OUTRE-MER FRANCE D'

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Des économies sous perfusion

Le poids de l’import-distribution

La situation économique actuelle est le résultat d’une exploitation coloniale qui a empêché le développement de processus locaux d’entraînement financier, commercial et social. Les élites, d’origine européenne, n’ont fait qu’accentuer la sujétion des colonies à la métropole, car elles n’avaient aucun intérêt à susciter un développement autonome, étant donné que leur prospérité reposait sur la propriété foncière et sur le contrôle, par leurs sociétés commerciales, des produits d’exportation et d’importation. Ainsi, les détenteurs de capitaux ont été peu attirés par les investissements industriels ou touristiques, préférant l’immobilier, le foncier ou le commerce. Alors que l’indépendance de l’île Maurice, acquise en 1968, poussa le nouvel État souverain à sortir de la monoculture sucrière et à diversifier son économie en se tournant vers le tourisme, à La Réunion, le transfert des bénéfices de la terre, spécialement ceux de la canne à sucre, vers le tourisme fut tardif – il intervint dans les années 1980-1990 –, et limité, les secteurs de l’importation et de la distribution étant jugés beaucoup moins risqués et plus rentables. En outre-mer, les hôtels sont donc aujourd’hui moins lucratifs que les grandes surfaces. Il s’agit de sociétés de consommation peu productives et non compétitives. L’agriculture va mal, avec une surface agricole utilisée se contractant sous l’effet de la pression immobilière, un nombre d’exploitations qui continue de diminuer et une population de chefs d’exploitation vieillissante. La canne à sucre est portée à bout de bras par Paris et Bruxelles, par le truchement d’aides étatiques à la production, de quotas et de prix d’achat garantis dans le cadre de l’Organisation communautaire du marché européen du sucre. Le tourisme est presque partout stagnant depuis le début du xxie siècle. Ainsi, la prospérité qui apparaît dans les hypermarchés est largement factice, elle ne repose que sur les transferts colossaux d’argent de l’État et de l’Union européenne sous forme d’aides diverses, de prestations sociales ou de salaires artificiellement élevés.

Des sociétés fortement inégalitaires

Ces derniers sont symptomatiques de la persistance du système colonial. Les agents de la fonction d’État et des collectivités territoriales, plus nombreux par rapport à la population active dans les DROM qu’en France métropolitaine, bénéficient, depuis 1950, d’une majoration de salaires par rapport à la métropole, pour les inciter à vivre dans des contrées lointaines et insalubres. Toutefois, bien que l’incommodité ou l’isolement de l’outre-mer aient considérablement diminué et que ces territoires se soient transformés dans l’esprit de nombre de Métropolitains en paradis tropicaux et en destinations touristiques de rêve, ces « sur-rémunérations » ont eu tendance à se répandre dans de multiples entreprises publiques, dans les banques et l’hôtellerie parfois. Elles sont justifiées par le coût plus élevé de la vie par rapport à la métropole, de 7 % à La Réunion à 39 % en Polynésie française, mais celui-ci n’est pas reconnu pour tout le monde, puisque les bas salaires sont généralement inférieurs à ceux de la métropole. Au début des années 1990, le SMIC dans les DOM était inférieur de près d’un quart au SMIC métropolitain et il a fallu attendre 1996 pour qu’il soit aligné sur celui-ci. Dans les collectivités françaises du Pacifique, il n’y a ni Revenu de solidarité active (RSA), ni même parfois d’allocation chômage.

Les sociétés ultramarines sont plus inégalitaires que la métropole. Les effets socio-économiques sont néfastes : les prix sont tirés vers le haut et la question de la vie chère devient explosive, comme l’ont montré les grèves générales, les blocus ou les manifestations de masse en Nouvelle-Calédonie, en Polynésie française ou à La Réunion en 2008 et les forts mouvements de protestation au début de 2009 dans les Antilles, en Guyane en 2017 ou à Mayotte en 2018. Par ailleurs, la France d’outre-mer est faiblement compétitive par rapport à son entourage régional. Le secteur privé, s’il ne s’aligne pas sur les salaires du public, peine à attirer les jeunes diplômés. Si tout le secteur productif est handicapé, le tourisme l’est plus particulièrement. Entourées d’îles qui ont connu des réussites incontestables dans ce domaine (République dominicaine, Maurice, [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages

Médias de l’article

L'outre-mer français

L'outre-mer français
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Outre-mer : territoire et population

Outre-mer : territoire et population
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Outre-mer : la conquête des territoires

Outre-mer : la conquête des territoires
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Outre-mer : données économiques

Outre-mer : données économiques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Afficher les 7 médias de l'article


Écrit par :

  • : agrégé de géographie, professeur des Universités, université Côte d'Azur

Classification

Autres références

«  OUTRE-MER FRANCE D'  » est également traité dans :

AFRIQUE-ÉQUATORIALE FRANÇAISE (A.-É.F.)

  • Écrit par 
  • Alfred FIERRO
  •  • 496 mots

Jusqu'en 1883, les possessions françaises d'Afrique équatoriale ont été administrées par un officier de marine portant le titre de commandant supérieur des Établissements français du golfe de Guinée. Le 16 décembre 1883, l'administration du Gabon est détachée de celle de la Guinée. Par un arrêté du 11 décembre 1888, le Gabon est réuni au Moyen-Congo. Deux lieutenants-gouverneurs administrent, l'un […] Lire la suite

ANTILLES FRANÇAISES

  • Écrit par 
  • Christian GIRAULT
  •  • 1 270 mots
  •  • 1 média

Situées dans la mer des Caraïbes – dans l’est de l’arc caraïbe –, les Antilles françaises comprennent quatre collectivités  : la Guadeloupe , la Martinique, Saint-Barthélemy et Saint-Martin. L’ensemble couvre une superficie de 2 832 kilomètres carrés et représente une population de 800 000 habitants environ (estimation de 2018). L’histoire moderne de ces territoires insulaires tropicaux, situés , […] Lire la suite

CAYENNE

  • Écrit par 
  • Emmanuel LÉZY
  •  • 454 mots
  •  • 1 média

Cayenne est la préfecture du département-région d'Outremer (D.O.M.-R.O.M.) de Guyane . La ville compte près de 63 000 habitants en 2006, mais l'agglomération regroupe près de la moitié de la population du département estimée à 200 000 habitants en 2006. La ville a été construite sur un marécage, sur une presqu'île formée par la rivière de Cayenne et le fleuve Mahury. Ce site est justifié par des […] Lire la suite

COMMUNAUTÉ FRANÇAISE

  • Écrit par 
  • Jean-Marcel CHAMPION
  •  • 972 mots
  •  • 3 médias

Instituée par la France et par la plupart des territoires de son ancien empire colonial dans le cadre de la Constitution de la V e  République du 4 octobre 1958, la Communauté française est destinée à remplacer l'Union française. Dès son retour au pouvoir, le 1 er  juin 1958, le général de Gaulle est conscient de la nécessité de modifier profondément les rapports que la métropole entretient avec l […] Lire la suite

COMORES

  • Écrit par 
  • Marie-Françoise ROMBI
  • , Universalis
  •  • 4 928 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La période coloniale »  : […] À partir de 1912, l'archipel cesse d'intéresser les autorités françaises, et les conséquences de cette politique de l'oubli – retards accumulés dans tous les domaines – restent sensibles aujourd'hui. La « mise en valeur » des Comores est laissée aux sociétés coloniales (Bambao à Anjouan, avec sa filiale en Grande Comore, la S.A.G.C., etc.). Elles possèdent les trois quarts des terres cultivables e […] Lire la suite

DJIBOUTI

  • Écrit par 
  • Colette DUBOIS, 
  • Alain GASCON, 
  • Jean-Louis MIÈGE
  •  • 7 717 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La période coloniale »  : […] L'intérêt français pour la mer Rouge se réveille dans les années 1840-1860, au moment où elle paraît devoir devenir la grande route de l'Europe vers l'océan Indien et l'Extrême-Orient et que s'ouvrent les marchés du Haut Nil et d'Abyssinie. En possession, dès 1862, du territoire d'Obock, acheté au sultan de Tadjourah, la France ne l'occupe qu'en 1884, au moment des occupations italienne de Massaou […] Lire la suite

FFL (Forces françaises libres)

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 584 mots
  •  • 4 médias

Reconnu par Churchill chef des Français libres le 28 juin 1940, le général de Gaulle signa un accord avec le gouvernement britannique par lequel il s'engageait à « assurer la restauration intégrale de l'indépendance et de la grandeur de la France » ; le gouvernement britannique autorisait la formation d'une force française armée composée de volontaires, sous l'autorité du général de Gaulle, qui a […] Lire la suite

FORT-DE-FRANCE

  • Écrit par 
  • Christian GIRAULT
  •  • 330 mots
  •  • 2 médias

Chef-lieu de la collectivité territoriale de Martinique (CTM) – nouveau statut du département depuis 2016 – , Fort-de-France regroupe la plupart des services et fonctions administratives de l’île. Elle en est également la capitale économique et le centre de la vie culturelle. Le cadre de la magnifique rade, sur la mer des Caraïbes, constitue un site stratégique remarquable. La ville a été édifiée […] Lire la suite

FRANCE (Arts et culture) - Les langues régionales

  • Écrit par 
  • Jean SIBILLE
  •  • 3 695 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Départements et territoires d'outre-mer »  : […] On appelle créoles des langues de formation récente qui se sont constituées à partir du xvii e  siècle au moment de la colonisation des Antilles et des îles de l'océan Indien, principalement au sein de populations d'origine africaine réduites en esclavage. Ces langues se sont constituées en empruntant massivement leur vocabulaire à celles des colonisateurs européens, mais en créant, en revanche, d […] Lire la suite

FRANCE - L'année politique 2009

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 4 702 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La poursuite des réformes et leur contestation »  : […] Malgré de nombreuses interrogations sur le maintien de la politique de rupture qui avait été au centre de la campagne électorale de Nicolas Sarkozy, la crise l'ayant conduit à laisser filer le déficit budgétaire (déficit de 141 milliards d'euros à la fin de 2009, soit 8,2 p. 100 du P.I.B. ; déficit de 31 milliards pour la Sécurité sociale ; projet de loi de finances 2010 intégrant un déficit de 1 […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

4-20 octobre 2021 France. Menace d'un boycottage du troisième référendum sur l'indépendance de la Nouvelle-Calédonie par le FLNKS.

Du 4 au 19, le ministre des Outre-Mer Sébastien Lecornu effectue une visite en Nouvelle-Calédonie. Les dirigeants indépendantistes lui demandent le report du troisième et ultime référendum sur l’accession du territoire à l’indépendance, prévu le 12 décembre, invoquant les difficultés à mener campagne et à organiser le scrutin sous la contrainte des restrictions sanitaires. […] Lire la suite

1er juin - 8 juillet 2021 France. Accord sur l'organisation du troisième référendum sur l'indépendance de la Nouvelle-Calédonie.

Le 1er, les délégations loyaliste et indépendantiste réunies à Paris conviennent d’organiser en décembre le troisième référendum sur l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie prévu par l’accord de Nouméa de mai 1998. Elles s’entendent également sur l’instauration d’une période de transition de deux ans pour mettre en place des instruments de la souveraineté du nouvel État si le « oui » l’emporte ou, dans le cas contraire, pour élaborer un nouveau statut de l’archipel. […] Lire la suite

1er-29 janvier 2021 France. Aménagement des mesures de restriction liées à la Covid-19.

Le 29, à l’issue d’un conseil de défense, Jean Castex annonce la fermeture des frontières, à compter du 31, aux personnes en provenance ou à destination de pays extérieurs à l’UE et de l’outre-mer, ainsi que l’obligation d’un test PCR négatif pour celles provenant de l’UE. Il annonce également la fermeture des centres commerciaux non alimentaires de plus de vingt mille mètres carrés, à compter du 1er février. […] Lire la suite

10-29 décembre 2020 France. Maintien de mesures de restriction face à la Covid-19.

Le 8, l’Assemblée nationale rend public le rapport de sa commission d’enquête parlementaire sur la gestion de la crise liée à la pandémie de Covid-19, adopté le 2. Celui-ci dénonce un « défaut de préparation » du pays à la situation sanitaire « résultant […] d’un faux sentiment de sécurité et d’un souci d’économies budgétaires » ; il pointe les dysfonctionnements des services de l’État ayant abouti à la pénurie de masques de protection ; il dénonce les décisions « tardives » du gouvernement, prises « au pied du mur », et entravées par la multiplication et la concurrence des cellules de crise. […] Lire la suite

14-29 février 2020 France. Progression de l'épidémie de coronavirus.

Le 14, un touriste chinois ayant séjourné à Wuhan (Hubei) meurt à Paris des suites de la maladie Covid-19 due au coronavirus SARS-CoV-2, qui est apparue en Chine en décembre 2019. Il est le premier malade de la Covid-19 à décéder hors du continent asiatique. Du 17 au 21, deux mille fidèles de l’église évangélique La Porte ouverte chrétienne, originaires de la métropole et d’outre-mer, ainsi que de pays voisins, se réunissent à Mulhouse (Haut-Rhin). […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Christophe GAY, « OUTRE-MER FRANCE D' », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/outre-mer-france-d/