MOUNIF ABDUL RAHMAN (1933-2004)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Romancier arabe. Défenseur du patrimoine arabe, Abdul Rahman Mounif, de père saoudien et de mère irakienne, s'est vu déchu de sa nationalité saoudienne pour raisons politiques. En 1955, il est détenu dans les prisons irakiennes. À sa libération, il s'installe à Damas, plus que jamais soucieux de préserver sa liberté de penser et d'écrire. Dans Les Villes de sel (1983-1989), roman en cinq volets, il évoque le bouleversement de la société arabe traditionnelle à la suite de la découverte du pétrole. Il reçoit pour l'ensemble de son œuvre le prix du roman en 1998, décerné par le Haut Conseil égyptien de la culture.

—  Universalis

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 1 page

Classification

Pour citer l’article

« MOUNIF ABDUL RAHMAN - (1933-2004) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/abdul-rahman-mounif/