MONOTHÉISME

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le monothéisme désigne la forme de religion selon laquelle il n'existe qu'un Dieu unique. Dans la mesure où l'on entend le monothéisme au sens strict (non seulement comme croyance en un seul Dieu, mais comme négation explicite de tous les autres dieux), il n'y a pour l'histoire des religions que quatre grandes religions monothéistes : la religion d'Israël, la religion de Zarathoustra (mazdéisme), le christianisme et l'islam.

On découvre cependant dans les religions primitives bien des formes de monothéisme qui peuvent coexister avec le polythéisme. On parlera alors plutôt de « monolâtrie » ou d'« hénothéisme » ; le culte rendu à un dieu local ou national n'implique pas nécessairement le refus de l'existence d'autres dieux. Mais, même si l'on peut trouver à l'époque la plus reculée de l'histoire de l'humanité des cas de croyance en un Être suprême, on peut difficilement retenir la thèse d'un monothéisme primitif. Trop de faits mis en relief par l'ethnologie historique récente s'y opposent. Le vrai monothéisme ne se trouve pas au commencement de l'histoire de la religion, mais à son terme. Il ne faudrait pas pour autant en conclure qu'on serait passé par une évolution naturelle, selon un schéma linéaire, de l'animisme et du totémisme au polythéisme pour aboutir enfin au monothéisme. Les théories évolutionnistes du xixe siècle sont aujourd'hui définitivement abandonnées en histoire des religions. Le monothéisme n'est pas le produit final des religions polythéistes. Il est dû bien plutôt à un refus décidé de tout polythéisme et représente une véritable révolution religieuse.

C'est dans la religion d'Israël qu'on trouve la forme la plus radicale de monothéisme. Pourtant, auprès de ce peuple enclin à l'idolâtrie et au polythéisme, le monothéisme fut long à s'imposer. À l'époque des patriarches, on rencontre peu de témoignages explicites en sa faveur. Moïse est considéré comme le vrai fondateur du monothéisme israélite. Encore vaut-il mieux parler à son sujet de « monoyahvisme » pratique et éthique

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  MONOTHÉISME  » est également traité dans :

ABRAHAM

  • Écrit par 
  • René Samuel SIRAT
  •  • 894 mots

Dans le chapitre « Abraham dans la tradition juive »  : […] Abraham est une figure centrale dans les trois religions monothéistes. Le Midrash (commentaire traditionnel juif de la Bible) nous relate avec force détails la vie du patriarche : on le voit briser les idoles de son père Terah, résister à la tyrannie de Nemrod, être sauvé miraculeusement de la fournaise […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abraham/#i_8809

ANIMISME

  • Écrit par 
  • Mircea ELIADE, 
  • Nicole SINDZINGRE
  •  • 4 087 mots

Dans le chapitre « La théorie de Tylor »  : […] Finalement, on est arrivé au monothéisme par plusieurs voies. Par exemple, en donnant la suprématie à l'un des dieux du polythéisme ; ou bien en élaborant un panthéon d'après le modèle de l'organisation politique, où le rôle du roi fut dévolu à un des dieux ; ou encore en imaginant l'univers animé par la plus grande et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/animisme/#i_8809

ARIANISME

  • Écrit par 
  • Michel MESLIN
  •  • 2 432 mots

Dans le chapitre « Les origines : le subordinatianisme d'Arius »  : […] entre le Dieu le plus transcendant et la création. Ainsi, Arius, aboutit à un monothéisme strict. Mais son Dieu unique, inconnu, inconnaissable, infini, immuable, sans commencement ni origine et qui ne peut communiquer avec le cosmos que par l'intermédiaire du Fils, est, malgré un recours constant aux arguments tirés de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arianisme/#i_8809

ĀRYA-SAMĀJ

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 728 mots

Expression sanskrite qui veut dire « Société aryenne », Ārya-Samāj désigne un des mouvements réformateurs les plus originaux qui se manifestèrent au xixe siècle à l'intérieur de l'hindouisme. Son fondateur, Mūla Shankar, qui prit plus tard le nom de Dayānanda Sarasvatī (1824- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arya-samaj/#i_8809

ASIE (Géographie humaine et régionale) - Espaces et sociétés

  • Écrit par 
  • Philippe PELLETIER
  •  • 23 139 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Complexité culturelle  »  : […] On dit parfois que les trois monothéismes majeurs – judaïsme, christianisme, islam – sont nés dans le désert et du désert, à l'articulation de l'Eurasie. L'opposition binaire, exacerbée et inéluctable, entre la source et la soif, entre l'oasis et le vide, entre la foule et la solitude, et donc entre la vie et la mort, entre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asie-geographie-humaine-et-regionale-espaces-et-societes/#i_8809

COURS D'INTRODUCTION À LA PHILOSOPHIE DE LA MYTHOLOGIE (F. W. J. von Schelling)

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 1 278 mots

même s'il subsiste à titre de survivance dans certaines tribus, mais il demeure un moment constitutif de notre devenir conscient. Polythéisme et monothéisme ne se trouvent pas dans un rapport de simple succession linéaire, même si la révélation sera le but final de la conscience parvenue à maturité. Le véritable monothéisme, s'il est « l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cours-d-introduction-a-la-philosophie-de-la-mythologie/#i_8809

DIASPORA

  • Écrit par 
  • Spyros ASDRACHAS, 
  • Vicken CHETERIAN, 
  • Kamel DORAÏ, 
  • Thibaut JAULIN, 
  • Claudine LOMBARD-SALMON, 
  • Raoul VANEIGEM, 
  • Emmanuel ZAKHOS-PAPAZAKHARIOU
  • , Universalis
  •  • 7 138 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Diaspora juive »  : […] à une foi qui s'adressait au cœur autant qu'à l'esprit, à une alliance raisonnable du mystère et de l'intelligence. Dans le succès remporté par le monothéisme juif, le christianisme apparaît comme un schisme où la part d'hellénisme l'emporte sur l'extrême complexité du rituel juif. En reniant sa judaïté, le christianisme récupère l'antisémitisme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/diaspora/#i_8809

DIEU - L'affirmation de Dieu

  • Écrit par 
  • Claude GEFFRÉ
  •  • 7 985 mots

Or, avec la révélation du Dieu d'Israël, ces deux aspects de l'idée de Dieu tendent à se réduire à l'unité. Le Dieu d'Israël s'est choisi librement un peuple pour partenaire (Deut., xii, 6). Il n'y a pas d'autre motif de l'élection divine que l'amour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dieu-l-affirmation-de-dieu/#i_8809

ÉGYPTE ANTIQUE (Civilisation) - La religion

  • Écrit par 
  • Jean VERCOUTTER
  •  • 11 369 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « Un monothéisme de fond »  : […] pris l'habitude d'écrire leur langue en caractères grecs, ce qu'on appelle le copte. On sait combien il est difficile de traduire en langage populaire des textes religieux qui utilisent des conceptions abstraites comme celle de Dieu unique. Pour le copte, il n'y eut aucune difficulté ; tout naturellement, les traducteurs coptes désignèrent Dieu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-antique-civilisation-la-religion/#i_8809

GRÈCE ANTIQUE (Civilisation) - La religion grecque

  • Écrit par 
  • André-Jean FESTUGIÈRE, 
  • Pierre LÉVÊQUE
  •  • 20 053 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Le sentiment religieux »  : […] Toutefois l'approfondissement de la foi est tel que l'on peut déceler une tendance au monothéisme – ou mieux à l'hénothéisme –, dans la mesure où chacun en vient à considérer son dieu comme le seul vrai dieu. Dans les très beaux hymnes que chante Isidoros à Isis (ier siècle av. J.-C.), il s'écrie : « […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grece-antique-civilisation-la-religion-grecque/#i_8809

L'HOMME MOÏSE ET LA RELIGION MONOTHÉISTE, Sigmund Freud - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Brigitte LEMÉRER
  •  • 804 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Élaboration »  : […] constitue, selon Freud, l'une des racines de l'antisémitisme. Freud fait l'hypothèse d'une fondation en trois temps de la religion juive : après la mort d'Akhenaton, Moïse, un Égyptien de haut rang, fuit l'Égypte avec des tribus sémites auxquelles il transmet la religion monothéiste et hautement spiritualisée d'Aton. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-homme-moise-et-la-religion-monotheiste/#i_8809

IRÉNÉE DE LYON (130 env.-env. 208)

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT
  •  • 1 882 mots

Dans le chapitre « Thèmes propres à Irénée »  : […] L'Esprit-Saint, à son tour, prend place à côté du Verbe éternel comme une réalité éternelle et préexistante, distincte de lui. Le monothéisme « économique » tend ainsi à devenir un « monothéisme hiérarchique » selon lequel la réalité divine comporte des hypostases hiérarchisées. La révélation de Dieu ne se limite donc plus au Christ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/irenee-de-lyon/#i_8809

ISLAM (La religion musulmane) - Les fondements

  • Écrit par 
  • Jacques JOMIER
  •  • 12 615 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'attitude devant les « gens de l'Écriture » »  : […] ont pas su conserver intacts ; les musulmans sont ainsi les seuls à connaître les vraies doctrines de Moïse et du Christ, leur monothéisme absolu. Le christianisme, religion de l'Évangile révélé à Jésus, ne contenait, ajoute-t-on, ni le dogme de la Trinité, ni celui de l'Incarnation, ni celui de la Rédemption (ni donc celui du péché originel). […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-la-religion-musulmane-les-fondements/#i_8809

JUDAÏSME - La religion juive

  • Écrit par 
  • Georges VAJDA
  •  • 6 502 mots
  •  • 1 média

dont la caractéristique essentielle est la croyance à un Être suprême, auteur – de quelque manière qu'on conçoive son action – de l'univers qu'il gouverne par sa providence ; cet Être est censé communiquer avec l'humanité par sa parole révélée, dont les destinataires privilégiés appartiennent, de naissance ou par adhésion […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/judaisme-la-religion-juive/#i_8809

POLYTHÉISME

  • Écrit par 
  • Marcel DETIENNE
  •  • 4 133 mots

Naguère, le bruit courait que les monothéismes avaient inventé le polythéisme, le mot et la chose, qui serait né de la dégénérescence d'une révélation primordiale. Aujourd'hui, on pense plus volontiers que la croyance en un seul dieu est un choix révolutionnaire et que c'est une affirmation en rupture […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/polytheisme/#i_8809

RELIGION - Religion et psychanalyse

  • Écrit par 
  • Antoine VERGOTE
  •  • 3 718 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le Dieu-Père et le complexe d'Œdipe »  : […] Dans Moïse et le monothéisme, étude dans laquelle se poursuit la réflexion de Totem et Tabou, Freud fait d'abord dériver le monothéisme judaïque du culte d'Aton, imposé aux Sémites par Moïse l'« Égyptien ». La fascination sacrée qui émane du Dieu d'Israël, sa nature grandiose, son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/religion-religion-et-psychanalyse/#i_8809

SIKHS

  • Écrit par 
  • Denis MATRINGE
  • , Universalis
  •  • 5 458 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'époque des gurū »  : […] de la « tradition du Dieu sans attributs » (sanskr. : nirguṇa saṃpradāya) qui prêchaient la dévotion au Dieu suprême et la méditation sur son nom, et n'avaient pour rituel que le chant d'hymnes de louanges. Leur tradition était proche de la bhakti vishnouïte, mais avait été fortement influencée par le yoga tantrique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sikhs/#i_8809

TRAITÉ D'ATHÉOLOGIE (M. Onfray)

  • Écrit par 
  • Alexandre ABENSOUR
  •  • 991 mots

Traité d'athéologie (Grasset, 2005), ne trouvera d'un « traité » guère de traces, mais si c'est un pamphlet antimonothéiste qu'il cherchait, alors ses vœux seront comblés… La froideur du titre ne doit pas tromper, en effet, sur la violence antireligieuse qui se déchaîne dans cet ouvrage. Mais si le pamphlet est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/traite-d-atheologie/#i_8809

YAHVÉ ou YAHWEH

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 358 mots

Le Dieu d'Israël, Yahvé, était connu avant Moïse chez d'autres peuples que les Hébreux : les anciens Phéniciens semblent avoir adoré un dieu Yo. Dans la Bible hébraïque, on trouve les formes abrégées Yahu, Yo ou Yah, la plupart du temps en composition, préposées ou postposées, dans des noms théophores […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yahve-yahweh/#i_8809

Voir aussi

Pour citer l’article

Claude GEFFRÉ, « MONOTHÉISME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/monotheisme/