PESTICIDES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les résidus de pesticides dans les aliments

Il ne se passe pas de semaine sans que les médias ne pointent, avec plus ou moins de virulence, les résultats d’analyses qui mettent en évidence la présence de résidus de pesticides dans notre alimentation, le plus souvent dans des fruits ou des légumes.

En juillet 2013, de nombreux journaux faisaient ainsi leur une avec les résultats de l’enquête réalisée par l'association Générations futures sur un échantillon de fraises (26 lots français et 23 espagnols) qui révélait la présence de résidus de pesticides interdits ou interdits d'usage sur la fraise dans ces deux pays. Ainsi, deux échantillons français contenaient de l'endosulfan, un insecticide organochloré interdit en Europe depuis 2005, et deux échantillons espagnols du carbosulfan, insecticide de la famille des carbamates interdit d’utilisation depuis 2008. Par ailleurs, trois autres échantillons français et deux lots espagnols contenaient des substances actives autorisées en France et en Espagne, mais pas sur la fraise. L'association relève aussi avoir trouvé 225 résidus de pesticides dans les 49 échantillons analysés (5 en moyenne dans les fraises françaises et 4 dans les fraises espagnoles). Au total, 92 p 100 des échantillons analysés contenaient un ou plusieurs résidus (100 p. 100 des fraises françaises et 85 p. 100 des fruits espagnols). Toutefois, un seul échantillon dépassait les limites maximales de résidus (L.M.R.) autorisées pour chaque pesticide par la réglementation européenne.

Si un tel dépassement et le fait de trouver des résidus de pesticides non autorisés sur cette culture constituent des infractions, et sont donc sanctionnables, la présence de résidus de substances autorisées n’est, quant à elle, pas condamnable. En effet, pour chaque couple denrée (fruit, légume ou céréale)/substance active, la réglementation européenne fixe les L.M.R. autorisées. Celles-ci correspondent aux niveaux supérieurs de concentration de résidus de pesticides autorisés légalement dans ou sur les denrées alimentaires et les aliments pour animaux. Elles sont fondées sur les bonnes pratiques en agriculture et l’exposition minimale du consommateur, nécessaire à la protection des consommateurs les plus vulnérables.

Pour s’assurer que ces L.M.R. respectent bien la sécurité du consommateur, on effectue le calcul suivant : dans un premier temps, on considère que chaque produit agricole pour lequel une A.M.M. a été délivrée contient la teneur maximale autorisée en résidu de pesticide. On fait ensuite la somme de ces résidus potentiels en prenant en compte le régime alimentaire de toutes les catégories de populations. La quantité de pesticide théorique ingérée est alors comparée à la dose journalière admissible (D.J.A.) qui correspond à la dose sans effet (ne provoquant pas de maladie), obtenue après des études de toxicité sur les animaux. On ajoute des facteurs de sécurité pour tenir compte des variations de comportement possibles entre les hommes et les animaux et entre les divers groupes de population. Dans tous les cas, les L.M.R. sont établies, pour chaque pesticide, de façon à rester bien en deçà des seuils toxicologiques, c’est-à-dire de manière à ce que les quantités de résidus qu’un individu est susceptible de retrouver quotidiennement dans son alimentation ne soient en aucun cas toxiques, à court ou à long terme. En revanche, les éventuels effets des interactions entre ces différents pesticides ne sont pas pris en compte pour le calcul de ces seuils.

Une image plus représentative de la présence de résidus de pesticides dans les aliments est donnée chaque année par les résultats des contrôles effectués par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (D.G.C.C.R.F.). En 2010, ce sont ainsi 5 180 échantillons qui ont été analysés (66 p 100 d'origine française, 15 p 100 provenant des autres États membres de l'Union européenne et 18 p. 100 de pays tiers), dont 3 775 dans le cadre des plans de surveillance (ceux-ci, dont le principal objectif est l’évaluation globale de l’exposition du consommateur à un risque, sont toujours fondés sur des échantillonnages réalisés de manière aléatoire). Concernant les fruits et légumes (2 917 échantillons), il s’avère que 41,1 p. 100 des échantillons contiennent des résidus détectables (65,9 p. 100 pour les fruits et 29,1 p. 100 pour les légumes). Toutefois, seuls 1,7 p. 100 des premiers et 1,4 p. 100 des seconds dépassent les limites autorisées. Les dépassements concernent essentiellement les cerises, les ananas, les abricots et les citrons pour les fruits et les haricots verts, les bettes, le persil et les navets pour les légumes.

Si l’on compare ces chiffres à ceux des années précédentes, à savoir 3,6 p. 100 des échantillons de fruits et 3,5 p. 100 de ceux de légumes dépassant les L.M.R. en 2009 (et, respectivement, 3,9 p. 100 et 4,1 p. 100 en 2008), la situation s’est donc très sensiblement améliorée.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages

Médias de l’article

Pulvérisation d’insecticides.

Pulvérisation d’insecticides.
Crédits : Sakhorn/ Shutterstock

photographie

Pesticides : épandages en France

Pesticides : épandages en France
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Bananeraie à la Martinique

Bananeraie à la Martinique
Crédits : Pack-Shot/ Shutterstock

photographie

Afficher les 3 médias de l'article


Écrit par :

  • : adjoint au délégué interministériel aux industries agroalimentaires et à l'agro-industrie

Classification

Autres références

«  PESTICIDES  » est également traité dans :

AGRICULTURE - Histoire des agricultures depuis le XXe siècle

  • Écrit par 
  • Marcel MAZOYER, 
  • Laurence ROUDART
  •  • 9 956 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Inégalités d'équipement, de productivité et de coût de revient »  : […] Pour les 1,3 milliard d'actifs agricoles dans le monde, on ne compte que 28 millions de tracteurs, soit 2 p. 100 du nombre de ces actifs. Et environ 400 millions d'actifs agricoles utilisent la traction animale. C'est dire que la grande motorisation-mécanisation, qui a triomphé dans les pays industrialisés et dans quelques secteurs des pays émergents, n'a touché qu'une infime minorité des agricu […] Lire la suite

AGRICULTURE - Agriculture et industrialisation

  • Écrit par 
  • François PAPY
  •  • 7 394 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Bilans »  : […] Quels bilans retenir ? Tout d'abord les rendements ont poursuivi leur croissance, moins fortement sans doute qu'au cours de la période précédente, mais de façon significative : de 1989 à 2005, ils sont passés de 65 quintaux par hectare à 72 pour le blé, de 70 à 85 pour le maïs et de 28 à 37 pour le colza, signe que le modèle productiviste est tenace. Les bilans écologiques demandent de tenir com […] Lire la suite

AGRICULTURE BIOLOGIQUE

  • Écrit par 
  • Céline CRESSON, 
  • Claire LAMINE, 
  • Servane PENVERN
  •  • 7 860 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les principes »  : […] Plus qu’un simple mode de production agricole ou qu’un cahier des charges, l’agriculture biologique véhicule des valeurs que l’on retrouve dans les quatre grands principes communs à toutes les formes d’agriculture biologique, définis en 2008 par l’IFOAM : les principes de santé (« un sol sain produit une culture saine qui donnera la santé aux animaux et aux personnes »), d’écologie, d’équité ( […] Lire la suite

AGRICULTURE DURABLE

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CHARVET
  •  • 5 427 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Diffusion des formes d’agriculture durable et politiques agricoles  »  : […] Même sans prendre en compte le foisonnement et la diversité des agricultures qui se réclament de la durabilité, il est clair qu’on ne peut pas établir de modèle unique d’agriculture durable, généralisable à l’ensemble de la planète, ni même à un pays ou une région, dans la mesure où les résultats de ce type d’agriculture reposent très largement sur une adaptation aussi fine que possible aux condit […] Lire la suite

AGRONOMIE

  • Écrit par 
  • Stéphane HÉNIN, 
  • Michel SEBILLOTTE
  •  • 9 159 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un nouveau problème pour l'agronomie : la protection de l'environnement »  : […] Avec l'intensification des activités humaines, l'accroissement des populations urbaines, il a fallu revoir des solutions anciennes et en rechercher de nouvelles. L'environnement est devenu un nouveau problème pour l'agronomie. On a commencé à demander au xx e  siècle et l'on demande toujours à l'agriculture de contribuer à la lutte contre les pollutions, et, simultanément, on l'accuse de polluer. […] Lire la suite

ALIMENTATION (Aliments) - Risques alimentaires

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre RUASSE
  •  • 4 747 mots

Dans le chapitre « Contaminations accidentelles »  : […] La présence de produits chimiques nocifs à une concentration élevée dans l'eau de boisson ou les aliments est toujours accidentelle. Citons pour mémoire les contaminations par l'arsenic, le fluor, le sélénium et autres composés minéraux. Un cas particulier, remis en lumière par des intoxications graves, est celui de la contamination mercurielle liée à des déversements en mer de déchets industrie […] Lire la suite

APICULTURE

  • Écrit par 
  • Minh-Hà PHAM-DELÈGUE
  •  • 1 257 mots
  •  • 1 média

Dès la Préhistoire, l'homme a exploité des capacités de l'abeille Apis mellifera L . à produire du miel à partir du nectar de fleurs, ce qui a permis le développement d'une véritable domestication de l'abeille à partir du xviii e  siècle en Europe. On peut définir l'apiculture comme l'art d'élever les abeilles en vue, principalement, de la récolte du miel et de la cire. D'autres produits, comm […] Lire la suite

ARSENIC

  • Écrit par 
  • Jean PERROTEY
  •  • 4 538 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Préparation et utilisations »  : […] L'arsenic blanc est un sous-produit de la calcination des minerais de cuivre et de plomb. La préparation de l'arsenic élémentaire ne pose pas de problème car la réduction des composés oxygénés ou sulfurés ainsi que la purification se font sans difficulté. Le réalgar est chauffé directement avec du cyanure de potassium qui se transforme en thiocyanate : Les arséniures contenus dans le mispickel se […] Lire la suite

CHLORE

  • Écrit par 
  • Henri GUÉRIN
  •  • 5 619 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Utilisations »  : […] Le tableau montre comment se répartissent en France les utilisations du chlore. Ces divers emplois suggèrent plusieurs remarques. S'ils ont constitué le premier débouché du chlore, les chlorures décolorants – hypochlorites de sodium ( eau de Javel) et de calcium (chlorure de chaux) –, obtenus par action du chlore sur les solutions de soude ou sur la chaux éteinte, sont depuis les années quarante […] Lire la suite

EAU - Les défis de l'eau

  • Écrit par 
  • Ghislain de MARSILY
  •  • 7 682 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Qualité des milieux aquatiques et des écosystèmes »  : […] Les atteintes à la qualité des milieux aquatiques dans les pays développés sont aujourd'hui, par ordre d'importance, la pollution diffuse d'origine agricole, les pollutions urbaines, la pollution industrielle et enfin les retombées des pollutions atmosphériques. Les pollutions agricoles concernent d'abord les excès de fertilisation azotée, qui contaminent les nappes souterraines et les rivièr […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

13 juin 2021 Suisse. Votations et référendums.

pesticides et l’utilisation d’antibiotiques à titre prophylactique », par 60,7 % des suffrages, et « Pour une Suisse libre de pesticides de synthèse », par 60,6 % des voix. Ils se prononcent également par référendum sur trois lois fédérales adoptées en septembre 2020. Ils approuvent par 60,2 % des suffrages la loi sur les bases légales des ordonnances […] Lire la suite

19 mars 2021 France. Censure d'une partie des règles d'épandage des pesticides par le Conseil constitutionnel.

pesticides aux abords des habitations, en application de textes réglementaires adoptés en décembre 2019. Donnant raison aux associations environnementalistes, de riverains, de médecins, de salariés et de consommateurs qui avaient déposé plainte, il estime que l’obligation de concertation publique imposée par la Charte de l’environnement n’a pas été […] Lire la suite

6-27 août 2020 France. Autorisation temporaire des néonicotinoïdes pour la culture de la betterave.

pesticides dits « néonicotinoïdes », « pour la campagne 2021 et, le cas échéant, les deux campagnes suivantes tout au plus », en vue de juguler les effets de cette maladie. La loi sur la biodiversité d’août 2016 interdit l’usage des néonicotinoïdes, considérés comme des « tueurs d’abeilles ». En avril 2018, l’Union européenne a décidé l’interdiction […] Lire la suite

7-12 septembre 2019 France. Projet de décret sur l'épandage des pesticides.

pesticides. Le 12, les municipalités d’opposition de cinq grandes villes, Paris, Lille, Nantes, Grenoble et Clermont-Ferrand, font part de leur décision d’interdire l’usage des produits phytosanitaires sur l’ensemble de leurs territoires. En mai, le maire de Langouët (Ille-et-Vilaine), Daniel Cueff (sans étiquette), avait pris un arrêté interdisant […] Lire la suite

13 décembre 2017 Union européenne. Adoption de la définition des perturbateurs endocriniens.

pesticides. En octobre, le Parlement avait mis son veto à une précédente version du texte jugée insuffisamment contraignante. La Suède, le Danemark et la Hongrie votent contre, sept autres pays s’abstiennent. De nombreux scientifiques et défenseurs de l’environnement dénoncent le niveau élevé de preuve exigé pour interdire ces substances. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Alain BLOGOWSKI, « PESTICIDES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/pesticides/