WRIGHT FRANK LLOYD (1867-1959)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

« Bien que la Bible ait joué un rôle d'une importance incalculable dans la formation de la culture occidentale pendant deux millénaires, c'est seulement avec Wright que la pensée biblique est parvenue à s'exprimer dans l'architecture, dominée de façon à peu près totale par la tradition gréco-romaine. » Wright avait dans le sang le sens missionnaire de la protestation. Il cherchait « la vérité contre le monde ». Comme le fait observer Norris Kelly Smith, dans Frank Lloyd Wright : A Study in Architectural Content, il est le premier architecte à puiser directement dans la pensée hébraïque : il défend une conception de la vie dynamique, vigoureuse, passionnée et souvent explosive, antagoniste de la vision modérée, harmonieuse, olympienne, propre à la culture hellénique, et que l'aristotélisme chrétien a assimilée en fonction du pouvoir politique de l'Église.

Déchirure de la boîte architecturale

Frank Lloyd Wright est né à Richland Center, dans le Wisconsin ; son père était un pasteur baptiste, devenu ensuite « unitarien ».

Dès sa jeunesse, Wright est un rebelle : dans le cursus des architectes américains, même des plus indépendants comme Henry Hobson Richardson et Louis Sullivan, l'École des beaux-arts de Paris constituait une étape obligatoire ; lorsqu'on offre à Wright, en 1894, d'aller à Paris, sa réponse est un « non » tranchant. C'est qu'il a appris à détester le classicisme en observant à quelles tragiques conséquences il menait à l'exposition colombienne de Chicago en 1893 : une « White City » de style gréco-romain, une ville blanche comme les visages cadavériques de ses édifices de marbre. Élève de Sullivan, avec qui il avait travaillé pendant cinq ans, il veut, en architecture aussi, revenir aux sources bibliques, à la matrice, à la vérité originaire, et il en vient rapidement à l'identifier dans l'espace intérieur, défini comme l'élément dirigeant, le protagoniste de la réalité architecturale.

Le premier cycle de l'activité de Wri [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages


Écrit par :

  • : professeur d'histoire de l'architecture, auteur, président du Comité international des critiques d'architecture

Classification


Autres références

«  WRIGHT FRANK LLOYD (1867-1959)  » est également traité dans :

MAISONS DE LA PRAIRIE DE FRANK LLOYD WRIGHT - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Simon TEXIER
  •  • 542 mots

1889 Maison Wright, Oak Park, Illinois. La maison personnelle de F. L. Wright est à l'origine de petites dimensions ; il l'agrandira en 1895-1898. Elle s'inspire de l'architecture traditionnelle américaine, notamment du shingle style (utilisation du pan de bois). L'architecte n'a que vingt ans.1891 Maison Charnley, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maisons-de-la-prairie-de-frank-lloyd-wright-reperes-chronologiques/#i_4796

ROBIE HOUSE , Chicago (F. L. Wright)

  • Écrit par 
  • Simon TEXIER
  •  • 231 mots

Probablement la plus aboutie des « maisons de la Prairie » construites par l’architecte américain Frank Lloyd Wright (1867-1959), la Robie House, située à Chicago à l’angle de deux rues de Hyde Park, se distingue avant tout par ses spectaculaires volumes horizontaux et ses toitures largement débordantes. Leu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robie-house/#i_4796

ARCHITECTURE (Matériaux et techniques) - Béton

  • Écrit par 
  • Bernard HAMBURGER
  •  • 3 183 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le porte-à-faux »  : […] Il est assez difficile de déterminer l'origine de ce procédé technique qui est le développement de l'encorbellement classique en pierre. François Hennebique, dans sa propre maison construite en 1904 en béton armé, imagine une tour octogonale reposant sur des porte-à-faux de quatre mètres. Le béton armé permet, en effet, de construire non seulement des poutres s'avançant plus ou moins au-delà des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-materiaux-et-techniques-beton/#i_4796

ARCHITECTURE (Matériaux et techniques) - Plastique

  • Écrit par 
  • Hubert TONKA
  •  • 3 124 mots

Dans le chapitre « Architecture et industrie »  : […] L'architecture ne peut se détacher totalement de la progression des forces productives. L'économie esthétique de laquelle participe l'architecture est reliée conflictuellement aux dernières découvertes de l'industrie ; la brutalité de la production industrielle se heurte à la finesse de la composition artistique ; il y a une opposition culturelle entre laideur et beauté ; en effet, ou bien le cho […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-materiaux-et-techniques-plastique/#i_4796

BAUHAUS

  • Écrit par 
  • Serge LEMOINE
  •  • 4 454 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La pensée diffusée »  : […] Dès sa création, le Bauhaus provoqua de nombreuses réactions : une affiche placardée sur les murs de Weimar, « la ville de Goethe », demandait aux habitants de participer, le 22 janvier 1919, à une manifestation pour la défense de la Hochschule für bildende Kunst, « menacée de ruine par la prédominance exclusive d'une certaine tendance ». D'un autre côté, l'initiative de Gropius exerça un attrait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bauhaus/#i_4796

ESPACE, architecture et esthétique

  • Écrit par 
  • Françoise CHOAY, 
  • Jean GUIRAUD
  • , Universalis
  •  • 12 324 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'architecture moderne et l'espace-temps »  : […] L' architecture du mouvement moderne, qui s'est affirmée dans les années 1920, s'était donné pour tâche, par la voix de ses théoriciens, de créer un espace dont la nouveauté serait à la fois formelle et esthétique, mais aussi symbolique. La fin du néo-classicisme et l'éclectisme architectural de la seconde moitié du xix e  siècle, généralement considérés comme signes d'une crise profonde ou même d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espace-architecture-et-esthetique/#i_4796

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - L'architecture

  • Écrit par 
  • Claude MASSU
  •  • 12 008 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Frank Lloyd Wright »  : […] La même revendication d'indépendance artistique par rapport à l'Europe sous-tend l'œuvre du plus grand des disciples de Sullivan : Frank Lloyd Wright (1867-1959). Dans ses « maisons de la Prairie » construites entre 1895 et 1910, il cherche à définir un habitat unifamilial. Il entreprend ce qu'il appelle une « destruction de la boîte » avec un jeu de terrasses, de débords des toits qui prolongent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-arts-et-culture-l-architecture/#i_4796

GUGGENHEIM MUSÉE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 815 mots
  •  • 1 média

Institution au rayonnement international, le musée Guggenheim possède et expose des objets d'art moderne et contemporain à New York et dans diverses autres villes sous l'égide de la fondation Solomon R. Guggenheim, créée en 1937. La fondation fédère ainsi le musée Solomon R. Guggenheim à New York, la collection Peggy Guggenheim à Venise, le musée Guggenheim de Bilbao et le Deutsche Guggenheim à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guggenheim-musee/#i_4796

HITCHCOCK HENRY-RUSSEL (1903-1987)

  • Écrit par 
  • Jérôme COIGNARD
  •  • 1 040 mots

Pionnier du style international dont il fut le plus ardent défenseur, auteur d'une vingtaine d'ouvrages, devenus pour la plupart des ouvrages de référence, l'historien de l'architecture Henry-Russel Hitchcock est mort d'un cancer à New York le 19 février 1987. Cet insatiable érudit était une figure populaire de l'Université américaine, entre Harvard et New York. Constamment enveloppé de la fumée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henry-russel-hitchcock/#i_4796

MUSÉES AMÉRICAINS DE L'APRÈS-GUERRE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Simon TEXIER
  •  • 646 mots

1943-1959 Musée Guggenheim, New York, Frank Lloyd Wright (1867-1959). L'architecte applique une conception originale du parcours muséal, en créant une rampe hélicoïdale qui mène le visiteur jusqu'au sommet du musée. Ce schéma rend toutefois impossible une libre déambulation à travers l'espace. 1961-1962 Musée d'Oakland, Californie, Kevin Roche (né en 1926). L'architecte refuse toute construction […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musees-americains-de-l-apres-guerre-reperes-chronologiques/#i_4796

NEUTRA RICHARD (1892-1970)

  • Écrit par 
  • Philippe BOUDON
  •  • 1 978 mots

Dans le chapitre « Les sources »  : […] Richard Neutra, qui était né à Vienne, fut très impressionné durant ses études à la Technische Hochschule par l'architecture d'Otto Wagner qui tendait alors à épurer cet art de toute surcharge ornementale et à rechercher la beauté dans les simples proportions. Adolf Loos, l'auteur du fameux article Crime et ornement , eut sur lui une grande influence par la suite et l'engagea sur la voie d'une arc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-neutra/#i_4796

ORGANIQUE ARCHITECTURE

  • Écrit par 
  • Bruno ZEVI
  •  • 3 077 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Cinq courants »  : […] Il ne saurait être rendu compte du mouvement organique à l'aide de données rigoureuses et d'une chronologie systématique, car ses partisans se défient de toutes les formules rappelant les « ismes » dérivés du cubisme. Toutefois, comme nous l'avons indiqué plus haut, il est possible de distinguer cinq courants, qui souvent se mêlent et convergent : – L'école de Sullivan, fondée sur la philosophie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-organique/#i_4796

RATIONALISTE ARCHITECTURE

  • Écrit par 
  • Jean-Louis AVRIL
  •  • 4 313 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'apport doctrinal français au XIXe siècle »  : […] Jean Nicolas Louis Durand (1760-1834) produira le premier une doctrine extrémiste, favorable aux seules visées utilitaires de l'architecture. Considérée à la fois comme « une science et un art », celle-ci « ne peut avoir pour but l'agrément mais bien l'utilité ». Durand rédigera pour les futurs ingénieurs de la jeune École polytechnique un Précis des leçons d'architecture (1802-1805) dont le radi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-rationaliste/#i_4796

SMITH TONY (1912-1980)

  • Écrit par 
  • Hélène LASSALLE
  •  • 1 073 mots

Né dans le New Jersey à South Orange, Tony Smith passa sa jeunesse à faire un peu tous les métiers, tandis qu'il suivait des cours à l'Art Students League de New York. Il passa l'année universitaire 1937-1938 au New Bauhaus de Chicago, avec l'intention de devenir architecte. L'enseignement le déçut et il entra en 1938 dans l'équipe de Frank Lloyd Wright, participant, au printemps de 1939, au proj […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tony-smith/#i_4796

STYLE 1925

  • Écrit par 
  • Yvonne BRUNHAMMER
  •  • 4 659 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les précurseurs »  : […] Dès la fin du xix e  siècle, les pays anglo-saxons sont à l'origine d'un courant puriste. Il est l'œuvre d'architectes : Charles Rennie Mackintosh (1868-1928) , Josef Hoffmann (1870-1956) à Vienne. Les réalisations des Wiener Werkstätte, ateliers d'art fondés en 1903 par Hoffmann, sont de l'art 1925 avant la lettre. À Vienne, l'architecte Adolf Loos (1870-1933) engage la bataille contre l'ornemen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/style-1925/#i_4796

URBANISME - Urbanisme et architecture

  • Écrit par 
  • Bruno ZEVI
  •  • 3 304 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « « Urbatecture » »  : […] Brunelleschi, Michel-Ange, Palladio, Borromini – c'est-à-dire les représentants les plus prestigieux de l'architecture italienne – ne conçurent jamais le plan d'une ville. Et pourtant, Florence et Rome et Vicence n'en demeurent pas moins leur œuvre. Ce qui revient à dire que, dans les périodes où l'urbanisme est en crise, c'est l'architecture qui décide, en recourant à ses moyens spécifiques, du d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/urbanisme-urbanisme-et-architecture/#i_4796

Voir aussi

Pour citer l’article

Bruno ZEVI, « WRIGHT FRANK LLOYD - (1867-1959) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/frank-lloyd-wright/