HINDOUISME

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Nataraja, art de l'Inde

Nataraja, art de l'Inde
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Yoga

Yoga
Crédits : David Hanson, Getty Images

photographie

Shiva et Parvati, art de l'Inde

Shiva et Parvati, art de l'Inde
Crédits : Dinodia Picture Agency, Bombay, Bridgeman Images

photographie

Ganesha, Bali

Ganesha, Bali
Crédits : John Elk III/ Getty Images

photographie


Le terme d'hindouisme s'applique à l'aspect revêtu par le brahmanisme à une époque relativement récente ; bien qu'il fût mis en circulation aux xie et xiie siècles seulement par les envahisseurs islamiques, les réalités qu'il recouvre sont largement antérieures à cet emploi. Lorsque les musulmans parvinrent par vagues successives jusqu'à l'Indus, ils tirèrent du nom du fleuve celui qu'ils décernèrent aux populations vivant sur ses bords puis, par extension, aux coutumes de ces populations. À mesure qu'ils avançaient dans le cœur de l'Inde, vers l'est et vers le sud, ils retrouvaient les mêmes usages, si différents des leurs, auxquels ils donnèrent la même appellation. Ainsi, un terme désignant primitivement les habitants du delta de l'Indus s'étendit peu à peu à tous ceux qui, dans le pays entier, pratiquaient les rites brahmaniques. Et l'habitude s'est établie de le réserver à certaines formes prises par cette religion vers les environs de l'ère chrétienne.

L'une des caractéristiques les plus importantes de l'hindouisme est l'appartenance à la caste, fait si général qu'il intervient même dans les milieux qui prétendent s'en affranchir.

Le mot « caste », d'ailleurs, n'est pas non plus indien, mais d'origine portugaise ; il désigne une structure sociale qui se présente sous deux aspects. Le premier, presque uniquement théorique – tel, du moins, qu'on le trouve attesté dans les Veda, 1 500 ans avant notre ère –, définit une société divisée en quatre catégories (varṇa), qui n'ont jamais dû exister d'une manière aussi rigide. En revanche, l'autre forme, qui remonte très haut dans le temps, est la fragmentation en des groupes nombreux déterminés par des particularités le plus souvent en dépendance des métiers exercés : quelque chose d'assez proche de ce que pouvaient être les corporations dans l'Europe médiévale.

Le goût de la classification, si foncièrement indien, a introduit un mécanisme semblable parmi ceux qu [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 14 pages




Écrit par :

  • : directeur d'études honoraire à l'École pratique des hautes études (Ve section)

Classification


Autres références

«  HINDOUISME  » est également traité dans :

ADVAITA

  • Écrit par 
  • Jean FILLIOZAT
  •  • 1 576 mots

L' advaita, dont le nom signifie « non-dualité », est une des doctrines majeures de la philosophie indienne, et la forme la plus répandue de la philosophie dite Vedānta , aboutissement du Savoir par excellence. Les advaitavạ̄din sont ceux qui professent la doctrine selon laquelle il n'existe en vérité absolue qu'un seul Être, infin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/advaita/#i_8760

ĀGAMA

  • Écrit par 
  • Hélène BRUNNER
  •  • 1 643 mots

Dans le chapitre « Les différents types d'āgama »  : […] Les écoles bouddhistes, surtout celles de langue sanskrite, ont utilisé le terme pour désigner leurs Écritures fondamentales. À l'intérieur du brahmanisme, le terme d' āgama , concurremment avec ceux de tantra et de saṃhitā , s'applique aux textes qui fondent le brahmanisme récent ou hindouisme par opposition au brahmanisme ancien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/agama/#i_8760

ĀRYA-SAMĀJ

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 728 mots

Expression sanskrite qui veut dire « Société aryenne », Ārya-Samāj désigne un des mouvements réformateurs les plus originaux qui se manifestèrent au xix e siècle à l'intérieur de l'hindouisme. Son fondateur, Mūla Shankar, qui prit plus tard le nom de Dayānanda Sarasvatī (1824-1883), appartenait à une famille de brahmanes orthodoxes du Kāthiāwâr ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arya-samaj/#i_8760

ASCÈSE & ASCÉTISME

  • Écrit par 
  • Michel HULIN
  •  • 4 663 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'ascétisme indien »  : […] Les origines de l'ascétisme en Inde sont très anciennes. Le Ṛgveda ( xv e  s. av. J.-C.) mentionne déjà diverses catégories d'ascètes : keśin (« chevelus »), yati (« disciplinés »), vrātya (« qui ont fait un vœu »), muni (« silencieux  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ascese-et-ascetisme/#i_8760

ĀŚRAM ou ASHRAM

  • Écrit par 
  • Guy DELEURY
  •  • 1 739 mots

Dans le chapitre « Le temps de l'effort »  : […] Les hindous aiment à décrire leur religion comme celle du catur-varna-āśrama-dharma , c'est-à-dire la loi (cosmique) des quatre classes d'homme et des quatre âges de la vie. Quand on sait l'importance que l' Inde accorde aux varna , c'est-à-dire aux classes ou castes, on devine la place qu'elle doit donner aux āśrama ou aux âges, c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asram-ashram/#i_8760

AVATĀRA

  • Écrit par 
  • Anne-Marie ESNOUL
  •  • 853 mots

Le terme avatāra (formé du préfixe ava , qui marque un mouvement de haut en bas, et de la racine tṛ « traverser »), en son sens originel et restreint, désigne une descente , c'est-à-dire une incarnation du dieu Viṣṇu, dans le dessein de rétablir l'ordre cosmique et moral troublé par des puissances démoniaques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/avatara/#i_8760

BALI

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 1 064 mots

Située à 1,6 kilomètre à l'est de Java, l'île de Bali, d'une superficie de 5 633 kilomètres carrés, appartient géographiquement à l'arc des petites îles de la Sonde et politiquement à la république d'Indonésie, dont elle constitue une province. Les sommets de cette île très montagneuse prolongent la chaîne centrale de Java. Le plus élevé, le Gunung Agung, localement surnommé le « nombril du mon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bali/#i_8760

BÉNARÈS

  • Écrit par 
  • François DURAND-DASTÈS
  •  • 287 mots
  •  • 1 média

L'une des grandes villes de l'Inde, Bénarès (ou Bānaras ou Vārānasi) est située dans la plaine du Gange. Son rôle de capitale religieuse de l'hindouisme, du bouddhisme et du judaïsme en a fait un grand centre de pèlerinage depuis plusieurs millénaires. Il est bénéfique de mourir et d'être incinéré à Bénarès. Le spectacle des ghâtes — immenses escaliers que l'on descend pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/benares/#i_8760

BHAKTI

  • Écrit par 
  • Anne-Marie ESNOUL
  •  • 1 449 mots

Dérivé de la racine bhaj , partager, bhakti désigne en Inde la sorte de dévotion qui fait participer le fidèle à la personne et à l'essence de la divinité qu'il adore. Une amitié caractérise, dans cette atmosphère, les rapports du dieu et de ses dévots. Les cultes populaires ont dû, de tous temps, connaître cette attitude religieuse ; assimilant leur di […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bhakti/#i_8760

BHIKṢU

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 94 mots

Nom donné à ceux des hindous qui, pour obtenir la délivrance ( moksha , [ ṃoksa ], c'est-à-dire le « salut »), décident de renoncer au monde et se doivent de ne plus rien posséder qu'un bâton pour s'aider dans leur marche et un bol pour recueillir les aumônes. On les nomme encore sâdhus ( sādhu  : « saint »), samnyâsins ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bhiksu/#i_8760

BIRMANIE (MYANMAR)

  • Écrit par 
  • Denise BERNOT, 
  • Pierre-Arnaud CHOUVY, 
  • Renaud EGRETEAU, 
  • Bernard Philippe GROSLIER, 
  • Jean PERRIN
  •  • 29 119 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « L'indianisation »  : […] Prolongement naturel du delta du Gange, la rive orientale du golfe du Bengale, l'Arakan, les deltas de l'Irrawaddy puis de la Salouen étaient de toute antiquité en liaison avec l' Inde. Lorsque, peu avant notre ère, les Indiens se sont aventurés vers l'Asie du Sud-Est à la recherche des épices, de l'or et des gemmes, ils trouvèrent là leurs premiers comptoirs. Il est significatif qu'ils aient alor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/birmanie-myanmar/#i_8760

BODHISATTVA

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 503 mots
  •  • 4 médias

Le terme sanskrit bodhisattva désigne des êtres ( sattva ), humains ou divins, qui ont atteint l'état d'éveil ( bodhi ). Ils devraient donc porter logiquement le nom de buddha (« éveillé ») et être à jamais libérés des contingences existentielles. Le bouddhisme cependant, spécialement sous sa forme du « Grand Chemin » (Mahāyāna), enseigne que certains b […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bodhisattva/#i_8760

BOUDDHISME (Les grandes traditions) - Bouddhisme indien

  • Écrit par 
  • Jean FILLIOZAT, 
  • Pierre-Sylvain FILLIOZAT
  •  • 10 625 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Déclin et renouveau »  : […] L'épigraphie, l'archéologie, les textes, toute la documentation historique attestent la vitalité des divers mouvements bouddhistes, Hīnayāna, Mahāyāna, tantrisme jusqu'au xii e  siècle. Tout philosophe hindou se doit encore de réfuter des doctrines bouddhistes, même les vues tantriques. Abhinavagupta ( xi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bouddhisme-les-grandes-traditions-bouddhisme-indien/#i_8760

BRAHMANISME

  • Écrit par 
  • Anne-Marie ESNOUL
  •  • 3 618 mots

On entend sous le nom de brahmanisme l'aspect de la civilisation indienne qui succède à l'aspect dit védique et qui se continue dans ce que l'on a appelé l' hindouisme, forme récente du brahmanisme . La période « brahmanique » se situe approximativement entre le temps où les upaniṣad commencent d'être composées – vers le vi e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/brahmanisme/#i_8760

BRĀHMO SAMĀJ

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 449 mots

Nom donné par son fondateur à l'un des puissants courants réformateurs qui se sont manifestés depuis le début du xix e  siècle au sein de l'hindouisme. De telles tendances ont toujours existé en Inde, notamment avec les prédications de Chaitanya et de Kabīr ( xv e  s.), ou de Tukārām ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/brahmo-samaj/#i_8760

BUDDHI

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 332 mots

Le terme sanskrit « buddhi » désigne l'intelligence dans la psychologie de l'hindouisme. Selon les données traditionnelles du brahmanisme, l'homme se compose de quatre éléments qui sont autant de modalités de son être propre : le corps, la pensée, l'intelligence, l'âme. Ce dernier élément (en sanskrit, ātman  : « soi ») transcende les trois autres, car il est, en fait, l'abso […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/buddhi/#i_8760

CAITANYA ou CHAÏTANYA (1485-1534)

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 487 mots

Né dans une famille de brahmanes orthodoxes du Bengale, Caitanya (Chaïtanya) devint fameux lorsqu'il prêcha une forme nouvelle de religion de bhakti (« dévotion ardente ») dans laquelle Krishna n'était plus présenté comme un simple avatar de Vishnu, mais comme le dieu suprême dont les autres divinités (y compris Vishnu lui-même) ne sont que des manifestations secondaires. Fon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caitanya-chaitanya/#i_8760

CAMBODGE

  • Écrit par 
  • Philippe DEVILLERS, 
  • Manuelle FRANCK, 
  • Christian LECHERVY, 
  • Solange THIERRY
  • , Universalis
  •  • 25 808 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « La monarchie »  : […] Un de ces princes, revenu au Cambodge vers l'an 800 après avoir reçu une éducation à Java, réussit à rallier les principautés khmères et à secouer le joug des Malais. Il se proclama roi en 802 sous le nom de Jayavarman II et installa sa capitale cette fois loin de la mer et du Mékong, dans la région du Phnom Kulen, au nord du Grand Lac . Rejetant la suzeraineté de Java, il restaura le culte du die […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cambodge/#i_8760

CASTES

  • Écrit par 
  • Jean FILLIOZAT
  •  • 5 986 mots

La division analytique de l'humanité (et non pas seulement de la société indienne) en quatre classes fonctionnelles hiérarchisées constitue un système professé par les brahmanes auteurs des Traités de la disposition naturelle des choses ( Dharmaśāstra ). Sa spécificité indienne ne porte que sur les applications prescrites dans les rapports sociaux et le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/castes/#i_8760

DARŚANA

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 431 mots

Le concept hindou de « darśana » ( darśana , du sanskrit dṛś , « voir ») intéresse à la fois le culte et la philosophie. Dans le culte, il désigne le fait de voir une déité, une personne ou un objet de bon augure. Cette expérience constitue une bénédiction pour le visionnaire. La faveur accordée peut différer selon la déité ou selon les circonstances, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/darsana/#i_8760

DHARMA

  • Écrit par 
  • Jean FILLIOZAT
  •  • 1 234 mots

Le mot sanskrit dharma désigne la « disposition » normale de toutes choses (de la racine Dhṟ , soutenir), ou l' Ordre, la Norme. La forme la plus ancienne du mot, la forme védique, est dharmán , la forme classique dharma , en moyen-indien (pâli, prâkrit) dhamma . La notion du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dharma/#i_8760

DHARMAŚĀSTRA

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 533 mots

La notion de dharma (« ordre », « religion », « lois ») recouvre tout ce qui constitue l'hindouisme dans sa spécificité : le rituel, la dogmatique, le droit, l'organisation sociale, etc. À ce titre, la « science [ śāstra ou shâstra ] du dharma » n'est pas autre chose qu'un exposé exhaustif de la « civilisation hindoue » en tant que telle, et c'est bien a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dharmasastra/#i_8760

DĪVĀLĪ ou FÊTE DES LUMIÈRES

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 465 mots
  •  • 1 média

La fête des lumières, Dīvalī (du sanskrit dīp a vali , « rangée de lumières »), est l’une des plus importantes dans la religion hindoue. Les jaïna et les sikhs l’ont aussi reprise à leur propre compte. La fête dure cinq jours, du treizième jour de la quinzaine sombre du mois d’ āśvina au deuxième jour de la q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/divali-fete-des-lumieres/#i_8760

DVAITA

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 243 mots

Terme qui, dans l'hindouisme, caractérise la doctrine de la dualité, par opposition à celle qui professe une sorte de monisme. La métaphysique hindoue est dominée par la problématique propre au vedānta. Ce darśana (« point de vue », « système philosophique ») s'efforce de définir les relations entre l'âme ( ātman ) et l'absolu ( brahman ). Le plus souven […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dvaita/#i_8760

ENFERS ET PARADIS

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT, 
  • Mircea ELIADE
  •  • 6 307 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Paradis et enfers des Indo-Iraniens »  : […] Une hymne célèbre au Soma ( Rig Veda , IX, 113) nous révèle le désir de l'Indien védique de prendre place, après la mort, auprès des dieux immortels, dans les mondes de lumière :  Là-bas où brille la lumière perpétuelle, en ce même monde où le soleil a eu sa place (ô Soma) ! clarifié, dans cet inépuisable séjour d'immortalité, installe-moi !  Là-bas où est Yama, fils de Vivas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enfers-et-paradis/#i_8760

ÉPOPÉE

  • Écrit par 
  • Emmanuèle BAUMGARTNER, 
  • Maria COUROUCLI, 
  • Jocelyne FERNANDEZ, 
  • Pierre-Sylvain FILLIOZAT, 
  • Altan GOKALP, 
  • Roberte Nicole HAMAYON, 
  • François MACÉ, 
  • Nicole REVEL, 
  • Christiane SEYDOU
  •  • 11 798 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'idée de tradition épique en Inde »  : […] Les plus anciens monuments littéraires indiens qui nous sont parvenus sont les Veda, recueils d'hymnes et textes religieux qui ne sont pas dénués de matière épique. Il faut attendre les environs de l'ère chrétienne pour avoir de véritables récits suivis et pouvant recevoir la dénomination d'épopée : le Mahābhārata et le Rāmāyaṇa sanskrits, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epopee/#i_8760

ÉROTISME

  • Écrit par 
  • Frédérique DEVAUX, 
  • René MILHAU, 
  • Jean-Jacques PAUVERT, 
  • Mario PRAZ, 
  • Jean SÉMOLUÉ
  •  • 19 795 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La généralisation des interdits »  : […] Qu'en est-il à ce moment de l'érotisme littéraire du monde oriental ? Civilisation plutôt récente, la culture japonaise ne prend son véritable essor qu'à partir du moment où les Chinois abordent l'archipel nippon, vers le vii e  siècle. Nourrie aussi de la culture coréenne, le Japon développe très vite des aspects bien personnels. À partir des env […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erotisme/#i_8760

GUJARĀTĪ LITTÉRATURE

  • Écrit par 
  • Françoise MALLISON
  •  • 2 601 mots

Dans le chapitre « Gujarātī médiéval (XVe-XIXe siècle) »  : […] Née avec le début du règne des sultans indépendants du Gujarāt (1411-1573), la littérature en gujarātī médiéval est presque exclusivement hindoue, peut-être patronnée par les féodaux rājpūts des suzerains musulmans d'Ahmedabad. Elle se regroupe autour de deux thèmes : l'expression d'une dévotion personnelle à Dieu ( bhakti ) en de courts hymnes ( pada ) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-gujarati/#i_8760

GURU ou GOUROU

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 252 mots

Mot sanskrit qui signifie d'abord « lourd », « pesant », et qui désigne, dans l'hindouisme classique (depuis le ~ viii e  s.) et dans l'hindouisme moderne, le « maître spirituel » dans la mesure où on le tient pour riche en force magique et en science sacrée. Il s'agit, d'ailleurs, d'un titre honorifique plutôt que du nom d'une fonction. En ce sen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guru-gourou/#i_8760

HINDĪ LANGUE & LITTÉRATURE

  • Écrit par 
  • Nicole BALBIR, 
  • Charlotte VAUDEVILLE
  •  • 8 340 mots

Dans le chapitre « Développement et standardisation »  : […] Le hindī, terme persan, désigne à l'origine toutes les langues régionales apparentées de la plaine indo-gangétique. En tant qu'expression de la culture hindoue, les musulmans lui donnent aussi le nom de « hindoui » qui est attesté dès le xii e  siècle. Au xvii e  siècle, les voyageurs européens m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/langue-et-litterature-hindi/#i_8760

HINDOU DROIT TRADITIONNEL

  • Écrit par 
  • Robert LINGAT
  •  • 4 317 mots

Dans le chapitre « Le dharma »  : […] De ces trois éléments, seul le dharma est une notion spécifiquement indienne. Le mot a des acceptions nombreuses qui dérivent toutes de la racine dhṛ , « soutenir, maintenir, entretenir », qui a donné en latin fre et fir , d'où fretus (« appuyé sur ») et firmus (« ferme, stable »). Le dhar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/droit-traditionnel-hindou/#i_8760

HOLI ou FÊTE DES COULEURS

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 422 mots

La fête des couleurs, Holi, est une journée fériée en Inde ; elle est célébrée massivement par les hindouistes dans l’Inde du Nord au printemps, le jour de la pleine lune du mois de ph ā lguna (en février-mars). Elle partage de nombreuses caractéristiques avec l’antique fête romaine des saturnales, à l’instar du carnaval dans certa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/holi-fete-des-couleurs/#i_8760

INDE (Le territoire et les hommes) - Géographie

  • Écrit par 
  • Philippe CADÈNE, 
  • François DURAND-DASTÈS, 
  • Georges MASCLE
  •  • 16 375 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les éléments de différenciation territoriale »  : […] L'Inde est extrêmement variée du point de vue culturel, ce qui n'a rien d'étonnant pour un espace aussi vaste. Cette diversité n'est cependant que la déclinaison au sein des régions d'une civilisation identique qui forge l'unité du pays. Cette civilisation est marquée par une religion, l'hindouisme, qui, sans clergé ni doctrine unifiée, influence grandement les manières de voir et les comportemen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inde-le-territoire-et-les-hommes-geographie/#i_8760

INDE (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Christophe JAFFRELOT, 
  • Jacques POUCHEPADASS
  • , Universalis
  •  • 22 498 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « V. P. Singh et le deuxième épisode Janata  »  : […] Celui-ci quitte le Congrès pour fonder la Jan Morcha (le Front du peuple) autour de laquelle s'agrègent ensuite le Lok Dal de Charan Singh et le Janata Party dirigé par Chandra Shekhar – qui en assumait déjà la présidence en 1977. Ce nouveau parti, appelé le Janata Dal (Parti du peuple) devient le point de ralliement d'une formation plus ample mais plus lâche, le National Front, où figurent aussi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inde-le-territoire-et-les-hommes-histoire/#i_8760

INDE (Arts et culture) - Les doctrines philosophiques et religieuses

  • Écrit par 
  • Jean FILLIOZAT
  •  • 16 833 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les spéculations védiques »  : […] Les premiers textes de contenu philosophique se trouvent parmi les hymnes des Veda , particulièrement du Ṛgveda et de l' Atharvaveda . La conception de l'ordre naturel véritable (le ṛta ) opposé à un désordre ( anṛta ) s'y manifeste et elle est en rapport avec les constatations des retour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inde-arts-et-culture-les-doctrines-philosophiques-et-religieuses/#i_8760

INDE (Arts et culture) - Les sciences

  • Écrit par 
  • Francis ZIMMERMANN
  •  • 14 263 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Médecine ou science de la vie »  : […] Parmi les trois sciences qui furent les plus développées dans l'Inde, astronomie, mathématiques et médecine, cette dernière est celle qui répond le mieux au modèle brahmanique traditionnel des sciences. Les sciences brahmaniques sont normatives, elles fixent des règles de vie sur le chemin de la sagesse, elles enseignent ce qu'il convient de faire pour atteindre « les quatre buts de l'existence h […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inde-arts-et-culture-les-sciences/#i_8760

INDE (Arts et culture) - L'art

  • Écrit par 
  • Raïssa BRÉGEAT, 
  • Marie-Thérèse de MALLMANN, 
  • Rita RÉGNIER
  •  • 49 132 mots
  •  • 62 médias

Dans le chapitre « Généralités »  : […] Il importe tout d'abord de rappeler que, l'iconographie indienne reflétant toujours des notions religieuses ou philosophiques, aucun détail n'en est gratuit. Mensurations, couleurs, gestes, attitudes, expressions de physionomie, etc., doivent donc être exécutés avec une fidélité scrupuleuse aux indications des textes, sous peine de voir se muer en force maléfique la puissance de la divinité que l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inde-arts-et-culture-l-art/#i_8760

INDE (Arts et culture) - L'expansion de l'art indien

  • Écrit par 
  • Bernard Philippe GROSLIER
  •  • 5 217 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les épigones »  : […] Avec la formation d'États constitués, une étape irréversible a donc été franchie. Un fait le prouve : alors que le sanskrit (ou le pāli) demeure la langue littéraire et religieuse, écrite avec son alphabet, apparaissent maintenant des textes en langues vernaculaires : en cam, on trouve le premier écrit d'une langue indonésienne, au iv e  siècle ; […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inde-arts-et-culture-l-expansion-de-l-art-indien/#i_8760

JANMASHTAMĪ ou FÊTE DE LA NAISSANCE DE KRISHNA

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 342 mots

La fête hindoue de Janmashtamī célèbre la naissance ( janma en sanskrit) du dieu Kṛṣṇa (Krishna), le huitième ( a ś tami ) jour de la quinzaine sombre du mois de b hadrapada (août-septembre). Ce chiffre est symbolique dans la légende du dieu Kṛṣṇa, huitième des dix […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/janmashtami-fete-de-la-naissance-de-krishna/#i_8760

JÑĀNDEV ou JÑĀNEŚVAR (1275-1296)

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 258 mots

Saint mahrâtte (du Mahârâshtra, région de Bombay) qui, à en croire la tradition, ne vécut que vingt et un ans, mais laissa une œuvre considérable, comprenant plus de mille poèmes et, surtout, un commentaire versifié de la Bhagavad-Gîtâ que l'on nomme Jñānèshwarī (de Jnânèshwar, autre nom de Jnândèv, ayant la même signification : « dieu de la connaissance »). Jnândèv ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jnandev-jnanesvar/#i_8760

KABĪR (1440-1518)

  • Écrit par 
  • Charlotte VAUDEVILLE
  •  • 2 672 mots

Dans le chapitre « Les « Paroles » de Kabīr »  : […] On sait peu de choses de Kabīr, si ce n'est qu'il était un Julāhā, c'est-à-dire un tisserand musulman, et qu'il vivait à Bénarès, la cité sainte de l'hindouisme, alors soumise comme toute l'Inde septentrionale et centrale à l'hégémonie musulmane. Les Julāhās, artisans de basse caste passés à l'islam, n'étaient que superficiellement islamisés. On a même douté que Kabīr, en dépit de son nom musulman […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kabir/#i_8760

KĀLĪ

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 591 mots

Divinité féminine dont le culte est prépondérant dans le nord-est de l'Inde (particulièrement au Bengale), l'emportant sur les nombreuses formes que prend la vénération de la Déesse dans l'hindouisme classique et contemporain. Représentée sous la forme d'une femme de couleur noire, entièrement nue, Kālī semble danser sur un cadavre humain qu'elle écrase de ses pieds ; ses nombreux bras brandissent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kali/#i_8760

KARMAN

  • Écrit par 
  • Madeleine BIARDEAU
  •  • 1 786 mots

Dans le chapitre « Les actes et la Délivrance »  : […] Pour les renonçants, tout acte, et spécialement l'acte rituel, étant essentiellement périssable, ne peut porter que des fruits périssables, mais en même temps, comme il marque l'attachement à ce monde et à ses jouissances par l'attente d'un résultat, il est responsable du renouvellement indéfini des renaissances. Tout acte doit porter son fruit, sinon dans cette vie, du moins dans une vie future ; […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karman/#i_8760

KAVI

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 183 mots

Mot sanskrit que, le plus souvent, on traduit par poète, mais qui a d'abord désigné les chefs d'école responsables de l'élaboration du Veda. À ce titre, le terme de kavi est un autre nom pour qualifier les rishi, ces « prophètes » qui bénéficient de la révélation divine et la traduisent en textes liturgiques. La comparaison avec l'iranien ancien montre cependant que les kavi se recrutaient dans la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kavi/#i_8760

KĪRTAN

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 189 mots

En Inde, la prédication sectaire à caractère dévotionnel prend volontiers la forme de récitations de textes sacrés, accompagnés de chants et de commentaires parlés. Ce type de manifestation religieuse, d'origine certainement très ancienne, a pris au Moyen Âge le nom sanskrit de bhâjan ( bhājana , « participation »), son objectif étant, en effet, d'amener les fidèles à partici […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kirtan/#i_8760

KRISHNA ou KṚṢṆA

  • Écrit par 
  • Marie-Simone RENOU
  •  • 2 449 mots

De toutes les incarnations ( avatāra ) animales ou humaines par lesquelles Viṣṇu (Vishnou) accepta de se manifester sur la Terre pour la sauver, celle de Kṛṣṇa (Krishna), qui est la huitième, plus encore que celle de Rāma, constitue la plus populaire. À la fois dieu et héros, sa légende qui constitue la geste de Kṛṣṇa se déroule longuement à travers le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/krishna-krsna/#i_8760

MAHĀBHĀRATA (anonyme) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Florence BRAUNSTEIN
  •  • 830 mots
  •  • 1 média

Le Mahābhārata , ou la « Grande (Guerre) des Bhāratas », est la plus vaste œuvre connue de la littérature hindoue : ses dix-neuf livres ne comptent pas moins de cent vingt mille versets. Immense compilation de récits oraux à l'origine, cette œuvre collective qu'on attribue au mystique Vyāsa aurait pris forme entre le iv e  si […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mahabharata-anonyme/#i_8760

MANTRA

  • Écrit par 
  • André PADOUX
  •  • 3 511 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'hindouisme »  : […] Dans le brahmanisme, qui a suivi l'époque védique, et jusqu'à l'hindouisme (vers les débuts de l'ère chrétienne), les spéculations sur les mantras semblent relativement peu développées. Pourtant, dans les Brāhmaṇa et les Upaniṣad anciennes, la valeur symbolique de certaines syllabes est proclamée, comme l'est leur fonction cosmique. On les décrit aussi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mantra/#i_8760

MANU

  • Écrit par 
  • Anne-Marie ESNOUL
  •  • 1 296 mots

Le substantif sanskrit manu – qu'il soit apparenté ou non à la racine man , penser, car cette étymologie indienne quoique possible n'est pas certaine – signifie « homme ». Manu, comme nom de personne, est celui de l'homme par excellence, le premier être humain, ce sens étant en liaison étroite avec la croyance aux manifestations et disparitions alternan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manu/#i_8760

MAURICE ÎLE

  • Écrit par 
  • Jean BENOIST, 
  • Jean-François DUPON, 
  • Louis FAVOREU
  • , Universalis
  •  • 5 721 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Population : forte densité et diversité »  : […] L'état sanitaire, grâce à un accès aisé aux services médicaux, à la généralisation de la distribution d'eau potable, à une nette amélioration de l'alimentation, a évolué très vite et favorisé une poussée démographique. Les possibilités d'émigration vers le Royaume-Uni, la France et divers pays d'Afrique se sont taries, et il n’est resté que l'Australie et le Canada qui puissent assurer un certain […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ile-maurice/#i_8760

MĀYĀ

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 726 mots

Notion particulière et difficile à cerner avec précision, dont fait grand usage la littérature philosophique de l'Inde traditionnelle et notamment celle qui relève du Vedānta. Le mot māyā est ancien puisqu'il apparaît déjà dans les hymnes du Rig-Veda, partie la plus archaïque du Veda lui-même (tout au début du ~ II e  millénaire). Il s'applique alors […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maya/#i_8760

MODI NARENDRA (1950- )

  • Écrit par 
  • Christophe JAFFRELOT
  •  • 1 109 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un idéologue et un organisateur  »  : […] Narendra Modi est né le 17 septembre 1950 à Vadnagar, une petite ville du district de Mehsana, au Gujarat. Son père, appartenant à la caste des Ghanchis – dont l’activité traditionnelle est la fabrication d’huile alimentaire –, tenait une échoppe de thé. Le niveau d’études de Narendra Modi est moins élevé que celui de la plupart des anciens Premiers ministres de l’Inde, en général diplômés d’unive […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/narendra-modi/#i_8760

MOKṢA

  • Écrit par 
  • Jean-Christian COPPIETERS
  •  • 222 mots

Dans l'hindouisme, le terme sanskrit mokṣa , ou moksha (« libération »), désigne la délivrance ultime par laquelle se trouve brisé tout lien avec le cycle des renaissances. En principe, le mokṣa n'est possible que par la mort, mais certains pensent qu'il peut s'obtenir au cours de la vie, quand on adopte l'état du « renonçant solitaire », devenant ainsi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moksa/#i_8760

MONACHISME

  • Écrit par 
  • André BAREAU, 
  • Guy BUGAULT, 
  • Jacques DUBOIS, 
  • Henry DUMÉRY, 
  • Louis GARDET, 
  • Jean GOUILLARD
  •  • 12 548 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Ermites forestiers et « renonçants » »  : […] Il n'y a pas, à proprement parler, de vie cénobitique dans l'Inde brahmanique. Il y a d'une part des ermites forestiers ( vānaprastha ), que les Grecs appelèrent pour cette raison ὑλόϐιοι, d'autre part des ascètes ( śramaṇa ), qui sont des moines errants ( parivrāj ) et mendiants ( bhikṣu ) ; ce sont ceux qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monachisme/#i_8760

MOUSSON

  • Écrit par 
  • René CHABOUD, 
  • Francis ZIMMERMANN
  •  • 6 608 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La saison des pluies dans le calendrier »  : […] Nées dans la plaine indo-gangétique et dans le monde rural, la culture traditionnelle et la littérature classique de l'Inde expriment sur la mousson le point de vue de l'agriculteur et du jardinier. Ce point de vue codifié depuis l'Antiquité a pris la forme d'un cycle des saisons tout à fait particulier et très différent du cycle des quatre saisons qui prévaut en Occident et, dans une moindre mes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mousson/#i_8760

NÉPAL

  • Écrit par 
  • Gilles BÉGUIN, 
  • Benoît CAILMAIL, 
  • François DURAND-DASTÈS, 
  • Marc GABORIEAU, 
  • Luciano PETECH, 
  • Philippe RAMIREZ
  •  • 16 327 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Les Indo-Népalais »  : […] Ceux que les ethnologues français appellent les Indo-Népalais constituent une dizaine de castes de religion hindoue – à l'exception près des Curaute musulmans – et de langue népali, établis dans les basses montagnes et qui numériquement constituent l'entité culturelle népalaise la plus importante (environ 10 millions). Les gens de la vallée de Katmandou et des plaines, ainsi que la littérature an […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nepal/#i_8760

NIRVĀṆA ET SAṂSĀRA

  • Écrit par 
  • André BAREAU
  •  • 3 548 mots

Dans le chapitre « Le nirvāṇa dans les autres religions de l'Inde »  : […] Le mot nirvāṇa sert aussi parfois à désigner le salut dans la littérature des autres religions de l'Inde, des diverses sectes du jainisme et de l' hindouisme ; cependant il y prend un sens différent puisque celles-ci admettent l'existence d'un principe personnel – « soi », « principe vital » ou autre – qui, étant éternel, subsiste donc dans l'état de délivrance et peut en go […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nirvana-et-samsara/#i_8760

OṂ

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 866 mots

Monosyllabe qui constitue, selon la tradition hindoue, le mantra par excellence, c'est-à-dire la meilleure expression rituelle sonore du sacré. Les religions indiennes (hindoue, bouddhique, jaïn) utilisent, en effet, dans leurs liturgies respectives, non seulement des chants et des prières de type classique, mais aussi de brèves formules, souvent dépourvues de signification, qui ponctuent les dive […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/om/#i_8760

PANDIT

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 87 mots

Pour désigner ceux qui sont experts en sciences traditionnelles : rituel védique, beaux-arts, philosophie, etc., le sanskrit utilise volontiers le terme de pandita (c'est-à-dire lettré, homme cultivé) dont nous avons fait « pandit », en transcrivant la prononciation moderne. Il s'agit donc là d'un titre honorifique analogue à swâmî ( svamin signifie maî […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pandit/#i_8760

PONGAL ou FÊTE DU SOLSTICE D'HIVER

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 267 mots

Fête hindoue du solstice d’hiver, Pongal est célébrée durant trois jours par les hindouistes de toute l’Inde du Sud, particulièrement dans l’État du Tamil Nadu. D’après le calendrier hindou, le solstice d’hiver correspond au moment où le Soleil, après avoir atteint le point le plus méridional de sa course, repart vers le nord pour entrer dans le signe zodiacal du Capricorne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pongal-fete-du-solstice-d-hiver/#i_8760

PRIÈRE ET CONTEMPLATION

  • Écrit par 
  • Albert-Marie BESNARD
  •  • 4 081 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le rôle de la croyance »  : […] On se ferait une idée caricaturale de la prière si on n'y voyait que l'expression d'un besoin signifié et transmis à une instance supérieure à fin d'exaucement. Le besoin incite au recours, mais le recours va être lui-même conditionné par le type de relation qui unit l'orant et son dieu. C'est la croyance qui encourage, justifie et structure le recours. Une question capitale se pose : n'est-il pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/priere-et-contemplation/#i_8760

PURĀṆA

  • Écrit par 
  • Anne-Marie ESNOUL
  •  • 3 344 mots

Textes de caractère épique dont la composition, sous la forme actuellement connue, s'étale entre le iv e et le xiv e  siècle, les purāṇa sont les véritables livres sacrés de l' hindouisme. La traduction la plus littérale de leur nom générique serait « les antiques » ; en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/purana/#i_8760

RĀMA

  • Écrit par 
  • Marie-Simone RENOU
  •  • 994 mots
  •  • 2 médias

Dans la liste traditionnelle des dix avatāra de Viṣṇu, le sixième, Paraçurāma, « Rāma à la hache », ouvre la série des avatāra héroïques. Il précède immédiatement l'incarnation du Grand Rāma. Fils du brāhmane Jamadagni, sa mission consista à délivrer le monde de l'oppression des guerriers kshatriya. Le roi Kārtavīrya, de la dynasti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rama/#i_8760

RĀMAKRISHNA (1836-1886)

  • Écrit par 
  • Marie-Simone RENOU
  •  • 1 703 mots

C'est au Vedānta shankarien, qui inspira la plupart des philosophes de l'Inde médiévale et des sages de l'Inde moderne, que l'on a tenté de rattacher l'enseignement donné par Rāmakrishna à ses disciples dans ses entretiens familiers, qui, illustrés de paraboles, furent recueillis à la manière des Évangiles. Il n'étudiait pas dans les livres, il n'écrivait pas, mais il interrogeait ceux qui venaie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ramakrishna/#i_8760

RAMAṆA MAHARṢI (1879-1950)

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 215 mots

L'un des plus célèbres maîtres spirituels de l'hindouisme contemporain fut un brahmane tamoul du nom de Venkata Ramana Aiyer. Il renonça au monde à l'âge de dix-sept ans et se fixa alors à Tiruvannamalaï, lieu de pèlerinage célèbre en pays dravidien : on y vénère une colline (le mont Arunâchala) qui passe pour représenter l'axe du monde que la tradition brahmanique identifie à une montagne mythiqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ramana-maharsi/#i_8760

RĀMĀNUJA (1017-1137)

  • Écrit par 
  • Anne-Marie ESNOUL
  •  • 1 788 mots

Ce qui caractérise l'attitude de Rāmānuja, c'est l'exaltation de la Personne Suprême, Absolu personnel qui s'oppose à l'Absolu impersonnel de Śaṅkara et de tout le mouvement de l' advaita , du non-dualisme radical. Si le Maître de Śrīraṅgam défend, lui aussi, une position non dualiste, la sienne est beaucoup plus nuancée que celles des śaṅkariens qu'il a combattus toute sa vi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ramanuja/#i_8760

RATHA YĀTRĀ ou PROCESSION DES CHARS

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 366 mots

Le Ratha Yātrā, terme sanskrit signifiant procession des chars, est une fête rituelle mobile (en raison du calendrier lunaire hindouiste) observée en Inde, ainsi que dans nombre de pays accueillant la diaspora indienne. Son nom fait référence à l’antique coutume qui consiste à placer la représentation (effigie, statue de pierre, de bois ou d’un matériau plus périssable) d’une divinité locale au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ratha-yatra-procession-des-chars/#i_8760

RÉVÉLATION

  • Écrit par 
  • Bernard DUPUY
  •  • 3 751 mots

Dans le chapitre « L'hindouisme »  : […] Dans la tradition hindoue, on regarde comme śruti , révélation (littéralement : « ce qui a été entendu »), les livres védiques (de veda, qui signifie connaissance) : Ṛgveda , Sāmaveda , Yajurveda , Atharvaveda , ainsi que leurs compléments. Ces livres anciens se présentent comme la transcr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/revelation/#i_8760

ROY RĀM MOHAN (1772-1833)

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 308 mots

Brahmane, né dans une famille orthodoxe du Bengale, l'un des représentants les plus intéressants de ces hindous qui s'efforcèrent d'harmoniser le Dharma (la « norme » universelle, la « loi » religieuse traditionnelle) et les valeurs positives de la civilisation occidentale. Rām Mohan Roy se prépara à un emploi de fonctionnaire à la cour des souverains moghols, ce qui le conduisit à étudier dans sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ram-mohan-roy/#i_8760

SACERDOCE

  • Écrit par 
  • Mariasusai DHAVAMONY, 
  • Universalis
  •  • 5 872 mots

Dans le chapitre « L'hindouisme »  : […] Dans la tradition indo-iranienne, la classe sacerdotale constitue un groupe social distinct ; chez les Perses et chez les Aryens védiques, on trouve en effet la même division entre prêtres, guerriers et agriculteurs. À la période du Rigveda, plusieurs prêtres officiaient dans le sacrifice : celui qui assurait l'« invocation » des dieux s'appelait hotri  ; à ses côtés se ten […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sacerdoce/#i_8760

SĀDHU

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 520 mots
  •  • 1 média

Le mot sanskrit sādhu , qui signifie « saint », « excellent », et qui dérive peut-être de siddha , « celui qui détient un siddhi (pouvoir miraculeux) », sert à désigner les hindous qui font vœu de renoncer à la société. La classe des sādhus comprend des saints authentiques appartenant à différentes croyances, mais aussi des hommes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sadhu/#i_8760

SAINTETÉ

  • Écrit par 
  • André BAREAU, 
  • Yves CONGAR, 
  • Louis GARDET, 
  • Françoise MALLISON
  • , Universalis
  •  • 7 167 mots

Dans le chapitre « L'hindouisme »  : […] Il est peu de pays au monde où la sainteté soit aussi prisée et populaire qu'en Inde. Que ce soient les sādhu traditionnels de toute robe et de toute obédience qui parcourent le sous-continent, véritables colporteurs des nouvelles sous leur livrée d'ascète et de yogi, que ce soient de brillants intellectuels, réformateurs néo-hindous, philosophes et chefs d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saintete/#i_8760

ŚAṄKARA ou ÇAṆKARA (début VIIIe s.)

  • Écrit par 
  • Anne-Marie ESNOUL
  •  • 2 041 mots

Un des noms les plus illustres de la spéculation indienne est celui de Śaṅkara (Shankara), dit aussi Śaṅkarācārya, « maître Śaṅkara », premier grand commentateur des Vedānta ou Brahma Sūtra de Bādarāyaṅa. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sankara-cankara/#i_8760

SARASVATĪ, divinité hindoue

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 403 mots

Déesse hindoue du savoir et des arts, plus particulièrement de la musique, Sarasvatī est à l'origine la personnification de la rivière sacrée du même nom. Elle est aussi identifiée à Vāc, la déesse de la parole. On en fait plus tard l'épouse, la fille ou la petite-fille du dieu Brahmā. Sarasvatī est donc considérée comme la patronne des arts, de la musique et des lettres mais aussi comme l'invent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sarasvati-divinite-hindoue/#i_8760

SIDDHA

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 209 mots

Mot sanskrit qui signifie « parfait », « achevé » et qui s'applique, dans la mythologie brahmanique, à des êtres qui ont accédé au statut divin à la suite de prouesses héroïques (guerrières ou spirituelles). À partir de là, on en est venu, dans le bouddhisme et l'hindouisme, à utiliser ce terme pour caractériser la situation de ceux qui ont réussi à faire leur salut : ainsi le jeune Buddha était-i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/siddha/#i_8760

ŚIVA ou SHIVA ET SHIVAÏSME

  • Écrit par 
  • Pierre-Sylvain FILLIOZAT
  •  • 8 174 mots
  •  • 3 médias

Ce que l'on est convenu d'appeler hindouisme, quand on veut se référer à l'ensemble des croyances religieuses indiennes à l'époque classique, met au premier plan trois figures divines, Brahmā, Viṣṇu, Śiva. Une vue simple attribue trois fonctions précises à ces trois dieux, respectivement la création, la conservation et la destruction de l'univers. L'hindouisme accepte communément cette trinité sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/siva-shiva-et-shivaisme/#i_8760

SMṚTI, hindouisme

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 385 mots

Le mot sanskrit smriti ( smṛti , « mémoire ») désigne « la Tradition », tandis que shrûti ( śrūti , « audition »), désigne « la Révélation », c'est-à-dire l'ensemble des Écritures sacrées, le Veda. L'hindouisme, en effet, s'il se fonde effectivement sur les textes védiques (hymnes du Rigveda et de l'Atharvave […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/smrti-hindouisme/#i_8760

ŚRUTI

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 459 mots

La tradition hindoue, sous sa forme la plus orthodoxe, classe en deux grandes catégories les textes religieux qu'elle tient pour normatifs : ceux qui relèvent de la Shruti ( śruti ) et ceux qui appartiennent à la Smriti ( smṛti ). Ce dernier terme, dont le sens premier est « mémoire », regroupe tous les textes que l'on regarde, certes, comme inspirés par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sruti/#i_8760

ŚUṄGA LES

  • Écrit par 
  • Roland BRETON
  •  • 404 mots

La dynastie indienne des Śuṅga (~ 185-~ 176 à ~ 73-~ 64 ?) a succédé à celle des Maurya. Son fondateur est l'usurpateur Puśyamitra (ou Puśpamitra), général en chef qui assassine le dernier empereur maurya Brihadratha, au cours d'une revue militaire. Il doit faire face à l'invasion des Grecs de Bactriane (~ 175-~ 168) qui arrivent jusqu'à la capitale de l'empire : Pātaliputra. Ceux-ci semblent avoi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-sunga/#i_8760

SŪRYA, divinité hindoue

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 399 mots

Dans l'hindouisme, Sūrya représente le Soleil et le dieu Soleil. Bien que, pendant la période védique (II e  millénaire- vii e  siècle avant J.-C.), plusieurs autres divinités aient des caractéristiques solaires, elles sont pour la plupart syncrétisées en un seul dieu à une période plus tardive. Sūrya figurait autrefois su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/surya-divinite-hindoue/#i_8760

SVASTIKA

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 360 mots

Mot sanskrit dérivé de su (« bien ») et de asti (« il est ») et signifiant : « qui conduit au bien-être », svastika désigne une croix aux bras égaux s'infléchissant selon un angle droit et tournés tous dans le même sens, habituellement le sens des aiguilles d'une montre. Le svastika, en tant que symbole de prospérité et de bonheu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/svastika/#i_8760

TANTRISME

  • Écrit par 
  • André PADOUX
  •  • 9 466 mots

Le tantrisme n'est pas une religion différente de l'hindouisme, du bouddhisme (ou du jinisme). Il n'en est qu'une forme particulière, un « système modelant secondaire », avec ses normes propres, organisant à sa manière des éléments qui, pour la plupart, sont ceux du système général de la culture hindoue (ou bouddhique) par rapport à laquelle il faut donc le poser. Caractérisé par un ritualisme pro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tantrisme/#i_8760

THÉÂTRE OCCIDENTAL - Théâtre et sociétés

  • Écrit par 
  • Jean-Marie PRADIER
  •  • 9 668 mots

Dans le chapitre « Vers une scénologie générale »  : […] L'invention humaine n'est pas réductible au cas grec, ni à ce que Rome sut en faire lors de sa rencontre avec l'hellénisme du iii e   siècle avant Jésus-Christ. On ne peut appréhender le sens des pratiques performatives qui se sont développées dans le contexte hindou, au-delà de la fascination éprouvée pour leurs formes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-occidental-theatre-et-societes/#i_8760

UDAYAGIRI

  • Écrit par 
  • Rita RÉGNIER
  •  • 1 426 mots

Dans le chapitre « Udayagiri au Mādhya Pradesh »  : […] Bhīlsa, à une soixantaine de kilomètres au nord-est de Bhopāl, est à présent un modeste chef-lieu de district ; c'était jadis, sous le nom de Vidiśā, la capitale du royaume du Mālva, et son importance, attestée dès le iii e  siècle avant J.-C., s'explique par la position qu'elle occupait au carrefour des grandes voies commerciales. Sa ligne occid […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/udayagiri/#i_8760

UPANAYANA

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 428 mots

Rituel initiatique hindou réservé aux trois classes sociales ( varṇa ) supérieures, l'upanayana marque l'entrée d'un enfant mâle dans la vie d'étudiant ( brahmacārin ) et son admission comme membre à part entière de la communauté religieuse. L'âge auquel on y accède peut se situer entre cinq et vingt-quatre ans, le décalage reflétant les différences entr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/upanayana/#i_8760

VALLABHA (1481-1533)

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 448 mots

Philosophe hindou. Vallabha est l'auteur d'une interprétation dualiste du védânta ( vedānta ). Celui-ci, qui occupe une place privilégiée parmi les grands darshanas de l'hindouisme, a connu, en effet, outre l'expression que lui a donnée le monisme strict (advaïta-vedânta) de Shankara ( viii e  s.), une forme dualiste, notamme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vallabha/#i_8760

VEDA

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 13 414 mots
  •  • 1 média

Les plus anciens documents que l'on possède sur les religions de l' Inde sont un ensemble de textes rédigés en sanskrit archaïque auxquels la tradition hindoue donne le nom de Veda, c'est-à-dire « le Savoir », « la Science (par excellence) ». Jouant un rôle analogue à celui de la Bible pour le judaïsme et le christianisme, le Veda fonctionne en principe comme un ouvrage de référence, qui a valeur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/veda/#i_8760

VEDĀNTA

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 2 721 mots

Signifiant proprement « fin (c'est-à-dire accomplissement, couronnement) du Veda », le mot sanskrit vedānta désigne l'un des plus importants courants de pensée de l'hindouisme classique. À ce titre, il constitue l'un des six grands « systèmes philosophiques » ( darśana ) brahmaniques et fut illustré par des maîtres tels que Śankara, Rāmānuja, Madhava. V […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vedanta/#i_8760

VIṢṆU ou VISHNU ET VICHNOUISME

  • Écrit par 
  • Anne-Marie ESNOUL
  •  • 8 942 mots
  •  • 2 médias

On ne peut véritablement séparer le vichnouisme de l'ensemble religieux de l'Inde brahmanique : il n'est qu'un des aspects de l' hindouisme. Les germes en remontent aux temps védiques et, depuis deux millénaires, la forme qu'il revêt n'a pas profondément changé. Parallèle au shivaïsme, en étroite liaison avec lui, il présente la même ancienneté et évolue de façon analogue au cours des siècles. Bie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/visnu-vishnu-et-vichnouisme/#i_8760

VIVEKĀNANDA NARENDRANĀTH DATTA dit (1863-1902)

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 1 247 mots

Maître spirituel hindou, Vivékânanda (Vivekānanda) se donna pour tâche de développer l'enseignement de son maître Râmakrishna (Rāmakṛṣṇa) et de le diffuser en Inde et à l'étranger. Sur son initiative, les disciples anciens et nouveaux se constituèrent en un ordre monastique ressemblant à ceux de l'Occident. Grâce aux deux orientations de l'ordre (missions à l'étranger et vie régulière des adeptes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/narendranath-datta-vivekananda/#i_8760

YANTRA

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 525 mots

Diagrammes linéaires (figures géométriques) ou images comportant des paysages, des animaux, des personnages que la tradition indienne, tant hindoue que bouddhique, utilise comme supports de méditation. La contemplation attentive des yantras est censée obliger la pensée à se concentrer sur des formes dont l'intelligence intuitive ( buddhi ) appréhende progressivement (ou insta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yantra/#i_8760

YOGA

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 7 829 mots
  •  • 2 médias

La tradition indienne, tant hindoue que bouddhique, désigne sous le nom de yoga (« action d'atteler, de maîtriser, de dompter ») une technique de salut originale qui se propose de libérer l'âme de sa condition charnelle par l'exercice de disciplines psychiques et corporelles . Le point de départ en est la croyance en l'existence, à l'intime de chaque individu, d'un principe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yoga/#i_8760

Voir aussi

Pour citer l’article

Anne-Marie ESNOUL, « HINDOUISME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/hindouisme/