CHAMBÉRY

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Chef-lieu du département de la Savoie, Chambéry comptait 181 533 habitants dans l'unité urbaine et 60 029 dans la commune selon le recensement de 2012. Les comtes puis les ducs de Savoie ont fait Chambéry, en y établissant leur capitale en 1232. Agrégeant peu à peu leurs domaines, ils étaient en situation de renforcer leur État, tandis que le royaume de France faisait l'acquisition du Dauphiné voisin. Ce contexte perdure jusqu'au xvie siècle, lorsque les ambitions françaises sur l'Italie fragilisent la partie occidentale des États de Savoie et entraînent le transfert de la capitale à Turin (1562).

Auvergne-Rhône-Alpes : carte administrative

Auvergne-Rhône-Alpes : carte administrative

Carte

Carte administrative de la région Auvergne-Rhône-Alpes. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Les images parlent : une ville de robe et de boutique serrée au pied du château des ducs, le symbole maintenu du pouvoir puisque la préfecture et le Conseil général y cohabitent. Le patrimoine architectural de la vieille ville en témoigne.

La qualité de sa position régionale a tracé le destin urbain de Chambéry. C'est un maillon majeur de l'axe Lyon-Turin par le Mont-Cenis, sur lequel la Maison de Savoie a construit sa puissance ; on y est au centre des possessions entre Saône et Alpes (Bresse, Bugey, rives du Léman, Savoie), cette part que la France a peu à peu absorbée jusqu'à la réunion de 1860. Le réseau de communications confirme cette qualité : la route carrossable du xviiie siècle, le nœud ferroviaire sur l'axe du tunnel du Fréjus (1871), le croisement autoroutier dans un réseau maillé (Lyon, Genève, Turin, Grenoble), la perspective du T.G.V. Lyon-Turin pour 2020, le relais hertzien, etc.

En revanche, le site en lui-même est peu commode. Le noyau urbain barre une cluse étroite et inondable. Les extensions se font selon un schéma linéaire, de part et d'autre de ce goulet, sur vingt kilomètres de longueur. Ainsi est-on passé en un siècle d'un cœur urbain de 20 000 habitants à une agglomération de plus de 110 000 habitants. En termes de réseau urbain, si l'axe Lyon-Turin reste stratégique, Chambéry est relié aussi à Aix-les-Bains d'un côté et à M [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages






Écrit par :

  • : professeur émérite, université de Savoie (géographie)

Classification

Les derniers événements

23-30 mars 2014 • France • Défaite du Parti socialiste aux élections municipales.

). La gauche conserve Paris, Lyon, Lille, Nantes, Strasbourg, Rennes et Montpellier, et s'empare d'Avignon, mais perd notamment Toulouse, Amiens, Angers, Saint-Étienne, Tours, Reims, Roubaix, Tourcoing, Argenteuil et Caen, ainsi que certains bastions socialistes comme Limoges, Chambéry, Saint-Dié [...] Lire la suite

2-28 mai 1997 • France • Victoire de l'opposition de gauche au premier tour des élections législatives.

, [...] pour donner à la nation une force qui s'échappait ». Le 28, lors d'une réunion électorale à Chambéry (Savoie), Philippe Séguin (R.P.R.) et Alain Madelin (U.D.F.-P.R.), les deux inspirateurs de la campagne présidentielle de Jacques Chirac, pressentis respectivement comme Premier ministre et ministre de l'Économie en cas de victoire de la droite, soulignent leur « complémentarité ».  [...] Lire la suite

4-19 avril 1993 • France • Des « bavures » policières sanctionnées par le ministre de l'Intérieur.

Le 4, un ouvrier de dix-huit ans interpellé par la police à Chambéry (Savoie) alors qu'il volait des pneus est tué par un coup de feu tiré « accidentellement ». Le 6, un Zaïrois de dix-sept ans pris en flagrant délit de vol et maintenu en garde à vue contre l'avis du parquet est tué d'une balle [...] Lire la suite

12-19 mars 1989 • France • Succès du P.S. aux élections municipales.

en mars 1982. 13 des 394 villes de plus de 20 000 habitants changent de couleur dès le premier tour, le P.C.F. et le P.S. en perdant chacun trois, le P.S. en gagnant sept, dont Nantes et Chambéry. La droite en gagne six, dont Angoulême pour l'U.D.F. et Montbéliard pour le R.P.R. Le Premier ministre [...] Lire la suite

6-26 mars 1987 • France • Présentation des objectifs gouvernementaux jusqu'en 1992

Du 6 au 8, Jacques Chirac effectue un voyage dans la Région Rhône-Alpes. C'est pour lui, de Chambéry à Grenoble en passant par Lyon, l'occasion de répéter, dans ses déclarations, que l'objectif qu'il se fixe est 1992 – année de l'instauration d'un grand marché européen, mais aussi des jeux [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre PRÉAU, « CHAMBÉRY », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/chambery/