WALLIS-ET-FUTUNA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Située dans le Pacifique sud, dans l’aire culturelle polynésienne, la collectivité d’outre-mer (COM) de Wallis-et-Futuna est le territoire français habité le plus éloigné de la métropole, et il faut faire escale en Nouvelle-Calédonie pour s’y rendre par avion depuis l’Europe. D’une superficie de 141 kilomètres carrés, il est principalement composé de trois îles. L’île Wallis (77 km²), appelée également Uvea, sur laquelle se trouve Mata Utu, le chef-lieu de la COM, est dotée d’un lagon de 80 kilomètres carrés. À 230 kilomètres au sud, on trouve les deux îles Horn, sans lagon : Futuna (46 km²) et Alofi (18 km²), inhabitée. La zone économique exclusive de Wallis-et-Futuna, qui comprend plusieurs atolls et bancs ennoyés, couvre 262 000 kilomètres carrés.

Wallis-et-Futuna [France] : carte administrative

Carte : Wallis-et-Futuna [France] : carte administrative

Carte administrative de Wallis-et-Futuna [France]. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Ces îles sont peuplées plus d’un millénaire avant notre ère par des Austronésiens qui s’installent également dans les archipels voisins des Tonga, des Samoa, de Tokelau ou de Tuvalu. Ils mettent en place des réseaux d’échange et une aire culturelle s’individualise progressivement pour former la « société polynésienne ancestrale ». En 1616, les Néerlandais sont les premiers Européens à aborder Futuna et Alofi. Il faut attendre plus d’un siècle et demi pour que le capitaine britannique Samuel Wallis visite la troisième, en 1767, et lui donne son nom. Les missionnaires catholiques de la Société de Marie arrivent en 1837 et convertissent les habitants de Wallis et Futuna, les isolant des archipels environnants anglophones et protestants. Protectorat français à partir de 1887, ces îles resteront longtemps sous-administrées et soumises à la forte influence des missions catholiques. En 1942, les États-Unis font de Wallis une base arrière pour reprendre la zone Asie-Pacifique aux Japonais. Les cinq mille Wallisiens, vivant à l’écart du monde, voient arriver en quelques semaines deux mille soldats américains. Au plus fort de la guerre du Pacifique, ceux-ci sont plus nombreux que la population locale. Des aérodromes, un wharf, une base navale, une station radar, un hôpital, sortent de terre rapidement. L’après-guerre est difficile, correspondant à une période de crise économique et d’instabilité politique.

Cathédrale de Mata-Utu, Wallis-et-Futuna

Photographie : Cathédrale de Mata-Utu, Wallis-et-Futuna

Érigée au milieu du XIXe siècle, la cathédrale Notre-Dame-de-l'Assomption à Mata-Utu, sur l'île Wallis, est un témoignage de l'influence des missionnaires maristes dans le Pacifique sud. 

Crédits : Andre Seale/ Alamy/ hemis.fr

Afficher

La population wallisienne et futunienne ayant très largement opté, par référendum, pour le statut de territoire d’outre-mer (TOM) en 1959, le protectorat prend fin en 1961. Le territoire devient une collectivité d’outre-mer, après la révision constitutionnelle de 2003, sans modification du statut de 1961. Du point de vue européen, Wallis-et-Futuna fait partie des pays et territoires d’outre-mer (PTOM), ce qui signifie qu’il n’est qu’associé à l’Union européenne, et non intégré comme les régions ultrapériphériques (RUP). La très grande majorité de la population relève d’un statut personnel de droit local, conformément à l’article 75 de la Constitution. Ce système coutumier est très hiérarchisé et comprend trois rois, un à Wallis (le Lavelua) et deux à Futuna (royaumes d’Alo et Sigave).

Avec 11 562 habitants au recensement de 2018, dont près des trois quarts sur l’île de Wallis, la population de Wallis-et-Futuna est en baisse, puisque la collectivité comptait 14 944 habitants en 2003. Depuis cet optimum démographique, l’excédent des naissances sur les décès ne compense plus l’émigration vers la Nouvelle-Calédonie et, secondairement, vers la métropole. Ce mouvement a débuté dans les années 1950 et s’est renforcé avec le boom du nickel de la fin des années 1960 et du début des années 1970. À partir du milieu des années 1980, il y a plus d’habitants de Nouvelle-Calédonie se déclarant Wallisiens et Futuniens que de personnes recensées à Wallis-et-Futuna ; aujourd’hui ils sont presque deux fois plus nombreux.

L’économie de la COM est très dépendante de l’État et repose sur le secteur administratif, eu égard à la faiblesse de l’appareil productif et à des exportations quasi inexistantes. L’agriculture est restée vivrière, avec un élevage de poules pondeuses et de porcs, deux fois plus nombreux que les habitants. Cette activité porcine est en relation avec les dons coutumiers et pose des problèmes environnementaux en raison spécialement du défaut de gestion du lisier.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Médias de l’article

Wallis-et-Futuna [France] : carte administrative

Wallis-et-Futuna [France] : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Cathédrale de Mata-Utu, Wallis-et-Futuna

Cathédrale de Mata-Utu, Wallis-et-Futuna
Crédits : Andre Seale/ Alamy/ hemis.fr

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

  • : agrégé de géographie, professeur des Universités, université Côte d'Azur

Classification

Autres références

«  WALLIS-ET-FUTUNA  » est également traité dans :

OUTRE-MER FRANCE D'

  • Écrit par 
  • Jean-Christophe GAY
  •  • 6 570 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Des territoires éparpillés et inégalement peuplés »  : […] Sur les 12 millions de kilomètres carrés de l’empire colonial français de l’entre-deux-guerres, il n’en reste plus que le centième, dispersé dans les trois grands océans et dans les deux hémisphères (cf. carte ). Les trois départements français d’Amérique, la Guadeloupe, la Martinique et la Guyane, ainsi que les petites collectivités de Saint-Martin, Saint-Barthélemy et Saint-Pierre-et-Miquelon r […] Lire la suite

OCÉANIE - Géographie humaine

  • Écrit par 
  • Christian HUETZ DE LEMPS
  •  • 8 727 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Des populations peu nombreuses mais variées »  : […] Ce qui est frappant tout d'abord en Océanie, c'est la faiblesse numérique des populations : toutes les îles et tous les archipels, de la Nouvelle-Guinée aux Hawaii, de l'île de Pâques aux Salomon, réunissent à peine 10 millions d'habitants. Plus de la moitié du total d'ailleurs est à mettre au compte de la Papouasie - Nouvelle-Guinée, et ensuite seules les Hawaii dépassent le million d'habitants. […] Lire la suite

OCÉANIE - Histoire

  • Écrit par 
  • Christian HUETZ DE LEMPS
  •  • 7 524 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Le partage du Pacifique »  : […] Sur le plan politique, la première conséquence de l'arrivée des Européens a sûrement été l'unification des îles ou archipels partagés jusque-là entre des chefs ou roitelets rivaux traditionnellement en guerre les uns avec les autres. C'est en général le chef le plus habile à tirer parti des techniques militaires européennes, le plus adroit pour s'assurer le concours de « conseillers » européens, v […] Lire la suite

Les derniers événements

2-17 février 2021 France. Élection d'un gouvernement dirigé par les indépendantistes en Nouvelle-Calédonie.

Wallis-et-Futuna. C’est la première fois depuis la signature de l’accord de Nouméa de mai 1998 que les indépendantistes prennent la direction du gouvernement. L’Union calédonienne (UC-FNLKS) et l’Union nationale pour l’indépendance (UNI-FLNKS) ne s’entendent toutefois pas sur le nom d’un président.  […] Lire la suite

18-26 août 1989 France. Tournée de Michel Rocard dans le Pacifique sud

Wallis-et-Futuna et de Polynésie : il y tient un langage courageux, demandant aux populations locales de refuser la facilité de la dépendance métropolitaine en contribuant davantage à leur développement. Après une visite, le 26, sur l'atoll de Mururoa, Michel Rocard regagne Paris.  […] Lire la suite

27 août - 2 septembre 1986 France. Visite officielle du Premier ministre Jacques Chirac en Nouvelle-Calédonie et à Wallis-et-Futuna

Wallis et de Futuna, puis, après une brève escale à Tahiti, regagne Paris le 2 septembre. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Christophe GAY, « WALLIS-ET-FUTUNA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 novembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/wallis-et-futuna/