ÉTHIQUE, Baruch SpinozaFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Rédigée entre 1661 et 1675, publiée de façon posthume et quasi anonymement, en 1677, l'année de la mort de son auteur, interdite avec le reste des écrits du philosophe en 1678, l'Éthique (Ethica ordine geometrico demonstrata) est une des œuvres majeures de la philosophie occidentale. Contrairement à Descartes, Spinoza (1623-1677) ne s'attarde pas sur les problèmes de méthode : il fait sienne d'emblée celle des « géomètres ». Chacune des cinq parties du livre part de définitions, d'axiomes, de propositions suivies de démonstrations, scolies et lemmes qui en rendent l'évidence difficile au lieu d'en faciliter l'accès. Car démontrer, ce n'est pas seulement se convaincre ou convaincre autrui, c'est inventer l'intelligibilité elle-même. De Dieu à la liberté humaine, l'Éthique se déploie selon un plan déductif. Liberté et puissance de connaître sont identiques. Qu'un des plus grands traités touchant les questions de métaphysique s'intitule « éthique » ne doit pas tromper : le but de la connaissance est la béatitude. Celle-ci repose sur la connaissance que nous pouvons prendre de l'être et de la place que nous occupons en lui.

Baruch Spinoza

Baruch Spinoza

Photographie

«Nous ne désirons pas une chose parce qu'elle est bonne, mais au contraire c'est parce que nous la désirons que nous la disons bonne.» Ouvrage scandaleux à plus d'un titre, l'Éthique de Spinoza (1632-1677) redéfinit le rapport de l'homme à la vérité et au désir. Portrait de Spinoza par... 

Crédits : AKG

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages






Écrit par :

Classification


Autres références

«  ÉTHIQUE, Baruch Spinoza  » est également traité dans :

DÉMONSTRATION (notions de base)

  • Écrit par 
  • Philippe GRANAROLO
  •  • 3 087 mots

Dans le chapitre « Intuition et déduction »  : […] N’existe-t-il pas cependant un moyen de contourner le caractère indémontrable des prémisses propre à ouvrir la voie aux arguties des sophistes ? Même si Euclide a pu se fourvoyer en considérant comme des évidences quelques-uns des points de départ posés par les géomètres, n’y a-t-il pas, si l’on se réfère à d’autres discours que le discours des mathématiciens, un accès possible à la vérité des pri […] Lire la suite

ÉMOTION (notions de base)

  • Écrit par 
  • Philippe GRANAROLO
  •  • 3 347 mots

Dans le chapitre « La raison peut-elle triompher des émotions ? »  : […] Les philosophes modernes emprunteront aux penseurs grecs l’idée d’un combat de la raison contre les émotions. Pour Baruch Spinoza (1632-1677), l’individu est malheureux lorsqu’il tombe sous l’emprise de ses émotions. Dépourvu de connaissances, l'homme se croit naïvement à l’origine de ses actes parce qu’il « ignore les causes qui le déterminent ». Nous retrouvons ici l’image de la boule de billar […] Lire la suite

LES LUMIÈRES RADICALES. LA PHILOSOPHIE, SPINOZA ET LA NAISSANCE DE LA MODERNITÉ 1650-1750 (J. I. Israel) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Mogens LÆRKE
  •  • 885 mots

Le 21 février 1677, Baruch de Spinoza, philosophe et polisseur de lentilles, meurt d'une violente phtisie à son domicile de La Haye. L'écritoire qui contient ses écrits inédits, y compris son chef-d'œuvre, l' Éthique , est aussitôt transférée à son éditeur à Amsterdam. Mais qu'en faire ? Publier les textes de ce penseur réputé pour son athéisme notoire est à la fois délicat et coûteux : Spinoza lu […] Lire la suite

STÉNON, STENONIS NICOLAS ou STEENSEN NIELS (1638-1686)

  • Écrit par 
  • Françoise DREYER
  •  • 1 954 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Une vie consacrée à Dieu »  : […] Toute sa vie, Sténon sera, comme il le dit lui-même, « à la recherche de la vérité ». Cette exigence de certitude, son attachement à la philosophie de Descartes mais aussi le protestantisme auquel il est confronté aux Pays-Bas l’éloignent progressivement de sa foi luthérienne. Dans une lettre à Johannes Sylvius, Sténon explique son rapprochement avec le catholicisme par le mode de vie et de pensé […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

1er-31 mars 2020 • France • Lutte contre l’épidémie de Covid-19.

consultatif national d’éthique (CCNE) Jean-François Delfraissy est mis en place auprès du ministère de la Santé pour éclairer la décision publique face à l’épidémie. Le 12, le président Emmanuel Macron présente, dans une allocution télévisée solennelle, un plan de lutte contre la « plus grave crise [...] Lire la suite

14 août 2019 • Canada • Jugement du commissaire à l’éthique sur le dossier SNC-Lavalin.

Dans son rapport d’enquête sur l’affaire SNC-Lavalin, qui avait éclaté en février, le commissaire aux conflits d’intérêts et à l’éthique Mario Dion estime que le Premier ministre Justin Trudeau « s’est prévalu de sa position d’autorité sur [l’ex-ministre de la Justice et procureure générale Jody [...] Lire la suite

24 février 2019 • Sénégal • Réélection du président Macky Sall.

20,5 p. 100 des voix, et Ousmane Sonko, candidat antisystème du parti Patriote du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (Pastef), qui recueille 15,7 p. 100 des suffrages. Le taux de participation est de 66,3 p. 100. L’ancien maire de Dakar Khalifa Sall et Karim Wade, fils de l’ancien [...] Lire la suite

16 février - 13 mars 2019 • Sanctions contre des dignitaires.

est « encore plus grave et scandaleux dans l’Église, parce qu’en contradiction avec son autorité morale et sa crédibilité éthique ». L’absence d’annonce de mesures concrètes déçoit les associations de victimes. Le 26, la presse australienne, jusque-là légalement tenue au secret, rend compte du jugement rendu [...] Lire la suite

7-27 février 2019 • Canada • Accusation d’ingérence portée contre le cabinet de Justin Trudeau.

des appels d’offres publics, ce qui fragiliserait sa situation financière. Le 11, le commissaire aux conflits d’intérêts et à l’éthique Mario Dion annonce l’ouverture d’une enquête pour trafic d’influence visant le cabinet du Premier ministre. Le 12, Jody Wilson Raybould, nommée ministre [...] Lire la suite

26-27 novembre 2018 • Chine • Annonce de la première naissance de bébés génétiquement modifiés.

du génome humain. Cette expérimentation, qui ne vise pas à guérir une maladie mais à améliorer l’espèce humaine et a pour conséquence de modifier le génome de toute la descendance des nouveau-nés, contrevient à l’éthique partagée par la communauté scientifique. Le 27, He Jiankui s’exprime devant [...] Lire la suite

25 septembre 2018 • France • Conclusions du Comité d’éthique sur le projet de loi de bioéthique.

Le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) rend public son avis sur le projet de loi bioéthique. Il se prononce en faveur de l’ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de femmes ou aux femmes seules, mais rejette le principe de la gestation pour autrui (GPA [...] Lire la suite

12 septembre 2018 • Canada • Dénonciation du ministre Dominic LeBlanc par le commissaire à l’éthique.

Au terme de son enquête, le commissaire aux conflits d’intérêts et à l’éthique Mario Dion déclare que le ministre des Affaires intergouvernementales Dominic LeBlanc (Parti libéral) s’est placé en situation de conflit d’intérêts en accordant, en 2016, alors qu’il était ministre des Pêches, un quota [...] Lire la suite

31 juillet 2018 • Suisse • Sanction d’un athlète accusé par sa fédération de prises de position d’extrême droite.

d’avoir « publié des contributions controversées avec des idées d’extrême droite sur sa page Facebook, violant à la fois la convention signée avec Swiss Athletics et la charte éthique de la fédération ». Après un premier blâme en août 2014, Pascal Mancini s’était engagé auprès de sa fédération à ne plus publier de prises de position discriminatoires ou racistes.  [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Francis WYBRANDS, « ÉTHIQUE, Baruch Spinoza - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ethique-baruch-spinoza/