ITALIENNE MUSIQUE

AGAZZARI AGOSTINO (1578-1640)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 353 mots

Le compositeur et théoricien italien Agostino Agazzari naît le 2 décembre 1578 à Sienne. Il est célèbre pour son traité Del sonare sopra 'l basso con tutti li stromenti e dell'uso loro nel conserto (1607, « De l'exécution de la basse continue avec tous les instruments et de son utilisation dans un ensemble »), qui est l'un des tout premiers manuels consacré à l'art de la bas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/agostino-agazzari/#i_88998

ALBINONI TOMASO (1671-1750)

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 317 mots

Il se disait dilettante veneto , mais cela ne veut rien dire de plus que le fait, pour Tomaso Albinoni, de ne pas vivre de la musique, étant de famille noble et riche. C'est en fait un des très grands musiciens de cette époque, contemporain et, croit-on, ami de Vivaldi. Son œuvre considérable pour le théâtre a pratiquement disparu, à part quelques airs isolés : mais on possèd […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tomaso-albinoni/#i_88998

ALLEGRI GREGORIO (1582-1652)

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 167 mots

Le nom d'Allegri est attaché au fameux Miserere à deux chœurs qui faisait partie du répertoire secret de la chapelle Sixtine, et que Mozart transcrivit de mémoire à treize ans, après une seule audition, à la stupéfaction de son entourage. Mais ce Miserere célèbre, et d'ailleurs fort beau n'est pas sa seule œuvre et il ne se situe sans doute pas parmi c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gregorio-allegri/#i_88998

ANERIO FELICE (1560 env.-1614)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 204 mots

Un des principaux compositeurs romains de son temps, l'Italien Felice Anerio succède en 1594 à son maître Giovanni Pierluigi da Palestrina au poste de compositeur de la Chapelle papale. Si ses œuvres de jeunesse sont pour la plupart profanes, il se tourne vers la musique sacrée après sa nomination au service du Saint-Père. Né vers 1560 à Rome, Felice Anerio chante dans les chœurs de la chapelle Gi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/felice-anerio/#i_88998

ANIMUCCIA GIOVANNI (1500 env.-1571)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 272 mots

Le compositeur italien Giovanni Animuccia, né vers 1500 à Florence, mort à Rome vers le 20 mars 1571, apporta une contribution importante à l'éclosion de l'oratorio. Les détails connus de la vie d'Animuccia sont peu nombreux avant 1555, date à laquelle il succède à Giovanni Pierluigi da Palestrina comme chef de chœur ( magister cantorum ) de la maîtrise de la chapelle Giulia, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-animuccia/#i_88998

ARS NOVA - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 468 mots

XII e  siècle-début du XIV e  siècle L' ars antiqua (ou ars veterum , ou ars vetus ), que l'on peut traduire par la « vieille école », désigne, d'une manière générale, l'école musicale parisienne des xii e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ars-nova-reperes-chronologiques/#i_88998

AVANT-GARDE

  • Écrit par 
  • Marie-Laure BERNADAC, 
  • Nicole BRENEZ, 
  • Antoine GARRIGUES, 
  • Jacinto LAGEIRA, 
  • Olivier NEVEUX
  •  • 10 101 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Les tendances modernistes avant la « seconda prattica » »  : […] Cette idée de modernité est liée à l'Italie au seuil du xvii e  siècle, à Claudio Monteverdi qui oppose, en 1605, dans son Cinquième Livre de madrigaux , la manière traditionnelle d'écrire, ou prima prattica – celle des grands contrapuntistes qui l'ont précédé –, à la nouvelle, moderne et audacieuse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/avant-garde/#i_88998

BANCHIERI ADRIANO (1568-1634)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 438 mots

Compositeur et théoricien de la musique italien né le 3 septembre 1568 à Bologne, dans les États pontificaux, mort en 1634 à Bologne, Adriano Banchieri est, après Orazio Vecchi, le deuxième plus grand compositeur de comédies madrigalesques, suites de madrigaux sans intrigue véritable qui suggèrent plus qu'ils ne narrent une action dont les détails sont laissés à l'interprétation des chanteurs et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adriano-banchieri/#i_88998

LE BARBIER DE SÉVILLE (G. Rossini)

  • Écrit par 
  • Christian MERLIN
  •  • 211 mots
  •  • 1 média

Le 20 février 1816, au Teatro Argentina de Rome, la création du Barbier de Séville , opéra bouffe ( commedia ) en deux actes de Gioacchino Rossini sur un livret de Cesare Sterbini d'après Beaumarchais, est un four. Et pourtant, l'œuvre passera à la postérité non seulement comme la plus populaire de son auteur, mais aussi comme l'archétype de l'opéra bouf […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-barbier-de-seville/#i_88998

BARCAROLLE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 264 mots

Chant, souvent improvisé, des bateliers italiens, surtout vénitiens ( barcarola vient de barcaruolo  : gondolier). Cependant, dans les Cantigas de amigo espagnoles (telles celles de Pero da Ponte, poète du xiii e siècle, proche des troubadours), on rencontre des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/barcarolle/#i_88998

BAROQUE

  • Écrit par 
  • Claude-Gilbert DUBOIS, 
  • Pierre-Paul LACAS, 
  • Victor-Lucien TAPIÉ
  •  • 20 831 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « L'évolution de la musique baroque »  : […] Même s'il conviendrait de faire des distinctions suivant les pays, on peut établir la chronologie de l'évolution du baroque musical en proposant trois périodes : le premier baroque, allant de 1580 à 1630 ; le baroque médian, conduisant à peu près jusqu'à la fin du xvii e  siècle ; le dernier baroque enfin, se terminant en 1750, à la mort de Bach. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/baroque/#i_88998

BEL CANTO

  • Écrit par 
  • Jean CABOURG
  •  • 2 759 mots
  •  • 5 médias

Par bel canto on désigne trop souvent les esthétiques vocales les plus disparates, sans aucune pertinence musicologique. L'expression est ainsi employée dans un sens générique et familier pour qualifier l'opéra en général, quel qu'en soit le style, ou l'époque, afin de le distinguer de la musique symphonique ou religieuse. L'étymologie italienne, si elle vient à restreindre le champ culturel de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bel-canto/#i_88998

BELLINI VINCENZO

  • Écrit par 
  • Pierre BRUNEL
  •  • 2 998 mots
  •  • 2 médias

Vincenzo Bellini est l'un des représentants majeurs de ce qu'il est convenu d'appeler le « second bel canto », et il en est sans doute le plus attachant. Son œuvre, moins abondante que celle de Donizetti, évite la vulgarité qui dépare certaines partitions du compositeur de Bergame, dans les moments les moins bons. Elle est plus homogène que celle de Rossini. Mais elle reste relativement stable, et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vincenzo-bellini/#i_88998

BELLINI VINCENZO - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Christian MERLIN
  •  • 478 mots
  •  • 2 médias

3 novembre 1801 Vincenzo Bellini naît à Catane, en Sicile. Entre le 11 et le 15 février 1825 Adelson e Salvini , opera semiseria en trois actes sur un livret d'Andrea Leone Tottola d'après le roman Adelson et Salvini, anecdote anglaise de François-Thomas-Marie de Baculard d'A […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bellini-reperes-chronologiques/#i_88998

BENEVOLI ORAZIO (1605-1672)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 687 mots

Né à Rome le 19 avril 1605, le compositeur italien Orazio Benevoli est d'origine lorraine : son père, Robert Venouot, confiseur de profession, italianisera son nom en Benevoli après s'être établi à Rome. Le jeune Orazio est enfant de chœur à l'église Saint-Louis-des-Français (1617-1623), où il étudie la grammaire et le latin tout en s'initiant à la musique sous la férule de Vincenzo Ugolini et de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orazio-benevoli/#i_88998

BERGONZI CARLO (1924-2014)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 607 mots
  •  • 1 média

Ce n’est ni par l’éclat triomphant de son timbre ni par ses talents d’acteur que Carlo Bergonzi a gagné sa place parmi les plus grands ténors verdiens du xx e  siècle. Une diction d’une exemplaire clarté, un style à la fois sobre, élégant et passionné, une technique de souffle exceptionnelle, un vaste éventail de couleurs veloutées, la pureté de s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carlo-bergonzi/#i_88998

BERIO LUCIANO

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 4 839 mots

« Je m'intéresse à une musique qui crée et développe des relations entre des points très éloignés, à travers un parcours de transformations très larges » (Luciano Berio, in Entretiens avec Rossana Dalmonte ). D'une étonnante diversité, l'œuvre du compositeur italien Luciano Berio constitue un véritable résumé de la recherche musicale dans la seconde moitié du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luciano-berio/#i_88998

BERIO LUCIANO - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 935 mots

24 octobre 1925 Luciano Berio naît à Oneglia (Ligurie), dans une famille de musiciens. 1950 Luciano Berio épouse la cantatrice américaine Cathy Berberian. Mars 1953 Chamber Music , pour voix de femme, violoncelle, clarinette et harpe, d'après un texte de James Joyce, est créé à Milan ; la voi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/berio-reperes-chronologiques/#i_88998

BOCCHERINI LUIGI (1743-1805)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 672 mots

Né à Lucques d'un père chanteur et contrebassiste, Boccherini est envoyé à Rome dès 1757 pour y étudier le violoncelle (instrument auquel il attachera son renom) et la musique vocale ancienne (Palestrina), dont les traces se retrouveront jusque dans son Stabat Mater de 1801. De retour dans sa ville natale, il y donne deux oratorios, Giuseppe riconosciuto […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luigi-boccherini/#i_88998

LA BOHÈME (G. Puccini), en bref

  • Écrit par 
  • Christian MERLIN
  •  • 234 mots
  •  • 1 média

La Bohème , opéra de Giacomo Puccini, est créé au Teatro Regio de Turin le 1 er  février 1896. En 1890, la création de Cavalleria Rusticana de Mascagni marque l'acte de naissance d'un nouveau courant dans l'histoire de l'opéra, le vérisme, pendant musical du naturalisme littéraire ; il s'agit de représenter des tranches de vie da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-boheme-g-puccini-en-bref/#i_88998

LA BOHÈME (G. Puccini)

  • Écrit par 
  • Timothée PICARD
  •  • 1 772 mots
  •  • 1 média

Opéra en quatre tableaux sur un livret de Giuseppe Giacosa et Luigi Illica d'après le roman Scènes de la vie de bohème d'Henri Murger (paru en feuilleton de 1845 à 1848) et l'adaptation théâtrale qui en a été tirée par l'auteur et Théodore Barrière en 1849, La Bohème est composé par Giacomo Puccini entre l'été de 1894 et le début de décembre 1895, et c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-boheme/#i_88998

BONONCINI LES

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 501 mots

Le père et les deux frères Bononcini ont eu une célébrité inégale. Il n'est pas dit notamment que le plus illustre, l'aîné des deux frères, soit le plus talentueux : c'est l'autre que le padre Martini considérait comme le plus grand maître de son temps... L'un et l'autre sont les disciples de leur père Giovanni Maria (1642-1678), maître de chapelle à Modène, théoricien et compositeur de musique de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-bononcini/#i_88998

BONPORTI FRANCESCO ANTONIO (1672 env.-1749)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 324 mots

L' Italien Francesco Antonio Bonporti compte parmi les plus importants compositeurs de musique instrumentale de la première moitié du xviii e  siècle. Ses Invenzioni da camera , courtes suites instrumentales d'une grande originalité, ont fort probablement servi de modèle à Jean-Sébastien Bach pour ses quinze […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francesco-antonio-bonporti/#i_88998

BOUFFONS QUERELLE DES

  • Écrit par 
  • Jacques GHEUSI
  •  • 1 982 mots

En 1752, à Paris, éclata ce que l'on a appelé la « querelle des Bouffons », bataille musicale née de la rivalité entre les partisans de la musique lyrique française, établie par Lully et renouvelée par Rameau, et ceux de la musique lyrique italienne dans le style bouffe, représentée par des compositeurs comme Pergolèse, Rinaldo da Capua, Latilla, Jommelli, Cocchi, Leo, Ciampi. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/querelle-des-bouffons/#i_88998

BUSONI FERRUCCIO (1866-1924)

  • Écrit par 
  • Pierre FLINOIS
  •  • 1 709 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un enfant prodige »  : […] Le 1 er  avril 1866 naît à Empoli, près de Florence, Ferruccio Benvenuto Busoni. Un père, Ferdinando, italien et clarinettiste, une mère, Anna Weiss, d'origine allemande et pianiste : tout le destin de l'enfant est là, dans ces origines opposées d'où devait découler la principale caractéristique de son génie, le fait d'être inclassable, celui aussi d'être un des premiers c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ferruccio-busoni/#i_88998

BUSSOTTI SYLVANO (1931- )

  • Écrit par 
  • Brigitte MASSIN
  •  • 516 mots

Personnage complexe, le Florentin Sylvano Bussotti, né le 1 er  octobre 1931, après avoir été violoniste prodige, est tout à la fois metteur en scène, costumier, habilleur, musicien, récitant. Il est aussi compositeur. Sans doute est-il essentiellement un homme de théâtre... qui se projette avec violence dans sa création musicale par besoin de libérer ses propres phantasme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sylvano-bussotti/#i_88998

CABALETTA

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 274 mots

Le terme cabaletta (peut-être dérivé de l'italien cobola , « couplet » ; on trouve parfois cabbaletta ) désigne originellement une aria d'opéra brève, au rythme vif et simple. Plus tard, il désignera la conclusion rapide d'une aria à reprises. « Le belle immagini », chanté par Pâris à la fin de l'acte II du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cabaletta/#i_88998

CACCINI GIULIO, dit GIULIO ROMANO (1545 env.-1618)

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 443 mots
  •  • 1 média

Chanteur, instrumentiste et compositeur, Giulio Caccini fut intimement lié au cercle du comte Bardi. Cette assemblée de poètes et de musiciens, par ses discussions esthétiques et particulièrement ses spéculations sur la musique de l'Antiquité grecque et ses rapports avec le théâtre et la poésie, exerça une action décisive sur le développement de la monodie accompagnée et de l'opéra. Avec Peri, mem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giulio-caccini/#i_88998

CALDARA ANTONIO (1670-1736)

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 246 mots

L'un des compositeurs les plus fertiles de son temps, et dans les domaines les plus variés. Élève de Legrenzi à Venise, Caldara mène jusqu'en 1716 une vie vagabonde : Rome, Vienne, Madrid... Il est alors nommé second Kapellmeister de l'empereur Charles VI à Vienne, où il demeure jusqu'à sa mort. Son œuvre couvre tous les domaines, et elle est abondante : quatre-vingts opéras, des sérénades, des ca […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antonio-caldara/#i_88998

CAMBINI GIOVANNI GIUSEPPE (1746-1825)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 468 mots

Né à Livourne, élève du fameux padre Martini à Bologne de 1763 à 1766, Cambini, âgé de vingt ans, fait représenter en 1766, à Naples, un opéra qui n'a aucun succès. Il est capturé avec sa fiancée sur le chemin du retour par des pirates barbaresques qui les vendent tous deux comme esclaves. « Ce n'est pas encore le plus cruel de ses malheurs », commentera Grimm dans sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-giuseppe-cambini/#i_88998

CAMPRA ANDRÉ (1660-1744)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 993 mots
  •  • 1 média

Organiste, maître de chapelle, musicien de théâtre, créateur de l'opéra-ballet, André Campra est l'une des grandes figures de son siècle . Son écriture, qui renouvelle tout ce qu'elle touche, représente une synthèse originale des styles italien et français, qui caractérise le début du xviii e siècle. Fils d'un chirurgien italien, Campra est en 16 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-campra/#i_88998

CANTATE

  • Écrit par 
  • PIERRE-PETIT
  •  • 1 894 mots

Dans le chapitre « La cantate de chambre »  : […] Ce ne sera que par hasard, et par une utilisation abusive du mot, que la cantate prendra à certains moments de l'histoire musicale un sens plus précis. Il faut bien affirmer que, la plupart du temps, le terme servira aux compositeurs à « chapeauter » un peu n'importe quelle œuvre comportant du chant – de préférence choral – accompagné. De sorte qu'on ne peut presque jamais parler de style fixe po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cantate/#i_88998

CANZONE, musique

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 507 mots

La canzone (littéralement, « chanson », en italien ; on trouve canzona et canzon ) est un genre de musique instrumentale italienne populaire aux xvi e et xvii e  siècles. Dans la musique des xviii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/canzone-musique/#i_88998

CARISSIMI GIACOMO (1605-1674)

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 890 mots

Figure marquante de la musique du xvii e siècle, Giacomo Carissimi a exercé son influence non seulement en Italie, mais dans l'Europe entière. Parmi ses élèves, on compte Bassani, Cesti, Bononcini, Scarlatti (Alessandro), le Français Marc-Antoine Charpentier, les Allemands Johann Philip Krieger, Johann Caspar von Kerll... Fils d'un tonnelier de M […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giacomo-carissimi/#i_88998

CASELLA ALFREDO (1883-1947)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 757 mots

Compositeur, pianiste et chef d'orchestre italien, Casella est l'une des personnalités dominantes de la vie musicale de la péninsule entre les deux guerres. Né à Turin, il étudie avec Antonio Bazzini (l'auteur de la fameuse Ronde des lutins ) et Giuseppe Martucci avant de venir travailler à Paris en 1896. Il entre au Conservatoire dans les classes de Xavier Leroux (harmonie), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfredo-casella/#i_88998

CASTELNUOVO-TEDESCO MARIO (1895-1968)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 224 mots

Compositeur de style néo-romantique. D'origine italienne, Mario Castelnuovo-Tedesco se fixa aux États-Unis en 1939, à la suite de la politique antisémite de Mussolini. Il travailla sous la direction de E. Del Valle pour le piano et de I. Pizzetti pour la composition. Il enseigna au conservatoire de Los Angeles et fut un compositeur fécond. Il écrivit notamment deux concertos pour piano, trois pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mario-castelnuovo-tedesco/#i_88998

CAVALIERI EMILIO DE' (av. 1550-1602)

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 398 mots

D'abord organiste de l'oratorio del Santissimo Crocifisso à Rome, sa ville natale, Cavalieri devint, en 1588, inspecteur général des Arts de Ferdinand de Médicis et fut à Florence membre du cercle que le comte Bardi réunissait dans son palais. Cette camerata eut une influence décisive sur la création de l'opéra et de l'oratorio, et Cavalieri en est le premier témoin. Si, en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emilio-de-cavalieri/#i_88998

CAVALLI PIER FRANCESCO (1602-1676)

  • Écrit par 
  • Denis MORRIER
  •  • 1 717 mots

En forgeant un nouveau style lyrique qui influencera l'Europe entière, Pier Francesco Cavalli s'affirme comme le plus important compositeur dramatique après Claudio Monteverdi. Sa carrière est indissociablement liée à l'histoire des institutions musicales vénitiennes : il grandit au sein de la Capella ducale de la basilique Saint-Marc, dont il gravira un à un tous les degrés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pier-francesco-cavalli/#i_88998

CESTI ANTONIO PIETRO (1623-1669)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 407 mots

Antonio Pietro Cesti est, avec Francesco Cavalli, l'un des principaux compositeurs italiens du xvii e  siècle. Baptisé le 5 août 1623, à Arezzo, en Toscane, Antonio Pietro Cesti (qui adoptera comme prénom Marc'Antonio) étudie à Rome et est ordonné prêtre. Il s'établit en 1651 à Venise, où son premier opéra connu, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antonio-pietro-cesti/#i_88998

CHERUBINI LUIGI (1760-1842)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 591 mots
  •  • 1 média

Le compositeur qui, le 10 août 1841, à l'âge de quatre-vingt-un ans, écrit un canon mélancolique sur le long énoncé de son nom — Luigi Carlo Salvatore Zanobi Maria Cherubini — reste surtout présent dans les mémoires pour ses violents démêlés, en tant que directeur du Conservatoire de Paris, avec Berlioz : leur différence d'âge est, il est vrai, de près d'un demi-siècle. Né à Florence, Cherubini a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luigi-cherubini/#i_88998

CILEA FRANCESCO (1866-1950)

  • Écrit par 
  • Piotr KAMINSKI
  •  • 998 mots

Après la mort de Verdi, et au côté de Puccini, quelques compositeurs de moindre envergure tentent de maintenir la tradition italienne dans le domaine de la musique lyrique. Francesco Cilea est de ceux-là, mais, à l'instar de Pietro Mascagni, de Ruggero Leoncavallo, d'Alfredo Catalani ou d'Umberto Giordano, il ne réussira pas à égaler l'auteur du Falstaff . Francesco Cilea est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francesco-cilea/#i_88998

CIMAROSA DOMENICO (1749-1801)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 748 mots

Sans doute le plus grand représentant italien de l'opéra bouffe dans la seconde moitié du xviii e siècle, Cimarosa naît à Aversa (près de Naples), reçoit à Santa Maria di Loreto de Naples un enseignement musical très complet (il y compose quelques œuvres religieuses d'intérêt inégal), et débute au théâtre en 1772 avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/domenico-cimarosa/#i_88998

CLAVECIN

  • Écrit par 
  • Josiane BRAN-RICCI, 
  • Robert VEYRON-LACROIX
  •  • 4 760 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « En Italie : les Scarlatti »  : […] En Italie, les deux Gabrieli, Andrea et Giovanni, l'oncle et le neveu, sont, sous l'impulsion du Flamand Willaert, spécialiste du madrigal, les chefs de l'école vénitienne du xvi e  siècle. C'est surtout le second, Giovanni (1557-1612), qui se distingua. Ses œuvres religieuses et instrumentales sont considérables et ont eu une grande répercussion […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clavecin/#i_88998

CONCERTO

  • Écrit par 
  • Ida GOTKOVSKY
  •  • 1 179 mots

Dans le chapitre « Le concerto grosso »  : […] Après un siècle de tâtonnements apparaît vers 1680 le concerto grosso , dont il revient à Corelli d'avoir fixé la forme et l'équilibre. Dans le concerto grosso, un petit ensemble de musiciens solistes, le concertino , est opposé à la masse de l'orchestre aussi nombreuse que possible et qui, pour cette raison, prend le nom de concerto grosso (terme qui a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/concerto/#i_88998

Concerto grosso op. 6 n° 8, CORELLI (Arcangelo)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 446 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] Arcangello Corelli accomplit la quasi-totalité de sa carrière à Rome, où il acquiert la célébrité comme violoniste virtuose, maître de chapelle et compositeur. Curieusement, à l'encontre de tous ses contemporains italiens, il n'écrira jamais pour la voix. Son catalogue, qui ne comprend donc ni musique sacrée ni opéra, est riche de six recueils de douze œuvres pour son instrument ; dans les cinq pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/concerto-grosso-op-6-n-8-corelli-arcangelo/#i_88998

Concerto pour violon, hautbois, cordes et basse continue, VIVALDI (Antonio)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 427 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] Le nom de Vivaldi est attaché à Venise, où il exerce la fonction de violoniste à Saint-Marc et où il occupe divers postes à l'Ospedale della Pietà. Son œuvre, immense - près de 800 numéros dans le catalogue Ryom -, comporte des pièces instrumentales (sonates, concertos...) et vocales (cantates, oratorios, opéras...). Mais seuls 13 recueils de musique instrumentale seront édités de son vivant, dont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/concerto-pour-violon-hautbois-cordes-et-basse-continue-vivaldi-antonio/#i_88998

CORELLI ARCANGELO

  • Écrit par 
  • Marc PINCHERLE
  •  • 2 917 mots
  •  • 1 média

La période qui s'étend approximativement de 1680 à 1710 a été déterminante dans l'histoire des formes musicales. Au cours de ces quelque trente ans, la sonate préclassique a pris sa forme la plus achevée, le concerto grosso est né, préparant les voies à la symphonie. Cette évolution est essentiellement l'œuvre d'une génération de violonistes italiens dont Arcangelo Corelli est le chef de file et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arcangelo-corelli/#i_88998

CORELLI ARCANGELO - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 362 mots

17 février 1653 Arcangelo Corelli naît à Fusignano, entre Ravenne et Bologne. 1670 Corelli entre à l'Accademia Filarmonica de Bologne. 1675 Installé à Rome, Corelli travaille comme violoniste dans des églises et des théâtres. 1681 Corelli fait publier à Rome son recueil de douze sonates […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/corelli-reperes-chronologiques/#i_88998

CORRESPONDANCE, PRÉFACES, ÉPîTRES DÉDICATOIRES (C. Monteverdi)

  • Écrit par 
  • Denis MORRIER
  •  • 961 mots

Depuis le milieu des années 1980, la discographie et la musicologie montéverdiennes connaissent un véritable renouveau. Les mélomanes ont ainsi pu découvrir simultanément deux excellentes intégrales des opéras de Monteverdi, aux partis pris pourtant opposés, l'une réalisée par René Jacobs (chez Harmonia Mundi), l'autre par Gabriel Garrido (chez K617). Leur divergence esthétique reflète l'efferve […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/correspondance-prefaces-epitres-dedicatoires/#i_88998

CROCE GIOVANNI (1557 env.-1609)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 315 mots

Né vers 1557 à Chioggia, près de Venise, mort le 15 mai 1609 à Venise, le compositeur et chanteur italien Giovanni Croce (surnommé Chiozzotto) est, avec Andrea et Giovanni Gabrieli, l'un des musiciens les plus marquants de l'école vénitienne de son temps. Il manifeste notamment une parfaite maîtrise de la canzonetta et de la comédie madrigalesque. Élève de Gioseffe Zarlino, qui le fait entrer e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-croce/#i_88998

DALLAPICCOLA LUIGI (1904-1975)

  • Écrit par 
  • Brigitte MASSIN
  •  • 427 mots

Né dans la province d'Istrie (Pisino d'Istria), alors dépendante de l'Empire austro-hongrois, c'est à Graz en Autriche, où sa famille est obligée de résider au cours de la Première Guerre mondiale, que Dallapiccola connaît, par le théâtre lyrique allemand, ses premières émotions musicales. C'est à Florence, où il s'installe à partir de 1922, qu'il termine ses études musicales (piano et composition […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luigi-dallapiccola/#i_88998

DIALOGO DELLA MUSICA ANTICA E DELLA MODERNA (V. Galilei)

  • Écrit par 
  • Jean Claude FALQUE
  •  • 290 mots

Au xvi e  siècle, la polyphonie est au faîte de sa complexité avec les somptueuses compositions de musiciens comme Roland de Lassus, qui écrit des motets et des madrigaux à dix ou douze voix. À Florence, un cénacle de lettrés et de musiciens réunis à partir de 1573 environ au sein de la Camerata du comte Giovanni de' Bardi s'insurge contre les ex […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dialogo-della-musica-antica-e-della-moderna/#i_88998

DONATONI FRANCO (1927-2000)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 984 mots

Au cours des deux dernières décennies du xx e  siècle, aucun compositeur contemporain n'aura vu sa renommée augmenter aussi rapidement et régulièrement que celle de l'Italien Franco Donatoni , qui a rayonné sur le monde musical durant plus de quarante ans. Son œuvre, étrange et trouble, s'inscrit parfaitement dans son époque. S'il a parfois violem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/franco-donatoni/#i_88998

DON CARLOS (G. VERDI)

  • Écrit par 
  • Gilles de VAN
  •  • 1 230 mots
  •  • 1 média

Le premier contact de Giuseppe Verdi avec Don Carlos date de 1850, mais il faut attendre 1865 pour que soit signé un contrat. Verdi accumule un tel matériel que, dès les répétitions, il lui faut procéder à des coupures. La première version de Don Carlos , en cinq actes, est créée à l'Opéra de Paris (salle Le Peletier), le 11 mars 1867, sous la direction […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/don-carlos-livre-de-g-verdi/#i_88998

DONIZETTI GAETANO

  • Écrit par 
  • Pierre BRUNEL
  •  • 1 620 mots
  •  • 3 médias

Les destinées douloureuses de Gaetano Donizetti et de son quasi-contemporain Vincenzo Bellini – le premier a sombré dans la folie, le second est mort très jeune dans des circonstances demeurées mystérieuses – ne doivent pas cacher l'essentiel : un savoir-faire exemplaire qui assure à l'œuvre de l'un et de l'autre une stabilité et une cohérence que n'ont eues ni celle de Rossini ni celle, plus ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaetano-donizetti/#i_88998

DONIZETTI GAETANO - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Christian MERLIN
  •  • 586 mots
  •  • 8 médias

29 novembre 1797 Domenico Gaetano Maria Donizetti naît à Bergame, alors en république Cisalpine. 1828 Donizetti est nommé directeur musical des théâtres royaux de Naples, poste qu'il occupera jusqu'en 1838. 26 décembre 1830 Anna Bolena ( Anne Boleyn ), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/donizetti-reperes-chronologiques/#i_88998

DOUZE SONATES, OPUS 5 (A. Corelli)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 278 mots
  •  • 1 média

Les quatre premiers recueils de sonates en trio d'Arcangelo Corelli résument l'évolution de cette forme ; mais c'est celui de 1700 – la célèbre Opera quinta  – qui exercera l'influence la plus durable en affirmant l'indépendance du violon : en témoignent les 42 éditions au moins qui en ont été recensées au xviii e  siècle. Le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/douze-sonates-opus-5/#i_88998

Duo des chats, ROSSINI (Gioacchino)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 574 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] Enfant prodige - à vingt ans, il a déjà écrit sept ouvrages lyriques -, Rossini s'impose véritablement dans tous les genres de l'opéra à partir de Tancrède (1813). Jusqu'à l'âge de trente-sept ans, il accumule les succès : L'Italienne à Alger (1813), Elizabeth, reine d'Angleterre (1815), Le Barbier de Séville […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/duo-des-chats-rossini-gioacchino/#i_88998

DURANTE FRANCESCO (1684-1755)

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 207 mots

Avec son contemporain et rival Leo, auquel il succéda au Conservatoire Sant'Onofrio, Durante est l'un des principaux représentants de l'école napolitaine de la première moitié du xviii e  siècle. Ce fut avant tout un pédagogue (Pergolèse, Piccinni, Paisiello, parmi bien d'autres, furent ses élèves), homme simple, d'humeur égale, paisible et intègr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francesco-durante/#i_88998

L'ESTRO ARMONICO (A. Vivaldi)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 281 mots
  •  • 1 média

À la fin du xvii e  siècle, Arcangelo Corelli fixe la forme du concerto grosso, dans lequel un petit ensemble de solistes, le concertino , s'oppose à la masse de l'orchestre. Le concerto de soliste va naître de ce concerto grosso par réduction de l'effectif du concertino. S'il n'en est pas l'inventeur, Antonio Vivaldi en impo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-estro-armonico/#i_88998

FERRABOSCO I ALFONSO (1543 env.-1588)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 271 mots

Compositeur italien, baptisé le 18 janvier 1543, à Bologne, alors dans les États pontificaux, mort le 12 août 1588, à Bologne, Alfonso Ferrabosco I, ou l'Ancien, pour le distinguer de son fils Alfonso Ferrabosco II, doit sa réputation à ses nombreux madrigaux et motets, à ses pièces pour luth et à ses œuvres sacrées. Fils aîné du maître de chapelle, chantre et compositeur Domenico Maria Ferrabosco […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfonso-ferrabosco-i/#i_88998

FERRARA FRANCO (1911-1985)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 457 mots
  •  • 1 média

Figure énigmatique de la direction d'orchestre contemporaine, pratiquement inconnu du grand public, Franco Ferrara était considéré dans le monde musical comme l'un des maillons essentiels d'une discipline en pleine évolution. La rareté de ses apparitions et la marginalisation volontaire de sa carrière ont créé autour de son nom une aura aussi soigneusement entretenue par ses élèves que battue en b […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/franco-ferrara/#i_88998

Fragmente-Stille, an Diotima, NONO (Luigi)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 765 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] Le Vénitien Luigi Nono s'affirme comme un compositeur engagé, conscient des inégalités et des injustices sociales: ses recherches sur l'essence du son, constitutives de sa pensée musicale, sont indissociables de son engagement politique. Son œuvre manifeste sa passion pour la voix, dont témoignent Il Canto sospeso (1956) – pièce entièrement sérielle dont le texte est tiré de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fragmente-stille-an-diotima-nono-luigi/#i_88998

FRESCOBALDI GIROLAMO (1583-1643)

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 510 mots

L'une des figures les plus marquantes du premier âge baroque en Italie. Élève de Luzzasco Luzzaschi à Ferrare, sa carrière semble avoir été précoce : dès 1604, Frescobaldi est organiste et cantor de la congrégation Sainte-Cécile à Rome. Après un court voyage en Flandre avec le nonce (il publie à Anvers son premier recueil), il est nommé organiste de Saint-Pierre de Rome, en 1608. Il quitte ce post […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/girolamo-frescobaldi/#i_88998

FROTTOLA, musique

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 336 mots

Le terme apparaît dans un madrigal de Francesco Landino (env. 1335-1397). C'est une courte chanson profane italienne, qui fut en honneur surtout à partir de la fin du xv e siècle et jusque vers 1550. Elle est de style populaire, puis lyrique, d'une écriture homophone, harmonisée à trois, quatre ou cinq parties, comprenant de rares imitations. Au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frottola-musique/#i_88998

GABRIELI ANDREA (1533 env.-1586) & GIOVANNI (1555 env.-1612)

  • Écrit par 
  • France-Yvonne BRIL
  •  • 2 396 mots

Le rapprochement des arts franco-flamand et italien, qui s'étaient jusqu'alors développés parallèlement, constitue le grand événement musical du xvi e siècle, puisque ses conséquences sur l'évolution de la musique européenne sont essentielles. Il s'accomplit en Italie ; les deux principaux centres créateurs furent d'une part Rome, où la présence […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gabrieli-andrea-et-giovanni/#i_88998

GABRIELI (G.) - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 409 mots

Entre 1554 et 1557 Naissance de Giovanni Gabrieli, probablement à Venise ; il est le neveu d'Andrea Gabrieli. 1575-1579 ou 1580 Giovanni Gabrieli séjourne à la cour du duc de Bavière Albrecht V, à Munich, où il étudie auprès de Roland de Lassus. 1585 Giovanni Gabrieli succède à Vincenzo Bellavere comme titulaire de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gabrieli-g-reperes-chronologiques/#i_88998

GALILEI VINCENZO

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 365 mots

Humaniste érudit, compositeur, luthiste, théoricien, le moindre mérite de Vincenzo Galilei n'est pas d'avoir engendré Galileo Galilei, l'astronome. Érudit, il publia (sans pouvoir les déchiffrer) les trois hymnes attribués à Mésomédès. Théoricien, élève de Zarlino, il combattit le système d'intervalles musicaux de son maître en faveur (on retrouve l'humaniste) de celui de Pythagore : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vincenzo-galilei/#i_88998

GALILEI VINCENZO - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean Claude FALQUE
  •  • 547 mots

Fin des années 1520, probablement Vincenzo (Vincentio, Vincenzio) Galilei naît à Santa Maria a Monte, près de Florence. 1562 Vincenzo Galilei, qui réside alors à Pise, épouse Giulia degli Ammannati. Vers 1563 Vincenzo Galilei, qui est devenu un luthiste de renom, est remarqué par Giovanni de' Bardi, comte de Vernio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/galilei-reperes-chronologiques/#i_88998

GALUPPI BALDASSARE (1706-1785)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 608 mots

Les ouvrages lyriques du compositeur italien Baldassare Galuppi lui ont valu le titre de « père de l'opéra bouffe ». Né le 18 octobre 1706, sur l'île de Burano, près de Venise, Baldassare Galuppi, qui sera surnommé « Il Buranello » en raison de son lieu de naissance, se forme auprès de son père, barbier et violoniste, compose dès l'âge de seize ans la « favola pastorale » […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/baldassare-galuppi/#i_88998

GAZZANIGA GIUSEPPE (1743-1818)

  • Écrit par 
  • Sylvie MAMY
  •  • 1 056 mots

En 1888, le musicologue allemand Friedrich Chrysander attira l'attention de ses confrères sur la filiation existant entre le Don Giovanni Tenorio de Giuseppe Gazzaniga, représenté à Venise en février 1787, et l' opera buffa de Mozart écrit sur le même thème, créé à Prague le 28 octobre suivant ; Chrysander accusait le compositeur autrichien d'avoir, en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giuseppe-gazzaniga/#i_88998

GEMINIANI FRANCESCO SAVERIO (1687-1762)

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 360 mots

Élève de Corelli pour le violon, à Rome, Geminiani est aussi l'élève d'Alessandro Scarlatti, à Naples, pour la composition. S'il est l'un des plus brillants représentants de l'école issue de Corelli, son tempérament le portait à l'opposé de son maître : la vivacité et la stravaganza de son jeu comme de son tempérament lui causèrent des difficultés tout au long de sa vie. À N […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francesco-saverio-geminiani/#i_88998

GESUALDO CARLO

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 828 mots

Le prince de Venosa appartient à l'une des plus anciennes et des plus nobles familles du royaume des Deux-Siciles, remontant au roi normand Roger II. Sa vie tourmentée — qui a inspiré à Anatole France l'une des nouvelles du Puits de Saint-Claire est celle d'un grand seigneur de la Renaissance italienne, passionné d'art et de poésie, violent, ombrageux. Marié en 1586 à la bel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carlo-gesualdo/#i_88998

GESUALDO CARLO - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 610 mots

Vers 1561 Naissance de Carlo Gesualdo, prince de Venosa, comte de Conza, probablement dans les environs de Naples ; il est le deuxième fils de Fabrizio Gesualdo et de Girolama Borromeo, nièce du pape Pie IV. 1585 Le motet Ne reminiscaris, Domine , première œuvre publiée de Gesualdo, témoigne de sa maîtrise du contrepoint […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gesualdo-reperes-chronologiques/#i_88998

GIACOMO PUCCINI (M. Marnat)

  • Écrit par 
  • Michel PAROUTY
  •  • 1 019 mots

Auteur de nombreux livres sur la musique et la peinture, Marcel Marnat est bien connu pour l'ouvrage qu'il a consacré à Maurice Ravel, considéré à juste titre comme une référence. Son Giacomo Puccini (Fayard, Paris, 2005) est aussi utile que décapant. Utile parce que la bibliographie en français de ce musicien joué dans le monde entier et chéri du public (imagine-t-on une sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giacomo-puccini/#i_88998

GIARDINI FELICE (1716-1796)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 332 mots

Le violoniste et compositeur italien Felice Giardini (Felice de Giardini ou Felice Degiardino), né le 12 avril 1716 à Turin, est, avec Jean-Chrétien Bach, Karl Friedrich Abel et Johann Christian Fischer, un des principaux représentants du style galant. Felice Gardini a par ailleurs laissé une empreinte profonde sur la musique anglaise du xviii e   […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/felice-giardini/#i_88998

GLUCK CHRISTOPH WILLIBALD VON

  • Écrit par 
  • Michel NOIRAY
  •  • 2 860 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le compositeur italien (1741-1754) »  : […] On ne sait quasiment rien des études musicales de Gluck dans sa Bohême natale, mais on peut imaginer que ses séjours à Prague et à Vienne (entre 1728 et 1737) furent émaillés d'épisodes aussi pittoresques que ceux que rapporte Charles Burney dans ses vies de Johann Joachim Quantz et de František Benda. C'est à Milan qu'il paracheva sa formation de compositeur, au contact de Giovanni Battista Samma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christoph-willibald-von-gluck/#i_88998

GLUCKISTES & PICCINNISTES QUERELLE ENTRE

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 639 mots
  •  • 1 média

La querelle des gluckistes et des piccinnistes se déroule pour l'essentiel à Paris de 1776 à 1779, et oppose moins les compositeurs Gluck et Piccinni, entraînés dans cette galère à leur corps défendant et dont les relations personnelles restent cordiales, que leurs partisans respectifs, et ce pour des motifs où la musique n'est pas, et de loin, seule en cause. Gluck, qui en 1774 a déjà donné à Par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/querelle-entre-gluckistes-et-piccinnistes/#i_88998

GRANDI ALESSANDRO (mort en 1630)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 184 mots

Compositeur célèbre par ses pièces pour chant solo, et le premier à utiliser le mot cantate au sens moderne du terme, Grandi fut directeur de musique d'une confrérie religieuse à Ferrare en 1597 et il y tint d'autres postes jusqu'en 1616 ; après cette date, il occupa le poste de chanteur à Saint-Marc de Venise. En 1620, il devint l'adjoint de Claudio Monteverdi. C'est alors qu'il produisit plusieu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alessandro-grandi/#i_88998

INDIA SIGISMONDO D' (1582 env.-env.1629)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 851 mots

Considéré dans l'art du madrigal comme le seul compositeur à soutenir la comparaison avec Claudio Monteverdi, Sigismondo d'India, nourri de la tradition polyphonique du stile antico du Cinquecento, saura dans sa maturité manier le nouveau style ( stile moderno ) du récitatif chanté ( recitar cantando ), alliant de manière incompara […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sigismondo-d-india/#i_88998

INGEGNERI MARCANTONIO (1547 env.-1592)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 345 mots

Compositeur et organiste italien de l'école vénitienne, dont l'écriture contrapuntique est très personnelle. Ingegneri fut le maître de Monteverdi. Il a reçu vraisemblablement l'enseignement de Vincenzo Ruffo (1510 env.-1587), maître de chapelle à la cathédrale de Vérone, où il était enfant de chœur ; il fut peut-être aussi l'élève de Cyprien de Rore à Parme. En 1568, on le trouve à Crémone où il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcantonio-ingegneri/#i_88998

LE ISTITUTIONI HARMONICHE, G. Zarlino

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 176 mots
  •  • 1 média

Le compositeur et théoricien italien Gioseffe Zarlino (1517-1590) a joué un rôle fondamental dans ce que l'on peut qualifier de première révolution musicale. Son traité le plus important, Le Istitutioni harmoniche, divise in quattro parti (« Les Institutions harmoniques, divisé en quatre parties »), publié à Venise en 1558, présente une synthèse des différentes théories musi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-istitutioni-harmoniche/#i_88998

JOMMELLI NICCOLÒ (1714-1774)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 284 mots

En son temps l'un des plus célèbres compositeurs italiens d'opéras. Jommelli naît à Aversa près de Naples. Élève à Naples d'abord de Francesco Durante, puis de Leonardo Leo notamment, il fait représenter en 1737 son premier opéra, L'Errore amoroso , avec un succès tel que d'autres suivront bientôt non seulement à Naples mais aussi à Rome, à Bologne, où il étudie en 1741 le co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/niccolo-jommelli/#i_88998

LABROCA MARIO (1896-1973)

  • Écrit par 
  • Nicole LACHARTRE
  •  • 312 mots

Compositeur et critique italien, Mario Labroca fut l'élève de Respighi et de Malipiero et le collaborateur de Casella. Ses activités d'organisateur l'ont amené à assumer d'importantes fonctions officielles : il est successivement directeur de la section musicale de la Direzione Generale dello Spettacolo, surintendant du Teatro Comunale de Florence, directeur artistique de la Scala de Milan ; anima […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mario-labroca/#i_88998

Lamento d'Ariane, MONTEVERDI (Claudio)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 726 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] Né à Crémone, Monteverdi devient très vite célèbre avec son Premier Livre de madrigaux et entre au service du duc de Mantoue. Il demeure vingt ans à sa cour puis devient, en 1613, maître de chapelle de Saint-Marc, à Venise, où il passe l'essentiel de ses trente dernières années. Il compose 18 «opéras» (12 disparaîtront lors du sac de Mantoue, en 1630) : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lamento-d-ariane-monteverdi-claudio/#i_88998

LANDINO ou LANDINI FRANCESCO (1330 env.-1397)

  • Écrit par 
  • Edith WEBER
  •  • 506 mots

Célèbre musicien et poète de l'ars nova florentine (Trecento), Francesco Landino, surnommé Magister Franciscus Caecus, Francesco Cieco ou Cecco (l'« Aveugle »), ou encore il Cieco degli organi, est né à Fiesole. Sa date de naissance se situerait entre 1325 et 1335 environ. Son père, Jacopo del Casentino, était peintre, et le jeune Francesco, avant d'être atteint de cécité à la suite de la variole, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/landino-landini/#i_88998

LAUDES, musique

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 110 mots

Forme musicale du type chanson religieuse monodique, souvent en langue vulgaire, que diffusèrent en Italie (Florence), à partir du xii e siècle, des compagnies de laïques ( laudantes , laudisti ou laudesi ). Au xiii e siècle, les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/laudes-musique/#i_88998

LEGRENZI GIOVANNI (1626-1690)

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 273 mots

Fils et élève de G. M. Legrenzi, Giovanni fut successivement organiste à Bergame, maître de chapelle à Ferrare, puis nommé directeur du Conservatorio dei mendicanti à Venise (1672), poste auquel il ajouta celui de maître de chapelle à Saint-Marc (1685). Sa place dans l'histoire de la musique est importante à plus d'un point de vue. Par son enseignement d'abord : parmi ses nombreux élèves, on compt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-legrenzi/#i_88998

LEO LIONARDO ORTENSIO SALVATORE DE LEO dit LEONARDO (1694-1744)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 282 mots

Le compositeur italien Leonardo Leo, renommé pour ses nombreux opéras-comiques, joua un rôle prépondérant dans le développement de l'école napolitaine. Né le 5 août 1694, à San Vito degli Schiavi (auj. San Vito dei Normanni), près de Brindisi, dans le royaume de Naples, Leonardo Ortensio Salvatore de Leo entre au conservatoire de la Pietà dei Turchini, à Naples, en 1709 ; c'est dans cette institu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leo-lionardo-ortensio-salvatore-de-leo-dit-leonardo/#i_88998

LEONCAVALLO RUGGERO (1857-1919)

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 176 mots
  •  • 1 média

Avec le Mascagni de Cavalleria rusticana et le Puccini de La Bohème , Ruggero Leoncavallo est le principal représentant de l'école dite vériste. Ses deux œuvres principales, Pagliacci ( Paillasse , 1892) et La Bohème (1897), cette dernière postérieure d'un an à l'opéra du même nom compo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ruggero-leoncavallo/#i_88998

LIVRET, musique

  • Écrit par 
  • Jean-Michel BRÈQUE, 
  • Elizabeth GIULIANI, 
  • Jean-Paul HOLSTEIN, 
  • Danielle PORTE, 
  • Gilles de VAN
  •  • 10 877 mots

Tiré de l'italien libretto (« petit livre »), le mot français livret désigne le texte littéraire décrivant l'action et contenant les dialogues d'une œuvre musicale avec chanteurs, qu'il s'agisse de musique profane (théâtre lyrique) ou de musique religieuse (toutes formes, excepté les formes à texte liturgique fixe : ordinaire de la messe, messe de requiem, psaumes, vêpres, e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/livret-musique/#i_88998

LOCATELLI PIETRO ANTONIO (1695-1764)

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 245 mots

Tandis que Sammartini, Giardini, Geminiani, Veracini se fixent à Londres et Lorenzani à Paris, Locatelli (né à Bergame) trouve sa place à Amsterdam et participe au puissant mouvement d'expansion de la musique italienne en Europe au début du xviii e siècle. Élève de Corelli et doué très jeune d'une extraordinaire virtuosité, il voyage beaucoup ava […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pietro-antonio-locatelli/#i_88998

LUCIA DI LAMMERMOOR (G. Donizetti)

  • Écrit par 
  • Timothée PICARD
  •  • 1 710 mots
  •  • 1 média

Dramma tragico en trois actes de Gaetano Donizetti sur un livret de Salvatore Cammarano, Lucia di Lammermoor est créé triomphalement au Teatro San Carlo de Naples le 26 septembre 1835. Avec Norma de Vincenzo Bellini, Lucia di Lammermoor constitue l'autre sommet du romantisme italien pré-verdien. La renommée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lucia-di-lammermoor/#i_88998

LUCIA DI LAMMERMOOR (G. Donizetti), en bref

  • Écrit par 
  • Christian MERLIN
  •  • 212 mots
  •  • 2 médias

On néglige parfois les apports de Donizetti en faisant de lui un simple épigone du néo-belcantisme italien, tout dévoué à la mise en valeur des voix. La réalité est plus complexe. Archétype de l'opéra romantique italien, Lucia di Lammermoor , créé triomphalement le 26 septembre 1835 au Teatro San Carlo de Naples, est certes un ouvrage « vocal » qui offre à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lucia-di-lammermoor-g-donizetti-en-bref/#i_88998

LUTH

  • Écrit par 
  • Joël DUGOT
  •  • 7 042 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les compositeurs »  : […] C'est sans aucun doute en Italie que la musique de luth trouve le plus large développement. C'est d'ailleurs à Venise que furent imprimées les premières tablatures. Beaucoup de formes, comme les danses et la forme libre de la fantaisie, y prirent naissance. Paradoxalement, c'est aussi le pays où le luth fut le plus vite abandonné, mais seulement après le passage de grands luthistes, tels que le «  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luth/#i_88998

MADERNA BRUNO (1920-1973)

  • Écrit par 
  • Brigitte MASSIN
  •  • 472 mots

Vénitien comme G. F. Malipiero qui fut son professeur, et comme son cadet Luigi Nono dont il fut à son tour l'initiateur, Bruno Maderna est un des plus authentiques représentants du renouveau de la musique italienne au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Enfant prodige, il a toujours vécu par et dans la musique. À six ans, il gagne sa vie avec son violon, à onze ans il dirige pour la première […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bruno-maderna/#i_88998

MADRIGAL

  • Écrit par 
  • France-Yvonne BRIL
  •  • 2 196 mots

Le madrigal , pièce polyphonique d'inspiration profane, typique de la Renaissance italienne, est un genre poético-musical qui dérive des chansons de troubadours. La forme utilise très librement un contrepoint savant chanté à plusieurs voix, généralement a cappella. La fortune extraordinaire et le rayonnement qu'il connut au xvi e  siècle sont expl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/madrigal/#i_88998

MADRIGALESQUE COMÉDIE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 298 mots

Genre musical italien en vogue à la fin du xvi e  siècle, la comédie madrigalesque, ou madrigal dramatique, est constituée par une suite de pièces vocales – composées soit dans le style du madrigal traditionnel, soit dans celui de formes profanes plus légères –, reliées entre elles, de manière souvent arbitraire, par un semblant d'intrigue ou par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comedie-madrigalesque/#i_88998

MALIPIERO GIAN FRANCESCO (1882-1973)

  • Écrit par 
  • Nicole LACHARTRE
  •  • 439 mots

Gian Francesco Malipiero (1882-1973), compositeur italien, a fait ses études musicales à Venise où il est né, puis à Vienne. À Paris, où il vient en 1913, il découvre Debussy, Ravel et Stravinski. Ces influences, combinées à l'étude des maîtres italiens, notamment Monteverdi et Cavalli, sont déterminantes pour la formation de son style. Malipiero prend une influence considérable sur la vie musical […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gian-francesco-malipiero/#i_88998

MANDOLINE

  • Écrit par 
  • Eugène LLEDO
  •  • 696 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Histoire »  : […] Dans l'Europe de la fin du xiii e  siècle, la « guiterne » (ou « guisterne », « guiterre », « guitarre », « quitarre », « quitaire »...) coexiste avec le luth. Ces deux instruments sont probablement d'origine arabo-musulmane. De petite taille, la guiterne se joue avec une plume d'oiseau en guise de plectre et son chevalet est collé sur la table d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mandoline/#i_88998

MANDORE & MANDOLINE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 663 mots
  •  • 1 média

Petit luth du xvi e siècle, de quatre à huit doubles-cordes, à manche court, à caisse piriforme, à fond bombé et à côtes, la mandore est plus allongée que le luth ; elle a le cheviller recourbé en avant et qui se termine souvent par une tête d'animal. Certaines mandores possèdent quatre cordes de boyau et six de métal. On se sert parfois d'une pl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mandore-et-mandoline/#i_88998

MARCELLO BENEDETTO (1686-1739)

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 354 mots

S'il ne signe pas ses œuvres en faisant suivre son nom de dilettante comme Albinoni, le Vénitien Marcello en est un, dans le meilleur sens du terme, par ce que sa naissance aristocratique a pu ajouter de culture, de finesse, de noblesse vraie à ses dons musicaux. Élève de Lotti et de Gasparini, il n'occupa naturellement aucun poste officiel, mais des charges d'avocat, de mem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/benedetto-marcello/#i_88998

MARENZIO LUCA (1553-1599)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 541 mots

Un des plus éminents madrigalistes italiens, avec Gesualdo et Monteverdi. Marenzio fut surnommé par ses contemporains il più dolce cigno et divino compositore . Giovanni Contino, maître de chapelle de la cathédrale de Brescia (1565-1567), l'eut peut-être pour élève. Marenzio passa plusieurs années à Rome, auprès du cardinal de Trente, Cristoforo Madruzz […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luca-marenzio/#i_88998

MARTINI GIOVANNI BATTISTA (1706-1784)

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 371 mots

Bien que ses compositions, élégantes et savantes, ne soient pas du premier intérêt, le padre Martini est une personnalité considérable du xviii e siècle musical par l'influence qu'il a exercée. Élève de son père Antonio, puis de Zanotti et de Certi, c'est le musicien le plus cultivé de son temps : violoniste, chanteur, claveciniste, organiste d'a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-battista-martini/#i_88998

MARTUCCI GIUSEPPE (1856-1909)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 755 mots

Pianiste, pédagogue, chef d'orchestre et compositeur (il est le seul véritable symphoniste de cette période de la musique italienne), Giuseppe Martucci, né à Capoue le 6 janvier 1856, fait ses études au Conservatoire de Naples, où il est l'élève, pour le piano, de Beniamino Cesi, disciple de Sigismund Thalberg, et, pour la composition, de Paolo Serrao ; mais il ne semble pas que ce dernier l'ait b […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giuseppe-martucci/#i_88998

MASCAGNI PIETRO (1863-1945)

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 156 mots

Un opéra en un acte, Cavalleria rusticana , représenté à Rome en 1890, inaugure l'ère du vérisme — deux ans avant Paillasse de Leoncavallo et trois avant Manon Lescaut de Puccini : qui aurait prédit le succès à cet obscur petit professeur de province ? Dès lors, l'œuvre de Mascagni, avec celle des deux autres compositeurs cités, p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pietro-mascagni/#i_88998

MATTEIS NICOLA (fin XVIIe s.)

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 70 mots

Musicien napolitain, dont on ignore les dates de naissance et de mort, qui émigra en Angleterre, où il apparaît en 1672. Professeur de chant, de guitare, mais surtout remarquable violoniste, il publia à Londres sept recueils de pièces pour violon, groupées en suites, trois recueils d'airs et une Ode à sainte Cécile , à l'occasion de la fête annuelle, traditionnelle à Londres. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matteis-nicola/#i_88998

MERCADANTE SAVERIO (1795-1870)

  • Écrit par 
  • Sylvie MAMY
  •  • 1 042 mots

Vers 1840, après le retrait de Rossini, la mort de Bellini et le départ à Paris de Donizetti, Mercadante est considéré comme le plus grand compositeur d'opéra italien. Toutefois, il est rapidement supplanté, dans le cœur de ses compatriotes, par le jeune Verdi. À sa mort, sa notoriété décline, effacée par celle du génial compositeur de Busseto, que Mercadante a largement inspiré sans toutefois en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saverio-mercadante/#i_88998

MERULO CLAUDIO (1533-1604)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 330 mots

Compositeur italien, versé dans la facture d'orgue, et le plus célèbre organiste de son temps. Merulo fut l'élève de Tuttovale Menon et de Girolamo Donati. Ses œuvres vocales (messes, madrigaux, motets) et ses pièces pour orgue sont très représentatives de l'école vénitienne de la seconde moitié du xvi e  siècle. Il fut organiste à la cathédrale d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claudio-merulo/#i_88998

MONTEVERDI CLAUDIO

  • Écrit par 
  • Denis MORRIER, 
  • Edith WEBER
  •  • 3 984 mots
  •  • 1 média

« Oracolo della musica », selon l'expression de Benedetto Ferrari (1604 env.-1681), Claudio Monteverdi appartient à la fois au dernier tiers du xvi e  siècle et à la première moitié du xvii e  siècle. Il assure le lien entre la Renaissance, l'humanisme et l'époque baroque. Vers le milieu du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claudio-monteverdi/#i_88998

MONTEVERDI CLAUDIO - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Christian MERLIN
  •  • 431 mots
  •  • 6 médias

15 mai 1567 Claudio Monteverdi est baptisé à Crémone. 1587 Son Premier Livre de madrigaux à cinq voix est publié à Venise ; il illustre, comme les trois livres suivants (1590, 1592, 1603), la prima prattica , qui exploite les ressources du style polyphonique traditionnel. 1590 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monteverdi-reperes-chronologiques/#i_88998

NAISSANCE DE L'OPÉRA

  • Écrit par 
  • Christian MERLIN
  •  • 227 mots

Quand et où faire commencer l'histoire de l'opéra ? La date de 1600 et la ville de Florence semblent le mieux correspondre à un acte de naissance. Le xvi e  siècle n'avait connu que des ébauches de théâtre musical : dans les fêtes princières et les chants de carnaval, le spectacle avait plus d'importance que l'intérêt dra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/naissance-de-l-opera/#i_88998

NAISSANCE DE L'OPÉRA - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Christian MERLIN
  •  • 327 mots

Vers 1550 Emilio de' Cavalieri naît à Rome. 20 août 1561 Jacopo Peri naît à Rome ou à Florence. 1581 Publication à Florence du traité de Vincenzo Galilei Dialogo della musica antica e della moderna en faveur du chant soliste accompagné. 1598 Dafne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/naissance-de-l-opera-reperes-chronologiques/#i_88998

NANINO GIOVANNI MARIA (1543 ou 1544-1607)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 336 mots

Chanteur, pédagogue, maître de chapelle et compositeur italien, né en 1543 ou 1544 à Tivoli, dans les États pontificaux, mort le 11 mars 1607 à Rome, Giovanni Maria Nanino (parfois orthographié Nanini) est l'une des plus importantes figures de la musique européenne de la fin du xvi e  siècle. Après avoir étudié le chant et la composition – il fut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-maria-nanino/#i_88998

NARDINI PIETRO (1722-1793)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 227 mots

Le compositeur italien Pietro Nardini fut l'un des plus éminents violonistes du xviii e  siècle. Né le 12 avril 1722, à Livourne, en Toscane, Pietro Nardini est, à Padoue, le plus célèbre élève du compositeur Giuseppe Tartini, virtuose du violon. De 1763 à 1765, il est Konzertmeister (premier violon solo) à l'orchestre de la cour de Stuttgart, qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pietro-nardini/#i_88998

NONO LUIGI (1924-1990)

  • Écrit par 
  • Jürg STENZL
  •  • 2 210 mots
  •  • 1 média

« Pour un musicien, il existe une position – toujours et dans chaque cas – de choix , actif ou passif, conscient ou non, face à la structure de la société contemporaine. L'homme-musicien mesure – et choisit – sa participation inventive, créatrice, par rapport à la réalité de son propre temps, et établit la valeur de son témoignage. Cela est en rapport direct avec la rencontre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luigi-nono/#i_88998

NORMA (V. Bellini)

  • Écrit par 
  • Timothée PICARD
  •  • 1 527 mots

Tragédie lyrique ( tragedia lirica ) en deux actes sur un livret de Felice Romani d'après Norma d'Alexandre Soumet, tragédie en cinq actes et en vers représentée pour la première fois au Théâtre royal de l'Odéon, à Paris, le 6 avril 1831, Norma est composée par Vincenzo Bellini entre septembre et la fin de novembre 1831 et créée à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/norma/#i_88998

NORMA (V. Bellini), en bref

  • Écrit par 
  • Christian MERLIN
  •  • 218 mots

Vincenzo Bellini aura réussi dans l'opéra italien ce que Carl Maria von Weber avait atteint pour l'opéra allemand : mettre en scène et en musique l'esprit romantique. Démarquée d'une tragédie française d'Alexandre Soumet, elle-même calquée sur l'histoire de l'infanticide Médée, Norma –  tragedia lirica en deux actes sur un livret de Felice Romani, créé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/norma-v-bellini-en-bref/#i_88998

Norma, BELLINI (Vincenzo)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 664 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] D'ascendance sicilienne, Bellini connaît son premier succès en 1825, avec son opera semiseria Adelson e Salvini , qui le fait considérer en Italie comme le successeur de Rossini et de Donizetti. Il cherche ensuite sa manière dans Bianca e Fernando (1826), Le Pirate (1827), Zaira (1829), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/norma-bellini-vincenzo/#i_88998

O Bella Destra, INDIA (Sigismondo d')

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 579 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] D'India fréquente en 1608 la Camerata Bardi, cercle florentin d'humanistes, de poètes, de musiciens et d'érudits qui va inventer l'opéra. En 1609, il publie à Milan le premier des cinq livres de Le Musiche da cantor solo , qui assurent aujourd'hui sa renommée. De 1611 à 1623, il est «maître de la musique de chambre» à la cour du duc de Savoie Charles-Emmanuel I […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/o-bella-destra-india-sigismondo-d/#i_88998

OPÉRA - Histoire, de Peri à Puccini

  • Écrit par 
  • Jean-Vincent RICHARD
  •  • 9 136 mots
  •  • 32 médias

Si l'Italie n'a jamais pu reconquérir l'immense empire que les Romains avaient bâti grâce à l'efficacité de leurs légions, elle a su trouver d'autres moyens, plus pacifiques, de repartir à l'assaut de l'Europe. L'opéra, qu'elle invente à l'aube du xvii e  siècle, fait partie de cet arsenal artistique dont les séductions vont faire rendre les armes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/opera-histoire-de-peri-a-puccini/#i_88998

OPÉRA - Histoire, de Pelléas à nos jours

  • Écrit par 
  • Harry HALBREICH, 
  • Christian MERLIN
  •  • 6 138 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « De l'opéra de chambre au théâtre musical »  : […] Ainsi que nous l'avons déjà mentionné, la réaction antiromantique, jointe aux difficultés économiques, a amené un retour à l'orchestre de chambre et aux œuvres courtes, qui ont très vite donné naissance à des opéras de chambre. L'un des premiers fut Ariane à Naxos de Richard Strauss (1912), mais il faut citer des réussites aussi différentes (des chefs-d'œuvres, parfois !) qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/opera-histoire-de-pelleas-a-nos-jours/#i_88998

OPÉRA - Les techniques d'écriture

  • Écrit par 
  • Yves GÉRARD
  •  • 3 850 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le récitatif »  : […] L' écriture du récitatif est sans doute le travail le plus délicat pour un compositeur d'opéra, car elle résulte d'une série d'options liées à la conception même du drame et de son rôle vis-à-vis de la musique. Selon le rapport que le compositeur entend privilégier entre les éléments du drame, entre le parlé, le récité, le déclamé et l'expression mélodique, entre l'intelligibilité maintenue et la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/opera-les-techniques-d-ecriture/#i_88998

ORATORIO

  • Écrit par 
  • Carl de NYS
  •  • 2 608 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Origines et histoire »  : […] Promu genre indépendant des classifications profanes ou religieuses à la fin du xviii e siècle, l'oratorio est né, comme l'indique l'étymologie, dans les oratoires romains de Philippe Néri, ceux de Santa Maria in Vallicella et Santo Girolamo della Carità. Au début, c'est-à-dire dans la seconde moitié du xvi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oratorio/#i_88998

ORCHESTRE DIRECTION D'

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 6 642 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les écoles de direction d'orchestre »  : […] Depuis l'époque où la direction d'orchestre s'est affirmée comme une discipline autonome, elle a suivi, selon les pays, des chemins différents qui sont les reflets des institutions musicales de ces pays. La France semble avoir oublié assez rapidement la technique de François Habeneck, qui reposait sur un travail approfondi. Dès le début du xx e  s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/direction-d-orchestre/#i_88998

L'ORFEO (C. Monteverdi)

  • Écrit par 
  • Denis MORRIER
  •  • 1 084 mots
  •  • 1 média

Chef-d'œuvre fondateur du répertoire lyrique occidental, L'Orfeo fut créé le 24 février 1607 au Palazzo Ducale de Mantoue, dans les appartements de la duchesse de Ferrare, sœur du duc de Mantoue, Vincenzo Gonzaga. L'Accademia degli Invaghiti formait le public de la première représentation. Deux autres représentations suivirent, réservées aux familiers de la famille ducale. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-orfeo/#i_88998

ORFEO (C. Monteverdi)

  • Écrit par 
  • Christian MERLIN
  •  • 236 mots
  •  • 1 média

L' Orfeo de Claudio Monteverdi, créé au palais ducal de Mantoue le 24 février 1607, est considéré comme le premier chef-d'œuvre universel de l'histoire de l'opéra . Le compositeur, qui était alors au service de Vincenzo Gonzague, duc de Mantoue, réalise dans cette fàvola in musica (« fable en musique ») en un prologue et cinq actes la synthèse de tous l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orfeo/#i_88998

ORFEO ED EURIDICE (C. W. von Gluck)

  • Écrit par 
  • Denis MORRIER
  •  • 1 353 mots

Cet Orphée fameux est une œuvre fondatrice qu'il est difficile d'appréhender sous un angle unique : Christoph Willibald von Gluck (1714-1787) en laissa deux versions distinctes : Orfeo ed Euridice , « azione teatrale », et Orphée et Eurydice , « drame héroïque » ; ces deux versions seront elles-mêmes revisitées par plusieurs arrang […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orfeo-ed-euridice/#i_88998

PAËR FERDINANDO (1771-1839)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 338 mots

L' Italien Ferdinando Paër fut, avec Domenico Cimarosa et Niccolò Antonio Zingarelli, l'un des principaux compositeurs d'opéras-comiques de son temps. Né le 1 er  juin 1771, à Parme, Ferdinando Paër fait créer en 1791, dans sa ville natale, son premier ouvrage, Orphée et Eurydice , qui est en fait un drame en français et en prose avec musique ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ferdinando-paer/#i_88998

PAGANINI NICCOLÒ (1782-1840)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 363 mots
  •  • 1 média

Violoniste et compositeur italien, né à Gênes et mort à Nice, Niccolò Paganini personnifia au violon le type du virtuose romantique aux prouesses inimaginables et à l'existence plus ou moins entourée de légende. Il fut à cet instrument, pour lequel son seul rival était Spohr, ce que Liszt fut au piano. Il se produit pour la première fois en 1794, poursuit à Parme une formation commencée par son p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/niccolo-paganini/#i_88998

PAISIELLO GIOVANNI (1740-1816)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 578 mots

Un des plus célèbres compositeurs d'opéra bouffe italiens de la fin du xviii e siècle, Paisiello naît à Roccaforzata, près de Tarente, et, dès l'âge de quatorze ans, est envoyé à Naples, où il reçoit l'enseignement de Francesco Durante. Ses premiers opéras sont écrits pour Bologne, Venise, Modène, Parme. De retour à Naples (1766), il évince diver […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-paisiello/#i_88998

PALESTRINA GIOVANNI PIERLUIGI DA

  • Écrit par 
  • Roger BLANCHARD
  •  • 2 750 mots
  •  • 1 média

Palestrina est un des plus illustres musiciens du xvi e  siècle . L'époque romantique a vu en lui « le père de l'Harmonie » (Victor Hugo), le sauveur de la musique d'église en péril et en a ainsi donné une image qui ne correspond pas à la réalité. Il ne fut pas un novateur, mais il a su manier en virtuose la technique héritée de ses prédécesseurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-pierluigi-da-palestrina/#i_88998

PALESTRINA GIOVANNI PIERLUIGI DA - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 383 mots
  •  • 6 médias

Entre le 3 février 1525 et le 2 février 1526 Naissance de Giovani Pierluigi, probablement à Palestrina, petite bourgade située non loin de Rome. Octobre 1537 Un document mentionne son nom parmi les chanteurs de la basilique Sainte-Marie-Majeure à Rome. 28 octobre 1544 Il est engagé comme organiste et maître de chan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/palestrina-reperes-chronologiques/#i_88998

Passamezzo milanese, PACOLINI (Giovanni)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 395 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] Le nom du compositeur et luthiste italien Giovanni Pacolini ne nous est connu que grâce à quelques pièces figurant dans un recueil édité en 1564. On ne possède en effet pratiquement aucune information biographique sur lui ; il est peut-être né à Borgo Val di Taro, dans la province de Parme, et aurait été luthiste à la cour des Farnèse au début du XVII e siècle. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/passamezzo-milanese-pacolini-giovanni/#i_88998

PERGOLÈSE JEAN-BAPTISTE

  • Écrit par 
  • Carl de NYS
  •  • 1 299 mots
  •  • 1 média

Malgré une existence très brève (il est mort à l'âge où d'autres commencent une carrière), Pergolèse eut le temps d'affirmer sa valeur ; il est un des génies les plus authentiques du préclassicisme italien. De tous les compositeurs vocaux du xviii e  siècle, Pergolèse est certainement celui qui annonce le plus directement les réussites uniques de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-baptiste-pergolese/#i_88998

PERGOLÈSE JEAN-BAPTISTE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 505 mots
  •  • 1 média

4 janvier 1710 Jean-Baptiste Pergolèse (Giovanni Battista Pergolesi) naît à Iesi, dans les Marches. Début des années 1720 Pergolèse étudie au Conservatorio dei Poveri di Gesù Cristo de Naples. Été de 1731 Li prodigi della divina grazia nella conversione di San Guglielmo Duca d'Aquitania est e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pergolese-reperes-chronologiques/#i_88998

PERI JACOPO (1561-1633)

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 251 mots
  •  • 1 média

Avec Caccini, Peri est le véritable initiateur du style rappresentativo , et donc de l'opéra. Comme Caccini, il est, dans les dernières années du xvi e  siècle, musicien de cour à Florence et membre de l'Académie du comte Bardi, où s'élabore le style récitatif. Après les intermèdes qu'il chante lui-même en s'accompagnant sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacopo-peri/#i_88998

PETRASSI GOFFREDO (1904-2003)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 1 318 mots

Le compositeur et pédagogue italien Goffredo Petrassi – le plus marquant de sa génération, avec Luigi Dallapiccola – naît dans une famille pauvre de Zagarolo, bourgade du Latium, près de Rome, le 16 juillet 1904. Entre 1913 et 1919, il étudie à la Schola cantorum di San Salvatore de Lauro, dans une atmosphère tout imprégnée d'art baroque et catholique qui exercera sur lui un rôle déterminant. Aprè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/goffredo-petrassi/#i_88998

PICCINNI NICOLA (1728-1800)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 344 mots

Compositeur italien d'opéra né à Bari, connu surtout pour la querelle qui, en 1777-1778 à Paris, opposa ses partisans à ceux de Gluck. Élève à Naples de Leo et de Durante, Piccinni donne son premier opéra ( Le Donne dispettose ) dans cette ville en 1754. Appelé à Rome en 1758, il y écrit Alessandro nell'Indie , de style seria (sur u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicola-piccinni/#i_88998

PONCHIELLI AMILCARE (1834-1886)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 424 mots

Le compositeur italien Amilcare Ponchielli demeure avant tout l'auteur de l'opéra La gioconda , quintessence du mélodrame romantique. Né le 31 août ou le 1 er  septembre 1834, à Paderno Fasolaro, près de Crémone, en Lombardie (ville qui sera en 1950 rebaptisée en son honneur Paderno Ponchielli), Amilcare Ponchielli se forme au Conservatoire de Milan, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amilcare-ponchielli/#i_88998

PORPORA NICOLA ANTONIO GIACINTO (1686-1768)

  • Écrit par 
  • Sylvie MAMY
  •  • 1 176 mots

Le compositeur italien Porpora est, durant la première partie du xviii e siècle, c'est-à-dire à l'âge d'or du bel canto, l'un des principaux représentants de ce qu'il est convenu d'appeler l'école napolitaine. Sa carrière comporte deux types d'activités : la composition (environ 150 œuvres connues comprenant de très nombreux opéras, des cantates […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicola-antonio-giacinto-porpora/#i_88998

PUCCINI GIACOMO

  • Écrit par 
  • André GAUTHIER
  •  • 1 545 mots
  •  • 3 médias

Parce que la carrière de Puccini s'est déroulée pendant la période postverdienne et que le compositeur n'a pas été indifférent au nouveau visage de l' opéra italien, on le considère généralement comme un vériste. Le choix de ses sujets et l'éloquence passionnée de leur traduction musicale ne sont, du reste, pas étrangers à cette classification, en raison de la trajectoire qui va des légendaires […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/puccini-giacomo-1858-1924/#i_88998

PUCCINI GIACOMO - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Christian MERLIN
  •  • 430 mots
  •  • 9 médias

22 décembre 1858 Giacomo Puccini naît à Lucques, en Toscane. 31 mai 1884 Son premier opéra, Le Villi , sur un livret de Ferdinando Fontana d'après Les Willis d'Alphonse Karr, est créé au Teatro dal Verme de Milan (version en un acte). 1 er  février 1893 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/puccini-reperes-chronologiques/#i_88998

RESPIGHI OTTORINO (1879-1936)

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 310 mots

Dans ce qu'on a appelé la « renaissance » de la musique italienne après un xix e siècle livré, malgré des chefs-d'œuvre, à un esprit mélodique trop facile, à une dramaturgie à gros effets et à une virtuosité trop extérieure, Respighi occupe une place importante, bien qu'isolée et difficile à définir. Élève de Sarti pour le violon et l'alto, de Ma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ottorino-respighi/#i_88998

Ricercar del duodecimo tuono a 4, GABRIELI (Andrea)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 495 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] Élève du Flamand Adrian Willaert, l'Italien Andrea Gabrieli est avec son neveu Giovanni Gabrieli (1555 env.-1612) l'une des personnalités les plus importantes de l'école vénitienne. Organiste à Saint-Marc de Venise, il compose de nombreuses pièces de musique vocale sacrée, parmi lesquelles un livre de Sacrae Cantiones (1565), des œuvres pour orgue et quelque 250 madrigaux pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ricercar-del-duodecimo-tuono-a-4-gabrieli-andrea/#i_88998

Rigoletto, VERDI (Giuseppe)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 717 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] Rigoletto (1851) marque un tournant dans la carrière de Verdi. Le compositeur italien a alors déjà écrit une douzaine d'ouvrages, dont Nabucco , son premier grand succès (1842), mais les trois chefs-d'œuvre de sa «trilogie populaire» - Rigoletto ; Le Trouvère et La Traviata (1853) - lu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rigoletto-verdi-giuseppe/#i_88998

RIPIENO, musique

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 255 mots

Terme musical pris de l'italien ( ripieno  : rempli, plein). Dans le concerto grosso, on donne ce nom à l'orchestre d'accompagnement, « groupe plein », entier ( tutti ), qui expose et reprend la ritournelle et harmonise la basse continue, cela par opposition au groupe réduit du concertino des solistes . Dans l'orgue italien, c'est l'ensemble du plein-jeu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ripieno-musique/#i_88998

ROSSI SALOMONE (1570 env.-env. 1630)

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 197 mots

Originaire de Mantoue, Rossi est condisciple et collaborateur de Monteverdi. Juif, il compose quelques-unes des plus anciennes pièces de la liturgie synagogale écrites en style polyphonique, rompant ainsi avec la tradition homophonique juive. Mais c'est en tant que violoniste que son nom doit être retenu : son recueil Il Primo Libro delle sinfonie e gagliarde , publié à Venis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/salomone-rossi/#i_88998

ROSSINI GIOACCHINO

  • Écrit par 
  • Jean-Louis CAUSSOU, 
  • Alain PÂRIS
  •  • 2 084 mots
  •  • 1 média

On a écrit qu'entre Gluck et Wagner tout le drame musical est l'œuvre de Rossini . Il n'en faut pas sourire. On ne doit pas, en effet, mésestimer une œuvre pour laquelle Wagner professait la plus grande admiration. « Il restera de moi, disait Rossini, le troisième acte d' Otello , le deuxième de Guillaume Tell et tout […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gioacchino-rossini/#i_88998

ROSSINI GIOACCHINO - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Christian MERLIN
  •  • 635 mots
  •  • 11 médias

29 février 1792 Gioachino (Gioacchino selon l'usage moderne) Antonio Rossini naît à Pesaro, dans les Marches (Italie). 9 mai 1812 La Scala di seta ( L'Échelle de soie ), farsa comica en un acte sur un livret de Giuseppe Maria Foppa d'après le livret de François-Antoine-Eugène […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rossini-reperes-chronologiques/#i_88998

ROTA NINO (1911-1979)

  • Écrit par 
  • Marcel WEISS
  •  • 897 mots
  •  • 1 média

Il est difficile d'imaginer l'univers de Fellini sans la musique de Nino Rota : elle est le piment qui en même temps assaisonne et adoucit les visions du cinéaste ; de Gelsomina à Casanova, elle a accompagné les monstrueuses parades de Fellini pendant près de trente ans. Il nous reste des images et des mélodies qu'il serait vain d'essayer de dissocier, tant elles se complètent en notre souvenir. F […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nino-rota/#i_88998

RUBINI GIOVANNI BATTISTA (1794-1854)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 375 mots

Ténor italien, né le 7 avril 1794, à Romano, dans la république de Venise, mort le 3 mars 1854, dans la même ville, Giovanni Battista Rubini fut l'un des premiers grands interprètes du style romantique de Vincenzo Bellini et de Gaetano Donizetti. Très tôt promis à une brillante carrière musicale, Giovanni Battista Rubini est engagé comme violoniste et choriste au théâtre Riccardi de Bergame dès l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-battista-rubini/#i_88998

SACRAE SYMPHONIAE (G. Gabrieli)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 241 mots

La publication, en 1597, des Sacrae Symphoniae de Giovanni Gabrieli constitue une étape capitale dans l'histoire de la musique. Ce recueil de 62 pièces pour chœurs et ensembles instrumentaux marque en effet un profond bouleversement : le passage du monde ancien de la polyphonie a cappella rigoureuse à la nouvelle esthétique baroque de la musique concertante avec voix soliste […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sacrae-symphoniae/#i_88998

SALIERI ANTONIO (1750-1825)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 441 mots

Compositeur italien né à Legnato Veneto (près de Vérone) mais ayant passé la quasi-totalité de sa vie à Vienne. Salieri arrive dans la capitale autrichienne en 1766 en compagnie de Florian Gassmann, qui lui enseigne la composition et le contrepoint, et y présente dès 1770 son premier opéra bouffe, Le Donne letterate . Nommé compositeur de la cour et maître de chapelle de l'Op […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antonio-salieri/#i_88998

SAMMARTINI GIOVANNI BATTISTA (1700-1775)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 394 mots

Compositeur italien qui a joué un grand rôle dans la naissance et le développement de la symphonie dans la péninsule, Giovanni Battista Sammartini naît à Milan dans une famille de musiciens. Son père, le hautboïste français Alexis Saint-Martin, venu habiter Turin puis Milan, où il travaille pour le théâtre ducal, a fini par italianiser son patronyme. Son frère aîné, Giuseppe, né à Milan en 1695 et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-battista-sammartini/#i_88998

SAN CARLO DE NAPLES

  • Écrit par 
  • Alain DUAULT
  •  • 1 435 mots

Fiché en plein centre de la ville, bordé par une rue très encombrée de voitures, le Teatro di San Carlo de Naples ne frappe guère l'imagination par sa façade monumentale, en dépit de la colonnade blanche qui borde le grand foyer, à l'étage supérieur. Mais, comme à la Scala de Milan, dès qu'on pénètre dans sa vaste salle, on est ébloui par l'harmonie des proportions d'un espace pourtant considérab […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/san-carlo-de-naples/#i_88998

SARTI GIUSEPPE (1729-1802)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 472 mots

Le compositeur italien Giuseppe Sarti a signé quelque soixante-dix ouvrages lyriques, des pièces de musique instrumentale et des œuvres sacrées. Musicien cosmopolite, il a exercé une profonde influence sur la vie musicale du Danemark et de la Russie. Baptisé le 1 er  décembre 1729 à Faenza, près de Ravenne, dans les États pontificaux, Giuseppe Sarti (surnommé « Il Domenich […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giuseppe-sarti/#i_88998

SCALA DE MILAN

  • Écrit par 
  • Gilles de VAN
  •  • 1 166 mots
  •  • 3 médias

S'il n'est pas le plus célèbre, la Scala de Milan est certainement l'un des plus prestigieux théâtres lyriques du monde. Il prit la place du Teatro Ducale  théâtre du Palais ducal –, qui avait été plusieurs fois la proie des flammes et qui avait hébergé des opéras de Mozart ainsi que des ballets d'illustres chorégraphes. L'archiduc d'Autriche en confia la construction, en 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/scala-de-milan/#i_88998

SCARLATTI LES

  • Écrit par 
  • Roland de CANDÉ
  •  • 2 009 mots
  •  • 2 médias

Famille de musiciens siciliens des xvii e et xviii e  siècles, les Scarlatti se sont illustrés principalement à Naples, ce qui leur vaut d'être rattachés habituellement à l'école napolitaine. Parmi eux se distinguent Alessandro, qui fut l'un des premiers grands musiciens classiques, et Domenico, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-scarlatti/#i_88998

SCELSI GIACINTO (1905-1988)

  • Écrit par 
  • Harry HALBREICH
  •  • 2 351 mots

Giacinto Scelsi est mort à Rome le 9 août 1988, dans sa quatre-vingt-quatrième année. La veille, avant de perdre conscience, il avait signifié qu'il rompait le contact avec ici-bas ce jour, le 8.8.88 (quatre fois l'infini !), symbole qui paraissait important à un homme né aussi le 8 janvier (1905, à La Spezia). […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giacinto-scelsi/#i_88998

SCHEIN JOHANN HERMANN (1586-1630)

  • Écrit par 
  • Edith WEBER
  •  • 1 699 mots

Dans le chapitre « Typologie de l'œuvre »  : […] Les œuvres profanes et religieuses, publiées à Leipzig (ou dans des recueils collectifs), illustrent la fusion entre l'héritage allemand et l'esthétique italienne ; elles sont marquées à la fois par la Réforme luthérienne et par le nouveau style. Le Venus-Kräntzlein (œuvres vocales et instrumentales) de 1609, publié à Wittenberg et contenant des pages vocales et instrumental […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-hermann-schein/#i_88998

SCIARRINO SALVATORE (1947- )

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 354 mots

Après les disparitions de Donatoni en 2000 et de Berio en 2003, Sciarrino est devenu le plus important des compositeurs italiens en activité. Son œuvre figure parmi les plus originales de la fin du xx e  siècle et du début du xxi e  : il existe véritablement un « son Sciarrino », immédiatement ide […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/salvatore-sciarrino/#i_88998

SEQUENZA III (L. Berio)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 251 mots
  •  • 1 média

Passionné par la voix, Luciano Berio donne avec la Sequenza III , pour une voix de femme, dédiée à son ex-épouse Cathy Berberian, qui la crée à Brême en 1966, un des sommets de la musique vocale contemporaine, domaine dans lequel le compositeur italien aura tout osé. Contrairement à Thema, Omaggio a Joyce (1958) ou à Circles (1960 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sequenza-iii/#i_88998

SERIA OPERA

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 789 mots

Par opposition à l'opera buffa, mais en coexistence avec lui, l'opera seria est un terme désignant en Italie, dès le début du xviii e  siècle, un type d'opéra fondé essentiellement, selon des règles musicales et dramatiques bien précises avant de devenir tyranniques, sur une succession de situations nobles ou tragiques plus ou moins comparables (t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/opera-seria/#i_88998

SGRIZZI LUCIANO (1910-1994)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 701 mots

Claveciniste, pianiste, compositeur et musicologue italien, Luciano Sgrizzi est l'un des artisans du renouveau de la musique ancienne de son pays natal. Il voit le jour à Bologne le 30 octobre 1910 et commence à étudier la musique avec un de ses oncles, qui l'oriente vers le violon. Mais, dès l'âge de douze ans, il se tourne vers le piano et entre à l'Accademia filarmonica de Bologne, où il étudi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luciano-sgrizzi/#i_88998

Sinfonia, BERIO (Luciano)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 880 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] Le catalogue du compositeur italien Luciano Berio constitue une sorte de résumé des recherches musicales de la seconde moitié du xx e  siècle: Berio a utilisé toutes les techniques, du sérialisme à l'électroacoustique. Son œuvre, d'une étonnante diversité, manifeste une prédilection pour la voix: la mezzo-soprano Cathy Berberian, son épouse, fut s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sinfonia-berio-luciano/#i_88998

SINOPOLI GIUSEPPE (1946-2001)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 703 mots

Comme ses aînés Felix Mottl, Joseph Keilberth, Franz Konwitschny ou Dimitri Mitropoulos, le chef d'orchestre et compositeur italien Giuseppe Sinopoli est mort en dirigeant, terrassé par une crise cardiaque pendant une représentation d' Aïda à la Deutsche Oper de Berlin. Ce Vénitien hésitait entre la musique et la médecine. Né le 2 novembre 1946, il soutient une thèse d'anthr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giuseppe-sinopoli/#i_88998

Sonate en ut mineur, SCARLATTI (Domenico)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 437 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] Fils du compositeur Alessandro Scarlatti (1660-1725), Domenico Scarlatti, né à Naples le 26 octobre 1685, acquiert comme claveciniste une telle célébrité que la reine Maria Casimira de Pologne le prend à son service en 1715. Il s'installe en 1720 au Portugal, où il devient le professeur de clavecin de l'infante Maria Bárbara ; lorsque celle-ci épouse en 1729 le prince Fernando, héritier du trône d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sonate-en-ut-mineur-scarlatti-domenico/#i_88998

SPONTINI GASPARE (1774-1851)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 282 mots

Compositeur italien d'opéra né et mort à Majolati, petit village des États pontificaux, Spontini débute à Naples, où il est encouragé par Piccinni, et se fixe à Paris en 1803. Le Théâtre-Italien monte La Finta Filosofa , créée à Naples quatre ans plus tôt, mais à l'Opéra-Comique, en juin 1804, La Petite Maison est sifflée si fort que la représentation d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaspare-spontini/#i_88998

STABAT MATER (J.-B. Pergolèse)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 216 mots

Deux Stabat mater dominent la musique sacrée italienne de la première moitié du xviii e  siècle : celui d'Alessandro Scarlatti, composé vraisemblablement au tout début de ce siècle, et celui de Jean-Baptiste Pergolèse, achevé en 1736. Ces deux œuvres offrent d'évidentes similitudes dans leurs effectifs (deux voix de femme, o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stabat-mater/#i_88998

Stabat Mater, PERGOLÈSE (Jean-Baptiste)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 600 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] Une santé fragile, une vie brève. Mais Pergolèse a donné à la musique quelques-uns de ses chefs-d'œuvre : l'opéra-bouffe La Servante maîtresse , créé à Naples en 1733, et qui sera à l'origine, lors de sa création à Paris, en 1752, de la querelle des Bouffons ; la Messe en fa majeur, un Salve Regina et, surto […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stabat-mater-pergolese-jean-baptiste/#i_88998

STRADELLA ALESSANDRO (1644-1682)

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 314 mots

La vie de Stradella relève du roman. Deux cents cantates, des motets, sonates et symphonies, des opéras, des oratorios le disputent à cent intrigues amoureuses, à l'enlèvement d'une novice dans un couvent à Florence, à une affaire d'escroquerie à Rome, à une fuite à travers l'Italie avec une grande dame fiancée à un sénateur, à des embuscades de spadassins ; des maris jaloux, encore une élève sédu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alessandro-stradella/#i_88998

STRADIVARIUS ANTONIO (1643 env.-1737)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 571 mots

Célèbre luthier italien, à l'apogée de la facture pour instruments à cordes. Antonio Stradivarius ainsi que ses deux fils Francesco (1671-1743) et Omobono (1679-1742) signèrent quelques-uns des plus prestigieux violons de l'histoire de cet instrument . « Il apporte avec lui le métier le plus achevé, la curiosité la plus ouverte, la plus inlassable patience, la plus rare alliance de la méthode et d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antonio-stradivarius/#i_88998

TAMBURINI ANTONIO (1800-1876)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 262 mots

Baryton italien, né le 28 mars 1800 à Faenza, dans les États pontificaux, mort le 8 novembre 1876 à Nice, Antonio Tamburini est surtout connu pour les rôles qu'il a interprétés dans les œuvres de Gioacchino Rossini, Gaetano Donizetti et Vincenzo Bellini. Pendant sa jeunesse, Antonio Tamburini étudie le cor avec son père, chef d'orchestre, et la voix auprès d'Aldobrando Rossi et de Bonifazio Asioli […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antonio-tamburini/#i_88998

TARTINI GIUSEPPE (1692-1770)

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 388 mots
  •  • 1 média

Le personnage de Tartini est fait de curieux contrastes : un homme tranquille, rangé, pieux, bon pédagogue, bon mari, et pourtant un tempérament fougueux et nerveux ; une vie calme à Mantoue, durant laquelle il refuse les plus prestigieuses offres d'engagements et de tournées dans l'Europe entière, qui succède à une jeunesse mouvementée : il a connu la prison pour avoir épousé secrètement la prot […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giuseppe-tartini/#i_88998

TORELLI GIUSEPPE (1658-1709)

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 325 mots

À peu près contemporain de Corelli, Torelli fait avec celui-ci un intéressant contraste, et la disproportion entre l'immense popularité du premier — de son temps comme du nôtre — et la célébrité plus modeste du second n'est pas sans quelque injustice. Torelli , né près de Vérone, réside à Bologne à partir de 1680, et pour toute sa vie, si l'on excepte six années qu'il passe d'abord à Vienne (1695- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giuseppe-torelli/#i_88998

TOSCANINI ARTURO (1867-1957)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 2 312 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « À l'école de l'opéra »  : […] Arturo Toscanini voit le jour à Parme le 25 mars 1867, dans un milieu modeste adepte des idéaux républicains de Garibaldi. Au conservatoire de sa ville natale, où il entre en 1876, il étudie le violoncelle avec Leandro Carini et la composition avec Giusto Dacci. Il commence à composer et donne en 1884 son premier concert, au programme duquel figurent quelques-unes de ses œuvres. Pendant un an (188 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arturo-toscanini/#i_88998

LA TRAVIATA (G. Verdi)

  • Écrit par 
  • Christian MERLIN
  •  • 263 mots
  •  • 1 média

La première représentation de La Traviata , le 6 mars 1853 à La Fenice de Venise, se solde par un échec retentissant. Raison immédiate : le manque de crédibilité des interprètes de la création (la corpulence de Fanny Salvini-Donatelli s'accorde peu au personnage de Violetta et Felice Varesi, qui incarne Giorgio Germont, n'est plus en pleine possession de ses moyens). Raison p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-traviata/#i_88998

VECCHI ORAZIO (1550 env.-1605)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 699 mots

Musicien italien, prosateur et poète, né et mort à Modène, Orazio Vecchi est surtout célèbre pour son chef-d'œuvre, le grand madrigal dramatique L'Amfiparnasso . Il fut le protégé du mécène Baldassare Rangoni (1577). En 1582 et en 1584, il occupa les fonctions de maître de chapelle à la cathédrale de Salò et les deux années suivantes à celle de Modène. Après avoir été chanoin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orazio-vecchi/#i_88998

Ve ET VIe LIVRES DE MAGRIGAUX (C. Gesualdo)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 282 mots
  •  • 1 média

Prince et assassin, Carlo Gesualdo publie en 1611 ses V e et VI e  Livres de madrigaux , à cinq voix, qui renferment les plus tragiques, les plus violentes et les plus fascinantes de ses compositions. Le madrigal italien, illustré notammen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ve-et-vie-livres-de-magrigaux/#i_88998

VERDI GIUSEPPE

  • Écrit par 
  • Gilles de VAN
  •  • 2 658 mots
  •  • 8 médias

Au même titre que Mozart ou Wagner, Verdi est un des grands maîtres de l'opéra, parmi les plus joués et les plus admirés. Il commence sa carrière en s'inscrivant dans une tradition lyrique qui a plus de deux siècles et qui s'est profondément renouvelée au début du xix e  siècle avec Rossini, Donizetti et Bellini. Au cours de sa vie, la culture […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giuseppe-verdi/#i_88998

VERDI GIUSEPPE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Christian MERLIN
  •  • 754 mots
  •  • 37 médias

1813 Giuseppe Fortunino Francesco Verdi naît à Le Roncole, un petit village près de Busseto, dans la province de Parme, alors département de l'Empire français, le 9 ou le 10 octobre. 9 mars 1842 Après le succès d' Oberto, Conte di San Bonifacio (Scala de Milan, 17 novembre 1839) et le fiasco d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/verdi-reperes-chronologiques/#i_88998

VÉRISME

  • Écrit par 
  • André GAUTHIER, 
  • Angélique LEVI
  •  • 5 009 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre «  Vérisme musical »  : […] Le terme de vérisme, qui – nous venons de le voir – s'était imposé pour désigner le mouvement littéraire italien réuni autour de Giovanni Verga, en vint, par extension, à s'appliquer à un style de théâtre musical, également d'origine italienne, qui s'est inspiré de son esprit et de son esthétique, à la fois en réaction contre l'influence de Wagner et conformément à l'évolution des conditions de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/verisme/#i_88998

VILLANELLA, musique

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 344 mots

Chanson polyphonique en vogue dans l'Italie du xvi e  siècle, la villanella ne possédait pas, en dehors de la présence d'un refrain, une forme véritablement établie. Généralement écrite pour trois voix a cappella (à la différence de la frottola , à quatre voix), elle reposait le plus souvent sur une sér […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/villanella-musique/#i_88998

VILLOTTA

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 331 mots

Forme de musique vocale profane italienne du xvi e  siècle, florissante de 1520 à 1540, la villotta (ou villota ) présente de nombreuses similitudes avec la villanella mais, contrairement à cette dernière, trouve ses origines dans la musique populaire. Originaire de la Vénétie ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/villotta/#i_88998

VINCI LEONARDO (1696 env.-1730)

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 97 mots

Homonyme du plus fameux des peintres (élève de surcroît du musicien Greco), Leonardo Vinci est l'une des plus remarquables figures de l'opéra napolitain après Scarlatti. C'est par l'opera buffa qu'il a commencé, et il y réussit toujours. Ses vingt-cinq opera seria, dont Ifigenia in Tauride est le plus célèbre, sont d'une forte et belle écriture, dans la tradition héritée de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leonardo-vinci/#i_88998

VIOTTI GIOVANNI BATTISTA (1755-1824)

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 313 mots

Élève de Pugnani ; après une tournée des capitales avec son maître (Genève, Berne, Dresde, Berlin, Varsovie, Saint-Pétersbourg, Paris), Viotti se fixe à Paris après l'accueil chaleureux qu'il y reçoit au Concert spirituel. Il entre au service de Marie-Antoinette, mais la Révolution le chasse (1792). Il émigre en Angleterre, puis à Hambourg, en Angleterre de nouveau, où il fonde avec Clementi l'orc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-battista-viotti/#i_88998

VITALI GIOVANNI BATTISTA (1632-1692)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 409 mots

Giovanni Battista Vitali est le principal compositeur italien de musique instrumentale durant la période qui précède Arcangelo Corelli (1653-1713). Né le 18 février 1632, à Bologne, Giovanni Battista Vitali est élève de Maurizio Cazzati, maître de chapelle de la célèbre église San Petronio de sa ville natale, où il commence à chanter et à jouer du violone (contrebasse de vi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-battista-vitali/#i_88998

VIVALDI ANTONIO

  • Écrit par 
  • Marc PINCHERLE, 
  • Roger-Claude TRAVERS
  •  • 3 247 mots
  •  • 1 média

Vivaldi a exercé une influence capitale sur l'évolution de la musique préclassique. Il a imposé, sinon inventé de toutes pièces, la forme du concerto de soliste, contribué puissamment à l'élaboration de la symphonie, donné au théâtre et à l'Église des œuvres dont on commence seulement à mesurer l'importance. Son retour à la lumière est un des phénomènes les plus curieux et les plus troublants de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antonio-vivaldi/#i_88998

VIVALDI ANTONIO - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 720 mots
  •  • 22 médias

4 mars 1678 Antonio Lucio Vivaldi naît à Venise. 1703 Vivaldi est ordonné prêtre le 23 mars ; en septembre, il obtient son premier poste officiel, celui de professeur de violon ( maestro di violino ) au Pio Ospedale della Pietà. 1705 Son opus 1 est publié à Venise ; il s'agit d'un recueil de d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vivaldi-reperes-chronologiques/#i_88998

VOCALISE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 250 mots

Dans le chant, mélisme développé sur une voyelle et qui en accentue le caractère décoratif, lyrique ou de pure virtuosité. Les vocalises sont aussi un exercice de chant qui, grâce à des formules appropriées, permet d'acquérir une bonne technique de vocalisation. La vocalise eut une valeur magique (chez les gnostiques, par exemple) ; saint Augustin évoque, sous le nom de jubilus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vocalise/#i_88998

ZAFRED MARIO (1922-1987)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 584 mots

Compositeur, directeur de théâtre et critique musical italien auquel ses multiples activités ont donné une place essentielle dans la vie artistique de son pays, Mario Zafred voit le jour à Trieste le 21 février 1922. Il se fixe rapidement dans la capitale italienne, où il fait ses études musicales au Conservatorio di Santa Cecilia, jusqu'en 1944. Il travaille également la composition avec Illdebra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mario-zafred/#i_88998

ZARLINO GIOSEFFO (1517-1590)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 217 mots

Compositeur et théoricien italien qui tient une place importante dans l'histoire de la musique à cause de ses ouvrages théoriques, et notamment d'un traité en quatre volumes, Le Istitutioni harmoniche (1558), dont l'influence sur le développement du système diatonique fut des plus considérables. Élève d'Adriaan Willaert, Zarlino succéda à Cyprien de Rore comme maître de chape […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gioseffo-zarlino/#i_88998


Affichage 

Antonio Vivaldi

photographie

Le compositeur italien Antonio Vivaldi (1678-1741) fixe définitivement l'architecture du concerto pour solistes 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Arcangelo Corelli

photographie

Le compositeur, pédagogue et violoniste virtuose italien Arcangelo Corelli (1653-1713), fondateur de la technique moderne des instruments à archet 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Arrigo Boito

photographie

Le compositeur, poète et librettiste italien Arrigo Boito (1842-1918) en 1889 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Arturo Benedetti Michelangeli

photographie

Le pianiste italien Arturo Benedetti Michelangeli (1920-1995) en 1970 

Crédits : Erich Auerbach/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Boris Christoff

photographie

La basse bulgare Boris Christoff (1914-1993), en 1962, dans le rôle de Philippe II de Don Carlos (1867), opéra de Verdi 

Crédits : Erich Auerbach/ Getty Images

Afficher

Claudio Monteverdi

photographie

Le compositeur italien Claudio Monteverdi vers 1640 Portrait attribué à Bernardo Strozzi Tiroler Landesmuseum Ferdinandeum, Innsbruck 

Crédits : Erich Lessing/ AKG-images

Afficher

Claudio Monteverdi

photographie

Le compositeur italien Claudio Monteverdi créa, avec Orfeo (1607), le premier véritable opéra 

Crédits : De Agostini/ Alfredo Dagli Orti/ Getty Images

Afficher

Domenico Scarlatti

photographie

Le compositeur italien Domenico Scarlatti (1685-1757) écrivit 555 sonates pour clavecin 

Crédits : De Agostini picture library/ Getty Images

Afficher

Euridice, Giulio Caccini

photographie

Page de titre de l'édition originale d'Euridice de Giulio Caccini, publiée en 1600 chez Giorgio Marescotti, premier en date des imprimeurs de musique florentins Cet opéra sur un livret d'Ottavio Rinuccini sera créé en 1602 au palais Pitti de Florence 

Crédits : AKG

Afficher

Falstaff

photographie

La soprano Eva Lind dans une mise en scène de Falstaff (1893), opéra de Verdi, au festival de Glyndebourne, en 1988 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Ferruccio Busoni

photographie

Le compositeur Ferruccio Busoni en 1920 Assis, il est en compagnie du compositeur Paul Hindemith (appuyé sur le piano) et de quelques-uns de ses élèves 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Gaetano Donizetti

photographie

Le compositeur italien Gaetano Donizetti vers 1835, à l'époque de la création de Lucia di Lammermoor Dessin à la plume rehaussé de lavis 

Crédits : AKG

Afficher

Giacomo Puccini

photographie

Le compositeur italien Giacomo Puccini (1858-1924) en 1880 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Gioacchino Rossini

photographie

Le compositeur italien Gioacchino Rossini (1792-1868) écrivit de nombreux opéras 

Crédits : Photos.com/ Thinkstock

Afficher

Giovanni Pierluigi da Palestrina

photographie

Détail du frontispice de l'édition originale (1554) du premier Livre de messes de Giovanni Pierluigi da Palestrina : le compositeur présente son recueil au pape Jules III, à qui il est dédié 

Crédits : AKG

Afficher

Giuseppe Verdi, vers 1870

photographie

Photographie de Giuseppe Verdi (1813-1901) vers 1870, époque où son évolution vers le drame moderne est marquée par Don Carlos et Aïda 

Crédits : J. L. Charmet/ De Agostini

Afficher

Jean-Baptiste Pergolèse

photographie

Le compositeur italien Jean-Baptiste Pergolèse (1710-1736), auteur du premier chef-d'œvre de l'opéra-bouffe, La Servante maîtresse 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

La Bohème, Giacomo Puccini

photographie

Une page de la partition autographe de La Bohème, de Giacomo Puccini 

Crédits : AKG

Afficher

La Traviata

photographie

La soprano italienne Marietta Piccolomini dans le rôle-titre de La Traviata (1853), opéra de l'Italien Verdi (1853), au Her Majesty's Theatre de Londres, en 1856 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Le Compositeur Cherubini et la muse de la poésie lyrique, J. D. A. Ingres

photographie

Jean Auguste Dominique INGRES, Le Compositeur Cherubini et la muse de la poésie lyrique, huile sur toile Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Le compositeur Gaetano Donizetti

photographie

Le compositeur italien Gaetano Donizetti (1797-1848) écrivit plus de soixante-dix opéras 

Crédits : Courtesy of the Museo Donizettiano, Bergamo, Italy

Afficher

Le compositeur Giovanni Pierluigi da Palestrina

photographie

Le compositeur italien Giovanni Pierluigi da Palestrina (1525 env-1594) d'après un portrait du XIXe siècle Biblioteca del conservatorio, Milan 

Crédits : Stefano Bianchetti/ Corbis Historical/ Getty Images

Afficher

Luciano Berio

photographie

Le compositeur italien Luciano Berio (1925-2003) lors d'un concert au Queen Elizabeth Hall à Londres 

Crédits : Erich Auerbach / Hulton Getty

Afficher

Luigi Nono

photographie

Le compositeur italien Luigi Nono (1924-1990), en 1963 

Crédits : Erich Auerbach/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Norma

photographie

Première scène du second acte de Norma, opéra de l'Italien Vincenzo Bellini, créé en 1831 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Paganini

photographie

Le compositeur et violoniste virtuose italien Niccolo Paganini (1782-1840) par Ingres, en 1819 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Placido Domingo

photographie

Le ténor espagnol Placido Domingo dans le rôle-titre d'Otello, opéra de Giuseppe Verdi Lincoln Center, New York, 2002 

Crédits : Jack Vartoogian/ Getty Images

Afficher

Responsoria..., Carlo Gesualdo

photographie

Frontispice de l'édition originale du livre de répons pour l'office de ténèbres de la semaine sainte de Carlo Gesualdo Ce livre est publié en 1611 par Gesualdo sur ses presses personnelles 

Crédits : AKG

Afficher

Tartini

photographie

Le compositeur italien Giuseppe Tartini (1692-1770) Violoniste exceptionnel, il créa l'école des Nations qui forma quelques-uns des meilleurs violonistes de la génération suivante 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Turandot

photographie

La cantatrice irlandaise Gwyneth Jones dans le rôle-titre de Turandot, l'opéra inachevé de l'Italien Puccini (1858-1924), au Covent Garden de Londres, en 1988 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Verdi

photographie

Giuseppe Verdi (1813-1901) en 1850 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Vincenzo Bellini

photographie

Vincenzo Bellini (1801-1835) Teatro alla Scala, Milan 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Antonio Vivaldi
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Arcangelo Corelli
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Arrigo Boito
Crédits : Hulton Getty

photographie

Arturo Benedetti Michelangeli
Crédits : Erich Auerbach/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Boris Christoff
Crédits : Erich Auerbach/ Getty Images

photographie

Claudio Monteverdi
Crédits : Erich Lessing/ AKG-images

photographie

Claudio Monteverdi
Crédits : De Agostini/ Alfredo Dagli Orti/ Getty Images

photographie

Domenico Scarlatti
Crédits : De Agostini picture library/ Getty Images

photographie

Euridice, Giulio Caccini
Crédits : AKG

photographie

Falstaff
Crédits : Hulton Getty

photographie

Ferruccio Busoni
Crédits : Hulton Getty

photographie

Gaetano Donizetti
Crédits : AKG

photographie

Giacomo Puccini
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Gioacchino Rossini
Crédits : Photos.com/ Thinkstock

photographie

Giovanni Pierluigi da Palestrina
Crédits : AKG

photographie

Giuseppe Verdi, vers 1870
Crédits : J. L. Charmet/ De Agostini

photographie

Jean-Baptiste Pergolèse
Crédits : Hulton Getty

photographie

La Bohème, Giacomo Puccini
Crédits : AKG

photographie

La Traviata
Crédits : Hulton Getty

photographie

Le Compositeur Cherubini et la muse de la poésie lyrique, J. D. A. Ingres
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Le compositeur Gaetano Donizetti
Crédits : Courtesy of the Museo Donizettiano, Bergamo, Italy

photographie

Le compositeur Giovanni Pierluigi da Palestrina
Crédits : Stefano Bianchetti/ Corbis Historical/ Getty Images

photographie

Luciano Berio
Crédits : Erich Auerbach / Hulton Getty

photographie

Luigi Nono
Crédits : Erich Auerbach/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Norma
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Paganini
Crédits : Hulton Getty

photographie

Placido Domingo
Crédits : Jack Vartoogian/ Getty Images

photographie

Responsoria..., Carlo Gesualdo
Crédits : AKG

photographie

Tartini
Crédits : Hulton Getty

photographie

Turandot
Crédits : Hulton Getty

photographie

Verdi
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Vincenzo Bellini
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie