LIBYE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

quelques données-clés.
Nom officielLibye (LY)
Chef de l'ÉtatMohamed Younes el-Menfi (depuis 10 mars 2021)
Chef du gouvernementAbdel Hamid Dbeibah (depuis le 15 mars 2021)
CapitaleTripoli
Langue officiellearabe
Unité monétairedinar libyen (LYD)
Population7 143 000 (estim. 2021)
Superficie (km2)1 676 198

La Libye, pays du Maghreb à la fois vaste et peu peuplé, riche d'immenses gisements pétroliers, est située entre la Tunisie, l'Algérie, le Niger, le Tchad, le Soudan et l'Égypte et s'étend des rivages du golfe de Syrte aux confins désertiques du Sahara. Elle constituait dès l'Antiquité un des horizons les plus riches du commerce régional, entre mer Méditerranée et désert. Elle garde encore aujourd'hui les vestiges archéologiques de cette période de splendeur. Pivot de l'Occident musulman au Moyen Âge, elle est intégrée à l'Empire ottoman au xvie siècle. Ses provinces de Tripolitaine, de Cyrénaïque et du Fezzan alternent phases de gestion directe par Istanbul et de semi-autonomie sous la conduite de dynasties locales, dans le cadre d'une économie de course à l'interface tant entre bassins occidental et oriental de la Méditerranée qu'entre mer et routes du commerce continental caravanier. Contrairement aux autres provinces ottomanes d'Afrique du Nord, elle ne tombe, grâce à une reprise en main par l'Empire en 1835 et à l'application, à la fin du xixe siècle, d'importantes réformes modernisatrices, sous domination coloniale qu'en 1911. Cette période d'occupation italienne ne s'achève qu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale, dont la Libye constitue un des terrains majeurs d'affrontement. À ce moment, elle passe sous domination britannique (Tripolitaine et Cyrénaïque) et française (Fezzan) en vue de son accession à l'indépendance sous l'égide des Nations unies. Ce qui est fait en 1951, lorsque est installé un régime monarchique. Celui-ci est renversé en 1969 par un coup d'État militaire, dont émerge la figure révolutionnaire du colonel Kadhafi, qui met en place un régime d'inspiration marxiste et islamique. Ce dernier, après des phases d'affrontement avec la communauté internationale, parvient, au début des années 2000, à régler les principaux contentieux et à établir des relations plus sereines, avant de sombrer dans le chaos, au début de l'année 2011, face à une révolte populaire partie de la ville de Benghazi.

Libye : carte physique

Carte : Libye : carte physique

Carte physique de la Libye. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Libye : drapeau

Dessin : Libye : drapeau

Libye (2011). Après la chute du colonel Kadhafi en 2011, le drapeau vert uni est remplacé à titre provisoire par le celui qui fut adopté au moment de l'indépendance, en 1949. Ce dernier, d'une largeur deux fois supérieure à sa longueur, comporte trois bandes horizontales, rouge, noire et... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Géographie

La géographie de la Libye peut sommairement être résumée à trois traits : la vastitude, une position de carrefour et l'aridité. Avec une superficie de 1 759 540 kilomètres carrés, la Libye est le quatrième plus vaste pays du continent africain, s'étendant sur 1 989 kilomètres du sud-est au nord-ouest et 1 502 kilomètres du nord-est au sud-ouest. Carrefour entre le Maghreb et le Machrek, mais également entre la Méditerranée et le Sahel, elle est, avec 4 348 kilomètres de frontières terrestres, frontalière de six États (Tunisie, Algérie, Niger, Tchad, Soudan et Égypte) et déroule un littoral méditerranéen sur près de 1 770 kilomètres. Enfin, la Libye se distingue par son aridité, puisque le pays est désertique à 95 p. 100. Relativement protégées des influences sahariennes, la Tripolitaine et la Cyrénaïque enregistrent toutefois des étés chauds et secs, plus à l'ouest (40 à 46 0C en moyenne) qu'à l'est (27 à 32 0C) et des hivers humides. Au-delà des deux Jebel (montagnes) – Nefusa et Akhdar –, auxquelles ces deux régions sont adossées, les précipitations se raréfient et les amplitudes thermiques s'accroissent (Ghadamès, par exemple, a enregistré en 1998 le maxima de 41,4 0C et le minima de 3,5 0C).

Trois régions organisées selon deux axes historiques

La division classique de la Libye en trois entités géographiques, la Tripolitaine, la Cyrénaïque et le Fezzan, doit autant aux effets de la distance, des nuances climatiques et de l'altitude qu'à leur histoire, surtout celle des échanges sahariens. Au fur et à mesure que l'on s'éloigne du littoral, le climat méditerranéen sec se dégrade vers l'aride, voire l'hyperaride dans l'intérieur. De ce fait, la Tripolitaine (52,3 p. 100 de la population) au nord-ouest et la Cyrénaïque (27,2 p. 100 de la population) au nord-est présentent des traits similaires puisqu'elles s'organisent selon trois ensembles : une ville principale, Tripoli (1,6 million d'habitants en 2009), port méditerranéen, cœur politique et économique de la Libye, et Benghazi (670 000 habitants), « capitale » orientale ; un arrière-pays formé de plaines côtières agricoles peuplées depuis l'Antiquité, qui sont à l'ouest la vaste Jeffara et, à l'est, où la montagne plonge brutalement dans la mer, une succession de petites plaines littorales. Les unes et les autres sont adossées à des reliefs qui marquent la limite entre Méditerranée et désert : le Jebel Nefusa, à l'ouest, chapeauté par un long plateau aux altitudes moyennes de 1 000 mètres, est le domaine d'une civilisation rurale berbère qui vit en villages groupés autour des nombreuses sources artésiennes. À l'est, le Jebel Akhdar (« la montagne verte »), un plateau d'une altitude moyenne de 600 mètres, densément peuplé et cultivé. Trois ensembles arides isolent la Tripolitaine de la Cyrénaïque : le désert de Syrte, généralement considéré comme le trait d'union entre le Maghreb et le Machrek ; au sud-ouest, le Fezzan (10 p. 100 de la population), grand carrefour saharien entre Sahel et Méditerranée, qui s'organise autour de la ville de Sebha (130 000 habitants), de trois wadis, dépressions oasiennes cultivées et densément peuplées, longues de plusieurs dizaines de kilomètres chacune et, enfin, d'oasis périphériques, notamment Ghat et Al Qatroun. Au sud de la Cyrénaïque, le désert libyque a un peuplement plus discontinu, ponctué d'oasis qui sont d'anciens relais caravaniers tels que Koufra.

Libye : population et aménagement du territoire

Dessin : Libye : population et aménagement du territoire

Libye. Peuplement et aménagement du territoire (dans les années 2000). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Le développement au rythme de la rente des hydrocarbures

À l'indépendance, en 1951, la Libye est un pays exsangue après avoir farouchement résisté à la colonisation italienne (1911-1943) et avoir été l'un des théâtres de la Seconde Guerre mondiale. Les premières découvertes de gisements d'hydrocarbures, dans les années 1950, permettent à la royauté (1951-1969) de lancer la reconstruction et le développement de la Libye. Avec l'arrivée au pouvoir de Muammar al-Kadhafi en 1969, l'émancipation – parfois radicale – de l'emprise étrangère se traduit par la nationalisation du secteur des hydrocarbures ; avec le boom pétrolier de 1973, l'économie devient réellement « rentière ». La Libye dispose alors de moyens exceptionnels pour amorcer son développe [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 18 pages


Médias de l’article

Libye : carte physique

Libye : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Libye : drapeau

Libye : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Libye : population et aménagement du territoire

Libye : population et aménagement du territoire
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Agriculture irriguée en Libye

Agriculture irriguée en Libye
Crédits : Reza/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Afficher les 14 médias de l'article


Écrit par :

  • : docteur en histoire, habilitée à diriger des recherches, chercheur D.F.G. au Zentrum Moderner Orient, Berlin
  • : directeur de recherche au C.N.R.S.
  • : professeur de lettres

Classification

Autres références

«  LIBYE  » est également traité dans :

LIBYE, chronologie contemporaine

  • Écrit par 
  • Universalis

Tous les événements politiques (élections, conflits, accords, …) et les faits économiques et sociaux qui ont marqué l’histoire contemporaine du pays jusqu’à aujourd’hui. […] Lire la suite

AFRIQUE (Histoire) - Les décolonisations

  • Écrit par 
  • Marc MICHEL
  •  • 12 323 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « Le sort des colonies italiennes et la naissance de la Libye »  : […] Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, les anciennes colonies italiennes, Érythrée, Somalie, restaient sous administration provisoire britannique. La question de leur avenir fut une des premières questions abordées par l'O.N.U. La solution de la tutelle internationale était logique mais se heurtait à toutes sortes de difficultés. En Érythrée et en Somalie italienne, le problème était, à l'ori […] Lire la suite

BENGHAZI

  • Écrit par 
  • Nora LAFI
  •  • 408 mots

Benghazi est la capitale de la province libyenne de Cyrénaïque et la deuxième ville de Libye après Tripoli. L'agglomération compte environ 1 million d'habitants en 2010. Située dans le golfe de Syrte, Benghazi est fondée en 525 av. J.-C., sous le nom d'Euhespéride. Elle connaît dans l'Antiquité, notamment à l'époque des Ptolémées (323 av. J.-C.-30 av. J.-C.), sous le nom de Bérénice, une certaine […] Lire la suite

CHINE - Politique étrangère contemporaine

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CABESTAN
  •  • 7 620 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Discours, style et stratégie diplomatiques de la Chine »  : […] Il est caractéristique que, désormais plus influente, en particulier sur le plan économique et commercial, la Chine ait décidé de modérer son discours et de policer le style de sa politique étrangère. Parallèlement, ses diplomates sont devenus plus professionnels et meilleurs communicants, y compris dans les langues des pays hôtes. Alors qu'hier elle cultivait l'existence même de menaces et d'enne […] Lire la suite

CINQUIÈME RÉPUBLIQUE - Les années Sarkozy (2007-2012)

  • Écrit par 
  • Pierre BRÉCHON
  •  • 5 626 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Une politique européenne et internationale dynamique »  : […] Dès la campagne présidentielle, Nicolas Sarkozy est convaincu – comme beaucoup – que l'Europe ne peut pas rester longtemps dans la situation de blocage qui est la sienne depuis l'échec du traité constitutionnel européen : les règles de fonctionnement en vigueur ne conviennent plus dans une Europe comptant vingt-sept membres. Alors que la France n'est pas le pays le mieux placé pour prendre des in […] Lire la suite

CYRÉNAÏQUE

  • Écrit par 
  • Jean-Marc PROST-TOURNIER
  •  • 704 mots

L'une des provinces traditionnelles de la Libye jusqu'en 1963, date à laquelle cette dernière fut divisée en gouvernorats, la Cyrénaïque est située dans l'est du pays entre le golfe de la Grande Syrte à l'ouest, celui de Bomba à l'est et la frontière égyptienne. Ce promontoire en forme de croissant, qui s'étend sur 250 kilomètres d'est en ouest et sur 50 kilomètres approximativement du nord au sud […] Lire la suite

CYRÈNE

  • Écrit par 
  • Jacques DUMONT
  •  • 401 mots

Colonie grecque de Libye, sur le rebord septentrional du plateau de Barkè, à 600 mètres d'altitude. Cette région, où il tombe chaque année environ 650 millimètres de pluie, forme comme une île en bordure du désert, à 900 kilomètres à l'ouest de l'Égypte, et à seulement 300 kilomètres au sud de la Crète. L'habitat néolithique (indigènes Tehenou et Temehou) y est dense, et le pays n'est pas inconnu […] Lire la suite

ÉCONOMIE MONDIALE - 2015 : entre reprise et crise des matières premières

  • Écrit par 
  • Axel MARMOTTANT
  •  • 3 292 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Moyen-Orient et Maghreb »  : […] Avec la baisse des cours, les pays exportateurs de pétrole du Moyen-Orient et du Maghreb connaissent une période de faible croissance : 3 p. 100 aux Émirats Arabes unis (4,6 p. 100 en 2014), 3,4 p. 100 en Arabie Saoudite (3,2 p. 100 en 2014), 3 p. 100 en Algérie (3,8 p. 100 en 2014). Symétriquement, ces prix modérés soutiennent l’activité des pays importateurs de pétrole de la région : 4,2 p. 100 […] Lire la suite

ÉGYPTE - L'Égypte républicaine

  • Écrit par 
  • Sandrine GAMBLIN, 
  • Robert SANTUCCI
  •  • 36 094 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Les Soviétiques et les voisins arabes »  : […] Les liens d'étroite collaboration avec l' U.R.S.S. semblent devoir se maintenir tels qu'ils étaient à la mort de Nasser. Le chef du gouvernement soviétique Alexeï Kossyguine a assisté aux funérailles du raïs. Au lendemain du référendum qui consacre l'accession de Sadate au pouvoir, le 15 octobre 1970, les dirigeants soviétiques lui adressent des messages de félicitations dans lesquels ils l'exhor […] Lire la suite

ÉTAT ISLAMIQUE (EI) ou DAECH ou DAESH

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 2 485 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L’État islamique en dehors de l’Irak et de la Syrie »  : […] À la fin de 2014, dans plusieurs zones de conflit, en Afrique, au Moyen-Orient, en Asie centrale, des groupes armés commencent à se revendiquer de l’État islamique. Des groupes préexistants, comme Boko Haram au Nigeria, et certains talibans d’Afghanistan, déclarent faire allégeance à l’organisation – sans que leur coopération effective avec la direction de Syrie soit forcément avérée. En dehors d […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

23 juin 2021 Libye. Appel au retrait des forces étrangères.

La conférence internationale sur la Libye, qui réunit à Berlin les représentants de seize pays des Nations unies, de l’Union européenne, de l’Union africaine et de la Ligue arabe, appelle solennellement « toutes les forces étrangères et les mercenaires » à se retirer « sans délai » du pays. Les affrontements liés à la tentative du maréchal Khalifa Haftar de conquérir Tripoli ont cessé depuis octobre 2020. […] Lire la suite

11 avril - 9 mai 2021 Tchad. Mort du président Idriss Déby.

Le même jour, les rebelles du Front pour l’alternance et la concorde au Tchad (FACT) lancent une offensive dans le nord-ouest du pays, depuis la Libye. Le 20, N’Djamena annonce la mort d’Idriss Déby, qui avait été blessé près de Nokou, dans l’ouest du pays, lors de combats opposant son armée aux FACT. Un Conseil militaire de transition (CMT) est instauré pour dix-huit mois renouvelables, dirigé par l’un des fils du président défunt, le général Mahamat Idriss Déby. […] Lire la suite

21-25 avril 2021 Afrique – Europe. Mort de cent trente migrants au large de la Libye.

Le 21, avertie de la présence d’un bateau de migrants au large des côtes libyennes, l’ONG Alarm Phone, qui recueille les appels provenant d’embarcations en détresse, tente en vain d’obtenir l’aide des garde-côtes libyens et du centre de coordination des recherches en mer de Rome. Le 22, l’Ocean Viking, le navire de sauvetage de l’ONG SOS Méditerranée, arrivé sur les lieux, découvre l’épave de l’embarcation qui transportait quelque cent trente migrants. […] Lire la suite

5 février - 16 mars 2021 Libye. Désignation d'un nouvel exécutif.

Le Forum du dialogue politique libyen (FDPL) élit l’homme d’affaires Abdel Hamid Dbeibah au poste de Premier ministre et le diplomate Mohammed Younes Menfi à la tête du nouveau Conseil présidentiel. Fayez al-Sarraj cumulait jusque-là les deux fonctions. Créé en novembre 2020 sous l’égide des Nations unies, un mois après la signature du cessez-le-feu dans le pays, le FDPL est chargé par le secrétaire général de l’ONU António Guterres d’engager un processus visant à « restaurer la souveraineté libyenne et la légitimité démocratique des institutions libyennes », dans la perspective de la tenue d’élections générales en décembre. […] Lire la suite

7 décembre 2020 Égypte – France. Visite du président égyptien Abdel Fattah al-Sissi à Paris.

Recevant à Paris son homologue égyptien Abdel Fattah al-Sissi, le président Emmanuel Macron loue la convergence de vue entre les deux pays sur la situation en Libye et en Méditerranée orientale, face à la Turquie. Dans la continuité du débat sur les caricatures de Mahomet, les deux dirigeants divergent en revanche sur la place du religieux en politique, Abdel Fattah al-Sissi déclarant que les « valeurs religieuses » ont « la suprématie sur tout », tandis qu’Emmanuel Macron défend que « la valeur de l’homme est supérieure à tout ». […] Lire la suite

Pour citer l’article

Nora LAFI, Olivier PLIEZ, Pierre ROSSI, « LIBYE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/libye/