Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

ARAIGNÉES ou ARANÉIDES

Les araignées (qui constituent l'ordre des Aranéides) sont des animaux à huit pattes capables de sécréter des fils de soie qui peuvent servir, pour certaines espèces, à tisser des toiles. Elles appartiennent au groupe des arachnides comme les scorpions, les acariens, les opilions et les pseudo-scorpions. Ce ne sont pas des insectes (qui sont des animaux à six pattes) mais, tout comme eux, les araignées sont des arthropodes (terme signifiant pattes articulées). Avec plus de 43 000 espèces réparties en 110 familles dans le monde, elles représentent plus de la moitié des arachnides.

Un peu plus de 1 600 espèces d'araignées sont présentes en France et environ 5 700 peuplent la région ouest-paléarctique (Europe et pays du bassin méditerranéen). De nouvelles espèces sont décrites chaque année, à raison d'une cinquantaine dans cette aire géographique.

La répartition actuelle des araignées est très vaste : entre 550 de latitude sud et 830 de latitude nord, du bord de mer jusqu'à 6 700 mètres d'altitude. Elles occupent, dans des habitats très diversifiés, toutes les strates, du sol aux sommets des arbres en passant par la végétation herbacée ou buissonnante. Les grottes et les réseaux interstitiels sont également favorables à l'installation de nombreuses espèces.

La majorité des araignées passent toutes les phases de leur vie en milieu terrestre. Mais certaines espèces vivent tout de même dans les zones de balancement des marées où elles sont immergées régulièrement (elles se réfugient alors dans une coque de soie compacte). On ne connaît qu'une seule espèce retournée complètement à la vie aquatique, l'argyronète (Argyroneta aquatica) que l'on rencontre principalement dans les mares peu profondes ou les cours d'eau tranquille, installée dans une cloche d'air. D'autres, comme les dolomèdes,peuvent également plonger quelques minutes pour capturer leurs proies sous l'eau.

Les araignées mènent une vie solitaire en dehors de la période de reproduction, sauf pour un peu plus d'une vingtaine d'espèces tropicales qui pratiquent une vie communautaire. Ces dernières sont qualifiées de « sociales ». Elles confectionnent des « nappes » en soie, sortes d'immenses toiles horizontales recouvrant la végétation et qui occupent parfois des surfaces considérables où elles demeurent par milliers.

Caractères distinctifs des araignées

Araignée vue ventrale

Araignée vue ventrale

Le corps des araignées est divisé en deux parties distinctes (fig. 1) : à l'avant, le céphalothorax (fusion de la tête et du thorax) ou prosoma ; à l'arrière, l'abdomen ou opisthosoma. Ces deux régions sont reliées par un fin pédicule (caractère qui les distingue des autres arachnides).

Le céphalothorax, qui est recouvert d'une cuticule rigide, porte six paires d'appendices articulés, qui sont représentées par :

– quatre paires de pattes ambulatoires, pourvues à leur extrémité de deux griffes ou trois (en particulier chez les araignées tissant des toiles), qui servent à se déplacer ;

– une paire de pattes mâchoires ou pédipalpes, organes à la fois sensoriels, de préhension mais aussi associé à la reproduction chez les mâles ;

– une paire de chélicères formées d'une tige mobile portant un crochet à l'extrémité duquel s'ouvre l'orifice de la glande à venin ; ils sont utilisés pour empoisonner, paralyser ou immobiliser les proies.

Patte ambulatoire d'une araignée

Patte ambulatoire d'une araignée

Vers l'avant du céphalothorax, se trouvent, en position ventrale, la bouche entourée de pièces buccales et, en position dorsale, les yeux. Ces derniers sont le plus souvent au nombre de huit. Certaines espèces en ont 6, 4, 2 ou aucun (espèces cavernicoles). Contrairement aux insectes, les yeux sont simples (non composés de facettes), constitués d'une lentille sous laquelle le corps vitré et la rétine – prolongée par le nerf optique – se[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : docteur en sciences biologiques, maître de conférences au Muséum national d'histoire naturelle, Paris, enseignant-chercheur

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Araignée vue ventrale

Araignée vue ventrale

Patte ambulatoire d'une araignée

Patte ambulatoire d'une araignée

Coupe d’une araignée

Coupe d’une araignée

Autres références

  • ARACHNIDES

    • Écrit par Christine ROLLARD
    • 3 671 mots
    • 12 médias
    Des fossiles d’araignées ont ensuite été mis au jour. Bien que leur corps relativement mou se prête mal à une bonne conservation, des fragments remontent à la période dévonienne (autour de — 390 millions d’années). La plus ancienne de ces araignées est l’espèce Attercopusfimbriunguis...
  • CHÉLICÉRATES

    • Écrit par Roland LEGENDRE, Max VACHON
    • 2 480 mots
    • 6 médias
    ...abdomen, est toujours privé de pattes, mais il possède des appendices transformés et ne servant pas à la marche (peignes de Scorpions, filières des Araignées, pattes branchifères des Limules) ; il se prolonge postérieurement par une formation impaire simple, ou formée d'articles, communément qualifiée...
  • CONSTRUCTIONS ANIMALES

    • Écrit par Rémy CHAUVIN
    • 7 164 mots
    • 7 médias
    La toile des araignées n'a pas été aussi bien étudiée qu'on pourrait le croire, bien qu'il s'agisse d'un objet des plus communs ; ou plus exactement elle a été décrite, on a analysé la physiologie des filières, on a même essayé l'influence des drogues sur le comportement de filage (il est possible...
  • FANTASTIQUE

    • Écrit par Roger CAILLOIS, Éric DUFOUR, Jean-Claude ROMER
    • 21 027 mots
    • 17 médias
    ...ceux des ouvrages humains, mais portée à quel paroxysme, au-delà même des équivoques du fulgore et de la taupe Condylura, se laisse constater chez une araignée de Floride, Cyclocosmiatruncata photographiée par Andreas Feininger. La face supérieure de son abdomen est aplatie en une sorte de bouclier...

Voir aussi