OUTRE-MER FRANCE D'

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

L'outre-mer français

L'outre-mer français
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Outre-mer : territoire et population

Outre-mer : territoire et population
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Outre-mer : la conquête des territoires

Outre-mer : la conquête des territoires
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Outre-mer : données économiques

Outre-mer : données économiques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Tous les médias


Des économies sous perfusion

Le poids de l’import-distribution

La situation économique actuelle est le résultat d’une exploitation coloniale qui a empêché le développement de processus locaux d’entraînement financier, commercial et social. Les élites, d’origine européenne, n’ont fait qu’accentuer la sujétion des colonies à la métropole, car elles n’avaient aucun intérêt à susciter un développement autonome, étant donné que leur prospérité reposait sur la propriété foncière et sur le contrôle, par leurs sociétés commerciales, des produits d’exportation et d’importation. Ainsi, les détenteurs de capitaux ont été peu attirés par les investissements industriels ou touristiques, préférant l’immobilier, le foncier ou le commerce. Alors que l’indépendance de l’île Maurice, acquise en 1968, poussa le nouvel État souverain à sortir de la monoculture sucrière et à diversifier son économie en se tournant vers le tourisme, à La Réunion, le transfert des bénéfices de la terre, spécialement ceux de la canne à sucre, vers le tourisme fut tardif – il intervint dans les années 1980-1990 –, et limité, les secteurs de l’importation et de la distribution étant jugés beaucoup moins risqués et plus rentables. En outre-mer, les hôtels sont donc aujourd’hui moins lucratifs que les grandes surfaces. Il s’agit de sociétés de consommation peu productives et non compétitives. L’agriculture va mal, avec une surface agricole utilisée se contractant sous l’effet de la pression immobilière, un nombre d’exploitations qui continue de diminuer et une population de chefs d’exploitation vieillissante. La canne à sucre est portée à bout de bras par Paris et Bruxelles, par le truchement d’aides étatiques à la production, de quotas et de prix d’achat garantis dans le cadre de l’Organisation communautaire du marché européen du sucre. Le tourisme est presque partout stagnant depuis le début du xxie siècle. Ainsi, la prospérité qui apparaît dans les hypermarchés est largement factice, elle ne repose que sur les transferts colo [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages


Écrit par :

  • : agrégé de géographie, professeur des Universités, université de Nice Sophia-Antipolis

Classification


Autres références

«  OUTRE-MER FRANCE D'  » est également traité dans :

AFRIQUE-ÉQUATORIALE FRANÇAISE (A.-É.F.)

  • Écrit par 
  • Alfred FIERRO
  •  • 496 mots

Jusqu'en 1883, les possessions françaises d'Afrique équatoriale ont été administrées par un officier de marine portant le titre de commandant supérieur des Établissements français du golfe de Guinée. Le 16 décembre 1883, l'administration du Gabon est détachée de celle de la Guinée. Par un arrêté du 11 décembre 1888, le Gabon est réuni au Moyen-Congo. Deux lieutenants-gouverneurs administrent, l'un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-equatoriale-francaise/#i_33297

ANTILLES FRANÇAISES

  • Écrit par 
  • Christian GIRAULT
  •  • 713 mots
  •  • 1 média

Les Antilles françaises comprennent deux départements d'outre-mer (D.OM.) situés dans l'arc des Petites Antilles, la Guadeloupe et la Martinique , qui couvrent une superficie de 2 832 kilomètres carrés et représentent une population de 853 000 habitants (estimation de 2006). L'histoire moderne de ces territoires insulaires tropicaux est intimement liée à celle de la France métropolitaine. Au mom […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antilles-francaises/#i_33297

CAYENNE

  • Écrit par 
  • Emmanuel LÉZY
  •  • 454 mots
  •  • 1 média

Cayenne est la préfecture du département-région d'Outremer (D.O.M.-R.O.M.) de Guyane . La ville compte près de 63 000 habitants en 2006, mais l'agglomération regroupe près de la moitié de la population du département estimée à 200 000 habitants en 2006. La ville a été construite sur un marécage, sur une presqu'île formée par la rivière de Cayenne et le fleuve Mahury. Ce site est justifié par des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cayenne/#i_33297

COMMUNAUTÉ FRANÇAISE

  • Écrit par 
  • Jean-Marcel CHAMPION
  •  • 971 mots
  •  • 3 médias

Instituée par la France et par la plupart des territoires de son ancien empire colonial dans le cadre de la Constitution de la V e  République du 4 octobre 1958, la Communauté française est destinée à remplacer l'Union française. Dès son retour au pouvoir, le 1 er  juin 1958, le général de Gaulle est conscient de la nécessité de modifier profondément les rapports que la métropole entretient avec l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communaute-francaise/#i_33297

COMORES

  • Écrit par 
  • Marie-Françoise ROMBI
  • , Universalis
  •  • 4 926 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La période coloniale »  : […] À partir de 1912, l'archipel cesse d'intéresser les autorités françaises, et les conséquences de cette politique de l'oubli – retards accumulés dans tous les domaines – restent sensibles aujourd'hui. La « mise en valeur » des Comores est laissée aux sociétés coloniales (Bambao à Anjouan, avec sa filiale en Grande Comore, la S.A.G.C., etc.). Elles possèdent les trois quarts des terres cultivables e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comores/#i_33297

DJIBOUTI

  • Écrit par 
  • Colette DUBOIS, 
  • Alain GASCON, 
  • Jean-Louis MIÈGE
  •  • 7 714 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La période coloniale »  : […] L'intérêt français pour la mer Rouge se réveille dans les années 1840-1860, au moment où elle paraît devoir devenir la grande route de l'Europe vers l'océan Indien et l'Extrême-Orient et que s'ouvrent les marchés du Haut Nil et d'Abyssinie. En possession, dès 1862, du territoire d'Obock, acheté au sultan de Tadjourah, la France ne l'occupe qu'en 1884, au moment des occupations italienne de Massaou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/djibouti/#i_33297

F.F.L. (Forces françaises libres)

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 583 mots
  •  • 4 médias

Reconnu par Churchill chef des Français libres le 28 juin 1940, le général de Gaulle signa un accord avec le gouvernement britannique par lequel il s'engageait à « assurer la restauration intégrale de l'indépendance et de la grandeur de la France » ; le gouvernement britannique autorisait la formation d'une force française armée composée de volontaires, sous l'autorité du général de Gaulle, qui a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/forces-francaises-libres/#i_33297

FORT-DE-FRANCE

  • Écrit par 
  • Christian GIRAULT
  •  • 329 mots
  •  • 2 médias

Chef-lieu de la collectivité territoriale de Martinique (CTM) – nouveau statut du département depuis 2016 – , Fort-de-France regroupe la plupart des services et fonctions administratives de l’île. Elle en est également la capitale économique et le centre de la vie culturelle. Le cadre de la magnifique rade, sur la mer des Caraïbes, constitue un site stratégique remarquable. La ville a été édifiée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fort-de-france/#i_33297

FRANCE (Arts et culture) - Les langues régionales

  • Écrit par 
  • Jean SIBILLE
  •  • 3 695 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Départements et territoires d'outre-mer »  : […] On appelle créoles des langues de formation récente qui se sont constituées à partir du xvii e  siècle au moment de la colonisation des Antilles et des îles de l'océan Indien, principalement au sein de populations d'origine africaine réduites en esclavage. Ces langues se sont constituées en empruntant massivement leur vocabulaire à celles des colonisateurs européens, mais en créant, en revanche, d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-arts-et-culture-les-langues-regionales/#i_33297

FRANCE - L'année politique 2009

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 4 701 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La poursuite des réformes et leur contestation »  : […] Malgré de nombreuses interrogations sur le maintien de la politique de rupture qui avait été au centre de la campagne électorale de Nicolas Sarkozy, la crise l'ayant conduit à laisser filer le déficit budgétaire (déficit de 141 milliards d'euros à la fin de 2009, soit 8,2 p. 100 du P.I.B. ; déficit de 31 milliards pour la Sécurité sociale ; projet de loi de finances 2010 intégrant un déficit de 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-l-annee-politique-2009/#i_33297

GUADELOUPE

  • Écrit par 
  • Christian GIRAULT
  •  • 2 816 mots
  •  • 3 médias

La Guadeloupe est un archipel des Petites Antilles situé à 61 0 de longitude ouest et 16 0 de latitude nord qui couvre une superficie de 1 628 kilomètres carrés et compte une population de 396 000 habitants (2017). Autrefois colonie française, la Guadeloupe est devenue en 1946 un département de plein exercice et, en 1982, une région administrative (région dite « monodépartementale »). L'archipe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guadeloupe/#i_33297

GUERRE MONDIALE (PREMIÈRE) - Le rôle des colonies

  • Écrit par 
  • Laurent DORNEL
  •  • 5 234 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Un recours massif aux soldats coloniaux »  : […] Au cours du xix e  siècle, les Européens, qui s’appuient tous sur des auxiliaires africains ou asiatiques pour mener à bien leurs conquêtes coloniales, sont réticents à utiliser ces auxiliaires dans les affaires intra-européennes. Cette unité de vue se fissure au début du x x e  siècle avec le projet du général Mangin, qui avait servi le capitaine Marchand lors de la mission Congo-Nil et qui conna […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-mondiale-premiere-le-role-des-colonies/#i_33297

GUINÉE

  • Écrit par 
  • Monique BERTRAND, 
  • Bernard CHARLES, 
  • Agnès LAINÉ
  • , Universalis
  •  • 19 483 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Conquête du pouvoir »  : […] La période 1951-1957 voit l'irrésistible conquête du pouvoir par le P.D.G.-R.D.A. (Parti démocratique de Guinée, selon sa nouvelle appellation à partir d'octobre 1950). Le nouveau départ est pris à N'Zérékoré, en septembre 1949, avec l'arrivée d'une vingtaine de Guinéens venus de Côte d'Ivoire. Une lutte énergique est menée contre les livraisons obligatoires de produits agricoles. Elle suscite l'a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guinee/#i_33297

GUYANE

  • Écrit par 
  • Emmanuel LÉZY
  •  • 2 341 mots
  •  • 2 médias

La France a fondé en Guyane, dans le nord-est de l'Amérique du Sud, entre les fleuves Maroni et Oyapock, l'une des plus anciennes et des plus stables de ses colonies. Établie en 1643, elle est devenue un département français d'outre-mer (D.O.M.) en 1946, puis un département-région d'outre-mer (D.O.M.-R.O.M.) en 2003. Ses 84 000 kilomètres carrés en font le plus grand département français ; c'est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guyane/#i_33297

KERGUELEN ÎLES

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 223 mots

Territoire des Terres australes et antarctiques françaises (T.A.A.F.), l'archipel des Kerguelen, situé dans l'extrême sud de l'océan Indien, est formé de l'île Kerguelen (ou île de Désolation) et de presque trois cents îlots, qui s'étendent au total sur environ 7 215 kilomètres carrés. L'île Kerguelen (la Grande Terre, 6 675 km 2 ) est recouverte partiellement d'une calotte glaciaire, qui culm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/iles-kerguelen/#i_33297

MARQUISES ÎLES

  • Écrit par 
  • Jean-Paul LATOUCHE
  •  • 281 mots
  •  • 1 média

En découvrant ces îles dès 1595, le navigateur espagnol Alvaro de Mendaña leur donna le nom de l'épouse du vice-roi du Pérou (les îles Marquises-de-Mendoza, nom qui fut abrégé en Marquises). Cook les redécouvrit en 1774 et elles furent annexées par la France en 1842. C'est un ensemble de douze îles volcaniques de 1 275 kilomètres carrés au total, les plus grandes étant Nuku Hiva et Hiva Oa. Elles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/iles-marquises/#i_33297

MARTINIQUE

  • Écrit par 
  • Christian GIRAULT
  •  • 2 802 mots
  •  • 6 médias

La Martinique, département français d'outre-mer (D.O.M.) depuis 1946, est située au centre de l'archipel des Petites Antilles. Sur un territoire restreint (1 128 km 2 ), l'île présente des paysages variés, très attrayants, qui en font tout le charme. L'histoire de la Martinique est étroitement liée à la France depuis la colonisation au xvii e  siècle. Son peuplement a deux origines principales : d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/martinique/#i_33297

MAYOTTE

  • Écrit par 
  • Guy FONTAINE
  •  • 1 383 mots
  •  • 1 média

Au nord du canal de Mozambique, Mayotte fait partie géographiquement, avec Anjouan, Mohéli et Grande Comore, de l'archipel des Comores. Mais, depuis 1975, celui-ci est politiquement divisé entre la République des Comores, qui proclama unilatéralement son indépendance, et Mayotte qui obtint, un an plus tard, le statut provisoire de collectivité territoriale de la République française. Connaissant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mayotte/#i_33297

NOUMÉA

  • Écrit par 
  • Jean-Christophe GAY
  •  • 946 mots
  •  • 3 médias

Nouméa est le chef-lieu de la Nouvelle-Calédonie . En 1854, l’année suivant la prise de possession de ce territoire par la France, le capitaine de vaisseau Tardy de Montravel fonde Port-de-France, rebaptisée Nouméa en 1866. Le site est choisi pour ses qualités nautiques : une vaste rade en eaux profondes, bien abritée et accessible par deux larges passes. Judicieux sur le plan militaire, ce choix […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/noumea/#i_33297

NOUVELLE-CALÉDONIE

  • Écrit par 
  • Jean-Christophe GAY
  •  • 4 998 mots
  •  • 6 médias

Située dans le sud-ouest de l’océan Pacifique, à plus de 16 000 kilomètres de la métropole mais à moins de 2 000 kilomètres de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande, la Nouvelle-Calédonie est un territoire singulier, par ses origines géologiques complexes, très différentes de nombre d’îles tropicales nées du volcanisme, par sa longue chaîne montagneuse centrale qui contraste avec les îles Loyauté, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nouvelle-caledonie/#i_33297

OCÉANIE - Géographie humaine

  • Écrit par 
  • Christian HUETZ DE LEMPS
  •  • 8 725 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Une croissance démographique rapide »  : […] Alors que, à la fin du xix e  siècle, les populations indigènes d'Océanie étaient encore en recul, et paraissaient même parfois vouées à l'extinction, les premières décennies du xx e  siècle ont vu un total renversement de la tendance qui n'a fait que se confirmer et se renforcer depuis lors, au point que certains archipels ont une des structures par âge les plus jeunes du monde. En Papouasie, a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oceanie-geographie-humaine/#i_33297

OCÉANIE - Histoire

  • Écrit par 
  • Christian HUETZ DE LEMPS
  •  • 7 524 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  De la Seconde Guerre mondiale à nos jours : l'émergence des États insulaires »  : […] La partie européenne de la guerre n'a certes pas été sans conséquences importantes pour les îles du Pacifique, avec l'envoi massif de troupes et de matériel depuis les colonies et dominions britanniques, avec le ralliement des territoires français à la France libre et la création d'un deuxième bataillon du Pacifique (après celui de 1916), qui s'illustra notamment à Bir Hakeim et en Italie. Mais, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oceanie-histoire/#i_33297

PAPEETE

  • Écrit par 
  • Jean-Christophe GAY
  •  • 1 027 mots
  •  • 3 médias

Située sur l’île de Tahiti, Papeete est le chef-lieu de la Polynésie française . La ville est née de l’évangélisation et de la colonisation, dans la première moitié du xix e  siècle. Au moment de l’instauration du protectorat français, en 1842, le gouverneur Armand Joseph Bruat en fait la capitale de Tahiti parce qu’il s’agit d’un site portuaire favorable, avec une large passe dans le récif qui p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/papeete/#i_33297

PARIS

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BABELON, 
  • Michel FLEURY, 
  • Frédéric GILLI, 
  • Daniel NOIN, 
  • Jean ROBERT, 
  • Simon TEXIER, 
  • Jean TULARD
  •  • 32 092 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Les origines de la population »  : […] Il n'est pas surprenant dans ces conditions que la population soit pour une large part venue d'ailleurs. L'attraction de la capitale est très ancienne et elle n'a jamais cessé de s'exercer. Le fait était déjà commun au xix e  siècle, au cours duquel de nombreux provinciaux, hommes et femmes, « montaient » à Paris. Il l'est plus encore aujourd'hui. Seul un habitant sur quatre est né dans la capital […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paris/#i_33297

PATRIMOINE INDUSTRIEL EN AMÉRIQUE LATINE

  • Écrit par 
  • Louis BERGERON, 
  • Myriam COTTIAS
  •  • 6 656 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Historique de la politique patrimoniale en Martinique »  : […] L'élaboration d'une politique patrimoniale en Martinique s'est réalisée sous l'impulsion de la loi de décentralisation pour la protection du patrimoine du 7 janvier 1983, qui donne aux instances régionales la possibilité de déterminer leur politique culturelle. Dans un même temps, de façon un peu paradoxale, le souci de retrouver une identité créole – c'est-à-dire spécifique des sociétés martiniq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/patrimoine-industriel-en-amerique-latine/#i_33297

POINTE-À-PITRE

  • Écrit par 
  • Christian GIRAULT
  •  • 386 mots
  •  • 2 médias

Pointe-à-Pitre, dont le toponyme est attesté dès 1762 lors de l'occupation des îles par les Anglais, est la capitale économique du département et région d’outre-mer (DROM) de la Guadeloupe . Fondée sur un site pourtant considéré comme insalubre, car marécageux, la ville est située sur le Petit Cul-de-Sac marin, à la jonction des deux îles principales de la Guadeloupe, la Grande Terre et la Basse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pointe-a-pitre/#i_33297

POLYNÉSIE FRANÇAISE

  • Écrit par 
  • Jean-Christophe GAY
  •  • 4 645 mots
  •  • 4 médias

Située dans le sud de l’océan Pacifique, à plus de 15 000 kilomètres de la métropole , la Polynésie française est un territoire émietté en plus de cent îles hautes ou basses, toutes d’origine volcanique. Son économie et son peuplement ont été totalement bouleversés par l’installation du Centre d’expérimentation du Pacifique (CEP) au début des années 1960. Cette collectivité d’outre-mer (COM) joui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/polynesie-francaise/#i_33297

RÉUNION ÎLE DE LA

  • Écrit par 
  • Yvan COMBEAU, 
  • Guy FONTAINE
  •  • 4 746 mots
  •  • 4 médias

L'île de La Réunion, située dans le sud-ouest de l'océan Indien, à 800 kilomètres de Madagascar, fait partie, avec l'île Maurice et l'île Rodrigues, de l'archipel des Mascareignes. La Réunion est une île volcanique, en forme d'ellipse de 207 kilomètres de circonférence, d'une superficie de 2 512 kilomètres carrés, avec deux sommets, le piton des Neiges (3 069 mètres) et le piton de la Fournaise ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ile-de-la-reunion/#i_33297

SAINT-DENIS, La Réunion

  • Écrit par 
  • Guy FONTAINE
  •  • 343 mots
  •  • 1 média

Saint-Denis, la plus grande ville de l'outre-mer français, avec 146 489 habitants (2013) sur 3 500 hectares, est aussi la capitale de l'île de La Réunion (chef-lieu du département) et une « capitale régionale » du fait de son fort pouvoir de commandement sur l'ensemble des agglomérations. Située au nord de l'île, sur un cône de déjection inondable entre deux rivières au débit capricieux, entourée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saint-denis-la-reunion/#i_33297

SAINT-PIERRE-ET-MIQUELON

  • Écrit par 
  • Jean-Christophe GAY
  •  • 756 mots
  •  • 1 média

La collectivité d’outre-mer de Saint-Pierre-et-Miquelon est le seul territoire français en Amérique du Nord. Situé à 4 000 kilomètres de l’Europe continentale et à 25 kilomètres du Canada (Terre-Neuve), cet archipel de 242 kilomètres carrés est composé de huit îles ou îlots , en bordure des Grands Bancs de Terre-Neuve, immenses plateaux sous-marins riches de nombreuses espèces de poissons, dont l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saint-pierre-et-miquelon/#i_33297

SOCIÉTÉ ARCHIPEL DE LA

  • Écrit par 
  • Jean-Christophe GAY
  •  • 504 mots
  •  • 2 médias

Étiré sur plus de 800 kilomètres selon une orientation sud-est/nord-ouest, entre 15 0 et 18 0 de latitude sud, 148 0 et 154 0 de longitude ouest, l’archipel de la Société est composé de quatorze îles . Découvert en 1767 par l’Anglais Samuel Wallis, il doit son nom à James Cook qui, en 1769, constatant leur proximité, relativement à la vacuité de l’océan Pacifique, nota qu’elles formaient entre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/archipel-de-la-societe/#i_33297

TAAF (Terres australes et antarctiques françaises)

  • Écrit par 
  • Jean-Christophe GAY
  •  • 758 mots

Les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) constituent un territoire d’outre-mer (TOM) depuis 1955, le législateur ayant alors détaché de Madagascar les îles du sud de l’océan Indien. Aujourd’hui, il s’agit d’une collectivité d’outre-mer (COM) et simultanément d’une administration d’État sise à Saint-Pierre de La Réunion, placée sous l’autorité d’un préfet. Sans élus ni population per […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/taaf-terres-australes-et-antarctiques-francaises/#i_33297

WALLIS-ET-FUTUNA

  • Écrit par 
  • Jean-Christophe GAY
  •  • 756 mots
  •  • 2 médias

Située dans le Pacifique sud, dans l’aire culturelle polynésienne, la collectivité d’outre-mer (COM) de Wallis-et-Futuna est le territoire français habité le plus éloigné de la métropole , et il faut faire escale en Nouvelle-Calédonie pour s’y rendre par avion depuis l’Europe. D’une superficie de 141 kilomètres carrés, il est principalement composé de trois îles. L’île Wallis (77 km²), appelée éga […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wallis-et-futuna/#i_33297

FRANCE - (Le territoire et les hommes) - Espace et société

  • Écrit par 
  • Magali REGHEZZA
  •  • 13 927 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Augmentation des inégalités, fragmentation des territoires »  : […] Si les politiques d’aménagement du territoire menées en France à partir des années 1960 ont globalement réduit les inégalités territoriales à petite échelle (région, département, bassin d’emploi), on constate en revanche une augmentation des disparités à des échelles plus grandes, qui se marquent nettement dans les indicateurs socio-économiques. Ces inégalités structurent aujourd’hui fortement les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-le-territoire-et-les-hommes-espace-et-societe/#i_33297

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Christophe GAY, « OUTRE-MER FRANCE D' », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/outre-mer-france-d/