Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

PALÉOZOÏQUE ou ÈRE PRIMAIRE

Cadre paléogéographique et géodynamique

Paléozoïque : paléogéographie

Paléozoïque : paléogéographie

Le cadre paléocontinental global du Paléozoïque est totalement différent de l'actuel ; parti d'un supercontinent fini-protérozoïque, la Pannotia, il évolue vers un autre supercontinent unique à la fin du Permien, la Pangée. Au début du Paléozoïque, un supercontinent austral nommé Gondwana faisait face à un ensemble de continents « septentrionaux » séparés – les blocs Baltica (Europe du Nord), Siberia, Kazakhstania, Laurentia (Amérique du Nord) – et toute une série de blocs ou « terranes » plus petits (Avalonia, Armorica, Chine du Nord, Chine du Sud, Cimmeria...). Le Gondwana, alors situé à cheval sur le pôle Sud, a subi une lente dérive vers le nord sous la forme d'une rotation dans le sens horaire, ce qui, par exemple, a entraîné l'Amérique du Sud depuis des latitudes méridionales élevées vers des latitudes basses (équatoriales) [fig. 2]. Les blocs septentrionaux étaient en fait en position « intertropicale », situés plus ou moins loin du Gondwana, et faisaient parfois partie de ses marges septentrionales (notamment Armorica, Cimmeria et les blocs chinois). Leur dérive lente en a déplacé certains à des latitudes septentrionales élevées, proches de la zone polaire nord (par exemple Siberia). Toutes ces dérives continentales, sous le contrôle de la tectonique des plaques, ont entraîné des modifications importantes du niveau de l'océan mondial et des climats, responsables des modifications de la biodiversité.

Pannotia, le supercontinent de la fin du Protérozoïque (vers — 600 Ma, correspondant à l'Édiacarien), a commencé à se fragmenter au début du Paléozoïque. Un nouvel océan, le Iapetus, s'est ouvert entre Laurentia, Baltica et Siberia. Le Gondwana, qui s'était assemblé pendant l'orogenèse panafricaine (entre — 650 et — 550 Ma), était alors le plus vaste paléocontinent, étalé du pôle Sud à l'équateur. Au cours de l'Ordovicien, des sédiments d'eaux chaudes tels que des calcaires et des sels se sont déposés dans les régions équatoriales du Gondwana (Australie, Inde, Chine, Antarctique), tandis que des dépôts glaciaires et des éléments erratiques (transportés par les glaciers) sont connus sur ses régions polaires méridionales (Afrique et Amérique du Sud). La fin de l'Ordovicien fut l'une des périodes les plus froides de l'histoire de la Terre : l'essentiel du sud du Gondwana était couvert d'un inlandsis et les effets de cette glaciation se sont faits sentir loin sur ses marges septentrionales (Armorica), sous la forme notamment de dépôts grossiers résultant de la compaction d'anciennes moraines (appelés tillites). Les océans ordoviciens, Panthalassa et Iapetus, séparaient des continents quasi stériles.

Au Silurien, la branche nord du Iapetus se ferme par collision des blocs Laurentia et Baltica, ce qui aboutit à la formation du continent des Vieux Grès rouges. Cette collision fut précédée en de nombreux endroits par l'obduction (chevauchement de croûte océanique par une croûte continentale) d'arcs insulaires marginaux et fut responsable de la formation de chaînes de montagnes : les Calédonides de Scandinavie, du nord de la Grande-Bretagne et du Groenland (orogenèse calédonienne) ; les Appalaches, localisées le long de la côte est de l'Amérique du Nord (orogenèse taconique). En mer, les récifs de coraux se développent. Sur terre, ce sont les paléosols (sols fossiles), les plantes et les arthropodes terrestres (myriapodes, millipèdes, centripèdes, arachnides, insectes, nématodes, etc.) qui se répandent. C'est à cette période-là que la Chine du Nord et la Chine du Sud se sont éloignées de la marge indo-australienne du Gondwana, mais elles n'en ont jamais été très éloignées parce que des échanges de faunes aquatiques marines entre les blocs[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : docteur ès sciences (doctorat d'État), agrégé de l'Université, directeur de recherche au C.N.R.S.

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Paléozoïque : échelle stratigraphique

Paléozoïque : échelle stratigraphique

Paléozoïque : paléogéographie

Paléozoïque : paléogéographie

Évolution de la biosphère et de la géosphère au cours des temps géologiques

Évolution de la biosphère et de la géosphère au cours des temps géologiques

Autres références

  • ACANTHODIENS

    • Écrit par Philippe JANVIER
    • 817 mots
    • 4 médias

    Les acanthodiens (Acanthodii Owen, 1846 ; du gr. acantha, épine) sont un groupe de vertébrés à mâchoires, ou gnathostomes, éteints, connus par des fossiles de l'ère primaire, ou Paléozoïque. Ils sont les plus anciens gnathostomes certains à apparaître dans le registre fossile, à...

  • AFRIQUE (Structure et milieu) - Géologie

    • Écrit par Anne FAURE-MURET
    • 18 789 mots
    • 22 médias
    ...encore séparés). Cette mer, dont la Méditerranée est la fille, a reçu les noms de Téthys ou de Mésogée. Elle va évoluer tout au long des temps paléozoïques pour se refermer lors de l'orogenèse calédono-hercynienne. Celle-ci aura pour résultat d'accoler le bouclier baltique à la Laurentia, puis...
  • AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Géologie

    • Écrit par Jean AUBOUIN, René BLANCHET, Jacques BOURGOIS, Jean-Louis MANSY, Bernard MERCIER DE LÉPINAY, Jean-François STEPHAN, Marc TARDY, Jean-Claude VICENTE
    • 24 158 mots
    • 23 médias
    Originelles, et remontant au moins au Paléozoïque, alors que les Amériques représentaient la façade occidentale (dans les coordonnées géographiques actuelles) de ce qui allait devenir la Pangée, les relations avec le Pacifique se sont poursuivies au cours du Secondaire et du Tertiaire, alors que les...
  • AUSTRALIE

    • Écrit par Benoît ANTHEAUME, Jean BOISSIÈRE, Bastien BOSA, Vanessa CASTEJON, Universalis, Harold James FRITH, Yves FUCHS, Alain HUETZ DE LEMPS, Isabelle MERLE, Xavier PONS
    • 27 355 mots
    • 29 médias
    Les formations de ces âges affleurent sous la forme de lambeaux dispersés préservés de l'érosion qui font partie d'une zone plissée intracratonique. On peut citer le bassin de Bangemall, en Australie de l'Ouest, les bassins de plate-forme relativement peu déformés comme ceux d'Amadeus, de Ngalia, de...
  • Afficher les 35 références

Voir aussi