CULTE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une consigne de Calvin, directement inspirée de saint Paul, suggère ce que peut être le culte comme éthos, comme comportement global : il faut, dit Calvin, que l'existence entière soit un hommage à la gloire de Dieu. Le culte est dans la vie autant que la vie dans le culte : il l'est même davantage, quand la consigne est donnée par la forme la moins cérémonielle du christianisme, c'est-à-dire par le calvinisme. En simplifiant la liturgie, en la rendant plus sobre, Calvin n'a pas songé qu'il risquait d'appauvrir le culte chrétien. Au contraire, il a voulu atténuer le contraste entre comportement profane et comportement sacré, afin que l'attitude cultuelle s'étendît à toute la conduite, à toutes les démarches du chrétien.

Abolissant la religion comme activité spécialisée, il faisait retour à la plus ancienne et à la plus prégnante des mentalités religieuses : c'est l'existence elle-même, et non l'un ou l'autre de ses moments, qui vit le drame du salut et qui est d'essence cultuelle, pénétrée de l'esprit de service. Il faut définir le culte comme office (comme tâche, ou comme ministère), c'est-à-dire comme fonction. Mais cet office ne se réduit pas aux offices, c'est-à-dire aux cérémonies, ni ce ministère aux ministères, c'est-à-dire à l'administration des rites ou des sacrements. C'est l'Église comme édifice et surtout la division entre clercs et laïcs qui ramènent le culte à la simple activité rituelle. Mais l'adoration en esprit et en vérité dont parle Jean (iv, 23) paraît beaucoup plus extensive.

Cependant l'éthos cultuel du chrétien, même revenu à ses origines, ne récupère sans doute pas la richesse de la source archaïque. Pour le « primitif », l'éthos cultuel avait un sens plein : tous ses actes s'inscrivaient dans une sphère surnaturelle ; rien n'était profane, pas même l'utile, le quotidien. Au contraire, pour le moderne, la vie entière peut s'imprégner de religion, mais seulement par le biais d'une moralité d'intention. Dans le premier cas, l'éthos cultuel était foncièrement symbolique et

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur de philosophie à l'université de Paris-X-Nanterre

Classification


Autres références

«  CULTE  » est également traité dans :

ASSYRO-BABYLONIENNE RELIGION

  • Écrit par 
  • René LARGEMENT
  •  • 4 259 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le culte »  : […] La vie quotidienne des dieux était ordonnée à l'image de celle des rois ; on offrait à la divinité quatre repas par jour : le grand et le petit repas du matin, le grand et le petit repas du soir ; chacun d'eux se composait de boissons fermentées, de pains, de fruits et de viande ; ils n'étaient pas purement symboliques ; le menu journalier des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/religion-assyro-babylonienne/#i_8320

AUTELS

  • Écrit par 
  • Louis LÉVY
  •  • 3 687 mots
  •  • 1 média

Utilisant ces données, le culte a créé l'autel. En raison de cette dépendance, ses formes sont avant tout déterminées par les rites, ce qui n'exclut pas d'autres influences […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autels/#i_8320

BOUDDHISME (Histoire) - Le Buddha

  • Écrit par 
  • André BAREAU
  •  • 4 307 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les origines du culte bouddhique »  : […] du Buddha réel se sera estompé dans les brumes du passé et que la légende aura considérablement magnifié sa personne, cette vénération se justifiera davantage encore et deviendra même un véritable culte : dès la fin du ive siècle avant J.-C., semble-t-il, les disciples élèveront leur maître au rang suprême, au-dessus des dieux et des hommes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bouddhisme-histoire-le-buddha/#i_8320

DULIE & HYPERDULIE

  • Écrit par 
  • Henri-Jacques STIKER
  •  • 278 mots

La pratique populaire chrétienne consistant à rendre un culte aux saints, avec les excès ou les mépris qu'elle peut entraîner, a amené les théologiens et l'Église officielle à prendre position à ce sujet. On a admis qu'une forme de culte était légitime vis-à-vis des saints, mais en précisant qu'il fallait la distinguer du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dulie-et-hyperdulie/#i_8320

HATRA SITE ARCHÉOLOGIQUE DE

  • Écrit par 
  • Michel GAWLIKOWSKI
  •  • 2 068 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les dieux  »  : […] dispersés dans l’espace urbain en dehors du grand sanctuaire étaient réservés à ces cultes. On peut mentionner Nergal, maître des Enfers emprunté à Babylone ; Héraklès, nu à la grecque, qui lui était sans doute assimilé ; Allat l’Arabe, venue à Hatra sur son chameau, comme le montrent les bas-reliefs de son temple ; Atargatis et Apollon-Nabu, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/site-archeologique-d-hatra/#i_8320

JAMBLIQUE (250 env.-env. 330)

  • Écrit par 
  • Jean TROUILLARD
  •  • 1 689 mots

Dans le chapitre « La théurgie »  : […] bien qu'elle ait parfois cet effet, mais ce n'est que moyen. La fin dernière de la théurgie et de tout culte divin est la déification de l'âme, c'est-à-dire l'union mystique avec l'Ineffable, qui est au-delà même de l'unité intelligible (VIII, II). Mais il n'est pas possible de parvenir immédiatement à ce terme suprême, et certainement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jamblique/#i_8320

LAÏCITÉ, notion de

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 1 318 mots

Dans le chapitre « La liberté de conscience »  : […] de 1801, signé entre le pape et le Premier consul, la loi de 1802 avait institué un service public du culte (limité aux quatre cultes « reconnus » : catholique, luthérien, réformé, puis israélite) et une série d'établissements publics pour assurer les conditions matérielles de ce service. La loi de 1905 a privatisé ce service et transféré à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/laicite-notion-de/#i_8320

LITURGIE

  • Écrit par 
  • Henry DUMÉRY
  •  • 962 mots

La liturgie est le protocole du culte. Elle ne se réduit pourtant ni à l'érudition du rubriciste, ni au savoir-faire du maître de cérémonie. Elle est redevenue une question d'actualité, en raison de la réforme liturgique entreprise depuis le 4 décembre 1963 par le catholicisme romain (messe en langue vernaculaire, communion […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/liturgie/#i_8320

LITURGIE CATHOLIQUE DE L'EUCHARISTIE

  • Écrit par 
  • Jean-Noël BEZANÇON
  •  • 2 120 mots

Dans le chapitre « Rites et hiérarchie »  : […] de la cité. Les premiers chrétiens d'ailleurs n'ont ni temples ni synagogues : ils se rassemblent pour célébrer dans leurs maisons. Lorsque, avec la paix de Constantin, les communautés vont pouvoir se développer au grand jour, des « maisons d'église » sont construites, reprenant souvent le plan des synagogues. Les grandes basiliques romaines sont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/liturgie-catholique-de-l-eucharistie/#i_8320

MÉSOPOTAMIE - La religion

  • Écrit par 
  • Jean BOTTERO, 
  • Jean-Jacques GLASSNER
  •  • 6 449 mots

Dans le chapitre « Le culte sacramentel »  : […] Le culte sacramentel proprement dit avait pour fin propre d'obtenir que les dieux écartent le mal venu frapper, ou menacer, ses victimes : maladies, épreuves et catastrophes, ennuis de toute sorte ou mauvais sort promis par quelque procédure divinatoire. Ces gens, avec une certaine philosophie, pensaient que la vie est assez […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mesopotamie-la-religion/#i_8320

MYTHOLOGIES - Premiers panthéons

  • Écrit par 
  • Jean BOTTERO, 
  • Yvan KOENIG, 
  • Dimitri MEEKS
  • , Universalis
  •  • 6 982 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'anthropogonie et la mort »  : […] réservoir des biens utiles, afin d'assurer aux dieux une vie opulente et insoucieuse. Telle était la racine du comportement religieux, du « culte », exclusivement conçu comme le « service » des dieux. Aussi les rois, à la tête de ce service, se vantent-ils constamment dans leurs inscriptions d'y avoir largement pourvu : en construisant, réparant, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mythologies-premiers-pantheons/#i_8320

MYTHOLOGIES - Le monde gréco-romain

  • Écrit par 
  • John SCHEID, 
  • Giulia SISSA, 
  • Jean-Pierre VERNANT
  • , Universalis
  •  • 4 800 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Divinités multiples »  : […] et trompeur. Car, si les panthéons romains se sont effectivement enrichis sans cesse, le culte des Romains ne consistait pas à adorer n'importe qui et n'importe quoi. Certes, ceux-ci vivaient toujours avec plusieurs divinités, dont le nombre pourtant n'était, dans le culte, jamais illimité. Il était défini et contrôlé strictement ; il dépendait, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mythologies-le-monde-greco-romain/#i_8320

OURS BRUN EN EUROPE

  • Écrit par 
  • Farid BENHAMMOU, 
  • Jean-Pierre RAFFIN
  •  • 4 568 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Des sociétés européennes marquées par l'ours »  : […] qui n'a pas laissé indifférents les premiers humains peuplant l'Europe. De nombreux indices attestent d'un culte de l'ours qui aurait perduré jusqu'au Moyen Âge et l'avènement du christianisme. Ce dernier aurait œuvré à faire reculer l’importance de l'ours en mettant notamment en avant le lion, animal exotique et figure christique, comme roi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ours-brun-en-europe/#i_8320

PÈLERINAGES & LIEUX SACRÉS

  • Écrit par 
  • Alphonse DUPRONT
  •  • 22 748 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Motivations pèlerines »  : […] vœux exaucés, du moins solides droits acquis, droits qui souvent se diront « mérites ». La deuxième pulsion est plus généreusement cultuelle. Il s'agira tantôt d'honorer la face de Dieu, tantôt, avec le re'iyyah hébreu, d'« apparaître » devant Yahvé, tantôt, à La Mecque, de vénérer la maison de Dieu sur terre ou, comme on l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pelerinages-et-lieux-sacres/#i_8320

SYNCRÉTISME

  • Écrit par 
  • Dario SABBATUCCI
  •  • 2 400 mots

syncrétisme désigne la fusion de deux ou de plusieurs religions, de deux ou de plusieurs cultes en une seule formation religieuse ou cultuelle. Mais ce terme est inapte à définir un phénomène religieux du point de vue de la véritable recherche historique. Il est surtout réservé à présent à la polémique théologique entretenue par ceux qui opposent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/syncretisme/#i_8320

ZWINGLI HULDRYCH (1484-1531)

  • Écrit par 
  • Jacques Vincent POLLET
  •  • 7 188 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La Réforme à Zurich »  : […] de vera et falsa religione, mars 1525). En matière de culte, il réagit contre certains excès de la dévotion populaire (notamment en ce qui concerne le culte des saints) et vise à instaurer un culte plus dépouillé, plus spirituel, à l'image du Dieu-Esprit et en vertu du principe que le sensible ne peut agir sur la partie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/huldrych-zwingli/#i_8320

Pour citer l’article

Henry DUMÉRY, « CULTE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/culte/