PALESTRINA GIOVANNI PIERLUIGI DA(repères chronologiques)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Palestrina, messe Ecce Sacerdos Magnus

Palestrina, messe Ecce Sacerdos Magnus
Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

musique

Palestrina, Messe du pape Marcel

Palestrina, Messe du pape Marcel
Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

musique

Palestrina, Livre des Lamentations du prophète Jérémie

Palestrina, Livre des Lamentations du prophète Jérémie
Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

musique

Palestrina, Missa Ad fugam

Palestrina, Missa Ad fugam
Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

musique

Tous les médias


Entre le 3 février 1525 et le 2 février 1526 Naissance de Giovani Pierluigi, probablement à Palestrina, petite bourgade située non loin de Rome.

Octobre 1537 Un document mentionne son nom parmi les chanteurs de la basilique Sainte-Marie-Majeure à Rome.

28 octobre 1544 Il est engagé comme organiste et maître de chant à la cathédrale San Agapito de Palestrina. Il y restera jusqu'en 1551.

1er septembre 1551 Ancien cardinal-évêque de Palestrina, le pape Jules III nomme Palestrina magister cantorum de la maîtrise de la chapelle Giulia, à la basilique Saint-Pierre.

1554 Son premier Livre de messes, qui comprend notamment la messe Ecce Sacerdos Magnus, dédiée à Jules III, est publié à Rome.

Palestrina, messe Ecce Sacerdos Magnus

Palestrina, messe Ecce Sacerdos Magnus

musique

Messe Ecce Sacerdos Magnus : Improperia Interprétation : Aachener Domsingknaben, direction Theodore B. Rehmann (enregistré en 1954). 

Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

Afficher

13 janvier 1555 Bien qu'il soit marié, Palestrina est admis à la chapelle Sixtine.

1er octobre 1555 Palestrina est engagé comme maître de chapelle à Saint-Jean-de-Latran ; comme tous les musiciens mariés, il avait été évincé de la chapelle Sixtine par le nouveau pape, Marcel II.

1567 Son deuxième Livre de messes (contenant la Messe du pape Marcel) est publié à Rome.

Palestrina, Messe du pape Marcel

Palestrina, Messe du pape Marcel

musique

Messe du pape Marcel (deuxième Livre de messes) : Sanctus Interprétation : Nederlands Kamerkoor, direction Felix De Nobel (enregistré en 1954). 

Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

Afficher

Avril 1571 Il devient maître des chœurs de la chapelle Giulia, qu'il avait été contraint de quitter seize ans plus tôt. Il va dès lors publier de nombreux livres de messes et de motets.

1584 Son Livre de motets tirés du Cantique des cantiques (Motettorum liber quartus ex Canticis canticorum) est publié à Rome.

1588 Son Livre des Lamentations du prophète Jérémie (Lamentationum Hieremiae prophetae liber primus) est publié à Rome.

Palestrina, Livre des Lamentations du prophète Jérémie

Palestrina, Livre des Lamentations du prophète Jérémie

musique

Livre des Lamentations du prophète Jérémie : Incipit Oratio Interprétation : Regensburger Domspatzen, direction Theobald Schrems (enregistré en 1954). 

Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

Afficher

1590 Son cinquième Livre de messes est publié à Rome.

Palestrina, Missa Ad fugam

Palestrina, Missa Ad fugam

musique

Missa Ad fugam (cinquième Livre de messes) : Pleni sunt coeli Interprétation : Nederlands Kamerkoor, direction Felix De Nobel (enregistré en 1954). 

Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

Afficher

1591 Son Livre de magnificats pour les huit tons de l'église (Magnificat octo tonum liber primus) destiné au pape Grégoire XIV est publié à Rome.

1593 Son Livre d'offertoires (Offertoria totius anni secundum Sanctae Romanae Ecclesiae consuetudinem) est publié à Rome.

Palestrina, Livre d'offertoires

Palestrina, Livre d'offertoires

musique

Livre d'offertoires : Terra tremuit Interprétation : Regensburger Domspatzen, direction Theobald Schrems (enregistré en 1954). 

Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

Afficher

1594 Son septième Livre de messes est publié à Rome. Son Second Livre de madrigaux spirituels (Delle madrigali spirituali libro secondo) est publié à Rome.

Palestrina, Missa Assumpta est Maria

Palestrina, Missa Assumpta est Maria

musique

Missa Assumpta est Maria (septième Livre de messes) : Hosanna Chœur Pro Musica de Vienne, direction Ferdinand Grossmann (enregistré en 1954). 

Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

Afficher

2 février 1594 Giovanni Pierluigi da Palestrina meurt à Rome.

—  Juliette GARRIGUES

Écrit par :

  • : musicologue, analyste, chef de chœur diplômée du Conservatoire national supérieur de musique de Paris, chargée de cours à Columbia University, New York (États-Unis)

Classification


Autres références

«  PALESTRINA GIOVANNI PIERLUIGI DA (1525 env.-1594)  » est également traité dans :

PALESTRINA GIOVANNI PIERLUIGI DA

  • Écrit par 
  • Roger BLANCHARD
  •  • 2 750 mots
  •  • 1 média

Palestrina est un des plus illustres musiciens du xvie siècle . L'époque romantique a vu en lui « le père de l'Harmonie » (Victor Hugo), le sauveur de la musique d' église en péril et en a ainsi donné une image qui ne correspond pas à la réalité. Il ne fut pas un novateur, mais il a su manier en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-pierluigi-da-palestrina/

MESSE DU PAPE MARCEL (G. P. da Palestrina)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 258 mots
  •  • 1 média

On a longtemps pensé que l'œuvre la plus célèbre de Giovanni Pierluigi da Palestrina, la Messe du pape Marcel, avait été exécutée en 1555, pendant le très bref pontificat – trois semaines – de Marcel II. Mais il est désormais pratiquement acquis que Palestrina aurait en fait composé cette messe durant l'été de 1562, dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/messe-du-pape-marcel/#i_10811

ANERIO FELICE (1560 env.-1614)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 204 mots

Né vers 1560 à Rome, Felice Anerio chante dans les chœurs de la chapelle Giulia sous la direction de Palestrina. Il calque son style sur celui de son illustre maître, à un point tel que plusieurs de ses pièces seront longtemps attribuées par erreur à ce dernier (par exemple, son Stabat Mater à 12 voix). Ses compositions plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/felice-anerio/#i_10811

CHORALE MUSIQUE

  • Écrit par 
  • Jacques CHAILLEY, 
  • Universalis
  •  • 3 109 mots

Dans le chapitre « Moyen Âge »  : […] afin d'avoir, comme tout prince digne de ce nom, sa chapelle personnelle. On sait que Palestrina en fut l'un des directeurs, et qu'il eut sans doute le mérite, en 1555, de dissuader le pape Marcel II de mettre à exécution son projet d'éliminer des églises la « musique figurée ». Il lui fit comprendre que les vices de cette musique – dont le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musique-chorale/#i_10811

VICTORIA ou VITTORIA TOMÁS LUIS DE (1548 env.-1611)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 1 454 mots

Dans le chapitre « Un Espagnol en Italie »  : […] il est admis au Collegium germanicum où il reste jusqu'en 1568 ou 1569. Il est l'élève de Palestrina et peut-être, selon l'opinion d'Higinio Anglés, de Jacobus de Kerle, maître de chapelle du cardinal Otto Truchsess von Waldburg, à qui il dédie son premier livre de motets (1572). Palestrina le fascine tellement qu'il copie jusqu'à son costume et sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/victoria-vittoria/#i_10811

Pour citer l’article

Juliette GARRIGUES, « PALESTRINA GIOVANNI PIERLUIGI DA - (repères chronologiques) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/palestrina-reperes-chronologiques/