Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

ARABE LITTÉRATURE

Articles

  • MUTANABBĪ AL- (915-965)

    • Écrit par Jamel Eddine BENCHEIKH
    • 1 443 mots

    On peut dire de la poésie arabe classique qu'elle a cessé d'évoluer dès le iiie siècle de l'hégire (ixe siècle de l'ère chrétienne). Les grands monuments de la production archaïque, notamment les mu‘allaqāt ont imposé des normes qui seront, dans l'ensemble, respectées...

  • NU‘AYMA MIKHA‘IL (1894-1988)

    • Écrit par Sayed Attia ABUL NAGA
    • 343 mots

    Après des études ecclésiastiques au séminaire russe de Nazareth, puis à Poltava (1906), le Libanais chrétien Mikhā‘īl Nu‘ayma se rend aux États-Unis (1911), où il se fixe jusqu'en 1931, y devenant un des brillants représentants de l'émigration arabe en Amérique. Rentré au Liban en 1932, il publie...

  • NŪRĪ ‘ABD AL-MALIK (1921-1998)

    • Écrit par Sayed Attia ABUL NAGA
    • 640 mots

    Essayiste et nouvelliste irakien, ‘Abd al-Malik Nūrī, fervent admirateur de Joyce, de Tchekhov et de Dostoïevski, publie plusieurs recueils de nouvelles durant les années 1950 : La Dernière Lanterne, Omar Beg, La Serveuse, la Souris et le Printemps, Le Mur muet (1953), Le Petit Homme (1953)...

  • NUWAYRĪ AL- (1279-1332)

    • Écrit par André MIQUEL
    • 467 mots

    L'un des plus grands représentants, avec Ibn Faḍl Allāh al-‘Umarī et Qalqashandī, de la littérature encyclopédique arabe à l'époque mamelouke. Né en Haute-Égypte, Nuwayrī appartient, par son père, au milieu bourgeois des fonctionnaires d'État et occupera lui-même divers postes en Égypte ou en Syrie....

  • QALQASHANDĪ AL- (mort en 1418)

    • Écrit par André MIQUEL
    • 187 mots

    Nuwayrī, Ibn Faḍl Allāh al-‘Umarī et Qalqashandī forment un trio considéré comme représentatif de la littérature arabe de l'époque mamlūke. Dernier en date des trois, Qalqashandī représente l'accomplissement parfait d'une tradition encyclopédique qui se propose à la fois la formation du fonctionnaire...

  • QAZWĪNĪ AL- (1203-1283)

    • Écrit par André MIQUEL
    • 1 158 mots

    Encyclopédiste arabe, dont l'œuvre connut un durable succès dans l'ensemble de l'Orient musulman, autant arabe qu'iranien et turc, grâce aux traductions qui en furent faites en ces deux langues.

    Qazwīnī rassemble, à une époque où la compilation et l'encyclopédie...

  • QUDĀMA IBN DJA‘FAR (883 env.-948)

    • Écrit par André MIQUEL
    • 543 mots

    Encyclopédiste arabe, Qudāma est avant tout, pour la postérité, l'auteur d'une encyclopédie destinée aux fonctionnaires de la chancellerie califienne de Bagdad : le Livre de l'impôt foncier et de la technique du secrétaire (Kitāb al-kharādj wa ṣinā‘at al-kitāba, éditions...

  • RASHĪD AL-DĪN (1247-1318)

    • Écrit par Françoise AUBIN
    • 273 mots
    • 1 média

    Conseiller et historien des Īlkhān, les souverains mongols d'Iran aux xiiie et xive siècles, Rashīd al-Dīn est issu d'une famille de médecins juifs d'Hamadan et converti à l'islam orthodoxe ; médecin de la cour mongole, représentant de l'élite cultivée iranienne, il devient, en fait sinon...

  • SAADIA BEN JOSEPH ou SA‘ADYĀH IBN YŪSUF AL-FAYYŪMĪ (882 ou 892-942)

    • Écrit par Gabrielle SED-RAJNA
    • 643 mots

    Le plus éminent penseur et la plus haute autorité scientifique de la période gaonique. Né en Égypte, dans les environs de Fayyoum (Abu Suweir), Saadia se distingue, dès sa jeunesse, par sa rectitude et la rigueur logique de ses ouvrages. Il quitte l'Égypte en 921 et, passant par Alep et la Terre...

  • SALIH TAYEB (1929-2009)

    • Écrit par Universalis
    • 268 mots

    Pour explorer dans ses romans et nouvelles le mélange des modes de vie traditionnels et modernes en Afrique, l'écrivain soudanais Tayeb Salih savait recourir à une langue arabe envoûtante, aux rythmes pluriels.

    Né en 1929 dans la province d'Al-Shamaliyah, dans le nord du Soudan, Tayeb (Al-Tayyib)...

  • SAYYĀB BADR SHĀKIR AS- (1926-1964)

    • Écrit par Gilles LADKANY
    • 666 mots

    Né dans le village de Jaykur, près de Baṣra, en Iraq, Badr Shākir as-Sayyāb fait ses études secondaires à Baṣra et ses études supérieures à l'E.N.S. de Bagdad, dont il sort en 1948. Occupation de l'Iraq par les Anglais, mouvements populaires et « révolutions », troubles en Palestine...

  • SHARQĀWĪ ‘ABD AL-RAḤMĀN AL- (1920-1987)

    • Écrit par Sayed Attia ABUL NAGA
    • 454 mots

    Représentant de l'école réaliste égyptienne, ‘Abd al-Raḥmān al-Sharqāwī a publié en 1951 un vibrant poème, Message d'un père égyptien au président Truman, où il exprime son angoisse devant les dangers qu'encourt l'humanité en entassant les bombes atomiques. En 1954, il publie...

  • SHAWQĪ AḤMAD (1868-1932)

    • Écrit par Nada TOMICHE
    • 671 mots

    Né au Caire d'une famille très aisée, Aḥmad Shawqī commence, de 1885 à 1887, des études de droit qu'il va poursuivre comme boursier à Montpellier et à Paris. Passionné de poésie arabe aussi bien que de poésie française, il ne se « lasse pas de lire Victor Hugo » et Musset. Il traduit ...

  • SUYŪṬĪ AL- (1445-1505)

    • Écrit par André MIQUEL
    • 394 mots

    Un des plus grands polygraphes de la littérature arabe et sans doute de tous les temps. Né au Caire d'un père juriste, Suyūṭī reçoit une éducation soignée. Il visite l'Égypte et accomplit le pèlerinage à La Mekke. Juriste et enseignant, il connaît la disgrâce en 1501. Il vit dès lors dans une retraite...

  • ṬABARĪ AL- (839-923)

    • Écrit par Claude CAHEN
    • 313 mots

    Le plus illustre des historiens arabes. L'Histoire des rois et des peuples d'al-Ṭabarī relate, année par année, l'histoire du monde musulman (à l'exception de l'Occident) pendant les trois premiers siècles de l'hégire ; elle procède, comme la plupart de ses devancières, par accumulation systématique,...

  • TAHA HUSSEIN (1889-1973)

    • Écrit par Sayed Attia ABUL NAGA
    • 1 428 mots

    Taha Hussein est sans doute l'un des plus grands écrivains arabes contemporains. Créateur d'une langue et d'idées nouvelles, celui qu'on appelait le « doyen des lettres arabes » fut l'une des figures les plus originales et les plus puissantes de la pensée et de la littérature arabo-islamique. Lu et...

  • ṬARAFA ‘AMR IBN AL-‘ABD AL-BAKRĪ (VIe s.)

    • Écrit par Georges BOHAS
    • 209 mots

    Poète préislamique, Ṭarafa est l'auteur de la plus longue des sept mu‘allaqāt. « Ṭarafa, qui pourtant a fait de sa chamelle une description célèbre, vivait dans l'entourage du roi lakhmide de Ḥīra, qui se vengea de ses railleries en le faisant périr » (C. Pellat, Langue...

  • TAYMŪR LES

    • Écrit par Sayed Attia ABUL NAGA
    • 380 mots

    Le célèbre philologue Aḥmad Pasha Taymūr veilla sur l'éducation de ses deux fils, Muḥammad Taymūr (1892-1921) et Maḥmūd Taymūr (1894-1973), dirigeant minutieusement leurs premières lectures, leur révélant en particulier la littérature arabe classique. Pour le reste, il leur laissa la plus grande liberté....

  • TEKERLĪ ou TAKIRLĪ FU'ĀD AL- (1927-2008)

    • Écrit par Sayed Attia ABUL NAGA
    • 311 mots

    Nouvelliste iraquien. Comme son ami Nūrī ‘Abd al-Malik, Fu'ād al-Takirlī (Tekerlī), né à Bagdad en 1927, fit ses études à l'université américaine de Beyrouth avant de faire carrière dans la magistrature avant d’émigrer. Ses écrivains favoris sont Sartre, Dostoïevski et Tchekhov. Au cours...

  • LA TERRE NOUS EST ÉTROITE (M. Darwich)

    • Écrit par Yves GONZALEZ-QUIJANO
    • 628 mots

    Au-delà des lumières qu'elle jette sur l'œuvre du poète palestinien, la publication de La terre nous est étroite (2000) de Mahmoud Darwich (1941-2008) met en évidence les enjeux de la création poétique dans les lettres arabes au seuil du xxie siècle.

    Un premier choix de poèmes, ...