ANIMUCCIA GIOVANNI (1500 env.-1571)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le compositeur italien Giovanni Animuccia, né vers 1500 à Florence, mort à Rome vers le 20 mars 1571, apporta une contribution importante à l'éclosion de l'oratorio.

Les détails connus de la vie d'Animuccia sont peu nombreux avant 1555, date à laquelle il succède à Giovanni Pierluigi da Palestrina comme chef de chœur (magister cantorum) de la maîtrise de la chapelle Giulia, à la basilique Saint-Pierre de Rome. Ses laudi spirituali à quatre voix du Primo libro delle laudi (Rome, 1563), pièces de musique religieuse chantées en italien, sont composées pour accompagner les offices célébrés par Filippo Neri à l'Oratoire de l'église San Girolamo della Carità, à Rome. Animuccia demande parfois à des solistes d'accompagner le chœur lorsque celui-ci interprète ses laudes, souvent présentées sous forme de dialogues. C'est à partir de la structure quasi dramatique de ce type de pièces que se développera l'oratorio.

Animuccia est l'un des premiers compositeurs à simplifier la structure de la musique sacrée du xvie siècle. Bien qu'il maîtrise et utilise abondamment l'art du contrepoint complexe de l'« école » franco-flamande qui domine la musique de la Renaissance, il expérimente également des formes musicales courtes, à la structure précise, aux mélodies syllabiques et au style déclamatoire. Parmi ses œuvres, qui ont peut-être influencé Palestrina, figurent plusieurs livres de madrigaux profanes, des messes, des magnificat, des madrigaux spirituels et des laudes spirituelles.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« ANIMUCCIA GIOVANNI (1500 env.-1571) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-animuccia/