BALTIQUE MER

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Baltique : le lac proglaciaire

Baltique : le lac proglaciaire
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Baltique : le lac à Ancylus

Baltique : le lac à Ancylus
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Baltique : remontée isostatique actuelle

Baltique : remontée isostatique actuelle
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Baltique : relief et sédiments

Baltique : relief et sédiments
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Tous les médias


La mer Baltique occupe le centre de la cuvette scandinave, où elle a remplacé une calotte glaciaire qui avait récemment fondu. Mer épicontinentale peu profonde, elle constitue l'élément le plus interne de la Méditerranée arctique. Pour les pays riverains, c'est à la fois un facteur d'adoucissement du climat et une route commerciale essentielle.

Paléogéographie

De toutes les mers, la Baltique est la plus jeune : lorsque la calotte glaciaire scandinave a fondu, entre 13 000 et 8 000 ans avant nous, la région qu'elle abandonnait avait été abaissée par le mouvement isostasique dû à la surcharge glaciaire.

Pendant le recul du glacier, les eaux de fonte se sont d'abord accumulées en un lac proglaciaire. Puis, lorsqu'il ne restait plus de glaciers que dans les hautes montagnes, le niveau général des mers était assez haut pour que de l'eau salée pénètre dans la dépression baltique : c'est l'époque de la mer à Yoldia, vers 8000 avant notre ère. Mais la surcharge isostasique ayant pris fin, le socle continental remontait, notamment au sud, où se trouvaient les détroits reliant la mer à Yoldia à l'océan mondial, et on en revint à un lac, le lac à Ancylus, dont l'émissaire traversait la Suède centrale.

Baltique : le lac proglaciaire

Baltique : le lac proglaciaire

carte

Le lac proglaciaire balte, vers 9000 av. J.-C. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Baltique : le lac à Ancylus

Baltique : le lac à Ancylus

carte

Le lac à Ancylus, vers 6000 av. J.-C. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Cependant, le niveau des mers continuant à s'élever, l'eau salée put à nouveau pénétrer dans la dépression ; c'est, à partir de 5000 avant notre ère, la mer à Littorines, ancêtre directe de la Baltique actuelle, quoique plus chaude, plus salée et plus profonde.

De nos jours, la compensation isostasique continue, surtout sous le golfe de Botnie, où le continent se soulève d'un mètre par siècle : la Baltique septentrionale est donc appelée à devenir un chapelet de lacs.

Baltique : remontée isostatique actuelle

Baltique : remontée isostatique actuelle

carte

La remontée isostatique actuelle (en mètres depuis le début de la remontée). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

[...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  BALTIQUE MER  » est également traité dans :

ALLEMAGNE (Géographie) - Géographie économique et régionale

  • Écrit par 
  • Guillaume LACQUEMENT
  •  • 12 049 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les régions de tourisme et de loisirs »  : […] (station de Norderney, 1797, ou de Wangerooge, 1804). L'urbanisme contemporain, en particulier l'urbanisme socialiste sur la Baltique, a rallongé les fronts de mer par des immeubles et des zones pavillonnaires (comme à Warnemünde près de Rostock), et a parfois submergé le bâti traditionnel des stations balnéaires qui datent, pour la plupart, de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-geographie-geographie-economique-et-regionale/#i_1479

AMBRE

  • Écrit par 
  • Christine FLON
  •  • 1 673 mots
  •  • 2 médias

par les minéralogistes et les paléontologistes pour désigner une résine fossile que l'on trouve principalement dans les sédiments des bords de la mer Baltique. L'ambre se présente généralement sous forme de nodules irréguliers relativement tendres, jaunâtres, plus ou moins translucides et parfois fluorescents ; ils contiennent souvent des bulles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ambre/#i_1479

COURLANDE

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 409 mots

Province occidentale de la Lettonie, située sur la Baltique, au sud du golfe de Riga, la Courlande eut une existence propre à partir du xvie siècle. Peuplée par les Koures qui parlaient un dialecte letton, la province est conquise, entre 1245 et 1250, par les chevaliers […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/courlande/#i_1479

ÉPICONTINENTALES MERS

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre PINOT
  •  • 1 835 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Hydrologie »  : […] proportions, et les sorties d'eau, qui l'emportent largement, s'opèrent en surface : ce sont les mers « à bilan positif », telle la mer Baltique. Dans les mers plus ouvertes, et surtout dans celles qui forment couloir, la différenciation est moins poussée, et l'on n'observe pas la même stratification des masses d'eau. Dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mers-epicontinentales/#i_1479

ESTONIE

  • Écrit par 
  • Céline BAYOU, 
  • Suzanne CHAMPONNOIS, 
  • Jean-Luc MOREAU
  •  • 9 143 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Des îles et des lacs »  : […] Les marées sont peu sensibles dans la mer Baltique, leur amplitude ne dépasse pas un mètre. Toutefois, le vent du sud-ouest peut soulever des vagues de six mètres et cette mer fermée peut devenir très dangereuse (naufrage du ferry Estonia en 1994 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/estonie/#i_1479

EUROPE - Géographie

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Catherine LEFORT, 
  • Pierre-Jean THUMERELLE
  •  • 16 530 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Les grandes plaines septentrionales »  : […] centrales, s'étendaient largement hors de leur domaine. Sur tout le pourtour de la Baltique, en particulier, la plaine est recouverte d'une épaisse couche de moraines de fond et les guirlandes des moraines frontales accidentent la plaine allemande, polonaise et russe de collines, entre lesquelles sinuent les fleuves, s'étendent de vastes lacs ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/europe-geographie/#i_1479

FINLANDE

  • Écrit par 
  • Régis BOYER, 
  • Maurice CARREZ, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Yvette VEYRET-MEKDJIAN
  •  • 22 479 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Les vicissitudes de l'union »  : […] gloire les soldats nordiques, en particulier les redoutables hakkapelites finlandais, mais fit de la Baltique un lac suédois dont l'une des rives donnait accès au cœur de l'Europe. Ces changements nécessitèrent une réorganisation interne du royaume. Le mercantilisme fut institué au bénéfice de Stockholm, la centralisation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/finlande/#i_1479

FRÉDÉRIC II (1534-1588) roi de Danemark et de Norvège (1559-1588)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 382 mots

de la Norvège. Sa rivalité avec la Suède pour la domination de la Baltique éclate au grand jour en 1563, déclenchant une guerre qui va durer sept ans. Frédéric II espère l'emporter sur la Suède pour ressusciter l'Union de Kalmar entre le Danemark, la Norvège et la Suède. Incapable, cependant, d'imposer son avance sur le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frederic-ii-1534-1588-roi-de-danemark-et-de-norvege-1559-1588/#i_1479

GDANSK, anc. DANTZIG

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 1 252 mots
  •  • 3 médias

En allemand Danzig, francisé en Dantzig. Citée pour la première fois en 957, dans l'Histoire de la Mission d'Adalbert de Prague, qui introduisit le christianisme dans la région, Dantzig a, en 1254, un statut de ville. La population est formée surtout d'immigrants […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gdansk-dantzig/#i_1479

GERMANO-POLONAISE PLAINE

  • Écrit par 
  • André BLANC, 
  • François ELLENBERGER
  •  • 3 267 mots

Dans le chapitre « Données stratigraphiques »  : […] la dépression germano-polonaise était, jusqu'aux glaciations quaternaires, la vraie mer Baltique géologique, dépendance de l'ombilic permanent de la mer du Nord, golfe fermé ou bras de mer, selon les époques. La subsidence, déjà amorcée au sud au Westphalien supérieur, lequel est connu en profondeur, notamment près d'Emden, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plaine-germano-polonaise/#i_1479

GOTLAND ÎLE DE

  • Écrit par 
  • Georges CHABOT
  •  • 233 mots
  •  • 1 média

Située dans la mer Baltique, l'île de Gotland (3 140 km2, 57 100 hab., estimation de 2007) forme un comté du royaume suédois ; elle doit sa célébrité au rôle qu'elle a joué au temps de la Ligue hanséatique (xiii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ile-de-gotland/#i_1479

KIEL

  • Écrit par 
  • Michelle GUILLON
  •  • 152 mots
  •  • 1 média

Capitale du Land de Schleswig-Holstein, située sur la mer Baltique au débouché du canal de Kiel qui fait communiquer cette mer avec la mer du Nord, Kiel n'a pas retrouvé, avec 243 140 habitants en 2014, sa population d'avant guerre. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kiel/#i_1479

LETTONIE

  • Écrit par 
  • J. A. ANDRUPS, 
  • Céline BAYOU, 
  • Suzanne CHAMPONNOIS
  •  • 8 201 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Des plaines et des lacs »  : […] La Lettonie (Latvija), dont la superficie est de 64 589 kilomètres carrés, est située au nord-est de l'Europe, sur la côte orientale de la mer Baltique. Elle a une frontière avec l'Estonie au nord de 347 kilomètres, avec la Lituanie au sud de 487 kilomètres, avec la Biélorussie au sud-est de 93 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lettonie/#i_1479

LITUANIE

  • Écrit par 
  • Céline BAYOU, 
  • Suzanne CHAMPONNOIS, 
  • D.A. SEALEY
  •  • 8 112 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Basses terres et hautes terres »  : […] La Lituanie actuelle est située sur les bords de la mer Baltique, au nord-ouest de la grande steppe russe. Sa superficie est de 65 300 kilomètres carrés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lituanie/#i_1479

POLOGNE

  • Écrit par 
  • Jean BOURRILLY, 
  • Georges LANGROD, 
  • Michel LARAN, 
  • Marie-Claude MAUREL, 
  • Georges MOND, 
  • Jean-Yves POTEL, 
  • Hélène WLODARCZYK
  •  • 44 190 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « Le territoire et ses avatars »  : […] De forme compacte, le territoire polonais dispose d'une façade maritime, longue de 440 kilomètres, sur la mer Baltique, entre les embouchures de l'Oder et de la Vistule. Les frontières terrestres s'allongent sur plus de 3 504 kilomètres, à l'ouest avec l'Allemagne, la frontière suit la ligne Oder-Neisse (467 km), au sud avec la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pologne/#i_1479

STOCKHOLM

  • Écrit par 
  • Georges CHABOT
  •  • 667 mots
  •  • 3 médias

Capitale de la Suède, Stockholm est connue, depuis le xiiie siècle, comme forteresse d'abord, puis comme ville marchande. La ville […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stockholm/#i_1479

SUÈDE

  • Écrit par 
  • Régis BOYER, 
  • Michel CABOURET, 
  • Maurice CARREZ, 
  • Georges CHABOT, 
  • Jean-Claude MAITROT, 
  • Jean-Pierre MOUSSON-LESTANG, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Claude NORDMANN, 
  • Jean PARENT
  • , Universalis
  •  • 35 815 mots
  •  • 17 médias

. Sauf de courtes périodes au xive siècle, la Suède médiévale ne comprit jamais la Scanie et les régions voisines ; sa façade maritime était sur la mer Baltique, à l'ouest elle ne disposait que d'une étroite fenêtre entre le Danemark et la Norvège, sur le bas Götaälv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/suede/#i_1479

SZCZECIN

  • Écrit par 
  • Jean-Paul VOLLE
  •  • 317 mots
  •  • 1 média

Ville polonaise installée à quelque 60 kilomètres de la Baltique, au fond de sa lagune (Zalew Szczeciński), Szczecin (en allemand : Stettin) bénéficie d'un contexte portuaire exceptionnel. Port d'estuaire en eau profonde, il est bien abrité par les îles d'Uznam et de Wolin. Il dispose […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/szczecin/#i_1479

VALDEMAR IV ATTERDAG (1320 env.-1375) roi de Danemark (1340-1375)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 510 mots

l'île de Gotland, y compris la riche ville de Visby (1361). Cette clé de la Baltique lui assure dès lors une implantation solide dans le commerce de la région et déclenche l'opposition d'une puissante coalition regroupant la Ligue hanséatique, la Suède, le Mecklembourg, le Holstein et les nobles dissidents du Jutland. Après la sévère défaite que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/valdemar-iv-atterdag/#i_1479

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Pierre PINOT, « BALTIQUE MER », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mer-baltique/