Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

APENNIN

L' Apennin est la chaîne montagneuse qui constitue l'ossature de la péninsule italienne. Il est flanqué latéralement de basses montagnes anti-apennines, tels les volcans du Latium, avec lesquelles il importe de ne pas le confondre. On aurait grand tort d'imaginer que l'Apennin ressemble aux Alpes sous prétexte qu'il les prolonge topographiquement et qu'il est, géologiquement parlant, une chaîne « alpine » : les roches ne sont pas disposées en zones parallèles ; elles n'ont pas été portées aussi haut par les mouvements tectoniques ; le climat y est sensiblement plus chaud ; l'homme, enfin, n'utilise pas les ressources naturelles de la même façon.

Géologie

Il faut séparer de l'Apennin la zone de flyschs et de calcaires de la Lucanie, ou Basilicate, et le massif cristallin de Calabre (l'ensemble se rattachant par la Sicile aux structures de l'Afrique du Nord), ainsi que les grandes masses calcaires des Pouilles et du Monte Gargano, qui représentent l'avant-pays commun à l'Apennin et aux Dinarides (zone d'Apulie).

Structure de l'Appenin

Structure de l'Appenin

Vieste, Italie

Vieste, Italie

Les montagnes de Campanie et des Abruzzes sont formées par des calcaires massifs secondaires et tertiaires qui définissent une zone des Abruzzes découpée par des failles puissantes déterminant les altitudes maximales de la péninsule italienne (Gran Sasso). La série sédimentaire est très voisine de celle de la zone d'Apulie ; mais si cette dernière est restée autochtone, les structures des Abruzzes et de la Campanie sont largement chevauchantes vers l'est. La zone des Abruzzes paraît donc être le bord apenninique de la zone d'Apulie entraînée dans les chevauchements frontaux de l'Apennin. Dans l'Apennin méridional, entre Campanie et Pouilles s'intercale la zone du Molise, ou zone bradanique (du nom du fleuve Bradano), formée de terrains secondaires et tertiaires pélagiques charriés vers l'est.

Les Marches, l' Ombrie et la plus grande partie du Latium sont formées par une série de calcaires secondaires en dalles, moins puissante que celle des Abruzzes, terminée par des formations tertiaires marno-gréseuses. Ces terrains, caractéristiques de la zone d'Ombrie, sont déformés par des plis de style jurassien, l'ensemble chevauchant vers l'est la zone des Abruzzes. Un important couloir de failles, la « ligne » d'Anzio-Ancône, sépare ces domaines de l'Apennin central de la zone des Abruzzes.

Profil tectonique de l'Apennin septentrional

Profil tectonique de l'Apennin septentrional

La Toscane et la Ligurie orientale sont formées d'une série de flyschs d'âge crétacé surmontant des schistes jurassiques associés à des radiolarites et à des ophiolites. Cette série définit une zone ligure dont les terrains sont charriés sur la zone d'Ombrie – qui apparaît à son front à l'est – et sur une zone de Toscane définie par sa série calcaire réduite, surmontée d'un flysch tertiaire gréseux (Macigno) – qui apparaît dans diverses fenêtres dont les plus connues sont celles de La Spezia, Carrare, Bobbio, etc..

Au méridien de Gênes, l'étroite zone de Sestri-Voltaggio est la cicatrice tectonique entre l'Apennin et les Alpes, qui commencent à l'ouest pour former, en bordure de mer, la Ligurie occidentale.

Ce bâti tectonique résulte d'une évolution qui s'étend à l'ensemble du Secondaire et du Tertiaire ancien : zone d'Ombrie et zone toscane représentent la marge continentale de l'Apulie, qu'on peut considérer comme un éperon du continent africain, en bordure de la Téthys aujourd'hui cicatrisée et dont sont issues les nappes ligures à la fin du Crétacé et au Paléogène, tandis que la déformation et les charriages se poursuivront dans les zones plus externes (à l'est, Ombrie, Abruzzes) jusqu'au Miocène.

L'histoire de l'Apennin comporte ensuite :

– une période tarditectonique, dont les deux éléments[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Structure de l'Appenin

Structure de l'Appenin

Vieste, Italie

Vieste, Italie

Profil tectonique de l'Apennin septentrional

Profil tectonique de l'Apennin septentrional

Autres références

  • ABRUZZES

    • Écrit par Robert BERGERON
    • 815 mots
    • 1 média

    Située dans le centre-est de l'Italie, couvrant une superficie de 10 794 kilomètres carrés, la région des Abruzzes renferme les montagnes les plus élevées et les moins facilement pénétrables de la péninsule ; l'Apennin y atteint sa puissance maximale. Les chaînons massifs...

  • BASILICATE

    • Écrit par Robert BERGERON
    • 614 mots
    • 1 média

    Petite région du sud de l'Italie (9 992 km2), la Basilicate, ou Lucanie, comprend, à l'ouest, une partie de l'Apennin, formée de calcaire dans le Sud (Sirino 2 005 m, Pollino 2 271 m), de flysch et de schistes dans le Nord, avec des reliefs moins élevés, parfois aérés de bassins....

  • CALABRE

    • Écrit par Robert BERGERON
    • 884 mots
    • 2 médias

    Péninsule montagneuse du sud de l'Italie, la région de Calabre (15 080 km2) se distingue du reste de l'Appenin par la nature des roches. Au nord, à la limite de la Basilicate, le Pollino (2 248 m) est le dernier massif calcaire. En allant vers le sud, puis au-delà du fossé du Crati,...

  • ÉMILIE-ROMAGNE

    • Écrit par Michel ROUX
    • 494 mots
    • 1 média

    La population de l'Émilie-Romagne, région d'Italie du Nord située entre l'Apennin ligure et toscan et la rive gauche du Pô, était estimée à 4 187 500 habitants en 2006 pour une superficie de 22 123 kilomètres carrés. Sa capitale est Bologne. Avant l'Unité italienne,...

  • Afficher les 10 références

Voir aussi