LE LIVRE DES JOURS, Taha HusseinFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Lorsqu'il publie la première partie de ses Mémoires, en 1927, Taha Hussein (1889-1973) traverse une passe difficile dans une existence très tôt marquée par l'adversité : à trois ans, une ophtalmie mal soignée l'a privé à jamais de la lumière dont il garde un pâle souvenir, évoqué dans l'admirable ouverture du Livre des jours. Pourtant, le destin semblait enfin sourire au jeune professeur de l'université du Caire devenu, après ses études à la Sorbonne, une figure importante de la scène intellectuelle. Dans une Égypte en pleine effervescence nationaliste, le feuilletoniste du journal Al-Siyāsa est admiré autant que redouté pour la vigueur de sa plume. C'est alors que Taha Hussein livre au public un ouvrage qui provoque une tempête jusque sur les bancs de l'Assemblée nationale : Sur la poésie antéislamique (1926). Depuis son séjour en France, sa profonde passion de l'héritage classique arabe s'accompagne du credo scientifique moderne : observation et expérimentation, sur fond de doute cartésien. Une méthode qu'il n'hésite pas un seul instant à appliquer à un des legs les plus sacrés de la culture arabe, la poésie antéislamique, pour mettre en cause son authenticité ! Avec le soutien de ceux que choque sincèrement pareille thèse, envieux et malveillants s'associent pour faire chasser de l'université un esprit aussi dangereux. Une instruction judiciaire est lancée dont l'issue est encore incertaine.

Cet homme qui n'a même pas quarante ans entreprend alors le récit d'une vie qui est pourtant loin d'être achevée. Un premier récit de 1927 sera prolongé douze ans plus tard, dans une atmosphère beaucoup plus sereine, par un deuxième volume (le troisième, qui n'est pas repris dans l'édition française, sera publié en 1955).


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : maître de conférences à l'université de Lyon-II-Lumière, chercheur associé au Gremmo-Maison de l'Orient

Classification


Autres références

«  LE LIVRE DES JOURS, Taha Hussein  » est également traité dans :

TAHA HUSSEIN (1889-1973)

  • Écrit par 
  • Sayed Attia ABUL NAGA
  •  • 1 432 mots

Dans le chapitre « Polyvalence de l'écrivain »  : […] Ces objectifs, Taha Hussein les a surtout atteints grâce à son œuvre écrite. L'écrivain, le critique, le polémiste sont ensemble présents dans ses romans et dans ses essais. La plupart de ceux-là évoquent la détresse physique et morale d'hommes et de femmes en butte aux injustices sociales et à l'égoïsme des puissants et des possédants ; qu'il s'agisse de la campagne égyptienne ou du Caire, c'est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/taha-hussein/#i_25355

Pour citer l’article

Yves GONZALEZ-QUIJANO, « LE LIVRE DES JOURS, Taha Hussein - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-livre-des-jours/