DAUPHINÉ

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Comme la plupart des autres provinces de l'ancienne France, le Dauphiné doit sa personnalité non pas tant à sa nature physique, malgré les apparences, qu'à la volonté des hommes : cette nature est si hétérogène que l'on pourrait imaginer de tout autres contours, partant un autre passé, à l'entité politique que le Moyen Âge légua à l'âge moderne et qui, simple ressort administratif désormais, disparut en 1790.

Des reliefs infiniment divers compris entre 33 et 4 102 mètres d'altitude avec tous les types de montagnes, de plateaux, de plaines ; un éventail de sols lié au fort compartimentage naturel ; un carrefour de climats dont la variété doit peu à la superficie globale ; d'insuffisantes ressources, n'étaient celles que procurent aujourd'hui l'hydroélectricité, ainsi que l'invitation au voyage et à la pratique massive des sports de l'alpe, tel est ce pays dauphinois dans ses contrastes et sa rudesse, exigeant l'effort humain ; beau, certes, mais dont on ne s'étonnera pas qu'il ait opposé plus d'obstacles que d'autres, et plus longtemps, à l'œuvre unificatrice de ses trois dynasties autochtones et des dauphins de France.

Point de principauté avant le xie siècle, et celle-ci très modeste ; encore le terme Dalphinatus (de dalphinus, « dauphin », surnom porté depuis 1133 par ses dynastes) n'apparaît-il qu'en 1293. Avant 1029, au cours de longs siècles d'incubation, les germes préhistoriques et protohistoriques ont donné naissance à des tribus comme les Caturiges, les Tricastins, les Allobroges, les Voconces, les Ségovellaunes, qui ont tôt joué un rôle dans les grands courants commerciaux et culturels empruntant le Sillon rhodanien ou les cols alpestres ; leurs divisions, source de faiblesse, attirèrent aussi sûrement que leurs routes l'attention des Romains (~ iie s.). La conquête du pays terminée, ceux-ci se gardèrent d'inclure leurs vaincus dans une même circonscription provinciale, et, au ve siècle, le futur Dauphiné relève toujours de quatre provinces différentes ; toutefois, grâce à la colonisation, à l'urbanisation (Vienne), à l'essor des voies de communication, à la prospérité, à un même style de vie, à une culture et à une religion communes (en dernier lieu, le christianisme), l'appartenance romaine exerçait un effet unificateur. Sous les Burgondes (534), la latinité ne recule que lentement ; elle survit pendant les premières décennies de la domination franque, qui dura trois cent cinquante ans. De notables changements, il est vrai, affectent la région : perceptibles dès la décadence mérovingienne, plus encore sous les Carolingiens, liés surtout à la poussée aristocratique, ils aboutissent à la création en 879 de ce royaume de Provence, qui, uni au xe siècle à celui de Bourgogne, transféré au Saint Empire en 1032, manifeste la force d'un tempérament régional.

En 1029, par concession de l'archevêque de Vienne, le comte d'Albon devient maître du sud du Viennois ; joint aux biens épars qu'il possède déjà jusqu'en Briançonnais, ce fief constitue le noyau, arrondi par sa dynastie et les deux suivantes, de la principauté « delphinale ». Parallèlement, en dépit des difficultés rencontrées à Embrun, à Grenoble et à Gap, villes épiscopales, des guerres soutenues contre la Savoie, d'une impécuniosité alarmante au xive siècle, le nouvel État s'organise. Quand, en 1349, la couronne de France le rachète, il suffit à ses représentants, parmi lesquels se détache le dauphin (l'héritier au trône, par ordre de primogéniture, porte désormais le titre de dauphin), le futur Louis XI, de parfaire l'œuvre accomplie tant du point de vue territorial (annexion du Valentinois) que du point de vue administratif. À cette époque (1447-1456), si la principauté n'est plus qu'une province française, le sentiment dauphinois a achevé d'éclore parmi de rudes épreuves (guerres, épidémies) ; il va résister aux déchirements confessionnels, à la dégradation de la condition rurale ; il s'est déjà exprimé en matières littéraire et artistique. Au terme d'un procès de quarante ans, le tiers état obtient du roi, contre les privilégiés, la « réalité » de la taille (1639). Mais c'en est fini des survivances particularistes : la monarchie aligne le Dauphiné sur les « pays d'élections », elle l'administre par l'intermédiaire de ses intendants. Dernier sursaut de la conscience dauphinoise, la révolte des notables de 1788 est aussi le signal de la Révolution.

La tourmente passée, une société nouvelle s'installe, comme ailleurs ; l'élément moteur en est la bourgeoisie, qui domine économie et vie politique dans les départements (Isère, Drôme, Hautes-Alpes) issus du découpage de la vieille province. Bien qu'émancipés, les ruraux ne profitent guère de la prospérité du xixe siècle, et pour ce motif ils vont grossir, dans les villes, une classe ouvrière confrontée avec les problèmes de l'emploi, des salaires, de l'assurance. Au moment où il devient républicain (1870), l'ex-Dauphiné entre aussi dans l'ère industrielle et syndicale grâce à la houille blanche (Bergès) et au textile ; il va s'illustrer dans la Résistance (Vercors, 1944). Exemple type de la poussée urbaine du second après-guerre, l'agglomération de Grenoble totalisait quelque 428 400 habitants en 2006 (159 410 hab. pour la ville elle-même), et sa croissance continue ; celle de Valence n'est pas négligeable avec 120 922 habitants pour l'agglomération et 66 567 pour la ville.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  DAUPHINÉ  » est également traité dans :

ALPES

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Bernard DEBARBIEUX, 
  • Paul OZENDA, 
  • Thomas SCHEURER
  •  • 13 213 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Tectonique »  : […] A.  Les structures alpines a ) La zone dauphinoise qui, dans l’ensemble, est la partie la plus autochtone des Alpes, présente une tectonique relevant du style de socle ou du style de couverture. Le style de socle se rencontre dans les massifs cristallins externes où de puissantes failles inverses pincent la couverture secondaire ; ainsi en est-il entre massif du Mont-Blanc et massif des Aiguille […] Lire la suite

CHARAVINES, préhistoire

  • Écrit par 
  • Aimé BOCQUET
  •  • 1 617 mots

Des fouilles subaquatiques au sud du lac de Paladru, dans les collines du bas Dauphiné, à Charavines, ont permis d'exploiter, entre 1972 et 1986, un gisement immergé sous les eaux du lac. Celui-ci a livré les vestiges d'un habitat collectif du Néolithique ; son étude complète permet d'en faire, en l'absence de fouilles similaires dans les Alpes françaises, l'illustration et le modèle des village […] Lire la suite

FÉDÉRATION DE 1790

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 344 mots

La Fédération de 1790 est la conséquence de la formation en France des municipalités et des gardes nationales au moment de la Grande Peur. Dans les villages et les villes se forment en juillet 1789 des gouvernements particuliers qui se substituent aux anciennes autorités. Dans le Dauphiné, plusieurs représentants de communes réunis à Étoile près de Valence, le 28 novembre 1789, « fraternisent » et […] Lire la suite

FRANCE (Histoire et institutions) - Formation territoriale

  • Écrit par 
  • Yves DURAND
  •  • 12 875 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les ambitions italiennes »  : […] Charles VIII se prévalait des droits sur le royaume de Naples qu'il avait hérités de la maison d'Anjou. Louis XII y ajouta ceux qu'il tenait de sa bisaïeule Valentine Visconti sur le comté d'Asti et le duché de Milan. En soixante ans, les rois de France conquièrent et perdent quatre fois les États de Naples, six fois le duché de Milan, une fois le Piémont, pour n'en rien conserver. On a souvent fa […] Lire la suite

GRENOBLE

  • Écrit par 
  • Martin VANIER
  •  • 1 050 mots
  •  • 1 média

Entrer dans Grenoble, c'est entrer dans les Alpes . À 212 mètres d'altitude, sous des cimes culminant entre 2 000 et 3 000 mètres, les 504 734 habitants de l'agglomération grenobloise (2012) occupent le site réputé le plus plat de France, bien qu'exceptionnel pour ce qu'il donne à voir. Car, au bout de chaque rue, la perspective rappelle qu'ici, depuis près de deux millénaires, la ville a pour cad […] Lire la suite

GRENOBLE MUSÉE DAUPHINOIS DE

  • Écrit par 
  • Jack LIGOT
  •  • 1 082 mots

Créé en 1906 par un érudit grenoblois, Hippolyte Müller (1865-1933), le Musée dauphinois s'inscrit dans la première lignée des musées d'arts et de traditions populaires ancrés dans une culture régionale. C'est à partir d'une accumulation d'objets-souvenirs – silex taillés, outils, meubles rustiques – que les collections s'organisent peu à peu. S'y distinguent aujourd'hui, avec l'argenterie locale, […] Lire la suite

LOUIS XI (1423-1483) roi de France (1461-1483)

  • Écrit par 
  • Jacques LE GOFF
  •  • 2 543 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le dauphin en son Dauphiné »  : […] Fils du roi de Bourges et de Marie d'Anjou, né précisément à Bourges dans l'atmosphère sombre de 1423, Louis reçoit, comme tous les enfants nobles de l'époque, une double éducation fort sérieuse : intellectuelle avec Jean Majoris, maître ès arts, licencié en droit et théologien, ami du chancelier de l'université de Paris, Jean Gerson, qui trace le programme de l'éducation du prince ; sportive et […] Lire la suite

RHÔNE VALLÉE DU

  • Écrit par 
  • Marie-Christine AUBIN
  •  • 775 mots
  •  • 1 média

Longue plaine sédimentaire, étroite et allongée de Lyon à la Méditerranée entre le Massif central et les Alpes, la vallée du Rhône a une grande importance économique, surtout comme axe de communication : deux voies ferrées (dont celle du TGV-Sud-Est), deux routes nationales, une autoroute, des lignes de transport de force, l'oléoduc sud-européen l'empruntent, ainsi que le fleuve rendu navigable ap […] Lire la suite

RHÔNE-ALPES

  • Écrit par 
  • Franck SCHERRER
  •  • 4 434 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'axe majeur, les massifs et les marges »  : […] L'alignement, du nord au sud, des vallées de la Saône et du Rhône compose un axe majeur de liaison, presque sans concurrence à l'échelle européenne, entre les Bassins parisien et londonien, les pays rhénans et la mer du Nord, d'une part, et la Méditerranée occidentale, d'autre part. Ce couloir, où toutes les infrastructures de transport se côtoient, a évidemment fixé une part considérable des acti […] Lire la suite

VIENNOIS, monnaie

  • Écrit par 
  • Jean DÉRENS
  •  • 173 mots

La monnaie de Viennois a ceci de particulier qu'elle ne fut pas frappée à Vienne. Les Dauphins de Viennois avaient assuré leur domination sur tout le pays, sauf sur Vienne, qu'ils ne commandèrent jamais. Ils firent confirmer leur droit de battre monnaie par l'empereur, dont ils étaient vassaux, en 1155 et en 1238. Ils avaient de nombreux ateliers monétaires dispersés dans les châteaux d'Avisan, de […] Lire la suite

Les derniers événements

15-22 mars 2020 France. Premier tour des élections municipales.

dauphine du maire Jean-Claude Gaudin, Martine Vassal (LR), n’arrive qu’en deuxième position derrière une liste d’union de la gauche. À Bordeaux, le maire Nicolas Florian (LR), héritier d’Alain Juppé, est mis en ballotage par le candidat EE-LV. À Lille, la maire Martine Aubry (PS) est talonnée par le candidat EE-LV. Le 16, le chef de l’État annonce  […] Lire la suite

4-27 avril 2017 Afrique du Sud. Intensification des mouvements hostiles au président Jacob Zuma.

dauphine de Jacob Zuma est son ex-femme Nkosazana Dlamini-Zuma. Le 7, à l’appel des partis d’opposition coalisés, les grandes villes du pays sont le théâtre de manifestations anti-Zuma mêlant populations de différentes couleurs et classes sociales. Le 12, à Pretoria, cent mille manifestants, depuis les militants radicaux des Combattants pour la liberté […] Lire la suite

3-31 octobre 2010 Brésil. Élection de Dilma Rousseff à la présidence

dauphine du président sortant Luiz Inácio Lula da Silva qui ne pouvait se représenter, arrive en tête du premier tour de l'élection présidentielle avec 46,9 p. 100 des suffrages. Elle devance le candidat du Parti de la social-démocratie brésilienne, José Serra, gouverneur de l'État de São Paulo, qui obtient 32,6 p. 100 des voix. La candidate écologiste […] Lire la suite

17-22 juin 2004 France. Rachat autorisé de la Socpresse par Dassault

Dauphiné libéré, La Voix du Nord... Déjà propriétaire de Valeurs actuelles et du Spectacle du monde, Dassault porte sa participation dans la Socpresse de 30 p. 100 – acquis en janvier 2002 – à 82 p. 100, pour un montant de 1,2 milliard d'euros. Il prend ainsi la tête du premier groupe de presse français. Le chiffre d'affaires du nouvel ensemble est […] Lire la suite

Pour citer l’article

Bernard BLIGNY, « DAUPHINÉ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/dauphine/