LITTÉRATURESociologie de la littérature

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La sociologie de la littérature se donne pour objet d'étudier le fait littéraire comme fait social. Cela implique une double interrogation : sur la littérature comme phénomène social, dont participent nombre d'institutions et d'individus qui produisent, consomment, jugent les œuvres, et sur l'inscription des représentations d'une époque et des enjeux sociaux en leur sein. Cette double interrogation induit, sur le plan méthodologique, une tension entre analyse externe et analyse interne des textes, tension qui traverse la sociologie de la littérature depuis ses origines.

Littérature et sociologie

Entre littérature et sociologie, il y a toujours eu des relations de conflit, de concurrence, mais aussi d'échange et d'imprégnation réciproque. La sociologie, en France notamment, s'est en effet fondée à la fin du xixe siècle comme discipline en adoptant des méthodes d'investigation scientifiques. Ce faisant, elle n'a pas manqué d'irriter les défenseurs des humanités, sur lesquels reposait la tradition littéraire. Cet affrontement traduit aussi la concurrence entre écrivains et sociologues pour le monopole sur le discours social légitime. Des grandes fresques sociales de Balzac et de Flaubert aux études naturalistes de milieux par Zola et son école, la tradition réaliste s'était attachée depuis la fin du xviiie siècle à la description des mœurs de différents milieux sociaux (de l'aristocratie aux bas-fonds en passant par la bourgeoisie), professionnels (journalistique, médical, boursier, etc.), d'institutions comme le mariage, la famille, l'école, des transformations de la société et de la mobilité sociale (ascension, déclin). Or la spécialisation de la sociologie comme science à la fin du xixe siècle et son institutionnalisation comme discipline universitaire en France autour de Durkheim a dépossédé les écrivains d'un de leurs domaines de compétence. Qui plus est, si elle ne se penchera sur la littérature que beaucoup plus tard, cette nouvelle science a d'emblée pris l'art comme objet d'étude, ainsi qu'en témoigne l'ouvrage de Jean-Marie Guyau, L'Art au point de vue sociologique (1889).

La ré [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages




Écrit par :

  • : directrice d'études à l'École des hautes études en sciences sociales, directrice de recherche au C.N.R.S.

Classification


Autres références

«  LITTÉRATURE  » est également traité dans :

LITTÉRATURE - Du texte à l'œuvre

  • Écrit par 
  • Alain VIALA
  •  • 6 930 mots

Dans la Préface de Cromwell (1827), Victor Hugo distinguait trois âges de l'humanité et donc de la littérature : le lyrique, celui des temps premiers où l'homme était encore lié à Dieu, l'épique, celui de la division et des guerres, enfin le dramatique marqué par l'interrogation sur l'être et le devenir humains. Il proclamait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-du-texte-a-l-oeuvre/

LITTÉRATURE - La littérature comparée

  • Écrit par 
  • Pierre BRUNEL
  •  • 11 124 mots
  •  • 2 médias

Claude-Edmonde Magny présentait la critique littéraire comme une « vaste entreprise de déréclusion de la littérature ». L' auteur des Sandales d'Empédocle et de l'Histoire du roman français depuis 1918 aurait pu reprendre ces termes pour définir la littérature comparée. En 1950, il est vrai, cette discipline […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-la-litterature-comparee/

LITTÉRATURE NUMÉRIQUE

  • Écrit par 
  • Jean CLÉMENT, 
  • Alexandra SAEMMER
  •  • 4 340 mots

La littérature n’a jamais été faite que de mots et de phrases : qu’elle soit contée oralement ou imprimée sur papier, qu’elle se lise sur un parchemin , un codex, un écran d’ordinateur, une liseuse ou un téléphone portable, elle est solidaire de son dispositif d’inscription et d’affichage. Mais c’est quand celui-ci se modifie que son influence sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-numerique/#i_18556

AUTEUR

  • Écrit par 
  • Alain BRUNN, 
  • François-René MARTIN
  • , Universalis
  •  • 3 115 mots
  •  • 13 médias

Les domaines de l'art et de la littérature ont longtemps ignoré le phénomène d'individualisation qui caractérise aujourd'hui pour nous les notions d'œuvre et d'auteur. La Renaissance, l'âge classique, les Lumières constituent des moments de ce processus qui permet « l'assignation des œuvres à un nom […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/auteur/#i_18556

AUTOUR DE GABRIELE BASILICO (livres et exposition)

  • Écrit par 
  • Emmanuel HERMANGE
  •  • 1 070 mots

Les ouvrages que deux éditeurs français viennent de consacrer à l'œuvre de Gabriele Basilico ainsi que l'exposition rétrospective présentée à Paris, du 21 juin au 15 octobre 2006, par la Maison européenne de la photographie, sont l'occasion de mieux apprécier le rôle de cet artiste né en 1944 dans l'histoire de la relation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autour-de-gabriele-basilico/#i_18556

CRITIQUE LITTÉRAIRE

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO, 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 12 911 mots
  •  • 3 médias

la presse, à la radio, à la télévision : parlons ici de « critique journalistique ». Elle renvoie d'autre part au savoir sur la littérature, aux études littéraires ou à la recherche littéraire : parlons cette fois de « critique universitaire » ou « didactique ». Il s'agira ici de ce second emploi, qui pose de plus sérieux problèmes de définition […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/critique-litteraire/#i_18556

LE DÉMON DE LA THÉORIE (A. Compagnon)

  • Écrit par 
  • Jean-Didier WAGNEUR
  •  • 1 306 mots
  •  • 1 média

Le Démon de la théorie d'Antoine Compagnon (Seuil, Paris, 1998), sous-titré Littérature et sens commun, est l'un des rares essais qui traite de la crise théorique qui affecte la critique littéraire universitaire. Antoine Compagnon, professeur à la Sorbonne, auteur notamment d'essais sur Proust […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-demon-de-la-theorie/#i_18556

ÉCOLE LITTÉRAIRE

  • Écrit par 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 2 644 mots

ou devrait dire relation de maître à disciple(s), transmission réglée d'un enseignement. La littérature, dans la définition même la plus vague, se laisse assez mal décrire en ces termes – plus mal encore sans doute que la peinture, où l'équivalent « école picturale » peut du moins s'appuyer (certes pour largement les déborder) sur des pratiques d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-litteraire/#i_18556

GENRES LITTÉRAIRES

  • Écrit par 
  • Jean-Marie SCHAEFFER
  •  • 3 083 mots
  •  • 1 média

La notion de genre littéraire a joué de tout temps un rôle important dans la description et l'explication des faits littéraires. C'est que la littérature n'est jamais simplement la somme des œuvres individuelles, mais se constitue tout autant à travers les relations que ces œuvres tissent entre elles. Du côté de l'auteur, et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genres-litteraires/#i_18556

GENRES LITTÉRAIRES, notion d'

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 1 844 mots

, définissent des spécialités (l'UFR de théâtre à l'Université), génèrent des institutions (le prix du premier roman). Bien plus, c'est souvent à travers eux que nous appréhendons d'abord la littérature : « je cherche un bon roman policier pour le train », « il y a longtemps que je ne suis pas allé au théâtre », « la poésie lyrique m'ennuie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genres-litteraires-notion-d/#i_18556

GOTHIQUE LITTÉRATURE & CINÉMA

  • Écrit par 
  • Gilles MENEGALDO
  •  • 6 389 mots
  •  • 4 médias

Le terme « gothique » connaît de multiples acceptions. Outre le style bien connu et la référence au monde barbare, il permet de caractériser un ensemble d’œuvres romanesques publiées en Angleterre à la fin du xviiie siècle et au début du xixe siècle (1764- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-et-cinema-gothique/#i_18556

LINGUISTIQUE & LITTÉRATURE

  • Écrit par 
  • Pierre KUENTZ
  •  • 5 325 mots
  •  • 2 médias

La rupture de l'unité ancienne entre « grammaire » et « belles-lettres », instituée par le passage de la philologie à la linguistique, a conduit à poser comme un problème la question de la relation entre la linguistique et la littérature […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/linguistique-et-litterature/#i_18556

LA LITTÉRATURE À L'ÈRE DE LA PHOTOGRAPHIE (P. Ortel)

  • Écrit par 
  • Paul-Louis ROUBERT
  •  • 1 028 mots

la vision photographique sur l'impressionnisme, et au-delà sur les beaux-arts en général. Mais le défi lancé par Philippe Ortel est de rendre visibles les effets de cette révolution photographique sur la littérature. Car la photographie n'est pas seulement une image sur un morceau de papier, c'est aussi la machine qui l'a produite, l'opération qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-litterature-a-l-ere-de-la-photographie/#i_18556

MODERNITÉ

  • Écrit par 
  • Jean BAUDRILLARD, 
  • Alain BRUNN, 
  • Jacinto LAGEIRA
  •  • 8 051 mots

Dans le chapitre « La modernité en littérature : chercher du nouveau »  : […] le moment philosophique du sujet, de Montaigne et Descartes à Kant et Hegel ; mais il ne cesse, en littérature, de se déplacer, et d'être régulièrement réactivé. Car cela fait plusieurs siècles que l'Occident prétend être moderne (l'adjectif précède de beaucoup, dans la langue, le substantif apparu au xix […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/modernite/#i_18556

NATURE WRITING, littérature

  • Écrit par 
  • Yves-Charles GRANDJEAT
  •  • 3 698 mots
  •  • 3 médias

La prise de conscience croissante, par le grand public et par les politiques, de l’urgence de la crise climatique et écologique qui menace notre planète nourrit un intérêt croissant pour les « écrivains de la nature », soit en anglais, puisque cette tradition nous vient principalement des États-Unis, pour le genre du nature […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nature-writing-litterature/#i_18556

PLAGIAT

  • Écrit par 
  • Hélène MAUREL-INDART
  •  • 5 722 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une notion à géométrie variable »  : […] La chasse aux plagiaires s’intensifie, d’autant plus que la littérature est devenue un commerce ; en dépit des récentes lois sur le droit de l’auteur, le bibliographe Joseph-Marie Quérard explique ainsi la recrudescence des plagiats dans Les Supercheries littéraires dévoilées : « Depuis 1830 surtout, la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plagiat/#i_18556

RÉCEPTION, art et littérature

  • Écrit par 
  • Elsa MARPEAU, 
  • François-René MARTIN
  •  • 2 286 mots

Dans le chapitre «  Littérature »  : […] Les études sur la réception s'intéressent au rôle structurant, dans l'œuvre, du destinataire. Qu'il soit lecteur ou spectateur, celui-ci permet d'actualiser ce qui, sans lui, ne pourrait exister qu'à l'état latent. Seule la réception permet à l'œuvre de s'inscrire dans l'histoire. Qu'il la rejette, l'oublie, la réhabilite ou l'encense, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reception-art-et-litterature/#i_18556

REVUES LITTÉRAIRES

  • Écrit par 
  • Olivier CORPET
  •  • 5 807 mots
  •  • 3 médias

formes que par le rôle irremplaçable qu'elles jouent depuis plus d'un siècle dans la vie littéraire. Elles ont su anticiper, accompagner et exprimer les mouvements de création et de critique littéraires les plus novateurs avec un remarquable pouvoir de fécondation et de diffusion. Une capacité qui tient aux spécificités mêmes de la revue et aux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/revues-litteraires/#i_18556

Voir aussi

Pour citer l’article

Gisèle SAPIRO, « LITTÉRATURE - Sociologie de la littérature », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 décembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-sociologie-de-la-litterature/