GRENOBLE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Entrer dans Grenoble, c'est entrer dans les Alpes. À 212 mètres d'altitude, sous des cimes culminant entre 2 000 et 3 000 mètres, les 504 734 habitants de l'agglomération grenobloise (2012) occupent le site réputé le plus plat de France, bien qu'exceptionnel pour ce qu'il donne à voir. Car, au bout de chaque rue, la perspective rappelle qu'ici, depuis près de deux millénaires, la ville a pour cadre et matrice la montagne. C'est pour des raisons purement géostratégiques que les Romains y ont fondé une place de contrôle du sillon alpin et des routes transalpines, close d'un premier rempart à la fin du iiie siècle. Pendant longtemps, il faudra défendre cette place des eaux de l'Isère, du Drac et de leurs torrentueux affluents, l'Arc et la Romanche.

Auvergne-Rhône-Alpes : carte administrative

Auvergne-Rhône-Alpes : carte administrative

Carte

Carte administrative de la région Auvergne-Rhône-Alpes. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Bourgade médiévale insignifiante avec ses 9 hectares, son unique pont, ses deux mille habitants tout au plus, sa dizaine de rues, Grenoble entre vraiment dans l'histoire en supplantant Vienne comme capitale du Dauphiné, une fois ce comté rattaché au royaume de France (1349), dont elle devient la troisième ville de Parlement. Mais il faut encore attendre la fin des guerres de Religion et la conquête de la place par le connétable Lesdiguières, lieutenant général d'Henri IV, pour que s'ouvre une première phase de croissance. La ville double sa superficie et s'enferme dans un puissant système de défense, confirmant ainsi sa vocation première. Ce second rempart, aujourd'hui disparu, marque toujours la limite des quartiers anciens. Si Grenoble s'enorgueillit d'être la ville provinciale la plus embellie sous Louis XIII, c'est manière de reconnaître la grande faiblesse de l'âge classique qui suit. Ville de garnison, face à la Savoie, aux fonctions essentiellement administratives et religieuses, elle ne compte encore que 25 000 habitants à la veille de la Révolution française qui y commence par la fronde du Parlement. Doté d'un passé modeste, pour ne pas dire médiocre, Grenoble n'est que la vingt-huitième ville [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  GRENOBLE  » est également traité dans :

ALPES

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Paul OZENDA, 
  • Henri ROUGIER
  •  • 19 085 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Les Alpes du Nord, en France »  : […] Du Vercors au Chablais, du Pelvoux au massif du Mont-Blanc, quatre ensembles parallèles donnent à la montagne un aspect aéré, les vallées, profondes et le plus souvent larges, étant disposées comme un canevas. L'ouest du croissant montagneux est symbolisé par cinq massifs préalpins : Vercors, Chartreuse, Bauges, Bornes, Chablais-Giffre, qui compor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alpes/#i_37223

ARCHÉOLOGIE (Archéologie et société) - Aménagement des sites

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOHEN, 
  • Jean-François REYNAUD
  •  • 5 938 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La crypte de Saint-Laurent de Grenoble »  : […] La crypte de Saint-Laurent de Grenoble est analogue à celle de Genève par la complexité des étapes de construction, mais elle s'en éloigne par la conception de la mise en valeur du monument. La basilique funéraire extra-muros dédiée à saint Laurent a été fouillée par R. Girard, architecte des bâtiments de France qui en a presque entièrement dégagé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/archeologie-archeologie-et-societe-amenagement-des-sites/#i_37223

DAUPHINÉ

  • Écrit par 
  • Bernard BLIGNY
  •  • 982 mots

Comme la plupart des autres provinces de l'ancienne France, le Dauphiné doit sa personnalité non pas tant à sa nature physique, malgré les apparences, qu'à la volonté des hommes : cette nature est si hétérogène que l'on pourrait imaginer de tout autres contours, partant un autre passé, à l'entité politique que le Moyen Âge légua à l'âge moderne et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dauphine/#i_37223

GRENOBLE MUSÉE DAUPHINOIS DE

  • Écrit par 
  • Jack LIGOT
  •  • 1 082 mots

Créé en 1906 par un érudit grenoblois, Hippolyte Müller (1865-1933), le Musée dauphinois s'inscrit dans la première lignée des musées d'arts et de traditions populaires ancrés dans une culture régionale. C'est à partir d'une accumulation d'objets-souvenirs – silex taillés, outils, meubles rustiques – que les collections s'organisent peu à peu. S'y […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musee-dauphinois-de-grenoble/#i_37223

GRENOBLE MUSÉE DE

  • Écrit par 
  • Adrien GOETZ
  •  • 1 273 mots

Musée d'intérêt national, le musée de Grenoble dépend de la municipalité. Ouvert au public depuis 1798, il compte aujourd'hui parmi les plus dynamiques et les plus novateurs des grands musées de région en France. La qualité des collections permanentes et les deux grandes expositions qui y sont organisées chaque année en font un pôle important de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musee-de-grenoble/#i_37223

ISÈRE

  • Écrit par 
  • Jean de BEAUREGARD
  •  • 596 mots

Si l'on excepte l'Arve et le Fier, l'Isère, née au pied de l'Iseran, draine toutes les Alpes françaises du Nord. Elle doit le développement de son réseau à l'absence de l'obstacle jurassien qui a facilité le creusement de son lit et à la présence de marnes tendres, autour de massifs centraux cristallins, qui ont favorisé des captures longitudinales […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/isere/#i_37223

RHÔNE-ALPES

  • Écrit par 
  • Franck SCHERRER
  •  • 4 433 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Le réseau urbain, armature régionale »  : […] L'influence lyonnaise a été, on l'a dit, déterminante dans la construction économique de la région. Mais, contrairement à Paris ou à Toulouse, cette prééminence n'a pas étiolé l'ensemble de l'armature urbaine de Rhône-Alpes. Au contraire, le réseau urbain est particulièrement complet et étoffé à tous les niveaux. Si l'on raisonne en termes d'aire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rhone-alpes/#i_37223

SILLON ALPIN

  • Écrit par 
  • Bernard DEBARBIEUX
  •  • 1 114 mots

Le Sillon alpin constitue un objet géographique intéressant à double titre : d'une part, l'expression désigne aujourd'hui un agencement original de villes moyennes dynamiques et assez proches les unes des autres (principalement Grenoble, Chambéry, Aix-les-Bains, Annecy, l'agglomération genevoise) et d'espaces péri-urbains, ruraux et montagnards ; d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sillon-alpin/#i_37223

Pour citer l’article

Martin VANIER, « GRENOBLE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/grenoble/