Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

OLÉAGINEUX

Diversité des conditions et des techniques de production des oléagineux

Dans un contexte où les prix des oléagineux (comme ceux des céréales) fluctuent fortement et de plus en plus sur des durées très courtes, la flexibilité de la place faite aux plantes annuelles dans les assolements des latitudes tempérées constitue un réel avantage par rapport à l'inertie marquée de plantations tropicales qui demandent quatre à cinq ans pour atteindre leurs pleins niveaux de production et sont en place pour plusieurs décennies.

Les plantations tropicales peuvent correspondre à de petites plantations paysannes, comme c'est souvent le cas en Afrique et parfois en Asie, ou à de grandes plantations privées ou d'État héritées de l'époque coloniale. La part relative des grandes plantations privées a toutefois nettement reculé depuis cette époque avec le désengagement des grandes firmes transnationales, telle Unilever, du domaine de la production elle-même. En Inde et en Chine, le rôle de micro-exploitations paysannes demeure essentiel dans la production des graines oléagineuses.

D’une façon générale, les très grandes plantations, qui doivent assurer une bonne rémunération aux capitaux investis, sont beaucoup plus sensibles aux aléas climatiques et économiques de la production que les petites plantations qui pratiquent parallèlement des cultures d'autosubsistance. Aux États-Unis, le fonctionnement des exploitations de très grande dimension – qu’il s’agisse de produire du soja ou, plus encore, du coton – implique des niveaux de soutien élevés de la part du gouvernement fédéral.

Sous les latitudes tempérées, les graines oléagineuses sont le plus souvent produites dans le cadre de grandes exploitations (de plusieurs centaines à plusieurs milliers d'hectares) puissamment mécanisées : celles de la grande culture céréalière de l'Union européenne ou les cash grain farms américaines, exploitations spécialisées dans la production de grains (céréales et graines oléagineuses) pour la vente, comme celles du Corn Soy Belt (« ceinture du maïs et du soja ») des États-Unis. Dans le nord de la Pampaargentine, dans l'arrière-pays de Rosario, le soja est même cultivé en double culture avec le blé : sur douze mois et sur la même parcelle sont cultivés un blé en hiver et un soja en été, ce qui contribue à abaisser de façon sensible les coûts de production sur des exploitations particulièrement vastes.

Depuis plusieurs décennies, la culture de plantes oléagineuses se trouve associée aux derniers grands fronts pionniers agricoles de la planète : ceux des Campos Cerrados du Brésil avec le soja et ceux de l'Asie du Sud-Est, avec, en particulier en Malaisie et en Indonésie, le palmier à huile. Les rendements obtenus en Malaisie sont en moyenne deux fois plus élevés que pour les autres oléagineux. Au Brésil, la majorité de la production de soja provient désormais de la région des Cerrados, où elle est pratiquée le plus souvent dans le cadre de latifundia, exploitations couvrant des milliers d'hectares.

Une autre dimension pionnière de la culture des plantes oléagineuses est la place importante faite aux variétés génétiquement modifiées. Sans entrer dans les débats suscités par ces dernières et qui font qu'elles demeurent absentes des champs des agriculteurs européens, constatons que les trois plantes oléagineuses les plus cultivées dans le monde – c’est-à-dire le soja, le colza et le coton – sont aussi celles pour lesquelles l'importance relative des superficies ensemencées en variétés génétiquement modifiées dans leurs superficies totales mondiales est devenue particulièrement significative (plus de 20 p. 100 pour le colza, 50 p. 100 pour le coton), voire dominante (80 p. 100 pour le soja). Un avantage collatéral lié à l’utilisation de variétés O.G.M. est de permettre le semis direct (sans labours), ce qui[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur émérite à l'université de Paris-Ouest-Nanterre-La Défense, membre de l'Académie d'agriculture de France

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Oléagineux : production d’huiles
 - crédits : Encyclopædia Universalis France

Oléagineux : production d’huiles

Oléagineux : production des principales graines
 - crédits : Encyclopædia Universalis France

Oléagineux : production des principales graines

Oléagineux : production de tourteaux
 - crédits : Encyclopædia Universalis France

Oléagineux : production de tourteaux

Autres références

  • ALIMENTATION (Aliments) - Technologies de production et de conservation

    • Écrit par Paul COLONNA
    • 7 414 mots
    • 3 médias
    Lesoléagineux sont importants car ils fournissent notamment deux acides gras « essentiels », les acides gras linoléique et alpha-linoléique. Les graines sont transformées d'abord par une huilerie qui donne des huiles et des tourteaux. L'addition d'hexane permet d'enlever les dernières...
  • ARACHIDE

    • Écrit par Marcel MARLOIE
    • 549 mots

    Des graines d'arachide est extraite une huile principalement utilisée pour la consommation humaine ; après extraction de l'huile, il reste un tourteau utilisé dans l'alimentation des animaux. Appartenant à la famille des Fabacées, l'arachide, originaire de l'Amérique du Sud, doit son nom scientifique...

  • AUTOMOBILE - Défis

    • Écrit par Daniel BALLERINI, François de CHARENTENAY, André DOUAUD, Francis GODARD, Gérard MAEDER, Jean-Jacques PAYAN
    • 11 590 mots
    • 8 médias
    ...et de céréales (blé, maïs...), et la synthèse de biodiesel (constitué d'esters méthyliques ou éthyliques d'huiles végétales), à partir d'oléagineux (colza, tournesol, soja, huile de palme...). L'éthanol peut être utilisé pur ou mélangé aux essences, ou encore après transformation...
  • BIOCARBURANTS ou AGROCARBURANTS

    • Écrit par Jean-Paul CHARVET, Anthony SIMON
    • 6 509 mots
    • 10 médias
    La seconde filière, celle du biodiesel (filière huile), connue en France sous la marque Diester, provient du mélange d’huiles de graines oléagineuses avec un alcool. Les espèces oléifères les plus utilisées pour produire du biodiesel sont le tournesol, le colza, le soja et le palmier à...
  • Afficher les 14 références

Voir aussi