Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

ARABE LITTÉRATURE

Articles

  • BALĀDHURĪ AL- (mort en 892 env.)

    • Écrit par Claude CAHEN
    • 265 mots

    Historien musulman du ixe siècle. La famille d'Aḥmād b. Yaḥyā b. Djābir b. Dāwād al-Balādhurī est peut-être d'origine persane, mais elle est en tout cas depuis longtemps établie en pays arabe ; en dehors de voyages en Syrie, al-Balādhurī passe presque toute sa vie en ‘Irāq, surtout à Baghdād où on...

  • BĀRŪDĪ AL- (1839-1904)

    • Écrit par Sayed Attia ABUL NAGA
    • 242 mots

    Poète et officier égyptien, Maḥmūd Sāmī al-Bārūdī se couvre de gloire dans les guerres de Crète (1865) et de Russie (1877). Il réorganise l'état-major de l'armée égyptienne ; ministre de la Guerre en 1882, il se rallie à Aḥmad ‘Urābī quand celui-ci se révolte contre le khédive. Lorsque ce dernier,...

  • BENCHEIKH JAMEL EDDINE (1930-2005)

    • Écrit par Universalis
    • 188 mots

    Écrivain franco-algérien. Issu d'une famille de magistrats, Jamel Eddine Bencheikh étudie le droit et l'arabe au Maghreb avant de venir à Paris, en 1956, approfondir ses connaissances en lettres arabes. Agrégé, il repart à l'université d'Alger, en 1962, comme professeur de littéature arabe médiévale....

  • BENCHENEB LES

    • Écrit par Sayed Attia ABUL NAGA
    • 584 mots

    Famille algérienne qui a contribué à enrichir la culture arabe et à faire connaître à l'Occident le patrimoine arabo-islamique.

    Muḥammad Bencheneb (1869-1929) est né à Médéa (Algérie). Il fait ses études à l'École normale d'instituteurs d'Alger-Bouzaréa, avant de s'inscrire à l'École...

  • BĪRŪNĪ (973-1050)

    • Écrit par Roger ARNALDEZ
    • 2 154 mots
    ...nombreux savants. Selon R. Wright, Bīrūnī entretint des relations avec ce prince jusqu'à son retour dans sa patrie qui doit se situer avant le renversement de Qābūs (1012). C'est à cette époque que Bīrūnīcompose son grand ouvrage les Vestiges des siècles passés, appelé couramment Chronologie.
  • CORAN (AL-QURĀN)

    • Écrit par Régis BLACHÈRE, Claude GILLIOT
    • 13 315 mots
    • 1 média
    ...qui se trouva dès lors reconnue et qui est demeurée immuable depuis treize siècles, le Coran est composé de cent quatorze chapitres, ou sourates (de l' arabe al-sūra), subdivisés en versets (āyāt) et classés selon un ordre de longueur décroissante, mode de classement qu'on retrouve en plusieurs types...
  • DARWICH MAHMOUD (1941-2008)

    • Écrit par Sobhi BOUSTANI
    • 1 566 mots
    • 1 média

    Poète palestinien, Mahmoud Darwich est né en 1941 à al-Birwa en Galilée. À la suite de la création de l'État d'Israël en 1948, sa famille quitte la Galilée pour le Liban. Un an plus tard, elle y retourne clandestinement et découvre que son village a été rasé. Elle s'installe alors...

  • DHAHABĪ (1274-1348)

    • Écrit par Claude CAHEN
    • 238 mots

    Historien dont presque toute la carrière se déroula à Damas. L'œuvre principale de Dhahabī, bien qu'elle ne soit pas la plus connue, est le Ta'rikh al-Islām, énorme compilation d'histoire générale de l'islam, encore en majeure partie inédite. Comme beaucoup d'autres ouvrages de...

  • DJĀḤIẒ ou ĞĀḤIẒ (776-868)

    • Écrit par Jamel Eddine BENCHEIKH
    • 2 770 mots

    La culture arabo-islamique connaît, au iie siècle de l'hégire, une période de haute élaboration, lorsqu'elle entreprend de réaliser la synthèse des éléments qui la constituent. Une dynastie nouvelle fonde Baġdād qui, très vite, draine vers elle les hommes les plus remarquables de l'empire. Un pouvoir...

  • DJALĀL AL-DĪN RŪMĪ ou GALAL AL-DIN RUMI (1207-1273)

    • Écrit par Eva de VITRAY-MEYEROVITCH
    • 812 mots

    Poète persan né à Balkh, dans le Khorasan, mort à Konya, où son père, Bahā al-Dīn Walad, théologien éminent, avait été invité par le sultan seldjoukide à diriger une madrasa. Après avoir passé plusieurs années d'études à Alep et à Damas, où il rencontra sans doute Ibn al-‘Arabī, Djalāl al-Dīn...

  • DJAMĪL (660 env.-env. 701)

    • Écrit par Sayed Attia ABUL NAGA
    • 300 mots

    Poète arabe, Djamīl b. ‘Abd Allāh b. Ma‘mar al-‘Udhrī est un représentant exemplaire de la poésie d'amour ‘udhrite. Avant lui, les poètes n'abordent la poésie amoureuse que dans le prologue de la qaṣīda ; il crée la tradition littéraire des poèmes d'amour exprimant des...

  • DJARĪR (653 env.-env. 733)

    • Écrit par Jamel Eddine BENCHEIKH
    • 364 mots

    Poète arabe du Yamāma, Djārīr b. ‘Atiyya b. al-Khaṭafā b. Badr illustre la grande tradition de la poésie bédouine, et reste avant tout le chantre de sa tribu et de la confédération des Qays, ou Arabes du Nord. Parallèlement, il mène une carrière de panégyriste et prononce l'éloge de princes locaux...

  • ÉROTISME

    • Écrit par Frédérique DEVAUX, René MILHAU, Jean-Jacques PAUVERT, Mario PRAZ, Jean SÉMOLUÉ
    • 19 774 mots
    • 7 médias
    Voisine géographique de la littérature européenne, lalittérature arabe prend forme à partir du viie siècle, et d'abord, comme souvent, par la poésie. Poésie qui, à partir du viiie siècle, se fait contestataire et assez licencieuse, surtout en Iran. Très tôt naît d'ailleurs en Arabie même...
  • FARAZDAQ AL- (apr. 641-728)

    • Écrit par Jamel Eddine BENCHEIKH
    • 306 mots

    Célèbre poète arabe né au Yamāma. Très jeune encore, Tammām ibn Ghālib al-Farazdaq se signale à l'attention de sa tribu par son talent, et entame une très longue carrière de panégyriste et de satiriste dont les péripéties seront nombreuses. Son but est de devenir le protégé de la dynastie régnante,...

  • ḤAKĪM TAWFĪQ AL- (1898-1987)

    • Écrit par Nada TOMICHE
    • 548 mots

    D'une famille aisée qu'il évoque dans son premier roman en partie autobiographique, L'Âme recommencée (1933), Tawfīq al-Ḥakīm est né à Alexandrie en Égypte, vers 1898. En 1924, il obtient une licence de droit. Son père, juriste, l'envoie poursuivre, de 1924 à 1928, ses études à...

  • ḤALLĀDJ AL (858 env.-922)

    • Écrit par Georges C. ANAWATI
    • 1 985 mots

    Attachante figure, à la vérité, que celle d'al-Ḥallādj, mystique musulman mort sur un gibet, à Bagdad, pour avoir chanté l'amour de Dieu en des termes que l'islam officiel jugea blasphématoires. Depuis que Massignon lui consacra, en 1922, son livre monumental, sa personne se profile, à...

  • HALLÉVI JUDA (1075 env.-1141)

    • Écrit par Charles TOUATI
    • 1 141 mots
    ...Espagne chrétienne, à Tolède, où il exerce la médecine. Après les déchaînements contre les juifs en 1109, il s'installe à Cordoue. En 1140, il termine son Livre de l'argument et de la preuve pour faire triompher la religion méprisée, écrit en arabe et communément appelé Kuzari. Cet ouvrage, présenté...
  • ḤAQQĪ YAḤYĀ (1905-1992)

    • Écrit par Sayed Attia ABUL NAGA
    • 333 mots

    Né au Caire dans le quartier de Sayyada Zaynab où se situe l'action de son chef-d'œuvre La Lampe à huile (Qandīl umm hashim, 1944), Yaḥyā Ḥaqqī découvre tout jeune le peuple, sa misère, sa générosité, sa pitié, qu'il peignit « en demi-teintes », « avec des nuances tendres », selon l'expression...

  • ḤARĪRĪ AL- (1054-1122)

    • Écrit par Universalis
    • 315 mots

    Grammairien et écrivain arabe, né en 1054 près de Bassora (Irak), mort en 1122 à Bassora.

    Les œuvres d’Abū Muhammad al-Qāsim ibn ‘Ali al-̣Harīrī, plus connu sous le nom d’al-Harīrī, comprennent un long poème sur la grammaire (Mulhat al-i’rab fi al-nahw) accompagné d’un commentaire,...

  • ḤASSĀN IBN THĀBIT (563 env.-env. 660)

    • Écrit par Jamel Eddine BENCHEIKH
    • 412 mots

    Poète arabe de la tribu médinoise des Khazradj, Ḥassān ibn Thābit serait né vers 563. Il composa plusieurs éloges en l'honneur des souverains Ghassanides de Syrie et Lakhmides de Ḥīra. On ignore la date et les circonstances de sa conversion à l'islam. Parmi les poèmes qui lui sont attribués, on trouve...