SAINT-ÉTIENNE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Auvergne-Rhône-Alpes : carte administrative

Auvergne-Rhône-Alpes : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Saint-Étienne : le musée d'Art moderne

Saint-Étienne : le musée d'Art moderne
Crédits : J. Mouly

photographie


Saint-Étienne, préfecture du département de la Loire, est une ville de 174 980 habitants (371 900 avec l'agglomération) dont la référence au travail – celui du « compagnon » d'atelier comme celui de l'ouvrier d'usine – structure l'identité et l'histoire.

Auvergne-Rhône-Alpes : carte administrative

Auvergne-Rhône-Alpes : carte administrative

Carte

Carte administrative de la région Auvergne-Rhône-Alpes. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

L'existence de la paroisse de Saint-Étienne de Furan, dans le site semi-montagneux du bassin moyen et supérieur du Furan, affluent de la Loire, est attestée indiscutablement au xiiie siècle. À la fin du xve siècle, se manifeste un premier essor né du travail du fer, suscité par la présence de minerai associé au grès exploité pour la construction, ainsi que du travail de la soie, qui se diffuse à partir de Lyon au xvie siècle. Le potentiel hydraulique rend possible la mécanisation de la transformation de fers importés de Bourgogne, de Franche-Comté et du Nivernais, et d'aciers du Dauphiné qui se substituent à la production locale pour approvisionner l'industrie métallurgique ; celle-ci se spécialise dans la quincaillerie, la coutellerie et l'armurerie, et développe l'usage du charbon pour ses forges. La réglementation par l'État de la fabrication des armes de guerre, à partir de 1665, aboutit à son regroupement dans une Manufacture royale en 1764, tandis que l'intensification de la production rubanière par la diffusion du métier « à la zurichoise » (qui permet de tisser jusqu'à vingt-quatre pièces en même temps) favorise la concentration de cette activité dans la ville. En 1790, celle-ci est un groupement de 18 000 habitants, sans édifices publics ni monuments, étiré d'est en ouest le long de la route Lyon-Toulouse, dépourvu de toute autonomie administrative voire commerciale, et dominé par une bourgeoisie de « marchands fabricants ».

Après la Révolution, cette bourgeoisie contrôle une ville émancipée de la tutelle lyonnaise et consacrée arsenal de la nation sous le nom d'Armeville. Le lotissement des propriétés conventuelles, situées au nord et au sud de la ville ancienne et vendues comme bien [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : professeur des Universités, université Jean-Monnet, Saint-Étienne

Classification


Autres références

«  SAINT-ÉTIENNE  » est également traité dans :

MASSIF CENTRAL

  • Écrit par 
  • André FEL
  • , Universalis
  •  • 3 208 mots

Dans le chapitre « Réalités et perspectives »  : […] Sur cette terre d'élevage, les surfaces en herbe représentent 60 p. 100 de la superficie agricole. Le troupeau bovin est en augmentation régulière. En 2000, le nombre de bêtes (4 millions) a dépassé pour la première fois le nombre d'habitants de la région. En raison des quotas imposés par l'Union européenne, le secteur laitier a dû limiter sa production. Pour s'adapter à cette nouvelle donne, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/massif-central/#i_37314

RHÔNE-ALPES

  • Écrit par 
  • Franck SCHERRER
  •  • 4 433 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Le réseau urbain, armature régionale »  : […] L'influence lyonnaise a été, on l'a dit, déterminante dans la construction économique de la région. Mais, contrairement à Paris ou à Toulouse, cette prééminence n'a pas étiolé l'ensemble de l'armature urbaine de Rhône-Alpes. Au contraire, le réseau urbain est particulièrement complet et étoffé à tous les niveaux. Si l'on raisonne en termes d'aire urbaine (les villes centres et leur aire d'influen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rhone-alpes/#i_37314

FRANCE - (Le territoire et les hommes) - Espace et société

  • Écrit par 
  • Magali REGHEZZA
  •  • 13 927 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le ralentissement de l’urbanisation »  : […] La carte des densités montre une concentration des populations dans les aires urbaines, catégorie statistique définie par l’INSEE comme « un ensemble de communes, d’un seul tenant et sans enclave, constitué par un pôle urbain de plus de 10 000 emplois et par des communes […] dont au moins 40 p. 100 de la population résidente ayant un emploi travaille dans le pôle ou dans les communes attirées par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-le-territoire-et-les-hommes-espace-et-societe/#i_37314

Pour citer l’article

Georges GAY, « SAINT-ÉTIENNE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/saint-etienne/