Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

ARABE LITTÉRATURE

Articles

  • LABĪD (VIIe s. env.)

    • Écrit par Jamel Eddine BENCHEIKH
    • 147 mots

    Converti tardivement à l'islām, après avoir rencontré Mahomet à Médine en 630, Labīd ibn Rabī‘a serait mort dans cette ville vers 660. Il fait partie des auteurs de mu‘allaqāt, et partage de ce fait la gloire des grands poètes arabes. Il s'inscrit dans la pure tradition de la poésie bédouine, et ses...

  • LAYLI ET MADJNŪN, Nizami de Gandje - Fiche de lecture

    • Écrit par Marina GAILLARD
    • 940 mots
    L'histoire tient son origine du folklore arabe. Au viie siècle, une tradition de poèmes, constituée d'éléments disparates et rédigée par un ou plusieurs auteurs, est mise au nom de Madjnūn ; elle conte l'amour malheureux de Laylā (Laylī en persan) et du poète bédouin Qays al-‘Āmirī (surnommé Madjnūn,...
  • LE LIVRE DES JOURS, Taha Hussein - Fiche de lecture

    • Écrit par Yves GONZALEZ-QUIJANO
    • 860 mots

    Lorsqu'il publie la première partie de ses Mémoires, en 1927, Taha Hussein (1889-1973) traverse une passe difficile dans une existence très tôt marquée par l'adversité : à trois ans, une ophtalmie mal soignée l'a privé à jamais de la lumière dont il garde un pâle souvenir, évoqué dans l'admirable...

  • LYRISME

    • Écrit par Jamel Eddine BENCHEIKH, Jean-Pierre DIÉNY, Jean-Michel MAULPOIX, Vincent MONTEIL, René SIEFFERT
    • 10 725 mots
    • 2 médias
    Jusqu'au début du xxe siècle, la littérature arabe est essentiellement poétique, et le développement du lyrisme se confond avec l'histoire de la poésie. Il trouve d'emblée son expression la plus élaborée dans la qaṣīda, composition d'apparat consacrée au panégyrique ou au...
  • MADANĪ AḤMAD TAWFIQ AL- (1899-1983)

    • Écrit par Sayed Attia ABUL NAGA
    • 548 mots

    Historien et homme d'État algérien, né en Tunisie ; il a fait ses études supérieures à al-Zaytūna de 1913 à 1915. Al-Madanī prend part au mouvement nationaliste tunisien à ses débuts et compte parmi les fondateurs du parti du Destour. Exilé en Algérie en 1924, il milite avec les...

  • MADJNŪN (VIIe-VIIIe s.)

    • Écrit par Sayed Attia ABUL NAGA
    • 416 mots

    Personnage semi-légendaire, surnommé le Madjnūn parce qu'il devient « fou » d'amour, Qays b. Mulawwaḥ appartient à la tribu de Banū ‘Amīr. Il est le type du poète ‘uḏrî qui meurt à cause de son amour malheureux, d'où sa célébrité dans le monde islamique. Son histoire est simple : il aime une...

  • MAGHREB - Littératures maghrébines

    • Écrit par Jamel Eddine BENCHEIKH, Christiane CHAULET ACHOUR, André MANDOUZE
    • 14 200 mots
    • 3 médias
    Il faut faire deux observations liminaires. Au moins jusqu'à la période contemporaine, la littérature arabe du Maghreb ne saurait se détacher de l'ensemble socio-culturel qui s'établit naguère des frontières de l'Inde à l'Espagne. Elle reçoit ses injonctions, obéit à ses lois, souscrit à ses orientations....
  • MAHFOUZ ou MAHFŪZ NAGUIB (1911-2006)

    • Écrit par Luc-Willy DEHEUVELS
    • 2 007 mots
    • 1 média

    Naguib Mahfouz (Nagīb Mahfūz), qui obtint le prix Nobel de littérature en 1988, domine le roman arabe de la seconde moitié du xxe siècle. De lui se réclament tant les auteurs de romans réalistes à la facture classique que les tenants du nouveau roman arabe porté par la génération des années 1960...

  • MAIMONIDE

    • Écrit par Gérard NAHON
    • 214 mots
    • 1 média

    Né à Cordoue, mort à Fostat (Vieux Caire), Moïse ben Maïmon, dit Maimonide, incarne trois aspects majeurs du judaïsme médiéval. Formé par son père au Talmud et aux philosophes arabes en Espagne, puis au Maroc durant les persécutions des Almohades – persécutions et conversions forcées qui...

  • MAIMONIDE (M.)

    • Écrit par Warren Zev HARVEY
    • 1 834 mots
    • 1 média
    Le premier livre de Maimonide est un court Traité de logique, qu'il écrivit en arabe (Ṣinā‘at al-Manṭiq), alors qu'il était encore adolescent. Cet ouvrage a été, dans sa version hébraïque (Millōt ha-Higgāyōn), le texte classique d'introduction à la logique aristotélienne pour...
  • MALĀ'IKA NĀZIK AL- (1923-2007)

    • Écrit par Gilles LADKANY
    • 743 mots

    Issue d'une famille de lettrés, Nāzik al-Malā'ika — née à Bagdad — baigne dans un milieu littéraire dès son plus jeune âge. Elle revient en 1951 des États-Unis, où elle a poursuivi ses études supérieures, et enseigne la littérature arabe à l'université de Bagdad. De son œuvre, deux...

  • MANFALŪṬĪ MUṢṬAFĀ LUṬFĪ AL- (1876-1924)

    • Écrit par Patrice DUBOC
    • 603 mots

    Des études classiques à Al-Azhar, où il fut le disciple du cheikh Muḥammad ‘Abduh, placèrent très tôt Manfalūṭī au centre des tensions entre modernisme et fidélité que développaient le nationalisme et le panarabisme face à l'irruption en Égypte de la technique et de la pensée occidentales. Dans le climat...

  • MAQĀMA

    • Écrit par Jamel Eddine BENCHEIKH
    • 1 929 mots
    • 1 média

    La prose arabe est née au cours du iie siècle de l'hégire, à l'initiative de fonctionnaires de l'administration d'origine persane dont les plus célèbres restent ‘Abd al-Ḥamīd Ibn Yaḥyā et Ibn al-Muqaffa‘, auteur de Kalīla et Dimna. Au cours du iiie siècle, al-Ǧāḥiẓ...

  • MAQRĪZĪ AL- (1374-1442)

    • Écrit par Claude CAHEN
    • 354 mots

    Historien égyptien, al-Maqrīzī est l'auteur d'ouvrages remarquables à la fois par leur érudition et par la curiosité d'esprit qu'ils attestent. Tous dérivent d'une recherche globale sur l'histoire de l'Égypte musulmane, sur ses origines, envisagée de multiples points de vue. Les matériaux réunis ont...

  • MAS‘ŪDĪ AL- (900 env.-env. 956)

    • Écrit par André MIQUEL
    • 1 268 mots

    Encyclopédiste et polygraphe du xe siècle, le représentant parfait, à son époque, du système culturel (adab) visant à donner à un public cultivé mais non spécialisé la somme des connaissances jugées composer le savoir.

    Né à Bagdad, il consacre sa vie à voyager et à écrire : on le trouve...

  • LES MILLE ET UNE NUITS (anonyme) - Fiche de lecture

    • Écrit par Florence BRAUNSTEIN
    • 965 mots

    Les contes arabes anonymes connus sous le titre des Mille et Une Nuits (Alf layla wa layla) forment un ensemble des plus composites. À partir du noyau premier, d'origine persane (avec des emprunts indiens), traduit en arabe au viiie siècle, le texte s'est ramifié en s'adjoignant de nouvelles...

  • MILLE & UNE NUITS LES

    • Écrit par Jamel Eddine BENCHEIKH
    • 1 581 mots

    Tenu pour un chef-d'œuvre de la littérature universelle, l'ensemble désigné sous le titre arabe de Alf layla wa layla (Mille et Une Nuits) a connu une aventure singulière. Un schéma narratif de base, né probablement en Inde, a exercé un véritable effet d'attraction sur des compositions...

  • MISKAWAYH (933-1030)

    • Écrit par Mohammed ARKOUN
    • 676 mots

    Le nom complet de Abū ‘Alī Aḥmad ibn Muḥammad ibn Ya‘qūb Miskawayh suggère une ascendance musulmane allant au moins jusqu'à son grand-père. Miskawayh est, en effet, un Iranien né à Rayy (ancienne capitale à proximité de l'actuelle Téhéran) et mort à Ispahan. Nous savons qu'à Rayy il y avait encore...

  • MOUNIF ABDUL RAHMAN (1933-2004)

    • Écrit par Universalis
    • 113 mots

    Romancier arabe. Défenseur du patrimoine arabe, Abdul Rahman Mounif, de père saoudien et de mère irakienne, s'est vu déchu de sa nationalité saoudienne pour raisons politiques. En 1955, il est détenu dans les prisons irakiennes. À sa libération, il s'installe à Damas, plus que jamais soucieux de préserver...

  • MUQADDASĪ ou MAQDISĪ AL- (mort apr. 1000)

    • Écrit par André MIQUEL
    • 1 112 mots

    Le maître, avec Ibn Ḥawqal, de la géographie arabe de son temps, al-Muqaddasī ou al-Maqdisī, du nom de Jérusalem (Bayt al-muqaddas ou Bayt al-maqdis), est l'auteur de La Meilleure Répartition pour la connaissance des provinces (Aḥsan at-taqāsīm fī ma‘-rifat al-aqālīm, 1906...