AGAZZARI AGOSTINO (1578-1640)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le compositeur et théoricien italien Agostino Agazzari naît le 2 décembre 1578 à Sienne. Il est célèbre pour son traité Del sonare sopra 'l basso con tutti li stromenti e dell'uso loro nel conserto (1607, « De l'exécution de la basse continue avec tous les instruments et de son utilisation dans un ensemble »), qui est l'un des tout premiers manuels consacré à l'art de la basse continue.

Agostino Agazzari est organiste à la cathédrale de Sienne (1597-1602), maître de chapelle au Collegio Germanico de Rome (1602-1603), puis au Seminario Romano en 1606. En 1604, il devient membre de la célèbre académie siennoise des Intronati (Accademia degli Intronati). De retour dans sa ville natale en 1607, il est de nouveau organiste à la cathédrale de Sienne avant d'en devenir le maître de chapelle, charge qu'il conservera jusqu'à sa mort, le 10 avril 1640. Agazzari compose à la fois des œuvres dans le style ancien (stile antico) de la fin de la Renaissance et dans le style nouveau (stile moderno) du premier baroque. Il est notamment l'auteur d'une pastorale (dramma pastorale), Eumelio (1606), de deux Livres de madrigaux (1596-1600, 1606), de nombreux motets, ainsi que de messes, psaumes et autres pièces de musique sacrée.

Dans son traité sur la basse continue, le compositeur distingue les instruments fondamentaux (orgue, luth, clavecin, théorbe et harpe) des instruments d'ornementation ou mélodiques (luth, théorbe, harpe, cistre, lyre basse, violon, guitare, épinette et pandore). Cette distinction est primordiale, car Agazzari reconnaît que, si toutes les voix d'une composition ont d'ordinaire une importance égale dans la musique de la Renaissance, une conception radicalement neuve émerge dans la musique baroque, où lignes hautes (mélodiques) et basses jouent un rôle contrasté. Agazzari dispense par ailleurs des leçons sur l'utilisation du contrepoint dans l'improvisation de lignes mélodiques sur la basse continue.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« AGAZZARI AGOSTINO - (1578-1640) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/agostino-agazzari/