Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

MYSTIQUE JUIVE

Articles

  • AZRIEL DE GÉRONE (1re moitié XIIIe s.)

    • Écrit par Gabrielle SED-RAJNA
    • 333 mots

    Kabbaliste appartenant au Cénacle des kabbalistes de Gérone, qui était le deuxième après celui de la Provence et était constitué des disciples d'Isaac l'Aveugle. Azriel était le contemporain et, suivant certaines traditions, le gendre de Ezra ben Salomon, kabbaliste lui-même et...

  • BAAL SHEM TOV, FONDATEUR DU HASSIDISME

    • Écrit par Gérard NAHON
    • 218 mots

    Israël ben Éliézer, dit le Baal Shem Tov (maître du Nom divin), orphelin pauvre des Carpates, oppose la piété et la charité au judaïsme talmudique fondé sur l'étude. Une relation charismatique s'établit bientôt entre lui et son entourage, et son ascendant éclipse l'autorité du rabbin. Le ...

  • BAAL SHEM TOV ISRAËL BEN ÉLIÉZER dit LE (1700 env.-1760)

    • Écrit par Gérard NAHON
    • 927 mots

    L'application hébraïque de Baal Shem Tov (Ba‘al Šem Tov : maître du Nom [divin] ou maître du Bon Nom [divin] ; abrégé en Bešt) désignait au xviie siècle, chez les juifs d'Europe centrale un thaumaturge en état d'effectuer des guérisons par l'usage magique du Nom divin qu'il connaissait...

  • BIBLE - L'étude de la Bible

    • Écrit par André PAUL
    • 6 436 mots
    ...l'Ancien Testament que pour le Nouveau, ne peuvent omettre de s'ouvrir aux recherches, très actives depuis une bonne dizaine d'années, sur la littérature mystique dite de la Merkabah. Jusqu'au début des années 1980, on ne connaissait guère que les publications de G.  Scholem, auteur, entre autres, de ...
  • BUBER MARTIN (1878-1965)

    • Écrit par Dominique BOUREL
    • 1 689 mots
    ...des Discours et images de Tchouang Tse (1910) et des Histoires chinoises (1911), ou son édition du Kalevala, l'épopée nationale finnoise (1914). Sa redécouverte de la mystique juive voulait montrer qu'à côté d'une religion officielle, il y en avait une autre souterraine, aussi forte et importante...
  • CARO JOSEPH (1488-1575)

    • Écrit par Roland GOETSCHEL
    • 496 mots

    Maître des talmudistes et de la communauté de Safed au xvie siècle, Joseph Karo naquit sans doute à Tolède en Espagne. Après l'expulsion de 1492, sa famille s'exila au Portugal et prit le chemin de la Turquie. Il vécut là quarante années, d'abord à Istanbul, puis à Andrinople, à Nicosie et à Salonique....

  • CORDOVERO MOÏSE (1522-1570)

    • Écrit par Roland GOETSCHEL
    • 402 mots

    Il fut l'élève de Joseph Karo et de Salomon Alkabetz, et le maître d'Isaac Luria. Cordovero est, avec ce dernier, la plus grande figure du centre kabbalistique de Safed (en Galilée) au xvie siècle. Les deux œuvres principales de Moïse Cordovero sont le Pardess Rimmonim (Jardin...

  • DIALOGUE

    • Écrit par Françoise ARMENGAUD, Robert MISRAHI
    • 4 421 mots
    • 1 média
    Par la médiation d'un dialogue direct, le lecteur est au contraire personnellement interpellé par le mystique juif italien don Jehuda ben Ishaq Abravanel, dit Léon l'Hébreu ; dans ses Dialoghi di amore (1535), l'auteur présente un ouvrage surdéterminé : ces trois dialogues entre deux interlocuteurs...
  • ÉLÉAZAR DE WORMS (1163-1235)

    • Écrit par Roland GOETSCHEL
    • 413 mots

    Une des figures dominantes du judaïsme allemand au Moyen Âge, Éléazar, né à Mayence, étudie dans les grandes académies talmudiques de France et de la vallée du Rhin. Il appartient à la grande famille des Kalonymides. Son père, Judah ben Kalonymos, lui enseigne la halakah et la théologie...

  • ÉZÉCHIEL (env. 627-env. 570 av. J.-C.)

    • Écrit par André PAUL
    • 1 849 mots
    ...étaient l'indice de richesses que d'autres courants juifs, minoritaires il est vrai, surent exploiter. La « vision du char » servit de base aux mouvements mystiques et aux spéculations ésotériques que l'on appela Merkabah (ce mot hébreu signifie « char »). Dans le cadre de leur polémique antijuive,...
  • GUEMATRIA

    • Écrit par Gabrielle SED-RAJNA
    • 216 mots

    Procédé d'herméneutique qui consiste à utiliser la valeur numérique des lettres constitutives d'un mot, ou d'un groupe de consonnes, pour l'interpréter moyennant le rapprochement avec un autre mot ayant la même valeur numérique. Par exemple le passage de la Genèse ...

  • HASSIDISME MÉDIÉVAL

    • Écrit par Roland GOETSCHEL
    • 458 mots

    Courant mystique à tendance ascétique, mouvement social et religieux qui se développa principalement entre 1150 et 1250 dans le judaïsme allemand à partir des villes de Ratisbonne dans le Sud, de Spire, Worms et Mayence en Rhénanie. « Hassidisme » dérive du mot talmudique qui désigne le dévot (...

  • HASSIDISME MODERNE

    • Écrit par Jacques GUTHWIRTH
    • 899 mots

    Né en Ukraine vers 1750, le hassidisme moderne a eu pour initiateur le légendaire Baal Shem Tov (1700-1760) ; il compte aujourd'hui encore plusieurs dizaines de milliers de fidèles, les ḥasidim, groupés en des communautés qui se réclament chacune de rebs, leurs chefs spirituels,...

  • HEYHALOT ou HEYKHALOT LES

    • Écrit par Roland GOETSCHEL
    • 392 mots

    Le mot hébreu Heyhalot, qui signifie « palais », désigne les textes fondamentaux que nous ont légués les mystiques juifs de la Merkaba. Les plus importants de ces textes sont, dans l'ordre chronologique, les Heyhalot Zutrati, rapportées à Rabbi Aquiba, les Heyhalot Rabbati, dont le...

  • ISAAC L'AVEUGLE DE NARBONNE (1160 env.-env. 1235)

    • Écrit par Gabrielle SED-RAJNA
    • 286 mots

    Personnage éminent de la kabbale d'Espagne, fils d'Abraham ben David de Posquières. C'est dans cette ville et à Narbonne qu'a vécu Isaac l'Aveugle. Les données biographiques le concernant se limitent aux traditions rapportées par ses élèves (parmi lesquels Azriel, Ezra ben Salomon...

  • ISMAEL BEN ELISHA (1re moitié IIe s.)

    • Écrit par Michel GAREL
    • 258 mots

    Tanna (docteur juif de la période dite des tannaim) Ismael ben Elisha fut, après la destruction du second Temple, alors qu'il était encore enfant, emmené en captivité à Rome. Il fut racheté par Rabbi Joshua, dont il devint l'élève. Il vécut à Kfar Aziz, au sud d'Hébron. Son collègue le plus proche...

  • IYYUN CERCLE D'

    • Écrit par Gabrielle SED-RAJNA
    • 257 mots

    Expression désignant un ensemble de textes, non de personnes, ces écrits étant tous anonymes. Leurs dénominateurs communs sont leur lieu d'origine (on suppose qu'il s'agit de la Provence ou de la Castille), leur date (fin du xiie s. ou déb. du xiiie s.) et une similarité idéologique...

  • JACOB NAZIR DE LUNEL (XIIe s.)

    • Écrit par Gabrielle SED-RAJNA
    • 203 mots

    De son vrai nom Jacob b. Saül, frère d'Asher ben Saül, auteur d'un ouvrage juridique : Sefer ha-minhagot. Le qualificatif nazir indique que Jacob appartenait à un groupe de dévots qui se retiraient des affaires de ce monde pour se consacrer exclusivement à l'étude de la Tōrah et qui...

  • JOSEPH IBN GIQATILIA (1248-1325)

    • Écrit par Roland GOETSCHEL
    • 288 mots

    Kabbaliste espagnol, né à Medinaceli en Castille, Joseph ben Abraham Giqatilia passa de nombreuses années à Ségovie. Entre 1272 et 1274, il étudie auprès d'Abraham Abulafia, et son premier ouvrage, 'Ginnat Egōz (Le Verger des noyers), rédigé en 1276, porte l'empreinte de la ...

  • JUDA BEN YAQAR (mort entre 1200 et 1218)

    • Écrit par Gabrielle SED-RAJNA
    • 226 mots

    Talmudiste et kabbaliste, probablement né en Provence (G. Scholem, Les Origines de la kabbale, Paris, 1966). Pendant sa jeunesse, Juda ben Yaqar accomplit un séjour d'études dans les communautés du nord de la France, puis auprès d'Isaac ben Abraham de Narbonne. Les documents d'archives signés par...