ÉMILIE-ROMAGNE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Italie : carte administrative

Italie : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Palais du Podestat, Bologne, Italie

Palais du Podestat, Bologne, Italie
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie


La population de l'Émilie-Romagne, région d'Italie du Nord située entre l'Apennin ligure et toscan et la rive gauche du Pô, était estimée à 4 187 500 habitants en 2006 pour une superficie de 22 123 kilomètres carrés. Sa capitale est Bologne. Avant l'Unité italienne, la Romagne appartenait aux États pontificaux, tandis que l'Émilie était divisée en deux duchés, Parme et Modène.

Italie : carte administrative

Italie : carte administrative

Carte

Carte administrative de l'Italie. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

La partie méridionale de la plaine padane couvre la moitié de la région et rassemble les deux tiers de ses habitants. De la basse plaine humide qui fit, à l'est, l'objet de grands travaux de bonification, on passe, vers le sud, au glacis de la haute plaine, constitué des cônes de déjection coalescents des cours d'eau torrentiels issus de l'Apennin. La montagne dépasse rarement 2 000 mètres ; constituée surtout de molasses et de flyschs, elle a des formes lourdes, des pentes raides violemment ravinées. La transition avec la plaine est assurée par une zone de collines cultivées, au pied desquelles court la via Aemilia, axe majeur de l'urbanisation régionale (Plaisance, Parme, Reggio, Modène, Bologne, Forli, Rimini). Le climat a des traits continentaux avec, en plaine, des précipitations médiocres (700 mm), des hivers brumeux et des gelées tardives.

L'agriculture est fondée sur les céréales (blé tendre, maïs), la betterave à sucre, les plantes fourragères, l'élevage bovin (fromage parmesan) et porcin, l'arboriculture (pommiers de la plaine de Ferrare). La coltura promiscua, où la vigne est mariée à l'orme, recule, mais le vignoble spécialisé progresse. À cette richesse agricole s'ajoute, depuis la Seconde Guerre mondiale, une industrialisation rapide. Aux industries alimentaires s'ajoutent l'industrie automobile, la production de matériel agricole et de céramiques, la chimie et le textile. Au port de Ravenne s'associent une raffinerie de pétrole et un complexe d'industries chimiques. De Riccione au delta du Pô, la riviera de Romagne, côte b [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  ÉMILIE-ROMAGNE  » est également traité dans :

BOLOGNE

  • Écrit par 
  • Michel ROUX
  •  • 427 mots
  •  • 1 média

Au contact de l'Apennin et de la plaine du Pô s'étend Bologne (374 000 hab. en 2006), chef-lieu et capitale de l'Émilie-Romagne, et septième ville d'Italie. La ville s'est développée sur la rive droite du Reno, cours d'eau issu de l'Apennin toscan, à son débouché en plaine. Sa situation est celle d'un carrefour ; la via Emilia, axe majeur de l'urba […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bologne/#i_50954

ÉMILIE

  • Écrit par 
  • Noëlle de LA BLANCHARDIÈRE
  •  • 2 411 mots
  •  • 3 médias

En 187 avant J.-C., le consul Marcus Aemilius Lepidus construit la voie romaine à laquelle il donne son nom. Cette via Aemilia , dont le tracé est connu par les anciens itinéraires comme la Table de Peutinger, copie médiévale d'une carte datant probablement du iv e  siècle, ne différait guère de celle qui, à travers une riche plaine agricole et ind […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emilie/#i_50954

FERRARE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 567 mots

Ville du nord-est de la région d'Émilie-Romagne (Italie du Nord), Ferrare est située sur le Po di Volano, ramification du Pô, au nord-est de Bologne. Bien qu'elle soit considérée comme le site de l'antique Forum Alieni, dont proviendrait son nom, il n'existe aucune mention de Ferrare antérieure à 753 de notre ère, année où elle fut prise à l'exar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ferrare/#i_50954

Pour citer l’article

Michel ROUX, « ÉMILIE-ROMAGNE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 janvier 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/emilie-romagne/