ARCHITECTURE CONTEMPORAINEUne architecture plurielle

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Jamais peut-être, depuis la fin du xvie siècle en Italie, l'architecture ne s'était trouvée au seuil d'une pareille crise, soumise à une discussion d'une si grande virulence. D'après la variété actuelle des approches en architecture, on se rend compte qu'est désormais à bout de course, sinon totalement discréditée, l'architecture moderne telle qu'on la concevait jusqu'ici, c'est-à-dire la syntaxe architectonique du xxe siècle, avec ses formes blanches, rectangulaires et abstraites, ses toits plats et ses vastes surfaces vitrées. Le style dit « international », pour entériner le nom donné en 1932 par Philip Johnson et Henry Russell Hitchcock à cette tendance alors universelle, semble-t-il, s'efface maintenant devant un pluralisme sans précédent de modes d'expression et d'attitudes. Si le deuxième quart du xxe siècle fut dominé par l'œuvre des maîtres « modernes », Frank Lloyd Wright, Le Corbusier, Mies van der Rohe, Walter Gropius et Alvar Aalto, le troisième quart a subi largement l'influence de ceux que Philip Drew a désignés comme la « troisième génération des architectes modernes », c'est-à-dire ceux qui sont nés dans les trois premières décennies du siècle, personnalités aussi diverses par l'âge et par les réalisations que Jørn Utzon (Danemark), Moshe Safdie (Israël), Arata Isozaki (Japon), James Stirling (Angleterre), Frei Otto (Allemagne), John Andrews (Canada) et Robert Venturi (États-Unis). Une décennie plus tôt environ, la liste aurait été différente ; elle aurait certainement inclus des artistes comme Eero Saarinen (États-Unis), Kenzo Tange (Japon), Oscar Niemeyer (Brésil) et Aldo Van Eyck (Pays-Bas). Que l'une et l'autre liste soit incomplète jusqu'à l'iniquité, c'est ce que souligne l'omission de deux figures marginales mais omniprésentes : Richard Buckminster Fuller et Louis I. Kahn, dont les contributions personnelles exercent encore aujourd'hui une influence indirecte sur le cours de l'architecture.

Église de Riola di Vergato, Italie

Photographie : Église de Riola di Vergato, Italie

Photographie

Intérieur de l'église de Notre-Dame-de-l'Assomption. Commmandée à Alvar Aalto en 1966, l'église de Riola di Vergato (à une quarantaine de kilomètres de Bologne) a été construite après la mort de l'architecte et terminée en 1978. 

Crédits : De Agostini/ Getty Images

Afficher

La cathédrale de Tōkyō, K. Tange

Photographie : La cathédrale de Tōkyō, K. Tange

Photographie

Construite par Kenzo Tange, consacrée en 1964, année des jeux Olympiques de Tōkyō, la cathédrale Sainte-Marie fait partie des nombreuses réalisations qui ont profondément transformé le visage de la capitale nipponne. 

Crédits : Michel Denance/ Bridgeman Images

Afficher

Banque Boa Vista

Photographie : Banque Boa Vista

Photographie

La Banque Boa Vista de Rio de Janeiro (Brésil), réalisée en 1946 par l'architecte Oscar Niemeyer. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 18 pages

Médias de l’article

Église de Riola di Vergato, Italie

Église de Riola di Vergato, Italie
Crédits : De Agostini/ Getty Images

photographie

La cathédrale de Tōkyō, K. Tange

La cathédrale de Tōkyō, K. Tange
Crédits : Michel Denance/ Bridgeman Images

photographie

Banque Boa Vista

Banque Boa Vista
Crédits : Hulton Getty

photographie

Travée sud-est du Crystal Palace

Travée sud-est du Crystal Palace
Crédits : Hulton Getty

photographie

Afficher les 18 médias de l'article


Écrit par :

  • : architecte, professeur à l'École nationale supérieure d'architecture de Nancy, chercheur au Laboratoire d'histoire de l'architecture contemporaine
  • : professeur d'architecture, chairman of the division of architecture, Columbia University, New York
  • : architecte, chargé de mission au Bureau de la recherche architecturale, ministère de l'Équipement

Classification

Autres références

«  ARCHITECTURE CONTEMPORAINE  » est également traité dans :

ARCHITECTURE CONTEMPORAINE - Construire aujourd'hui

  • Écrit par 
  • Antoine PICON
  •  • 6 516 mots
  •  • 3 médias

Plus encore que d'autres dimensions de la discipline architecturale, le rapport de l'architecture aux techniques témoigne de l'épuisement des idéaux modernistes, tels qu'ils avaient été formulés au début du xxe siècle par des architectes comme Gropius, Mies van der Rohe et Le Corbusier. Contrairement à leur […] Lire la suite

CRITIQUE ARCHITECTURALE

  • Écrit par 
  • Valérie DEVILLARD, 
  • Hélène JANNIÈRE
  •  • 5 217 mots

Dans le chapitre « La critique architecturale, objet d'une pluridisciplinarité »  : […] En France, les années 1966-1973 témoignent d'une révision de l'héritage du Mouvement moderne ; mais elles sont aussi empreintes d'une lecture anglo-saxonne de la ville, qu'elle soit anthropologique (Kevin Lynch, The Image of the City , 1962) ou qu'elle émane de la critique littéraire (Robert Venturi, Complexity and Contradiction in Architecture , 1966). Enfin, elles révèlent surtout l'ouverture de […] Lire la suite

GARES, architecture

  • Écrit par 
  • Karen BOWIE
  •  • 5 321 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'« effet T.G.V. » »  : […] En France, la réflexion sur les transports ferroviaires à grande vitesse connaît des évolutions importantes, notamment pendant les années 1980. Si on souhaitait d'abord des lignes capables de concurrencer l'avion (Paris-Lyon, ouverte en 1981), la réussite du système technique et la conjoncture de la construction européenne ont favorisé la mise en place d'un véritable réseau T.G.V. pouvant s'intég […] Lire la suite

SAPPER RICHARD (1932-2015)

  • Écrit par 
  • Christine COLIN
  •  • 765 mots

Richard Sapper est un designer allemand. Né le 30 mai 1932 à Munich, il y poursuit des études (anatomie, ingénierie, philosophie), couronnées par un diplôme de commerce de l’université de la ville. Il intègre ensuite le département du design de Daimler-Benz à Stuttgart. Pour autant, il fera toute sa carrière à Milan, où il ouvre son agence en 1959. Auparavant, il a fait ses armes chez Gio Ponti p […] Lire la suite

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - L'architecture

  • Écrit par 
  • Claude MASSU
  •  • 12 008 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Philip Johnson et le pluralisme contemporain »  : […] Nul plus que Philip Johnson (1906-2005) n'a incarné dans sa carrière influente et controversée l'évolution des goûts et de la sensibilité architecturale depuis la Seconde Guerre mondiale. Après s'être fait le propagandiste de l'architecture de Mies van der Rohe au point d'en imiter les principes et les structures (maison de verre à New Canaan, Connecticut, 1949 ), il prend ses distances à l'égard […] Lire la suite

HADID ZAHA (1950-2016)

  • Écrit par 
  • Alice THOMINE
  • , Universalis
  •  • 1 214 mots
  •  • 2 médias

L'architecte d'origine irakienne Zaha Hadid s’est rendu célèbre au début des années 1980 pour ses projets visionnaires, ses dessins et ses peintures, qui imaginaient une architecture libérée de la gravité . En 2004, le prestigieux prix Pritzker, dont elle fut la première lauréate de sexe féminin, est venu couronner une œuvre dédiée à l'exploration du « projet inachevé de la modernité ». […] Lire la suite

COOP HIMMELB(L)AU

  • Écrit par 
  • Francis RAMBERT
  •  • 864 mots

Aventure collective et grande figure de l'architecture expérimentale fondée sur le principe de la recherche, l'agence Coop Himmelb(l)au voit le jour en 1968. Créée par Wolf Prix, architecte viennois, Helmut Swiezinsky, architecte d'origine polonaise, et Michaël Hölzer, architecte autrichien, qui quittera le groupe en 1971, l'agence joue sur les mots allemands « construire le ciel » et « bleu », c […] Lire la suite

SNOZZI LUIGI (1932-2020)

  • Écrit par 
  • Simon TEXIER
  •  • 754 mots
  •  • 1 média

Luigi Snozzi est né le 29 juillet 1932 à Mendrisio, dans le Tessin (Suisse). Il étudie l'architecture à l'École polytechnique fédérale de Zurich (1953-1957), où il reçoit notamment l'enseignement de Peppo Brivio, qui lui fait découvrir l'œuvre de Frank Lloyd Wright. Il travaille ensuite dans des bureaux d'architectes à Lugano et à Locarno, avant de fonder, en 1958, sa propre agence à Locarno. Ass […] Lire la suite

BERLIN

  • Écrit par 
  • Guillaume LACQUEMENT, 
  • François REITEL
  •  • 5 909 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La métropole inachevée »  : […] Depuis 1990, les grands chantiers du « nouveau Berlin » donnent à la ville un caractère de métropole. La réduction de la périphérie intérieure s’effectue sur la base de périmètres de reconversion urbaine et s’incarne dans des opérations de prestige. La réhabilitation du Reichstag (coupole de verre dessinée par l’architecte Norman Foster) ou des immeubles du quartier de la Leipzigerstrasse où sont […] Lire la suite

MURCUTT GLENN (1936- )

  • Écrit par 
  • Françoise FROMONOT
  •  • 573 mots

Premier architecte australien de réputation internationale, Glenn Murcutt est un artisan solitaire, né le 25 juillet 1936 à Londres. Installé à Sydney, il refuse de construire hors de son pays et n'a pratiquement réalisé que des maisons. C'est le représentant le plus marquant d'un « fonctionnalisme écologique » qu'il a contribué à inventer. Pour lui, chaque bâtiment doit être un médiateur entre l […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Joseph ABRAM, Kenneth FRAMPTON, Jacques SAUTEREAU, « ARCHITECTURE CONTEMPORAINE - Une architecture plurielle », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 mars 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-contemporaine-une-architecture-plurielle/