures, tout comme les conditions de sa formation de sculpteur et de peintre. Né à Nuremberg vers le milieu du xve siècle (on a proposé les dates de 1438 ou de 1447) d'une famille sans doute originaire de la ville, il s'y marie, mais son activité se partagera […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/veit-stoss/#i_8090

SYRLIN JÖRG, dit L'ANCIEN (1425 env.-1491)

  • Écrit par 
  • Victor BEYER
  •  • 479 mots

Sculpteur sur bois. On sait par les textes que Jörg Syrlin l'Ancien fut actif à Ulm (Souabe) de 1449 à 1491. On ne connaît rien de ses origines et on ignore presque tout de sa vie ; sur son fils, Jörg le Jeune, sculpteur comme lui, les renseignements ne sont pas plus abondants : né vers 1455, il disparaît après son retour de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jorg-syrlin/#i_8090

TALENTI FRANCESCO (1300 env.-1369) et SIMONE (1340 env.-apr. 1381)

  • Écrit par 
  • Renée PLOUIN
  •  • 215 mots

Architecte et sculpteur actifs à Florence au xive siècle. On sait que Francesco Talenti travaille aux sculptures du dôme d'Orvieto en 1325, sans qu'on puisse déterminer ce qu'il a effectivement réalisé. On le retrouve sur le chantier de Santa Maria del Fiore où il assume, à différentes reprises, les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francesco-talenti/#i_8090

TINO DI CAMAINO (1280 env.-1337)

  • Écrit par 
  • Jean-René GABORIT
  •  • 410 mots
  •  • 2 médias

Originaire de Sienne, Tino était le fils d'un certain Camaino di Crescenzio di Diotisalvi. Il fut formé dans l'atelier de Giovanni Pisano auquel il succéda, en 1311, comme capomaestro (maître d'œuvre) de la cathédrale de Pise. En 1315, il reçut la commande du monument funéraire de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tino-di-camaino/#i_8090

VITALE DA BOLOGNA VITALE CAVALLI dit (1309 env.-av. 1361)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 172 mots

L'art de Vitale est issu de Giotto par l'intermédiaire de l'œuvre de Bernardo Daddi (Polyptyque de Santa Maria dei Denti, pinacothèque de Bologne) et se caractérise par le sens de la réalité quotidienne, de la vie et du mouvement : geste tendre de la Vierge dans telle Madone à l'Enfant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vitale-da-bologna/#i_8090

WERVE CLAUS DE (connu entre 1396 et 1439)

  • Écrit par 
  • Alain ERLANDE-BRANDENBURG
  •  • 538 mots
  •  • 2 médias

La personnalité artistique de Claus de Werve est longtemps demeurée obscure pour les historiens d'art. Le puissant génie de son oncle Claus Sluter, qui le prend dès 1396 comme aide, éclipse un sculpteur que des recherches récentes ont contribué à réhabiliter. Il est inconcevable qu'entre la date de 1396 et celle de sa mort […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claus-de-werve/#i_8090

WITZ KONRAD (1400 env.-av. 1447)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 600 mots
  •  • 1 média

Peintre allemand originaire de Souabe (des documents le disent de Rottweil-sur-le-Neckar, sans préciser qu'il s'agit de son lieu de naissance ou de sa dernière résidence). Konrad Witz fut admis en 1434 dans la corporation des peintres, tailleurs de pierre, orfèvres et verriers de Bâle et devint l'année suivante bourgeois de la ville, où il fonda […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/konrad-witz/#i_8090

WOLGEMUT MICHAEL (1434-1519)

  • Écrit par 
  • Albert LABARRE
  •  • 235 mots
  •  • 2 médias

Peintre et graveur allemand né et mort à Nuremberg. Fils du peintre Valentin Wolgemut (ou Wohlgemuth) qui lui apprend son métier, Michael Wolgemut devient l'élève et le compagnon du peintre Hans Pleydenwurff (1420-1477) dont il épouse la veuve et reprend l'atelier. De cet atelier, où son principal collaborateur est son beau-fils Wilhelm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michael-wolgemut/#i_8090

YSELIN HEINRICH (actif de 1478 à 1513)

  • Écrit par 
  • Victor BEYER
  •  • 258 mots

Le sculpteur sur bois Heinrich Yselin est probablement originaire de Ravensburg en Souabe ; il est mentionné, pour la première fois, en 1478 à Constance, où il acquiert le titre de bourgeois en 1481 ; il devient membre du Grand Conseil, puis du Petit Conseil (1511) de la ville, où il mourra. Yselin épouse la fille du menuisier Simon Haider qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heinrich-yselin/#i_8090

Voir aussi

ALBÂTRE    ALLEMANDE ARCHITECTURE    SCULPTURE ALLEMANDE    ART ANGLAIS    ARCHITECTURE ANGLAISE    PEINTURE ANGLAISE    SCULPTURE ANGLAISE    ARC-BOUTANT    ARCHITECTURE RELIGIEUSE    FERRER BASSA    CATHÉDRALE DE BURGOS    CHEVET    CHŒUR architecture    REPRÉSENTATIONS DU CHRIST    ARCHITECTURE CIVILE    COLONNE    COMMANDITAIRES D'ART    ART COURTOIS    DÉCORATION ARCHITECTURALE    DRAPÉ sculpture    ÉGLISE-HALLE ou HALLENKIRCHE    CATHÉDRALE D'ELY    ART ESPAGNOL    ARCHITECTURE ESPAGNOLE    PEINTURE ESPAGNOLE    SCULPTURE ESPAGNOLE    PEINTURE FLAMANDE    ARCHITECTURE FRANÇAISE    SCULPTURE FRANÇAISE    ART FUNÉRAIRE    SCULPTURE FUNÉRAIRE    PEINTURE GOTHIQUE    SCULPTURE GOTHIQUE    HUGO D'OIGNIES    ARCHITECTURE ITALIENNE    PEINTURE ITALIENNE XIIIe et XIVe s.    SCULPTURE ITALIENNE    CATHÉDRALE DE LINCOLN    SYMBOLISME DE LA LUMIÈRE    MANIÉRISME GOTHIQUE    MARBRE sculpture    CATHÉDRALE SAINTE-ÉLISABETH DE MARBURG    SIMONE MARTINI    MATHIEU ou MATEO    PEINTURE MONUMENTALE    SCULPTURE MONUMENTALE    PEINTURE NÉERLANDAISE ET FLAMANDE XVe s.    NEF    NICOLAS DE VERDUN    ART NORMAND    OGIVE    OLIVER JUAN    PIERRE architecture    PIERRE sculpture    PRIMITIFS FLAMANDS    PSAUTIER    STYLE GOTHIQUE RAYONNANT    SAINT-JACQUES-DE-COMPOSTELLE    CATHÉDRALE DE SALISBURY    SCULPTURE DÉCORATIVE    SCULPTURE RELIGIEUSE    CATHÉDRALE DE SENLIS    CATHÉDRALE DE SENS    STATUE-COLONNE    TRAVÉE architecture    CATHÉDRALE DE WELLS

Pour citer l’article

Alain ERLANDE-BRANDENBURG, « GOTHIQUE ART », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 décembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-gothique/