MUQADDASĪ ou MAQDISĪ AL- (mort apr. 1000)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le maître, avec Ibn Ḥawqal, de la géographie arabe de son temps, al-Muqaddasī ou al-Maqdisī, du nom de Jérusalem (Bayt al-muqaddas ou Bayt al-maqdis), est l'auteur de La Meilleure Répartition pour la connaissance des provinces (Aḥsan at-taqāsīm fī ma‘-rifat al-aqālīm, 1906 ; Description de l'Occident musulman au IVe/Xe siècle, par al-Muqaddasī, 1950 ; La Meilleure Répartition..., 1963).

Ayant reçu une solide éducation traditionnelle, notamment en matière de droit, Muqaddasī a dû quitter sa Palestine natale dès la fin de son adolescence, pour une série de voyages qui semblent s'être situés dans la partie orientale du monde musulman, de l'Arabie au Khurāsān en passant par l'Irak et le plateau iranien. C'est à Shīrāz qu'il compose son livre, en 375, soit sensiblement à l'époque où Ibn Ḥawqal achève de réviser le sien. Comme pour Ibn Ḥawqal, le moyen du voyage a sans doute été le commerce, et les sympathies shī‘ites sont évidentes, notamment pour le califat fāṭimide du Caire. Depuis longtemps, un consensus justifié a placé Muqaddasī au tout premier rang des géographes arabes. S'inscrivant dans la lignée qui va de Balkhī à Ibn Ḥawqal en passant par Iṣṭakhrī, il porte le genre de la description des pays d'Islam à une ampleur et à une originalité incontestables.

Un concept domine toute cette œuvre, un concept latent jusqu'à Muqaddasī, mais dont il semble, lui, tout à fait conscient : celui du domaine de l'Islam (mamlakat al-Islām), lequel lui paraît devoir, par sa place éminente sur la terre et dans la civilisation, mériter l'intégralité et l'exclusivité de ses efforts. Les vieux thèmes de la description du globe sont définitivement relégués dans l'introduction de l'ouvrage. Mais celle-ci s'étoffe d'autres chapitres : sur le contenu de la connaissance géographique, sur sa bibliographie, sa méthodologie et son vocabulaire, sur les mers et fleuves du globe, sur les variations lexicales d'un même terme, sur les traits dominants des différents pays musulmans, sur les écoles religieuses, sur les aventures vécues par l'auteur, sur quelques sites légendaires controversés, sur le [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  MUQADDASI ou MAQDISI AL- (mort apr. 1000)  » est également traité dans :

ARABE (MONDE) - Littérature

  • Écrit par 
  • Jamel Eddine BENCHEIKH, 
  • Hachem FODA, 
  • André MIQUEL, 
  • Charles PELLAT, 
  • Hammadi SAMMOUD, 
  • Élisabeth VAUTHIER
  •  • 29 288 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La « mamlaka » : unité de l'espace, rigueur de la méthode »  : […] Le traitement de l'espace choisi obéit, dans l'une ou l'autre de ces cinq géographies, à quelques traits communs. D'abord, la ville, le pouvoir et le commerce y prennent toujours le pas sur la campagne : reflet, quasi parfait, de l'organisation et du code de la société arabo-musulmane du temps. Ensuite, la connaissance en soi s'efface devant la connaissance utile, celle du marchand, de l'administr […] Lire la suite

IDRĪSĪ AL- (1100-env. 1165)

  • Écrit par 
  • André MIQUEL
  •  • 922 mots
  •  • 1 média

Sans doute le géographe le plus connu de la tradition occidentale, al-Idrīsī est le type parfait de ces savants et écrivains qui maintinrent vivace la tradition culturelle arabe dans la Sicile des rois normands. Né peut-être à Ceuta, il est sans doute passé par l'Espagne avant de rejoindre la Sicile ; il a connu également l'Asie Mineure. Issu d'une famille marocaine remontant à Idrīs (d'où son nom […] Lire la suite

ISLAM (La civilisation islamique) - Les sciences historiques et géographiques

  • Écrit par 
  • André MIQUEL
  •  • 2 148 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'essor »  : […] Cet islam pourtant doit compter avec ce temps même qu'il aspirait à maîtriser et son aventure fut celle d'autres civilisations, avec phases d'expansion et de repli. L'un des tournants majeurs de son destin fut le xi e  siècle, avec l'apparition des Turcs et la mise en tutelle du califat abbasside de Bagdad. Jusque-là, et malgré les distorsions provinciales, l'institution demeurait le symbole de la […] Lire la suite

Pour citer l’article

André MIQUEL, « MUQADDASĪ ou MAQDISĪ AL- (mort apr. 1000) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/muqaddasi-maqdisi/