OUTRE-MER FRANCE D'

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Bien qu’elle constitue une partie non négligeable de l’ensemble national, avec environ 2,8 millions d’habitants en 2018 pour 120 000 kilomètres carrés, la France d’outre-mer (FOM) est mal connue des Français. Les images habituelles de cartes postales avec plages de sable blanc et cocotiers qui lui sont associées semblent faire écran à leur compréhension. Or son évolution est rapide, et il n’est pas facile de suivre les changements statutaires, économiques, démographiques et sociaux de cet ensemble composé de treize fragments de territoire éparpillés à travers les trois grands océans. La République française est constitutionnellement décentralisée depuis 2003 et, à une catégorisation binaire imposée après la Seconde Guerre mondiale opposant les départements d’outre-mer (DOM) aux territoires d’outre-mer (TOM), se sont substitués des statuts différenciés bien que l’appellation de DOM-TOM continue d’être couramment utilisée au détriment des nouvelles dénominations de Département-Région d’outre-mer - Collectivité d’outre-mer (DROM-COM). Les mutations socio-économiques depuis la seconde moitié du xxe siècle n’ont pas été moins spectaculaires : boom démographique, immigration vers la métropole, alignement des aides sociales sur cette dernière dans les anciens DOM, approfondissement de la dépendance économique, crises agricoles et touristiques, grèves générales et mouvements sociaux plus ou moins violents qui ont obligé souvent les gouvernements de la Ve République à intervenir pour rétablir le calme. Ainsi, la relation qu’entretiennent ces territoires avec la métropole est fondamentale pour comprendre les transformations de la France d’outre-mer.

Les miettes dispersées d’un empire colonial

Des territoires éparpillés et inégalement peuplés

Sur les 12 millions de kilomètres carrés de l’empire colonial français de l’entre-deux-guerres, il n’en reste plus que le centième, dispersé dans les trois grands océans et dans les deux hémisphères (cf. carte). Les trois départements français d’Amérique, la Guadeloupe, la Martinique et la Guyane, ainsi que les petites collectivités de Saint-Martin, Saint-Barthélemy et Saint-Pierre-et-Miquelon regroupent, à la fin des années 2010, 1,1 million d’habitants sur 86 609 kilomètres carrés. Dans l’océan Indien, Mayotte et La Réunion ont un poids démographique équivalent, mais sur une surface de seulement 2 886 kilomètres carrés. Les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF), composées des îles Éparses, de la Terre-Adélie et d’îles situées entre le 37e et le 49e parallèle sud (Kerguelen, Crozet...), n’ont pas de population permanente, elles sont seulement occupées par quelques dizaines de scientifiques et de militaires. Quant aux collectivités françaises du Pacifique (Nouvelle-Calédonie, Polynésie française et Wallis-et-Futuna), elles sont peuplées aujourd’hui par un peu plus d’un demi-million de personnes. Ainsi, l’on peut parler d’une « loi des cinquièmes » concernant la répartition de la population ultramarine : un cinquième dans le Pacifique, deux cinquièmes dans l’océan Indien et deux cinquièmes dans l’océan Atlantique.

L'outre-mer français

Dessin : L'outre-mer français

Départements, régions, collectivités et territoires français d'outre-mer 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Outre-mer : territoire et population

Tableau : Outre-mer : territoire et population

La répartition de la population dans les territoires ultramarins (sources : INSEE, Institut de la statistique et des études économiques, Nouvelle-Calédonie, Institut de la statistique de Polynésie française, chiffres 2017).  

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Un isolement marqué et des échanges asymétriques avec la métropole

L’outre-mer évoque généralement l’éloignement à la métropole. Or celui-ci n’est que très relatif comparé à la dissémination des territoires les uns par rapport aux autres. Certes, il faut compter au minimum huit heures d’avion pour atteindre les Antilles françaises au départ de Paris et plus de trente heures pour Wallis-et-Futuna, mais cette distance n’est pas un obstacle aux échanges, car un véritable pont aérien relie la métropole à l’outre-mer, et les résidents ultramarins bénéficient d’aides à la mobilité, dans le cadre de la dotation à la continuité territoriale en application de la loi de programme pour l’outre-mer (2003). Les échanges commerciaux se font également majoritairement avec la métropole mais, compte tenu de leur dissymétrie – des importations très supérieures aux exportations –, il s’agit d’un véritable cordon ombilical. Ainsi, la circulation des hommes, des marchandises, des images et des idées n’existe que vers ou depuis la métropole, car les liaisons entre les différents territoires de la FOM sont quasi inexistantes. Cette situation ne favorise pas les synergies entre les collectivités ultramarines qui, vouées à une relation presque exclusive avec la métropole, ne développent que des liens ténus avec leur environnement régional.

Insularité et tropicalité

De l’Amérique du Nord française, qui s’étendait de Terre-Neuve à la Louisiane, en passant par les rives du Saint-Laurent et les Grands Lacs, il ne reste plus que Saint-Pierre-et-Miquelon, située à la même latitude que Nantes. Presque tout le reste de la FOM habitée se trouve dans la zone intertropicale, entre 180 8' de latitude nord (Saint-Barthélemy) et 280 de latitude sud (île de Rapa en Polynésie française). Hormis la Guyane, il s’agit d’îles appartenant aux archipels de la Caraïbe (Martinique, Guadeloupe, Saint-Martin et Saint-Barthélemy), des Mascareignes (La Réunion) et des Comores (Mayotte), ou composés de plusieurs archipels (Nouvelle-Calédonie ou Polynésie française). Quatre-vingts îles sont peuplées et, pour la plupart, elles sont de petite taille puisque la plus grande est la Grande-Terre, en Nouvelle-Calédonie, avec 16 750 kilomètres carrés – soit environ deux fois la superficie de la Corse –, suivie par La Réunion avec 2 503 kilomètres carrés. Tropicalité et insularité jouent donc un rôle majeur sur les écosystèmes de la FOM. Ainsi, les précipitations sont à la fois inégalement réparties dans l’espace, avec une opposition entre la côte au vent et la côte sous le vent, et dans le temps, avec une saison sèche et une saison des pluies, cette dernière étant marquée par un fort risque cyclonique. Par ailleurs, les maladies tropicales y sont encore présentes. Si le paludisme a disparu dans les Antilles françaises et à La Réunion, il est encore virulent en Guyane et à Mayotte, tandis que la dengue se répand depuis la fin des années 1990, que l’épidémie de chikungunya à La Réunion, en 2006, a été de très grande ampleur, avec près de 4 [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages

Médias de l’article

L'outre-mer français

L'outre-mer français
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Outre-mer : territoire et population

Outre-mer : territoire et population
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Outre-mer : la conquête des territoires

Outre-mer : la conquête des territoires
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Outre-mer : données économiques

Outre-mer : données économiques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Afficher les 7 médias de l'article


Écrit par :

  • : agrégé de géographie, professeur des Universités, université Côte d'Azur

Classification

Autres références

«  OUTRE-MER FRANCE D'  » est également traité dans :

AFRIQUE-ÉQUATORIALE FRANÇAISE (A.-É.F.)

  • Écrit par 
  • Alfred FIERRO
  •  • 496 mots

Jusqu'en 1883, les possessions françaises d'Afrique équatoriale ont été administrées par un officier de marine portant le titre de commandant supérieur des Établissements français du golfe de Guinée. Le 16 décembre 1883, l'administration du Gabon est détachée de celle de la Guinée. Par un arrêté du 11 décembre 1888, le Gabon est réuni au Moyen-Congo. Deux lieutenants-gouverneurs administrent, l'un […] Lire la suite

ANTILLES FRANÇAISES

  • Écrit par 
  • Christian GIRAULT
  •  • 1 270 mots
  •  • 1 média

Situées dans la mer des Caraïbes – dans l’est de l’arc caraïbe –, les Antilles françaises comprennent quatre collectivités  : la Guadeloupe , la Martinique, Saint-Barthélemy et Saint-Martin. L’ensemble couvre une superficie de 2 832 kilomètres carrés et représente une population de 800 000 habitants environ (estimation de 2018). L’histoire moderne de ces territoires insulaires tropicaux, situés , […] Lire la suite

CAYENNE

  • Écrit par 
  • Emmanuel LÉZY
  •  • 454 mots
  •  • 1 média

Cayenne est la préfecture du département-région d'Outremer (D.O.M.-R.O.M.) de Guyane . La ville compte près de 63 000 habitants en 2006, mais l'agglomération regroupe près de la moitié de la population du département estimée à 200 000 habitants en 2006. La ville a été construite sur un marécage, sur une presqu'île formée par la rivière de Cayenne et le fleuve Mahury. Ce site est justifié par des […] Lire la suite

COMMUNAUTÉ FRANÇAISE

  • Écrit par 
  • Jean-Marcel CHAMPION
  •  • 972 mots
  •  • 3 médias

Instituée par la France et par la plupart des territoires de son ancien empire colonial dans le cadre de la Constitution de la V e  République du 4 octobre 1958, la Communauté française est destinée à remplacer l'Union française. Dès son retour au pouvoir, le 1 er  juin 1958, le général de Gaulle est conscient de la nécessité de modifier profondément les rapports que la métropole entretient avec l […] Lire la suite

COMORES

  • Écrit par 
  • Marie-Françoise ROMBI
  • , Universalis
  •  • 4 928 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La période coloniale »  : […] À partir de 1912, l'archipel cesse d'intéresser les autorités françaises, et les conséquences de cette politique de l'oubli – retards accumulés dans tous les domaines – restent sensibles aujourd'hui. La « mise en valeur » des Comores est laissée aux sociétés coloniales (Bambao à Anjouan, avec sa filiale en Grande Comore, la S.A.G.C., etc.). Elles possèdent les trois quarts des terres cultivables e […] Lire la suite

DJIBOUTI

  • Écrit par 
  • Colette DUBOIS, 
  • Alain GASCON, 
  • Jean-Louis MIÈGE
  •  • 7 717 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La période coloniale »  : […] L'intérêt français pour la mer Rouge se réveille dans les années 1840-1860, au moment où elle paraît devoir devenir la grande route de l'Europe vers l'océan Indien et l'Extrême-Orient et que s'ouvrent les marchés du Haut Nil et d'Abyssinie. En possession, dès 1862, du territoire d'Obock, acheté au sultan de Tadjourah, la France ne l'occupe qu'en 1884, au moment des occupations italienne de Massaou […] Lire la suite

FFL (Forces françaises libres)

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 584 mots
  •  • 4 médias

Reconnu par Churchill chef des Français libres le 28 juin 1940, le général de Gaulle signa un accord avec le gouvernement britannique par lequel il s'engageait à « assurer la restauration intégrale de l'indépendance et de la grandeur de la France » ; le gouvernement britannique autorisait la formation d'une force française armée composée de volontaires, sous l'autorité du général de Gaulle, qui a […] Lire la suite

FORT-DE-FRANCE

  • Écrit par 
  • Christian GIRAULT
  •  • 330 mots
  •  • 2 médias

Chef-lieu de la collectivité territoriale de Martinique (CTM) – nouveau statut du département depuis 2016 – , Fort-de-France regroupe la plupart des services et fonctions administratives de l’île. Elle en est également la capitale économique et le centre de la vie culturelle. Le cadre de la magnifique rade, sur la mer des Caraïbes, constitue un site stratégique remarquable. La ville a été édifiée […] Lire la suite

FRANCE (Arts et culture) - Les langues régionales

  • Écrit par 
  • Jean SIBILLE
  •  • 3 695 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Départements et territoires d'outre-mer »  : […] On appelle créoles des langues de formation récente qui se sont constituées à partir du xvii e  siècle au moment de la colonisation des Antilles et des îles de l'océan Indien, principalement au sein de populations d'origine africaine réduites en esclavage. Ces langues se sont constituées en empruntant massivement leur vocabulaire à celles des colonisateurs européens, mais en créant, en revanche, d […] Lire la suite

FRANCE - L'année politique 2009

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 4 702 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La poursuite des réformes et leur contestation »  : […] Malgré de nombreuses interrogations sur le maintien de la politique de rupture qui avait été au centre de la campagne électorale de Nicolas Sarkozy, la crise l'ayant conduit à laisser filer le déficit budgétaire (déficit de 141 milliards d'euros à la fin de 2009, soit 8,2 p. 100 du P.I.B. ; déficit de 31 milliards pour la Sécurité sociale ; projet de loi de finances 2010 intégrant un déficit de 1 […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

1er juin - 8 juillet 2021 France. Accord sur l'organisation du troisième référendum sur l'indépendance de la Nouvelle-Calédonie.

Le 1er, les délégations loyaliste et indépendantiste réunies à Paris conviennent d’organiser en décembre le troisième référendum sur l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie prévu par l’accord de Nouméa de mai 1998. Elles s’entendent également sur l’instauration d’une période de transition de deux ans pour mettre en place des instruments de la souveraineté […] Lire la suite

1er-29 janvier 2021 France. Aménagement des mesures de restriction liées à la Covid-19.

l’outre-mer, ainsi que l’obligation d’un test PCR négatif pour celles provenant de l’UE. Il annonce également la fermeture des centres commerciaux non alimentaires de plus de vingt mille mètres carrés, à compter du 1er février. Le 29 également, l’INSEE estime à 8,3 % la contraction du PIB en 2020, correspondant à un recul de 5,9 % au premier trimestre […] Lire la suite

10-29 décembre 2020 France. Maintien de mesures de restriction face à la Covid-19.

Le 8, l’Assemblée nationale rend public le rapport de sa commission d’enquête parlementaire sur la gestion de la crise liée à la pandémie de Covid-19, adopté le 2. Celui-ci dénonce un « défaut de préparation » du pays à la situation sanitaire « résultant […] d’un faux sentiment de sécurité et d’un souci d’économies budgétaires » ; il pointe les  […] Lire la suite

14-29 février 2020 France. Progression de l'épidémie de coronavirus.

Le 14, un touriste chinois ayant séjourné à Wuhan (Hubei) meurt à Paris des suites de la maladie Covid-19 due au coronavirus SARS-CoV-2, qui est apparue en Chine en décembre 2019. Il est le premier malade de la Covid-19 à décéder hors du continent asiatique. Du 17 au 21, deux mille fidèles de l’église évangélique La Porte ouverte chrétienne, originaires […] Lire la suite

1er août 2018 France. Adoption de la loi Asile et Immigration.

Le Parlement adopte définitivement le projet de loi Asile et Immigration. Le texte vise à réduire le délai d’instruction des demandes d’asile et à faciliter la reconduite à la frontière des demandeurs déboutés en augmentant la durée maximale de leur séjour en centre de rétention. Il améliore également l’accueil des personnes obtenant l’asile en leur […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Christophe GAY, « OUTRE-MER FRANCE D' », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/outre-mer-france-d/