Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

PLAISIR

Articles

  • L'HARMONIE DES PLAISIRS. LES MANIÈRES DE JOUIR DU SIÈCLE DES LUMIÈRES À L'AVÈNEMENT DE LA SEXOLOGIE (A. Corbin)

    • Écrit par Jean Marie GOULEMOT
    • 989 mots

    Du Miasme et la jonquille (1982) aux Cloches de la terre (1990), Alain Corbin a tracé sa voie en se faisant l'historien des sens, une de ces recherches que Lucien Febvre appelait de ses vœux, et qui allaient radicalement modifier l'historiographie française et lui donner un prestige international....

  • LOISIRS

    • Écrit par Philippe COULANGEON
    • 4 824 mots
    • 3 médias

    Si l'on en croit les données réunies par Claude Thélot et Olivier Marchand dans Deux Siècles de travail en France, 1800-2000 (1997), la durée annuelle moyenne du travail est passée, de 1880 à 1984, de 3 006 à 1 681 heures. Doit-on dès lors, comme Roger Sue dans Temps et ordre social...

  • MARCUSE HERBERT (1898-1979)

    • Écrit par Michel de CERTEAU
    • 2 747 mots
    • 1 média
    ...esthétique, chez Marcuse, se rapporte aux sens, et pas seulement à l'art. Elle renvoie à une transformation progressive du corps, devenu instrument de plaisir, et à des modes de perception « entièrement nouveaux ». Une révolution est en puissance, cachée dans le corps profond. Elle doit, par le plaisir,...
  • MORALE

    • Écrit par Éric WEIL
    • 15 745 mots
    ...particularité : pour se présenter comme universel, l'utilitarisme, dans ses formes radicales (chez Bentham, par exemple), ne reconnaît que le critère du plaisir qu'il soumet à un calcul, d'ailleurs impossible à effectuer concrètement, et ne peut alors plus faire entrer en ligne de compte la différence de...
  • MOTIVATION

    • Écrit par Gaston RICHARD, Baldine SAINT GIRONS
    • 5 073 mots

    Connotant aussi bien de purs besoins physiologiques que des aspirations artistiques, religieuses ou scientifiques, le terme de motivation suscite à bon droit la méfiance : ne s'agirait-il pas encore ici de quelque vague notion métaphysique, appartenant au cadre de la pensée préscientifique,...

  • MOTIVATION (psychologie)

    • Écrit par Céline DARNON
    • 1 054 mots
    ...obligatoires pour le baccalauréat ou parce que ses parents ou enseignants l’y obligent, alors sa motivation est plus extrinsèque. Dans ce dernier cas, le plaisir retiré de l’activité est moindre et l’on peut s’attendre à ce que l’élève abrège sa lecture dès lors qu’il sera libéré des obligations....
  • OPPOSITION CONCEPT D'

    • Écrit par Émile JALLEY
    • 18 859 mots
    • 4 médias
    En premier lieu, avance Kant, le déplaisir (Unlust) n'est pas une simple négation, par défaut, duplaisir (Lust). C'est un plaisir négatif (nihil privativum) tout en étant par ailleurs un sentiment réel. Car « le déplaisir aussi bien que le plaisir est positif ». La négation par défaut (...
  • PARAPHILIES ET TROUBLES PARAPHILIQUES

    • Écrit par Florence THIBAUT
    • 6 450 mots
    ...sexuel considéré comme normal défini comme coït visant à obtenir l’orgasme par pénétration génitale ». La perversion survient lorsque l’orgasme ou le plaisir sexuel est subordonné à un objet (ou partenaire) sexuel inhabituel : partenaire sexuel très jeune (pédophilie), très âgé (gérontophilie), voire...
  • PASSION

    • Écrit par Baldine SAINT GIRONS
    • 6 844 mots
    ...passion prend, au niveau de la Rhétorique, un contenu psychologique, en tant qu'espèce de persuasion produite par le discours. La passion, comme le plaisir et la peine, appartient en effet au genre de l'assentiment et du refus, fondant par là même le caractère positif ou négatif du jugement. « Admettons,...
  • PROSTITUTION EN EUROPE (HISTOIRE DE LA)

    • Écrit par Yannick RIPA
    • 3 061 mots

    Attestée depuis l’Antiquité gréco-romaine, voire en des temps plus reculés, la prostitution est réputée être « le plus vieux métier du monde ». Pourtant, la définir a toujours suscité de nombreux débats. Le paiement de prestations sexuelles n’a jamais été considéré comme une banale rémunération et la...

  • PROSTITUTION DANS L'ANTIQUITÉ

    • Écrit par Violaine SEBILLOTTE CUCHET
    • 2 328 mots
    • 1 média

    Le champ lexical antique de la prostitution est très diversifié : koinê, philê, pornê, hetaira, pour désigner la prostituée grecque ; meretrix, lupa, publica, scortum pour nommer la prostituée romaine ; porneion pour signifier la maison de passe en Grèce ancienne, hetairêsis (grec) et...

  • REFOULEMENT

    • Écrit par Pierre FISZLEWICZ
    • 3 633 mots
    ...travail qui est imposé au psychique en conséquence de la liaison au corporel ». La vie psychique obéit au principe de constance, lui-même soumis au jeu du plaisir-déplaisir, principe constamment menacé par les sources d'excitation venues tant de l'intérieur du corps que du monde extérieur. C'est donc cette...
  • RÉPÉTITION, philosophie et psychanalyse

    • Écrit par Baldine SAINT GIRONS
    • 1 090 mots

    « Si Dieu lui-même n'avait pas voulu la répétition, écrivait Kierkegaard, le monde n'aurait jamais existé. » Mais vouloir la répétition, n'est-ce pas aussi vouloir la mort ? La répétition est d'abord un vécu qu'il appartient à l'analyse phénoménologique de ressaisir dans les champs qui lui sont...

  • SEXUALITÉ HISTOIRE DE LA

    • Écrit par Michel BOZON
    • 6 738 mots
    • 2 médias
    Vers le milieu du xxe siècle, une nouvelle sexologie apparaît, dans laquelle le thème de la normalité sexuelle passe au second plan. La question du plaisir, principalement féminin, devient l'objet fondamental, avec comme corollaire, celle du fonctionnement conjugal.
  • SEXUALITÉ, psychanalyse

    • Écrit par Claude CONTÉ, Moustapha SAFOUAN
    • 4 983 mots
    ...l'appareil est régi par le principe de plaisir : l'individu cherche à retrouver l'identité de perception, c'est-à-dire à rendre présente à nouveau l'expérience qui fut la première à lui avoir apporté satisfaction, et à avoir du même coup laissé une trace indélébile ; mais il y a sur cette voie une...
  • SUBLIMATION, psychanalyse

    • Écrit par Baldine SAINT GIRONS
    • 5 967 mots
    • 1 média
    ...la sexualité infantile et du courant sensuel, propre à la puberté, courant qui implique la répudiation des objets sexuels de l'enfance. Deux types de plaisir d'inégale intensité sont alors conjugués : le « plaisir terminal », lié à l'accomplissement entier de l'acte sexuel, est rendu possible par le...
  • SULZER JOHANN GEORG (1720-1779)

    • Écrit par Marie-José MONDZAIN-BAUDINET
    • 1 079 mots

    Tout d'abord destiné au clergé, Johann Georg Sulzer, originaire de Winterthur, s'orienta vite vers la philosophie et l'histoire naturelle sous l'influence du chanoine naturaliste Jean Gessner. Il devint instituteur puis vicaire d'un curé de campagne pendant quelques années, « partageant...

  • TROUBLES ADDICTIFS (ALCOOLISME, TABAGISME ET TOXICOMANIE)

    • Écrit par Georges BROUSSE
    • 11 440 mots
    • 5 médias
    ...telles que l’aire tegmentale ventrale, le noyau accumbens et le cortex préfrontal, via des connexions dopaminergiques – impliqué dans l’obtention du plaisir ou du soulagement. La seconde étape, en 1988, voit la mise en évidence d’un effet commun des substances psychoactives sur le cerveau, via en particulier...
  • TROUBLES SEXUELS

    • Écrit par Paul BENSUSSAN
    • 5 588 mots

    La notion de troubles sexuels suppose, pour être explorée, qu’on puisse définir ce que serait une sexualité normale, ce dont la psychiatrie, désormais, semble avoir renoncé à se mêler, tant sont divers les fantasmes, pratiques, jeux, variantes qui, lorsqu’ils sont ludiques et occasionnels,...

  • UTILITARISME

    • Écrit par Philippe DEVAUX
    • 1 894 mots
    ...doctrine à partir de ses deux composantes, hédoniste et eudémoniste : « La nature a placé l'homme sous le gouvernement de deux souverains maîtres, le plaisir et la douleur. Le principe d'utilité reconnaît cette sujétion et la suppose comme fondement du système qui a pour objet d'ériger, avec le...