FAIT SOCIAL

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Dans son ambition de fonder une science du social capable d'égaler les sciences de la nature, Émile Durkheim (1858-1917) imagina le concept de fait social, qui devait devenir l'unité de base de ses constructions théoriques. Il s'agit, dans son esprit, d'un fait de nature semblable à celle des faits physiques ou biologiques, avec pour première caractéristique de n'être porteur d'aucune valeur aux yeux de ses observateurs. Le fait social est neutre par définition, comme l'est un jeu de forces dans un système mécanique, ou la fécondation d'une plante par un insecte porteur de pollen.

Les attributs du fait social

Le fait social possède comme attributs fondamentaux la contrainte, l'extériorité et l'inévitabilité. Contrainte : les individus sont amenés à se soumettre à son existence, comme ils doivent se soumettre à celle de la pesanteur ou de la composition de l'air. Extériorité : les individus ne produisent pas le fait social en lui-même, mais le rencontrent à l'extérieur de leurs propres productions psychiques. Inévitabilité : les individus ne peuvent faire comme s'il n'existait pas, ils ne peuvent échapper à son existence.

Dans son ouvrage fondateur Les Règles de la méthode sociologique (1895), Durkheim définit le fait social de la manière suivante : « Est fait social toute manière de faire, fixée ou non, susceptible d'exercer sur l'individu une contrainte extérieure ; ou bien encore, qui est générale dans l'étendue d'une société donnée tout en ayant une existence propre, indépendante de ses manifestations individuelles. » Lorsque la « manière de faire » est fixée, l'on dira qu'on a affaire à une institution ou à une norme. Celles-ci constituent des pratiques de groupe envisagées de manière collective et qui, dès lors, s'imposent aux individus qui les intériorisent. Dans cette mesure, elles sont d'ordre moral et par conséquent dictent leur conduite aux individus. L'institution de la langue, par exemple, dicte leurs façons de penser et de communiquer aux locuteurs, qui n'ont pas la possibilité de modifier ses règles phonétiques ou syntaxiques [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  FAIT SOCIAL  » est également traité dans :

ANTHROPOLOGIE

  • Écrit par 
  • Élisabeth COPET-ROUGIER, 
  • Christian GHASARIAN
  •  • 16 099 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  La construction de l'ethnologie »  : […] celle-ci se libère quelque peu des préoccupations évolutionnistes et tend, comme la sociologie, à considérer « les faits sociaux comme des choses ». Construisant la théorie du fait social et analysant les rapports entre les faits sociaux, Durkheim a établi, à partir de matériaux ethnographiques, des typologies qui constituèrent la matière de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthropologie/#i_42659

COMPRÉHENSION (sociologie)

  • Écrit par 
  • Isabelle KALINOWSKI
  •  • 906 mots

de l’imputation causale. La compréhension vise elle aussi des causes, même si celles-ci présentent un caractère « téléologique ». Les faits sociaux peuvent être « expliqués » : pour Weber, un événement singulier peut être la cause d’un autre événement singulier et il est possible de concevoir une forme de causalité singulière. Plus encore : le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comprehension/#i_42659

DURKHEIM (ÉCOLE DE)

  • Écrit par 
  • Claude JAVEAU
  •  • 2 534 mots

association a ses propres caractéristiques, qui trouvent leur explication non pas dans les consciences individuelles, mais dans des « faits sociaux » situés au niveau collectif. Pour les individus, ces faits doivent être considérés comme extérieurs et contraignants. Le sociologue, lui, doit les traiter « comme des choses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/durkheim-ecole-de/#i_42659

ÉLECTIONS - Histoire des élections

  • Écrit par 
  • Christophe VOILLIOT
  •  • 5 782 mots

L'élection doit être analysée comme un fait social. À ce titre, il est nécessaire de préciser tout d'abord ce qui informe notre point de vue ou, si l'on préfère, les limites du cadre de l'étude […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elections-histoire-des-elections/#i_42659

ETHNOMÉTHODOLOGIE

  • Écrit par 
  • Louis QUÉRÉ
  •  • 2 353 mots

Dans le chapitre « Le souci d'une observation concrète de la vie sociale »  : […] leurs activités de l'intérieur même des structures de leur expérience. Bref, il s'agit de rendre aux faits sociaux de Durkheim leur physionomie concrète de « choses organisationnelles », c'est-à-dire de retrouver le travail vivant et méthodique d'organisation, d'ordonnancement et de mise en sens, qui les constitue comme réalité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ethnomethodologie/#i_42659

LIBERTÉ, sociologie

  • Écrit par 
  • Arnault SKORNICKI
  •  • 2 001 mots

Dans le chapitre « La constitution sociale de la liberté »  : […] de manœuvre ? Dans sa lutte contre le psychologisme, Durkheim caractérise d’abord le fait social comme une « puissance coercitive et impérative » qui pèse sur les individus : ceux-ci, par exemple, ne sont pas en position de choisir la langue de leur pays – ce fait social s’impose à eux. Les marges de la liberté individuelle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/liberte-sociologie/#i_42659

LITTÉRATURE - Sociologie de la littérature

  • Écrit par 
  • Gisèle SAPIRO
  •  • 6 820 mots

La sociologie de la littérature se donne pour objet d'étudier le fait littéraire comme fait social. Cela implique une double interrogation : sur la littérature comme phénomène social, dont participent nombre d'institutions et d'individus qui produisent, consomment, jugent les œuvres, et sur l'inscription des représentations […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-sociologie-de-la-litterature/#i_42659

NATURALISATION, sociologie

  • Écrit par 
  • Gérard MAUGER
  •  • 976 mots

Percevant et interprétant les « faits sociaux » comme des « faits de nature », la « naturalisation » universalise le particulier, absolutise le relatif, éternise le provisoire, légitime l’arbitraire. Et les faits sociaux sont d’autant plus facilement naturalisés qu’objectivés, matérialisés, ils apparaissent comme « un donné » et non comme « une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/naturalisation-sociologie/#i_42659

PRÉNOTION, sciences sociales

  • Écrit par 
  • Claude JAVEAU
  •  • 805 mots

les sciences sociales, en particulier en sociologie. Il convient donc de se débarrasser sans ambages de ces prénotions. Car « les phénomènes sociaux sont des choses et doivent être traités comme des choses ». Et pour les libérer de la gangue prénotionnelle, « il suffit de constater qu'ils sont l'unique datum offert au sociologue. Est chose, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prenotion-sciences-sociales/#i_42659

RÈGLE, sociologie

  • Écrit par 
  • Michel LALLEMENT
  •  • 985 mots
  •  • 1 média

qu’elle édicte et par les sanctions qu’un manquement à son égard peut entraîner. Une telle définition fait directement écho à celle du fait social qu’Émile Durkheim considère comme manière de faire, de penser et de sentir, fixée ou non, susceptible d’exercer sur l’individu une contrainte extérieure. Conduire un véhicule, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/regle-sociologie/#i_42659

SIMIAND FRANÇOIS (1873-1935)

  • Écrit par 
  • Bertrand MÜLLER
  •  • 1 360 mots

Dans le chapitre « Pour une sociologie économique scientifique »  : […] Le Salaire des ouvriers des mines de charbon en France. Contribution à la théorie économique du salaire, 1904, thèse remaniée en 1907), expert en statistiques, François Simiand veut appliquer à l’étude des phénomènes économiques les principes d’analyse des faits sociaux énoncés par Durkheim […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-simiand/#i_42659

SOCIOLOGIE - La démarche sociologique

  • Écrit par 
  • Louis PINTO
  •  • 5 426 mots

Dans le chapitre « L'objectivité du social »  : […] objectivisme qui en est la caricature. L'extériorité du social mise en avant par Durkheim dans la célèbre formule « traiter les faits sociaux comme des choses » n'a rien d'une prédilection pour un modèle naturaliste. Le « comme si » (... c'étaient des choses) indique une analogie : de même que la nature physique nous apparaît indépendante de nos […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociologie-la-demarche-sociologique/#i_42659

SOCIOLOGIE - Histoire

  • Écrit par 
  • Michel LALLEMENT
  •  • 6 414 mots

Dans le chapitre « Durkheim et l'école française de sociologie »  : […] Les Règles de la méthode sociologique, 1895), Durkheim définit la sociologie comme la science des faits sociaux ou, si l'on préfère, des manières de faire, fixées ou non, susceptibles d'exercer sur l'individu une contrainte extérieure. Il préconise également une série de règles (il faut écarter les prénotions, il faut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociologie-histoire/#i_42659

SOCIOLOGIE CLINIQUE

  • Écrit par 
  • Vincent DE GAULEJAC
  •  • 2 756 mots

Dans le chapitre « Les enjeux  »  : […] Les faits sociaux sont aussi des faits psychiques. Durkheim le reconnaît explicitement dans Les Règles de la méthode sociologique (1895) : « Il est incontestable que les faits sociaux sont produits par une élaboration sui generis de faits psychiques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociologie-clinique/#i_42659

SUICIDE (sociologie)

  • Écrit par 
  • Philippe RIUTORT
  •  • 1 018 mots

Émile Durkheim et son ouvrage paru en 1897, Le Suicide, un des objets sociologiques par excellence. Le fondateur de l'école française de sociologie l'a, en effet, érigé en cas exemplaire du fait social, énoncé dans Les Règles de la méthode sociologique deux années plus tôt. En définissant le suicide comme « […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/suicide-sociologie/#i_42659

Voir aussi

Pour citer l’article

Claude JAVEAU, « FAIT SOCIAL », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 décembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/fait-social/