Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

GABON

Nom officiel

République gabonaise (GA)

    Chef de l'État

    Brice Oligui Nguema (depuis le 30 août 2023)

      Chef du gouvernement

      Raymond Ndong Sima (depuis le 8 septembre 2023)

        Capitale

        Libreville

          Langue officielle

          Français

            Unité monétaire

            Franc CFA

              Population (estim.) 2 349 000 (2023)
                Superficie 267 667 km²

                  Indépendant depuis le 17 août 1960, le Gabon, situé en Afrique du Centre-Ouest, est essentiellement un pays de plateaux et de collines. Plusieurs massifs montagneux présentent cependant des éléments vigoureux d'un relief généralement tourmenté dont les formes de détail sont occultées par une épaisse végétation forestière couvrant 82 % du territoire.

                  Le réseau hydrographique est très dense. Le principal fleuve du pays, l'Ogooué, draine 72 % du territoire, mais n'est aisément navigable que dans son cours inférieur, où il alimente de nombreux lacs. Néanmoins, il a constitué, au xixe siècle, la principale voie de pénétration vers l'intérieur de l'Afrique centrale.

                  Le Gabon regorge de richesses naturelles. À côté de nombreuses essences forestières précieuses, dont la principale, commercialisée, est l'okoumé, le pétrole, le manganèse, l'or et, bientôt, le fer et le niobium, constituent la base d'une économie dont l'exploitation et la commercialisation des matières premières assurent au pays l'essentiel de ses ressources financières. Mais environ 80 % de la population vit au-dessous du seuil de pauvreté.

                  Sur le plan politique, après une expérience multipartiste débutée en 1945 et poursuivie sous la présidence de Léon Mba, premier chef d'État du Gabon indépendant, El Hadj Omar Bongo, qui lui succéda en 1967, institua un an plus tard un régime de parti unique auquel les troubles et la conférence nationale de 1990 mirent fin en imposant le retour au multipartisme. Mais, disposant de pouvoirs très étendus, Omar Bongo fut réélu président et le resta jusqu’à sa mort en 2009. Son fils aîné, Ali Bongo, est élu à la tête de l’État le 30 août 2009.

                  Gabon : carte physique

                  Gabon : carte physique

                  Gabon : drapeau

                  Gabon : drapeau

                  Géographie

                  Situé de part et d'autre de l'équateur, riverain du golfe de Guinée, le Gabon couvre 276 667 kilomètres carrrés ; il se confond en grande partie avec le bassin de l'Ogooué. Sa frontière orientale correspond à la ligne de partage des eaux entre ce bassin et celui du Congo. Au nord, les frontières avec la Guinée équatoriale et le Cameroun résultent de traités internationaux. La délimitation entre Gabon et Congo a changé à plusieurs reprises sous le gouvernement de l'Afrique équatoriale française ; la dernière modification territoriale a rattaché le Haut-Ogooué au Gabon le 1er janvier 1947. L'économie repose sur l'exploitation de ressources naturelles variées (bois, manganèse, uranium jusqu'en 1999, et surtout pétrole) qui ont donné au Gabon l'image d'un eldorado. Son revenu par habitant se classe parmi les plus élevés du continent africain (14 000 dollars ppa − à parité de pouvoir d'achat − en 2009).

                  Un pays peu peuplé

                  Le Gabon fait partie de l'aire de « sous-peuplement » d'Afrique centrale, avec une densité de 5,5 hab./km2. Les premiers temps du contact colonial se sont soldés par une hémorragie démographique (choc épidémiologique, épidémies de varioles, de maladie du sommeil etc.) qui n'a cessé qu'au cours des années 1920 avec le début de l'action sanitaire coloniale. Une fécondité inférieure aux moyennes africaines, de forts taux de stérilité, et une mortalité infantile élevée ont longtemps caractérisé la démographie gabonaise. À l'indépendance, la population comptait environ 500 000 habitants. C'est pour comprendre les causes de l'infécondité et y remédier que le Centre international de recherches médicales de Franceville (CIRMF) a été créé en 1979, avec le soutien financier d'Elf-Gabon. Selon les estimations de 2010, l'indice synthétique de fécondité était de 4,6, le taux de croissance annuelle de 2 % (contre 5,8 et 2,8 % pour l'Afrique subsaharienne). À défaut de pouvoir exploiter les résultats du recensement de 2003 dont seules des données agrégées et surévaluées ont été publiées par le gouvernement, on peut estimer que la population du Gabon est de[...]

                  La suite de cet article est accessible aux abonnés

                  • Des contenus variés, complets et fiables
                  • Accessible sur tous les écrans
                  • Pas de publicité

                  Découvrez nos offres

                  Déjà abonné ? Se connecter

                  Écrit par

                  • : docteur d'État ès lettres et sciences humaines, professeur titulaire des Universités, enseignant à la faculté des lettres et sciences humaines de Libreville
                  • : doctorat ès lettres et sciences humaines, professeur honoraire, université de Paris-Panthéon-Sorbonne, membre de l'Académie des sciences d'outre-mer
                  • Universalis : services rédactionnels de l'Encyclopædia Universalis

                  . In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

                  Médias

                  Gabon : carte physique

                  Gabon : carte physique

                  Gabon : drapeau

                  Gabon : drapeau

                  Canopée, forêts du Gabon

                  Canopée, forêts du Gabon

                  Autres références

                  • GABON, chronologie contemporaine

                    • Écrit par Universalis
                  • AFRIQUE-ÉQUATORIALE FRANÇAISE (A-ÉF)

                    • Écrit par Alfred FIERRO
                    • 500 mots

                    Jusqu'en 1883, les possessions françaises d'Afrique équatoriale ont été administrées par un officier de marine portant le titre de commandant supérieur des Établissements français du golfe de Guinée. Le 16 décembre 1883, l'administration du Gabon est détachée de celle...

                  • AFRIQUE NOIRE (Arts) - Histoire et traditions

                    • Écrit par Jean DEVISSE, Universalis, Francis GEUS, Louis PERROIS, Jean POLET
                    • 6 689 mots
                    L'art gabonais est un art religieux, fortement enraciné dans les structures sociales de chaque communauté. Le masque, ou la statue, n'est pas par lui-même un objet sacré : c'est le réceptacle ou le support d'une force spirituelle que le groupe souhaite utiliser. L'image de bois est un symbole et un...
                  • BAGOMBÉ RÉACTEUR NUCLÉAIRE NATUREL DE

                    • Écrit par Yves GAUTIER
                    • 574 mots

                    Le gisement d'uranium d'Oklo, au Gabon, présente une particularité unique au monde : véritable curiosité géologique, il est constitué d'une quinzaine de réacteurs nucléaires naturels qui fonctionnent sur un principe équivalent de ceux qui sont réalisés par l'homme pour la production...

                  • BAKOTA ou KOTA

                    • Écrit par Roger MEUNIER
                    • 410 mots

                    Population bantoue, du groupe nord-ouest, les Bakota (ou Kota, singulier Mukota) constituent une des populations forestières du Gabon, comme les Fang, leurs voisins, avec lesquels ils partagent de nombreux traits. Au nombre d'environ 44 000, ils sont dispersés dans l'est du Gabon et au Congo, de...

                  • Afficher les 15 références

                  Voir aussi