LANSON GUSTAVE (1857-1934)

Nom qui soulève encore, parmi les universitaires, passions et controverses. Professeur de littérature française à la Sorbonne et à l'École normale supérieure (dont il fut le directeur), élève de Brunetière, Gustave Lanson dirige et inspire les études littéraires en France quarante ans durant. Il insiste sur les questions de méthode, exige érudition et précision dans l'établissement des faits littéraires, marque sa méfiance à l'égard de l'impressionnisme critique mais aussi de tout esprit de système (Taine), s'attache particulièrement à la recherche des sources, aux inventaires précis, aux investigations de détail, à tout ce qui permet de replacer les œuvres dans les circonstances qui les ont vu naître. Il s'intéresse particulièrement à l'histoire des idées. Sa production est abondante : de très soigneuses éditions critiques de textes littéraires, des monographies sur des auteurs (Bossuet, Boileau, Corneille, Voltaire) et surtout sa célèbre Histoire de la littérature française (1894). On a beaucoup reproché à Lanson sa lourdeur pointilliste, son refus de la synthèse, son goût trop grand pour l'érudition, sa façon d'isoler le « phénomène littéraire », le dogmatisme de ses jugements esthétiques (passablement rétrogrades en matière de littérature moderne). Des principes et des exigences de Lanson on a fait assez abusivement un système, le « lansonisme », terme aux connotations souvent péjoratives. En effet, après Lanson, la plupart des universitaires français (Mornet, Pommier) se sont trop souvent contentés, en se mettant sous sa bannière, de faire une histoire littéraire scrupuleuse, positiviste et érudite, mais sans perspectives, sans mise en doute de ses présupposés, ne tenant pas suffisamment compte de l'apport des sciences humaines. Actuellement, pour les courants traditionalistes, la méthode et l'esprit de Lanson restent une référence exemplaire ; tout cela ne va pas sans travestissements de sa pensée, plus souple et plus ouverte dans l'ensemble que celle de certains de ses successeurs.

—  Claude BURGELIN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : professeur de littérature française à l'université de Lyon-II-Louis-Lumière

Classification


Autres références

«  LANSON GUSTAVE (1857-1934)  » est également traité dans :

CRITIQUE LITTÉRAIRE

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO, 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 12 911 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'histoire littéraire »  : […] du siècle, marqué par l'histoire positiviste mais aussi par la sociologie de Durkheim, Gustave Lanson formula l'idéal d'une critique objective, réagissant à l'impressionnisme de ses contemporains. Sa position est plus souple que celle de Sainte-Beuve, Taine et Brunetière : l'histoire positiviste accumule les faits relatifs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/critique-litteraire/#i_1153

ÉCOLE LITTÉRAIRE

  • Écrit par 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 2 644 mots

Dans le chapitre « Abandon de la doctrine, avènement de la singularité »  : […] Parnasse contemporain, de 1866 à 1876), des expressions aisément localisables. Gustave Lanson fait du terme un usage immodéré, opposant par exemple à l'école romantique, dans les années 1830, une « école classique » (Nisard) – mais c'est pour conclure, au dernier chapitre de son Histoire illustrée de la littérature fr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-litteraire/#i_1153

LITTÉRATURE - Sociologie de la littérature

  • Écrit par 
  • Gisèle SAPIRO
  •  • 6 820 mots

Dans le chapitre « Littérature et sociologie »  : […] avec la création de la Nouvelle Sorbonne en 1896 –, son principal représentant, Gustave Lanson, n'en a pas moins élaboré, à l'occasion d'une conférence donnée en 1904 sur les rapports entre l'histoire littéraire et la sociologie, un véritable projet de sociologie de la littérature conçue comme fait social. Cet ambitieux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-sociologie-de-la-litterature/#i_1153

Pour citer l’article

Claude BURGELIN, « LANSON GUSTAVE - (1857-1934) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/gustave-lanson/