Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

BOURGOGNE

Bourgogne : carte administrative avant réforme

Bourgogne : carte administrative avant réforme

Créée dans les années 1960 au moment du rééquilibrage entre Paris et la province, la Bourgogne est, depuis le 1er janvier 2016, regroupée avec la Franche-Comté au sein d’une même région, nommée Bourgogne-Franche-Comté. La Bourgogne, qui était jusqu’alors la sixième région française par sa surface (31 582 km2, regroupant les départements de Côte-d'Or, Nièvre, Saône-et-Loire, Yonne), ne se classait qu'au seizième rang par sa population : 1 643 000 habitants (en 2012), avec une densité de 52 habitants par kilomètre carré, soit moins de la moitié de la densité moyenne.

Sa notoriété repose avant tout sur ses vins, sa gastronomie et son patrimoine culturel... Cependant, derrière cette image stéréotypée se cache une Bourgogne aux multiples pays, une région de passages et de carrefours, d'élevage bovin et de grandes cultures, d'industrie enfin.

La Bourgogne : côté face et côté pile

La Bourgogne fournit au monde entier des produits renommés : le bourgogne évidemment, la moutarde de Dijon et la liqueur de cassis ; ajoutons-y la viande des bœufs charolais. Ces produits et quelques autres ont fait de la Bourgogne une région gastronomique, aux nombreux restaurants étoilés ou toqués.

Cette région est également connue par son histoire, notamment celle des grands ducs d'Occident, qui osèrent défier le roi de France, un passé qui lui a légué des lieux célèbres comme la ville de Beaune et ses admirables Hospices, Dijon au riche patrimoine architectural, les abbayes de Fontenay, de Citeaux, de Cluny, la basilique romane de Vézelay, sans compter d'innombrables églises romanes, châteaux et hôtels particuliers. Cette image flatteuse ne doit cependant pas faire oublier une réalité bourguignonne plus discrète.

Vézelay

Vézelay

Sainte-Madeleine, Vézelay

Sainte-Madeleine, Vézelay

Sans paysages spectaculaires, la région se présente plutôt comme un pays aux horizons calmes. La côte viticole, qui fait sa renommée, occupe moins de 1 p. 100 de la surface totale. La Bourgogne se partage en trois ensembles : à l'est, le Val-de-Saône, au centre, un ensemble de plateaux plus élevés d'où émerge le petit massif granitique du Morvan (900 mètres), à l'ouest, des plateaux de plus faible altitude qui descendent vers la Loire ou, au nord-ouest, vers le Bassin parisien. Le charme des paysages tient essentiellement à leur variété.

L'unité de la région n'est pas évidente. La Bourgogne est sensiblement différente de ce qu'était le duché, avant l'annexion à la France en 1477, ou la province du xviiie siècle : la Nièvre, alors, n'était pas bourguignonne. La capitale, Dijon, excentrée à l'est, exerce son influence sur l'ensemble de la région, surtout par son administration et son université. La ville a d’ailleurs été désignée comme chef-lieu de la nouvelle grande région Bourgogne-Franche-Comté. Pour les commerces et les services, le sud de la Saône-et-Loire est attiré par Lyon, et la Nièvre par Paris ou Clermont-Ferrand ; en revanche, l'influence de Dijon s'exerce sur une partie du Jura et de la Haute-Marne.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Bourgogne : carte administrative avant réforme

Bourgogne : carte administrative avant réforme

Vézelay

Vézelay

Sainte-Madeleine, Vézelay

Sainte-Madeleine, Vézelay

Autres références

  • BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ, région administrative

    • Écrit par Universalis
    • 186 mots
    • 1 média

    La région Bourgogne-Franche-Comté a été créée par la loi du 16 janvier 2015 – relative à la délimitation des régions, aux élections régionales et départementales et modifiant le calendrier électoral – effective depuis le 1er janvier 2016. Elle est formée des deux anciennes régions...

  • AUXERRE

    • Écrit par Robert CHAPUIS
    • 497 mots
    • 1 média

    Auxerre, chef-lieu de l'Yonne, entre vraiment dans l'histoire à l'époque romaine, sous le nom d'Autussiodurum, en tant que port sur l'Yonne et étape sur la via Agrippa reliant Lyon à Cologne. Les Romains en font au iiie siècle la capitale de la IVe Lyonnaise et l'entourent...

  • BURGONDES

    • Écrit par Patrick PÉRIN
    • 3 318 mots
    • 5 médias
    ...régional, s'est principalement exprimé sur des garnitures de ceinture de bronze moulé et de fer damasquiné, trouvées en grand nombre dans les cimetières de Bourgogne, de Savoie et de Suisse romande, dont les dates s'échelonnent du milieu du vie siècle au début du viiie. D'autres supports mobiliers...
  • CHALON-SUR-SAÔNE

    • Écrit par Robert CHAPUIS
    • 498 mots
    • 2 médias

    Chalon-sur-Saône, principale ville de Saône-et-Loire, bien qu'elle ne soit que sous-préfecture, doit son développement à sa situation de carrefour entre une belle voie navigable, la Saône, et trois voies terrestres : l'une qui file vers l'Alsace par le pied du Jura (l'actuelle...

  • DIJON

    • Écrit par Robert CHAPUIS
    • 1 038 mots
    • 3 médias

    Dijon, capitale de la région Bourgogne et chef-lieu de la Côte-d'Or, a été désignée en 2015 comme chef-lieu de la nouvelle grande région Bourgogne-Franche-Comté. La ville se situe à l'une des intersections entre les voies nord-sud unissant la Méditerranée à l'Europe du Nord et les voies sud-est - nord-ouest...

  • Afficher les 10 références

Voir aussi