ḤAQQĪ YAḤYĀ (1905-1992)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né au Caire dans le quartier de Sayyada Zaynab où se situe l'action de son chef-d'œuvre La Lampe à huile (Qandīl umm hashim, 1944), Yaḥyā Ḥaqqī découvre tout jeune le peuple, sa misère, sa générosité, sa pitié, qu'il peignit « en demi-teintes », « avec des nuances tendres », selon l'expression de G. Wiet. Ses études de droit le font nommer, en 1925, substitut à Manfalout, où il prend conscience de la condition misérable du fellah qu'il évoque dans Sang et Boue (Dimā' wa Tin, 1955). Entré dans la carrière, il occupe des postes en Turquie, en Libye, à Rome, à Paris. Il devient ensuite rédacteur d'une revue culturelle, Al-Majallah (La Revue).

Témoin attentif de la civilisation occidentale et grand admirateur du roman français, il s'intéresse particulièrement aux rapports entre l'Europe et le monde arabo-musulman, thème qu'il n'a cessé d'aborder dans son œuvre, notamment dans Un Égyptien à Paris (Haqibah fī yadd musāfir), paru en 1969.

Ismā‘īl, le héros de La Lampe à huile, après avoir été marqué par le milieu religieux de son enfance, est bouleversé par la supériorité scientifique et technique de l'Occident que lui ont révélé ses études de médecine en Angleterre. D'où le déracinement, puis la révolte contre la civilisation traditionnelle de son pays, dans lequel il revient avec l'intention de l'enrichir de l'apport scientifique de l'Europe, idéal auquel il renonce assez vite. Certains ont vu là une attitude conformiste et ont taxé l'auteur de conservatisme. Dans Un Égyptien à Paris, l'auteur décrit non sans humour l'Orient et l'Occident, qu'il considère comme deux mondes distincts, mais non antagonistes, capables de s'enrichir mutuellement au lieu de se jalouser. Titulaire du prix d'État pour la littérature en 1968, Yaḥyā Ḥaqqī est considéré comme l'un des maîtres des lettres arabes contemporaines.

—  Sayed Attia ABUL NAGA

Écrit par :

  • : docteur ès lettres (Sorbonne), agrégé de l'Université, interprète à l'O.N.U., Genève

Classification

Pour citer l’article

Sayed Attia ABUL NAGA, « ḤAQQĪ YAḤYĀ - (1905-1992) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/yahya-haqqi/