Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

RHÔNE-ALPES

Rhône-Alpes : carte administrative avant réforme - crédits : Encyclopædia Universalis France

Rhône-Alpes : carte administrative avant réforme

Créée dans les années 1960 au moment du rééquilibrage entre Paris et la province, la région Rhône-Alpes forme depuis le 1er janvier 2016 une grande région avec l’Auvergne, à l’issue de la réforme territoriale de 2014-2015. Avant la fusion, Rhône-Alpes venait au deuxième rang en France pour la superficie (43 698 km2, soit 8 p. 100 du territoire national) après la région Midi-Pyrénées, ainsi que pour la population (6,3 millions d'habitants en 2012, soit 9,8 p. 100 de la population française) et pour la puissance économique (9,7 p. 100 du P.I.B. français) après l'Île-de-France. Le rapprochement de ces chiffres faisait dire que Rhône-Alpes était une France au dixième. La région est équivalente, par la superficie, à la Suisse ou à la Belgique et, par la population, au Danemark. Sa puissance est aussi incontestable que son identité est contestée.

Rhône-Alpes regroupe en effet dans un cadre composite – trois massifs montagneux disparates, quelques plaines et un axe fluvial – des provinces qui n'ont pas la même histoire, du Dauphiné au Forez, du pays de Gex au Vivarais, sans compter les deux Savoies qui ne sont rattachées à la France que depuis 1860. Huit départements (Ain, Ardèche, Drôme, Isère, Loire, Rhône, Savoie, Haute-Savoie) font de la région Rhône-Alpes un territoire particulièrement composite. Le seul principe unificateur date du xixe siècle : l'influence économique de la métropole lyonnaise, qui déborde d'ailleurs largement sur la Bourgogne. Mais, contrairement à d'autres métropoles comme Toulouse ou Bordeaux, Lyon était une ville marchande sans rôle politique dans la France d'Ancien Régime, et cette onction historique lui fait toujours défaut pour établir la légitimité symbolique, sinon fonctionnelle, de son leadership.

L'axe majeur, les massifs et les marges

L'alignement, du nord au sud, des vallées de la Saône et du Rhône compose un axe majeur de liaison, presque sans concurrence à l'échelle européenne, entre les Bassins parisien et londonien, les pays rhénans et la mer du Nord, d'une part, et la Méditerranée occidentale, d'autre part. Ce couloir, où toutes les infrastructures de transport se côtoient, a évidemment fixé une part considérable des activités et des populations de la région, à commencer par la métropole lyonnaise. Celle-ci a bénéficié d'une place de carrefour exceptionnelle où convergent les passages alpins et jurassiens vers la Suisse et l'Italie, ainsi que la vallée du Gier qui ouvre la voie vers le bassin de Saint-Étienne et le Massif central. Cette métropole, dont l'aire urbaine regroupe 2,2 millions d'habitants (2012) sur quatre des huit départements de la région, diffuse, au large de ce couloir, à l'est sur les plaines et collines du bas Dauphiné (de l'île Crémieu aux Terres froides), où l'expansion lyonnaise rejoint celle de Grenoble, au nord sur le plateau de la Dombes, terre d'étangs et de pauvreté qui bénéficie aujourd'hui d'un développement résidentiel très actif, ou encore dans les monts du Lyonnais à l'ouest, naguère enclavés et compartimentés, aujourd'hui particulièrement attractifs tant pour les périurbains lyonnais que stéphanois. Au nord, dans le val de Saône, Belleville et Villefranche maintiennent leur rôle commercial vis-à-vis de la viticulture des coteaux beaujolais ; vers le sud, la descente du Rhône fait alterner les défilés de Saint-Vallier, Cruas et Donzère et les plaines de Valence, Montélimar et du Tricastin. Le département du Rhône est le plus peuplé.

La subtile progression vers un climat sec et méditerranéen, l'alternance des terrasses viticoles des côtes du Rhône et des vergers font aujourd'hui le bonheur d'un tourisme fluvial dont la croissance est exponentielle. Le grand bond en avant promis par l'aménagement[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : agrégé de géographie, professeur de géographie, aménagement de l'espace et urbanisme à l'université Lyon-II

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Rhône-Alpes : carte administrative avant réforme - crédits : Encyclopædia Universalis France

Rhône-Alpes : carte administrative avant réforme

Synchrotron, Grenoble - crédits : M. Lachenal

Synchrotron, Grenoble

Vignes et lavande - crédits : Hoberman Collection/ UIG/ Getty Images

Vignes et lavande

Autres références

  • AUVERGNE-RHÔNE-ALPES, région administrative

    • Écrit par Universalis
    • 163 mots
    • 1 média

    La région Auvergne-Rhône-Alpes a été créée par la loi du 16 janvier 2015 – relative à la délimitation des régions, aux élections régionales et départementales et modifiant le calendrier électoral – effective depuis le 1er janvier 2016. Elle est formée des deux anciennes régions...

  • FRANCE - (Le territoire et les hommes) - Espace et société

    • Écrit par Magali REGHEZZA
    • 14 002 mots
    • 3 médias
    ...et le dynamisme industriel ne concerne plus les mêmes régions. Les deux premières régions industrielles françaises sont l’Île-de-France et l’ex-région Rhône-Alpes, ce qui rappelle la permanence de la fonction industrielle des métropoles. Les régions parisienne et lyonnaise accueillent toujours des constructions...
  • ANNECY

    • Écrit par Franck SCHERRER
    • 690 mots
    • 2 médias

    Annecy, commune-centre (53 043 habitants) d'une aire urbaine de 221 111 habitants (recensement de 2012), chef-lieu de Haute-Savoie, est une ville indissociable de son lac, tant l'un et l'autre sont liés dans l'imaginaire collectif. Annecy est sise au bord même du lac, au débouché d'une cluse, à cheval...

  • BOURG-EN-BRESSE

    • Écrit par Bruno BENOIT
    • 542 mots
    • 2 médias

    Bourg (prononcer Bourq), commune de 42 146 habitants (en 2012) et chef-lieu du département de l'Ain, est située au sud-est de la plaine de l'Ain, à 226 mètres d'altitude, au pied des collines du Revermont, sur la rive gauche de la Reyssouze. La ville de Bourg est associée, sur le plan identitaire,...

  • CHAMBÉRY

    • Écrit par Pierre PRÉAU
    • 691 mots
    • 1 média

    Chef-lieu du département de la Savoie, Chambéry comptait 181 533 habitants dans l'unité urbaine et 60 029 dans la commune selon le recensement de 2012. Les comtes puis les ducs de Savoie ont fait Chambéry, en y établissant leur capitale en 1232. Agrégeant peu à peu leurs domaines, ils étaient en...

  • Afficher les 9 références

Voir aussi