LIBYE, chronologie contemporaine

 

2019

26-30 juin 2019
Libye. Perte de son centre de commandement par l’Armée nationale libyenne.

Le 26, la perte du centre de commandement de Gharian, au sud de Tripoli, par l’Armée nationale libyenne (ANL) constitue un revers majeur pour les troupes du maréchal Khalifa Haftar, engagées depuis avril dans une offensive contre la capitale défendue par les forces du gouvernement d’accord national du président Fayez al-Sarraj. Cette victoire des forces loyalistes s’explique en partie par la livra […] Lire la suite

18 juin 2019
Europe – Libye. Appel du Conseil de l’Europe à suspendre les relations avec les garde-côtes libyens.

La Commissaire aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe, Dunja Mijatović, appelle les États membres à suspendre leur coopération avec les garde-côtes libyens tant que des garanties sur le respect des droits humains dans le pays ne sont pas apportées. Elle affirme que « les personnes récupérées par les garde-côtes libyens […] sont systématiquement placées en détention et en conséquence soumises […] Lire la suite

4-29 avril 2019
Libye. Offensive sur Tripoli des troupes du maréchal Khalifa Haftar.

Le 4, le maréchal Khalifa Haftar, homme fort de la Cyrénaïque, dans l’est du pays, et chef de l’Armée nationale libyenne (ANL) autoproclamée, lance un appel à marcher sur Tripoli, que contrôle le gouvernement d’« union nationale » (GAN) de Fayez al-Sarraj reconnu par la communauté internationale. En février, l’ANL a conquis des positions dans le Fezzan, dans le sud du pays.Le 5, les ministres des  […] Lire la suite

2018

5-30 septembre 2018
Libye. Le rôle de Tripoli dans l’accueil des migrants en question.

Le 5, le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés déclare que la Libye ne peut être considérée comme un « lieu sûr » pour le débarquement de migrants secourus en mer, en raison des « graves maltraitances » auxquelles ceux-ci sont exposés dans le pays. En juin toutefois, l’Organisation maritime internationale a reconnu la compétence de Tripoli en matière de coordination des opérations  […] Lire la suite

29 mai 2018
France – Libye. Sommet sur la Libye à Paris.

Le président Emmanuel Macron réunit à Paris les protagonistes de la crise en Libye, sous l’égide de l’ONU, en présence des représentants d’une vingtaine de pays. Le chef du gouvernement Fayez al-Sarraj, le général Khalifa Haftar, homme fort de la Cyrénaïque, le président de la Chambre des représentants repliée à Tobrouk Aguila Salah Issa et Khaled al-Mishri, président du Conseil d’État, une instit […] Lire la suite

2017

14-29 novembre 2017
Libye. Révélations sur la vente de migrants comme esclaves.

Le 14, la chaîne américaine CNN diffuse un reportage révélant l’existence de marchés aux esclaves près de Tripoli, où sont vendus des migrants originaires de l’Afrique subsaharienne. L’Organisation internationale pour les migrations avait signalé ce phénomène dès avril. La controverse déclenchée par ces révélations en Afrique comme en Occident concerne tant l’attitude des autorités libyennes que c […] Lire la suite

1er-13 août 2017
Italie – Libye. Suspension des opérations de sauvetage de migrants au large des côtes libyennes.

Le 1er entre en vigueur le « code de bonne conduite » édicté par le gouvernement italien, qui vise à encadrer strictement les opérations de sauvetage de migrants opérées par des organisations non gouvernementales (ONG) dans les eaux territoriales italiennes. Six des neuf ONG concernées refusent de signer ce texte. Depuis le début de l’année, près de quatre-vingt-quinze mille […] Lire la suite

5-25 juillet 2017
Libye. Accord entre les camps rivaux.

Le 5, le maréchal Khalifa Haftar, homme fort du camp de la Cyrénaïque, annonce la reprise de Benghazi. L’Armée nationale libyenne assiégeait depuis mai 2014 la deuxième ville du pays occupée par les milices islamistes. Cette reconquête consolide la position du général Haftar après la prise de contrôle du Croissant pétrolier en septembre 2016.Le 25, le président français Emmanuel Macron réunit à La […] Lire la suite

10 juin 2017
Libye. Libération de Saïf al-Islam Kadhafi.

La brigade Abou Bakr as-Siddiq annonce la libération de Saïf al-Islam, fils cadet de l’ancien dictateur Mu’ammar al-Kadhafi, qu’elle détenait à Zenten, au sud de Tripoli, depuis son arrestation en novembre 2011. En juillet 2015, un tribunal de Tripoli avait condamné Saïf al-Islam Kadhafi à mort par contumace, mais la sentence n’avait pas été appliquée car les brigades de Zenten avaient alors pris  […] Lire la suite

2-26 mai 2017
Libye. Massacre de soldats de l’ANL par une milice islamiste.

Le 2, le chef du gouvernement d’union nationale basé à Tripoli et reconnu par l’ONU, Fayez al-Sarraj, rencontre à Abou Dhabi le maréchal Khalifa Haftar, chef de l’Armée nationale libyenne (ANL) et homme fort du camp de Tobrouk. L’accord de Skhirat de décembre 2015, qui ne reconnaît aucun rôle au maréchal Haftar, continue de diviser les deux camps.Le 18, la Troisième Force, composée de miliciens de […] Lire la suite

3-14 mars 2017
Libye. Retrait du Parlement de Tobrouk de l’accord de Skhirat.

Le 3, la Brigade de défense de Benghazi chasse les forces du général Khalifa Haftar des ports de Ras Lanouf et de Sidra situés dans la région du Croissant pétrolier, que celles-ci contrôlaient depuis septembre 2016. Cette brigade est une milice islamiste repliée à Misrata, dans l’Ouest, après avoir été expulsée de son fief par l’Armée nationale libyenne (ANL) dirigée par le général Haftar, homme f […] Lire la suite

3 février 2017
Union européenne – Italie – Libye. Accord en vue d’endiguer la crise migratoire en Libye.

Les Vingt-Huit réunis en sommet à Malte valident l’accord de principe conclu la veille entre l’Italie et le gouvernement libyen de Fayez al-Sarraj, qui prévoit d’affecter une aide de 200 millions d’euros aux garde-côtes libyens, ainsi qu’à l’accueil et au traitement des migrants dans les camps libyens. Ces derniers sont pour la plupart aux mains des milices qui gèrent également le trafic des migra […] Lire la suite

2-12 janvier 2017
Libye. Affaiblissement du Conseil présidentiel.

Le 2, le vice-président du Conseil présidentiel de Tripoli, Moussa el-Koni, présente sa démission, jugeant que l’accord de Skhirat de décembre 2015, qui a instauré ce Conseil, est « impossible à appliquer ».Le 12, les partisans de Khalifa al-Ghwell occupent pendant plusieurs heures, à Tripoli, trois ministères émanant du Conseil présidentiel. Ancien Premier ministre d’un gouvernement non reconnu p […] Lire la suite

2016

5 décembre 2016
Libye. Reconquête de Syrte aux dépens de l’EI.

Les milices de Misrata, loyales au gouvernement d’union nationale de Fayez al-Sarraj soutenu par les Occidentaux, annoncent la reconquête de Syrte, fief de l’organisation État islamique (EI) dans le pays, qu’elles assiégeaient depuis mai. L’EI occupait Syrte depuis février 2015. Ses chefs et nombre de ses combattants avaient quitté la ville. […] Lire la suite

14-15 octobre 2016
Libye. Coup de force de Khalifa al-Ghwell à Tripoli.

Le 14, à Tripoli, une milice de l’ancien bloc islamiste de l’Aube de la Libye prend le contrôle du complexe hôtelier abritant le Haut Conseil d’État, parlement issu de l’accord de Skhirat de décembre 2015. La plupart des milices islamistes de Tripoli avaient accepté l’installation dans la ville, en mars, du gouvernement d’union nationale de Fayez al-Sarraj issu du même accord. Ce groupe dissident  […] Lire la suite

11-13 septembre 2016
Libye. Conquête des terminaux pétroliers par les forces du général Khalifa Haftar.

Du 11 au 13, les forces du général Khalifa Haftar, au service des autorités de Tobrouk qui contrôlent la Cyrénaïque, s’emparent des terminaux pétroliers de Al-Sidra, Ras Lanouf, Brega et Zoueitina, à l’est de Syrte. Ceux-ci étaient contrôlés par une milice ralliée au gouvernement d’union nationale de Fayez al-Sarraj installé à Tripoli, qui avait conclu avec elle, en juillet, un accord prévoyant la […] Lire la suite

1er-22 août 2016
Libye – États-Unis. Intervention des États-Unis en Libye contre l’État islamique.

Le 1er, les États-Unis interviennent dans le conflit, pour la première fois à la demande du gouvernement d’union nationale (GNA) de Fayez al-Sarraj, en bombardant des positions de l’organisation État islamique (EI) à Syrte. Cette ville côtière où le groupe djihadiste s’est installé en juin 2015 est la cible depuis mai d’une offensive menée par les milices ralliées au GNA.Le  […] Lire la suite

20 juillet 2016
Libye – France. Morts de trois agents français en Libye.

Le ministère français de la Défense annonce la mort en Libye, dans un accident d’hélicoptère, de trois agents de la Direction générale de la sécurité extérieure. Ceux-ci agissaient pour le compte du général Khalifa Haftar qui lutte contre les milices islamistes dans l’est du pays et s’oppose au gouvernement d’union nationale (GNA) installé à Tripoli. Le GNA condamne une « violation » de son territ […] Lire la suite

5-22 avril 2016
Libye. Lente installation des nouvelles institutions.

Le 5, le gouvernement tripolitain de Fajr Libya (« Aube de la Libye »), l’un des deux blocs qui se partagent le pays, remet ses pouvoirs à Fayez al-Sarraj, nommé à la tête du gouvernement d’« union nationale » prévu par l’accord de Skhirat de décembre 2015. Les principales milices de Tripoli se sont ralliées à lui depuis son arrivée dans la ville fin mars. Fayez al-Sarraj n’a toutefois pas encore  […] Lire la suite

12-30 mars 2016
Libye. Tentative du gouvernement d’union nationale de s’imposer aux camps rivaux.

Le 12, le gouvernement d’« union nationale » créé en application de l’accord de Skhirat de décembre 2015 et dirigé par Fayez al-Sarraj proclame sa légitimité et appelle les gouvernements rivaux de Tobrouk et de Tripoli à « mettre en place les modalités de passation de pouvoir ». Les membres les plus radicaux des deux camps demeurent hostiles à ce gouvernement hébergé à Tunis. Les négociateurs de l […] Lire la suite

19 février 2016
Libye. Opérations étrangères contre l’État islamique

L’aviation américaine effectue un raid contre un camp de l’organisation État islamique (EI) près de Sabratha, à l’ouest de Tripoli. Il s’agit du troisième bombardement par les États-Unis de positions djihadistes dans le pays après ceux de juin et novembre 2015. Des frappes non identifiées visent depuis plusieurs semaines la région de Syrte, fief de l’EI, tandis que des opérations clandestines sont […] Lire la suite

4-7 janvier 2016
Libye. Recrudescence des opérations de l’État islamique.

Le 4, les forces de l’organisation État islamique (EI) mènent des attaques inédites contre les installations pétrolières de Ras Lanouf et d’Al-Sidra, à l’est de la ville de Syrte que l’EI contrôle depuis mai 2015. Le 7, l’EI revendique un attentat au camion piégé contre un centre de formation de la police à Zliten, près de Misrata, qui fait une cinquantaine de morts. Ces actions illustrent l’accro […] Lire la suite

2015

6-23 décembre 2015
Libye. Fragile accord politique.

Le 6, à Tunis, les émissaires des présidents des deux Parlements qui se disputent la représentation du pays depuis l’été de 2014, un dirigé par Nouri Abou Sahmein à Tripoli, l’autre par Aguila Salah Issa à Tobrouk, se rencontrent pour la première fois directement, sans « ingérence extérieure ». Ils signent une déclaration de principes qui prévoit la mise en place d’un gouvernement d’union national […] Lire la suite

14 novembre 2015
États-Unis – Libye. Raid de l’aviation américaine en Libye.

L’aviation américaine effectue un raid contre un repaire de la branche locale de l’organisation État islamique (E.I.) près de Derna, dans l’est de la Libye. Le chef de celle-ci, l’Irakien Abou Nabil, est tué. L’E.I., qui contrôle depuis le printemps le littoral entourant Syrte, étend son influence dans le pays où deux gouvernements se disputent le pouvoir.  […] Lire la suite

5-8 octobre 2015
Libye. Reconduction du Parlement de Tobrouk et création d’un gouvernement d’union nationale.

Le 5, le Parlement de Tobrouk, dont l’autorité est reconnue par la communauté internationale, annonce la reconduction de son mandat qui arrive à échéance le 20. Depuis les affrontements de l’été de 2014, le pouvoir se partage entre ce Parlement dominé par les libéraux et les nationalistes, qui s’est transporté dans l’est du pays, et le Congrès général national installé à Tripoli, dans l’ouest, et  […] Lire la suite

28 juillet 2015
Libye. Condamnation à mort d’un des fils de Mu’ammar al-Kadhafi.

Une cour spéciale de Tripoli condamne à mort neuf anciens dirigeants du régime de Mu’ammar al-Kadhafi renversé en août 2011, dont le fils de l’ancien dictateur, Saïf al-Islam, et l’ancien chef des renseignements militaires Abdallah al-Senoussi. Des organisations de défense des droits de l’homme dénoncent les atteintes aux droits de la défense. Saïf al-Islam, qui est détenu par une milice de Zenten […] Lire la suite

2-31 mars 2015
Libye. Agitation politique sur fond de négociations de paix.

Le 2, le Parlement exilé à Al-Baïda, dans l’est du pays, nomme le général Khalifa Haftar « commandant militaire en chef ». Cette nomination officialise l’influence de cet ancien proche du président Mu’ammar al-Kadhafi qui, de son propre chef, a lancé en mai 2014 l’opération Karama contre les « terroristes », appellation qualifiant à la fois la coalition islamiste Aube de la Libye, non reconnue par […] Lire la suite

15-20 février 2015
Libye. Montée en puissance de l'État islamique.

Le 15, le groupe État islamique (E.I.) diffuse une vidéo montrant la décapitation de vingt et un prisonniers coptes égyptiens enlevés à Syrte en janvier. L'influence de l'E.I. dans le pays progresse fortement depuis lors. Elle s'inscrit dans un environnement qui se partage en deux camps depuis les élections législatives de juin 2014 remportées par les libéraux au détriment des islamistes. Affirman […] Lire la suite

2014

4-25 août 2014
Libye. Progrès des milices islamistes.

Le 4 se tient à Tobrouk, dans l'est du pays, la séance inaugurale de la Chambre des représentants élue en juin, qui est boycottée par les élus islamistes. Tobrouk est le bastion du général Khalifa Haftar qui, allié à la brigade de Zenten, a lancé en mai une offensive contre les milices islamistes. Du 18 au 22, des avions non identifiés mènent des raids sur Tripoli, où les brigades rivales de Zente […] Lire la suite

13-29 juillet 2014
Libye. Recrudescence des combats opposant des brigades armées.

Le 13, de violents combats, qui feront une centaine de morts, opposent la brigade de Zenten, qui tient l'aéroport de Tripoli, à celle de Misrata, qui tente de s'en emparer. Les brigades originaires de différentes villes, qui ont contribué à la chute du régime de Mu'ammar al-Kadhafi en août 2011, s'affrontent à présent pour le contrôle de la capitale et des ressources pétrolières. Dans l'est du pay […] Lire la suite

25 juin 2014
Libye. Élections législatives.

Le 25, l'élection de la Chambre des représentants, qui doit remplacer le Congrès général national, se déroule sur fond de violences. Le système électoral impose aux candidats de se présenter à titre individuel et non pas comme représentants des partis. Le taux de participation est très faible – environ 18 p. 100. Les résultats seront annoncés le 21 juillet. Les libéraux l'emportent largement sur l […] Lire la suite

6-17 mars 2014
Libye. Changement de Premier ministre.

Le 6, le Niger remet à la Libye Saadi al-Kadhafi, fils de l'ancien président, réfugié dans le pays depuis la chute du régime libyen en 2011. En février, Niamey avait déjà remis à Tripoli le général Abdallah Mansour, un haut responsable de la sécurité du régime de Mu'ammar al-Kadhafi. Un autre fils de ce dernier, Saïf al-Islam, est aux mains de la brigade de Zenten, dans l'ouest du pays. Le 11, les […] Lire la suite

18-20 février 2014
Libye. Élection de l'Assemblée constituante.

Le 18, deux puissantes milices d'anciens rebelles de la ville de Zenten exigent l'autodissolution immédiate du Congrès général national élu en juillet 2012, sous peine d'arrêter les députés récalcitrants. Elles renoncent à leur ultimatum sous la pression des autorités et du chef de la Mission d'appui des Nations unies en Libye. Le 20 se déroule l'élection de l'Assemblée constituante, composée de v […] Lire la suite

12-21 janvier 2014
Libye. État d'urgence et départ des islamistes du gouvernement.

Le 12, le vice-ministre de l'Industrie Hassan al-Droui est tué par balles à Syrte. Il s'agit du premier assassinat d'un membre du gouvernement depuis la chute du régime de Mu'ammar al-Kadhafi en octobre 2011. Le 18, le Congrès général national décrète l'état d'urgence. Cette décision du Parlement fait suite aux violences tribales meurtrières qui secouent depuis plusieurs jours la ville de Sebha, d […] Lire la suite

2013

15-18 novembre 2013
Libye. Départ des milices armées de Tripoli.

Le 15, à Tripoli, une manifestation contre la présence en ville d'une puissante milice armée accusée de violences, la katiba de Misrata, dégénère en violents affrontements auxquels l'armée prend part. Le bilan est d'au moins quarante-cinq morts et de près de cinq cents blessés. Il s'agit des combats les plus meurtriers depuis la chute du régime de Mu'ammar al-Kadhafi en août 2011. Les katibas sont […] Lire la suite

10 octobre 2013
Libye. Enlèvement du Premier ministre.

Le gouvernement annonce l'enlèvement du Premier ministre de transition Ali Zeidan, à Tripoli. Deux groupes d'anciens rebelles – la Chambre des révolutionnaires de Libye et la Brigade de lutte contre le crime –, rattachés aux ministères de la Défense et de l'Intérieur, revendiquent l'opération, affirmant avoir agi sur « ordre du parquet général ». Ali Zeidan est remis en liberté quelques heures plu […] Lire la suite

5 octobre 2013
États-Unis – Libye – Somalie. Raids américains contre des djihadistes.

À Tripoli, les forces spéciales américaines capturent Nazih Abdul Hamed Al-Raghie, alias Abou Anas Al-Libi, un membre d'Al-Qaida recherché par les États-Unis pour son rôle supposé dans les attentats contre les ambassades américaines de Nairobi (Kenya) et Dar es-Salaam (Tanzanie), en août 1998. Le djihadiste est transféré hors du pays. Le 5 également, en Somalie, les forces spéciales américaines ne […] Lire la suite

5-28 mai 2013
Libye. Vote d'une loi d'exclusion des anciens collaborateurs du régime déchu.

Le 5, sous la pression des milices révolutionnaires armées qui occupent les rues de Tripoli en réclamant la démission du Premier ministre Ali Zeidan, le Congrès général national (le Parlement libyen) adopte une loi prévoyant d'exclure de la vie politique les anciens collaborateurs du régime de Mu'ammar al-Kadhafi, déchu en octobre 2011, et « toute personne s'étant opposé à la révolution du 17 févr […] Lire la suite

23 avril 2013
Libye – France. Attentat contre l'ambassade de France à Tripoli.

Le 23, l'ambassade de France à Tripoli est la cible d'un attentat à la voiture piégée qui dévaste le bâtiment et fait deux blessés graves, des gendarmes français affectés à la surveillance des locaux, alors que le reste du personnel n'avait pas encore pris son service. Cet attentat illustre l'instabilité sécuritaire qui persiste dans le pays. En septembre 2012, l'assaut par des milices islamistes  […] Lire la suite

2012

4-31 octobre 2012
Libye. Investiture du gouvernement d'Ali Zeidan.

Le 4, puis de nouveau le 7, le Congrès général national élu en juillet rejette la composition du gouvernement de Moustapha Abou Chagour, ancien vice-Premier ministre du gouvernement de transition, désigné en septembre comme chef du gouvernement. Ce gouvernement était composé de technocrates et ne comptait aucun membre de l'Alliance des forces nationales (A.F.N.) victorieuse des élections de juille […] Lire la suite

11-21 septembre 2012
États-Unis – Libye. Attaque meurtrière du consulat américain à Benghazi.

Le 11, des hommes armés attaquent le consulat des États-Unis à Benghazi (Libye), provoquant la mort de l'ambassadeur américain, Christopher Stevens, et de trois agents diplomatiques. L'administration américaine suspecte la planification de l'attaque de Benghazi, survenue le jour anniversaire des attentats terroristes perpétrés aux États-Unis en 2001. Ses soupçons se portent sur le groupe armé sala […] Lire la suite

5 septembre 2012
Mauritanie – Libye. Extradition de l'ancien chef des services de sécurité libyen.

La Mauritanie extrade vers la Libye Abdallah al-Senoussi, ancien chef des services de sécurité du régime de M'uammar al-Kadhafi. Ce dernier ainsi que Saïf al-Islam, fils de l'ancien dictateur, emprisonné en Libye, font l'objet d'un mandat d'arrêt pour crimes contre l'humanité, émis par la Cour pénale internationale (C.P.I.). Celle-ci a demandé, en vain, à Tripoli de lui fournir des garanties sur l […] Lire la suite

8-9 août 2012
Libye. Élection de Mohammed Youssef al-Megarif à la tête de l'État.

Le 8, le Conseil national de transition, formé en mars 2011 au début de la rébellion contre le régime de Mu'ammar al-Kadhafi, remet les pouvoirs à la nouvelle assemblée issue des élections du 7 juillet.Le 9, le Congrès général national élit à sa présidence l'islamiste modéré Mohammed Youssef al-Megarif, chef du parti du Front national, qui assurera de facto les fonctions de chef de l'État. […] Lire la suite

7 juillet 2012
Libye. Victoire de l'Alliance des forces nationales aux premières élections législatives libres.

L'Alliance des forces nationales (A.F.N.) de l'ancien Premier ministre du Conseil national de transition (C.N.T.) Mahmoud Jibril, qui regroupe une quarantaine de formations nationalistes et libérales, remporte les premières élections législatives libres depuis la prise du pouvoir par Mu'ammar al-Kadhafi en 1969. L'A.F.N. obtient 48,1 p. 100 des suffrages et 39 sièges sur les 200 que compte le Cong […] Lire la suite

24 juin 2012
Tunisie – Libye. Extradition par Tunis de l'ancien Premier ministre libyen.

Le Premier ministre tunisien Hamadi Jebali donne son accord à l'extradition vers la Libye du dernier Premier ministre de Mu'ammar al-Kadhafi, Al-Baghdadi Ali Al-Mahmoudi, qui était réfugié à Tunis où il a été arrêté en septembre 2011. Celui-ci est aussitôt emprisonné à Tripoli. Cette décision est prise contre l'avis du président tunisien Moncef Marzouki, qui la dénonce.  […] Lire la suite

17 mars 2012
Libye. Arrestation d'Abdallah al-Senoussi.

L'ancien chef des services de renseignement et beau-frère de Mu'ammar al-Kadhafi, Abdallah al-Senoussi, est arrêté à Nouakchott, en Mauritanie. La Libye et la Cour pénale internationale, devant laquelle il est poursuivi pour crimes contre l'humanité, réclament son extradition. La France, où il a été condamné par contumace à la prison à vie en mars 1999 pour sa responsabilité dans l'attentat perpét […] Lire la suite

6-7 mars 2012
Libye. Proclamation de l'autonomie de la Cyrénaïque.

Le 6, des chefs de tribus et de milices, des intellectuels et des notables de l'est du pays proclament l'autonomie de la province de Cyrénaïque, faisant le choix d'une structure étatique fédérale que rejette le Conseil national de transition (C.N.T.) au pouvoir. Ils désignent à la tête d'un Conseil intérimaire – placé sous l'autorité du C.N.T. – Ahmed Zoubeir al-Senoussi, cousin de l'ancien roi Id […] Lire la suite

2011

19-22 novembre 2011
Libye. Arrestation de Saïf al-Islam Kadhafi et d'Abdallah al-Senoussi.

Le 19, des ex-rebelles arrêtent le fils et dauphin potentiel de Mu'ammar al-Kadhafi, Saïf al-Islam, dans la région de Zenten, au sud-ouest de Tripoli. Le 20, Abdallah al-Senoussi, beau-frère de l'ancien Guide libyen et chef des renseignements militaires, considéré comme le numéro trois de l'ancien régime, est à son tour arrêté dans la même région. Les deux hommes font l'objet de mandats d'arrêt de […] Lire la suite

16-31 octobre 2011
Libye. Chute de Syrte, mort du colonel Kadhafi et fin de la guerre.

Le 16, les combattants rebelles entrent dans Bani Walid, au sud de Tripoli, l'un des derniers bastions kadhafistes avec Syrte. Le 20, au terme d'un siège de plus d'un mois, les rebelles pénètrent dans Syrte détruite par les bombardements. Le convoi à bord duquel le colonel Kadhafi tentait de fuir est touché par une frappe de l'O.T.A.N. Capturé vivant par les rebelles, le Guide déchu est tué dans d […] Lire la suite

1er-26 septembre 2011
Libye. Avancée de la rébellion.

Le 1er se tient à Paris la Conférence internationale pour le soutien à la Libye, à l'appel du président français Nicolas Sarkozy et du Premier ministre britannique David Cameron, en présence de Mustafa Abdeljalil, président du Conseil national de transition libyen (C.N.T.), et de plus de soixante dirigeants étrangers et responsables d'organisations internationales. Un appel  […] Lire la suite

8-29 août 2011
Libye. Chute de Tripoli.

Le 8, le Conseil national de transition (C.N.T.), organe politique de la rébellion contre le régime du colonel Kadhafi, annonce le limogeage de son bureau exécutif, c'est-à-dire de son gouvernement. Officiellement justifiée par des « erreurs administratives », cette décision intervient à la suite de l'assassinat, en juillet, du général Abdel Fatah Younès, chef militaire de l'insurrection. Le 13, l […] Lire la suite

12 juillet 2011
France – Libye. Approbation de la poursuite des opérations militaires en Libye.

Le 12, l'Assemblée nationale approuve à une très large majorité la poursuite de l'intervention des forces armées françaises en Libye engagée depuis mars: 482 députés sur 516 votants, parmi lesquels des élus de la majorité, des socialistes et des écologistes, contre 27 élus communistes et du Parti de gauche. Le Premier ministre François Fillon rappelle les conditions d'un arrêt des opérations milit […] Lire la suite

3-28 juillet 2011
Libye. Reconnaissance de la rébellion et assassinat de son chef militaire.

Le 3, la Turquie, seul pays musulman de l'O.T.A.N., reconnaît la légitimité du Conseil national de transition (C.N.T.) libyen, organe politique de la rébellion contre le régime du colonel Kadhafi. La veille, le gouvernement turc avait décidé d'appliquer les sanctions adoptées en février par l'O.N.U. à l'encontre des dirigeants libyens. Au début de l'intervention occidentale, en mars, Ankara avait  […] Lire la suite

1er-30 juin 2011
Libye. Nouvelle escalade des opérations militaires occidentales.

Le 1er, l'O.T.A.N. décide de prolonger de trois mois sa mission dans le pays, engagée en mars. Le 1er également, la défection du président de la compagnie nationale de pétrole s'ajoute à celle du ministre des Affaires africaines, doyen des diplomates libyens, en avril, et du gouverneur de la Banque centrale, en mai, confirmant ainsi que Mu'ammar al-Kad […] Lire la suite

1er-27 mai 2011
Libye. Intensification de l'opération militaire de l'O.T.A.N.

Le 1er, le gouvernement libyen annonce la mort de Saïf al-Arab Kadhafi, l'un des fils du Guide, et de ses trois enfants, lors d'un bombardement de l'O.T.A.N. sur Tripoli. Le 5, le groupe de contact sur la Libye, réuni à Rome, entérine l'intensification des frappes aériennes de l'O.T.A.N. et décide la création d'un mécanisme de financement temporaire au profit du Conseil nati […] Lire la suite

4-25 avril 2011
Libye. Persistance des combats.

Le 4, alors que les combats entre forces loyalistes et insurgés se poursuivent entre les villes de Brega et d'Ajdabiya, les États-Unis annoncent le retrait de leurs avions de combat engagés dans l'opération militaire menée par la coalition internationale dans le but de protéger les civils.Le 5, le chef militaire des insurgés, le général Abdel Fatah Younès, accuse l'O.T.A.N. de « laisser mourir » l […] Lire la suite

2-31 mars 2011
Libye. Intervention militaire d'une coalition occidentale.

Le 2, les forces loyales au colonel Mu'ammar al-Kadhafi reprennent l'offensive contre les insurgés qui, en février, ont pris le contrôle de l'est du pays. Le Guide menace les Occidentaux d'un « nouveau Vietnam » s'ils décident d'intervenir. De leur côté, les insurgés appellent l'O.N.U. à autoriser des frappes aériennes et à instaurer une zone d'exclusion aérienne. Le 5, les insurgés formalisent la […] Lire la suite

16-25 février 2011
Libye. Insurrection contre le régime du colonel Kadhafi.

Le 16, la police disperse brutalement des opposants au régime du colonel Mu’ammar al-Kadhafi qui organisaient un sit-in à Benghazi, deuxième ville du pays, pour protester contre l'arrestation d'un avocat militant des droits de l'homme. Le 17, les manifestations organisées dans le cadre de la « journée de la colère », à l'appel de l'opposition et lancées sur le réseau social Facebook, sont sévèreme […] Lire la suite

2010

10-13 juin 2010
Suisse – Libye. Normalisation des relations diplomatiques.

Le 10, l'homme d'affaires suisse Max Göldi, retenu en Libye depuis le déclenchement de la crise diplomatique entre les deux pays provoquée par l'arrestation à Genève, en juillet 2008, d'un des fils du colonel Muammar Kadhafi, est libéré. Un premier homme d'affaires suisse, Rachid Hamdani, retenu dans les mêmes circonstances, avait été relâché en février. Le 13, les ministres des Affaires étrangère […] Lire la suite

14-22 février 2010
Suisse – Libye. Poursuite de la tension diplomatique.

Le 14, la Libye annonce la suspension de la délivrance de visas aux ressortissants des vingt-cinq pays membres de l'espace Schengen. Cette décision fait suite à celle de la Suisse, membre de cet espace, d'interdire l'octroi de visa Schengen à certains hauts dignitaires libyens. Deux hommes d'affaires suisses sont retenus à Tripoli depuis juillet 2008 à la suite de la brève interpellation, à Genève […] Lire la suite

2009

20 août 2009
Royaume-Uni – Libye. Libération du responsable de l'attentat de Lockerbie.

L'ancien agent secret libyen Abdelbaset Ali Mohamed Al-Megrahi, condamné pour l'attentat de Lockerbie et détenu dans une prison de Glasgow (Écosse), est libéré par « compassion » pour raisons de santé – il est atteint d'un cancer en phase terminale – par la justice écossaise. Il avait été jugé seul responsable de l'attentat contre un Boeing-747 de la PanAm, qui avait explosé en plein vol au-dessus […] Lire la suite

2008

14 août 2008
États-Unis – Libye. Fin du contentieux bilatéral sur l'indemnisation de victimes américaines et libyennes.

Washington et Tripoli signent un accord destiné à clore le contentieux lié à l'indemnisation de victimes tant américaines (attentats fomentés par la Libye contre une discothèque de Berlin, en avril 1986, et contre un Boeing de la PanAm, en décembre 1988) que libyennes (raids de représailles américains contre Tripoli et Benghazi, en avril 1986). L'accord prévoit le classement de toutes les affaires […] Lire la suite

2007

10-12 décembre 2007
Libye – France. Visite controversée de Muammar Kadhafi en France.

Le 10, Muammar Kadhafi, le Guide de la révolution libyenne, entame sa première visite en France depuis 1973. La démarche est présentée par Paris comme « une étape décisive du retour progressif de la Libye au sein de la communauté internationale ». La visite du chef d'État libyen suscite en France de nombreuses critiques, dans l'opposition comme au sein du camp présidentiel. Dans un entretien accor […] Lire la suite

1er-12 août 2007
Libye – France. Révélation sur les conditions de la libération des infirmières bulgares.

Le 1er, Seif al-Islam Kadhafi, fils du numéro un libyen, le colonel Muammar Kadhafi, révèle dans un entretien au quotidien Le Monde que, en juillet, deux éléments auraient été déterminants pour le succès des négociations sur la libération des infirmières bulgares et du médecin palestinien. Il s'agirait, d'une part, d'un important contrat d'armement conclu […] Lire la suite

10-25 juillet 2007
Libye – France. Libération des infirmières bulgares et du médecin palestinien emprisonnés.

Le 10, la fondation Kadhafi présidée par Seif al-Islam Kadhafi, le fils du chef de l'État libyen, annonce la conclusion d'un accord dans l'affaire des cinq infirmières bulgares et du médecin palestinien condamnés à mort en décembre 2006 pour avoir, selon leurs juges libyens, inoculé le virus du sida à des centaines d'enfants, à la fin des années 1990. L'accord, qui est financier, est établi entre  […] Lire la suite

2006

19 décembre 2006
Libye. Condamnation à mort des infirmières bulgares et du médecin palestinien.

Le 19, les cinq infirmières bulgares et le médecin palestinien accusés d'avoir volontairement inoculé le virus du sida à quatre cent vingt-six enfants dans un hôpital de Benghazi, à la fin des années 1990, sont condamnés à mort. Des expertises menées par des scientifiques étrangers ont prouvé que la souche du virus concernée était présente dans l'hôpital avant l'arrivée des accusés; la mauvaise hy […] Lire la suite

2004

24 novembre 2004
France – Libye. Visite du président Jacques Chirac à Tripoli.

Jacques Chirac effectue la première visite officielle d'un président français en Libye depuis l'indépendance du pays, en 1951. Cette visite intervient après celles des chefs de gouvernement britannique, espagnol, italien et allemand, et du secrétaire d'État américain adjoint. Ce retour de la Libye sur la scène diplomatique fait suite à la levée des sanctions internationales qui la frappaient. Il r […] Lire la suite

11 octobre 2004
Libye – Union européenne. Levée des sanctions européennes contre Tripoli.

Le 11, sur l'initiative de l'Italie, l'Union européenne décide la levée des sanctions commerciales qui frappaient la Libye en application des résolutions adoptées par le Conseil de sécurité de l'O.N.U. à la suite des attentats contre un Boeing américain au-dessus de Lockerbie (Écosse) en 1988 et d'un DC-10 français au-dessus du Ténéré (Niger) l'année suivante. Ces sanctions avaient déjà été levées […] Lire la suite

7-25 août 2004
Libye – Italie. Lutte contre l'immigration clandestine.

Le 7, un cargo allemand recueille soixante-quatorze candidats à l'immigration originaires du Liberia, de la Côte d'Ivoire et de Sierra Leone, dont l'embarcation en panne de moteur dérivait dans le canal de Sicile. Ils étaient une centaine à avoir embarqué en Libye, une dizaine de jours plus tôt, les survivants ayant, au fil des décès, jeté les corps par-dessus bord. Alors que le ministre italien d […] Lire la suite

9 janvier 2004
France – Libye. Accord sur les réparations aux familles des victimes de l'attentat contre le D.C.-10 d'U.T.A.

Au terme de deux années de négociations, la fondation Kadhafi signe un accord avec le collectif des familles des victimes de l'attentat contre un D.C.-10 d'U.T.A. qui avait fait cent soixante-dix morts dont cinquante-quatre Français, en septembre 1989, au-dessus du Ténéré. Celui-ci prévoit le versement d'une réparation d'un million de dollars aux ayants droit de chaque victime. En août 2003, un ac […] Lire la suite

2003

19-27 décembre 2003
Libye. Annonce du démantèlement des programmes d'armes de destruction massive.

Le 19, les États-Unis et le Royaume-Uni annoncent la décision prise par le président libyen Muammar Kadhafi de démanteler sous contrôle international ses programmes d'armes de destruction massive. Cette décision intervient à l'issue de neuf mois de négociations secrètes entre Washington, Londres et Tripoli, engagées sur l'initiative du dirigeant libyen à la suite du règlement du litige relatif à l […] Lire la suite

11-12 septembre 2003
Libye. Levée des sanctions internationales.

Le 11, le ministre français des Affaires étrangères, Dominique de Villepin, annonce la conclusion d'un accord de principe entre la fondation Kadhafi et le collectif des familles des cent soixante-dix victimes de l'attentat perpétré contre le DC-10 d'U.T.A., en septembre 1989, au-dessus du Ténéré (Niger). En contrepartie de l'indemnisation des familles, la France accepte de ne pas opposer son veto  […] Lire la suite

13-15 août 2003
Libye. Accord sur le dédommagement des familles des victimes de l'attentat de Lockerbie.

Le 13, le gouvernement libyen et les familles des victimes de l'attentat contre un Boeing de la PanAm au-dessus de Lockerbie (Écosse), en décembre 1988, qui avait fait 270 morts, parviennent, sous l'égide des États-Unis et du Royaume-Uni, à un accord sur le versement par la Libye de 2,7 milliards de dollars d'indemnités. La Libye doit également reconnaître sa responsabilité civile dans l'attentat. […] Lire la suite

2002

22 octobre 2002
France – Libye. Règlement du dossier de l'attentat contre le DC-10 d'U.T.A.

Réunie pour la première fois depuis 1982, la commission franco-libyenne, présidée par le ministre français des Affaires étrangères, Dominique de Villepin, et son homologue libyen, Abdel Rahmane Chalgham, entérine le règlement définitif du dossier de l'attentat contre le DC-10 d'U.T.A. au-dessus du Niger, en septembre 1989, qui avait fait 170 morts. À la suite de la visite à Tripoli de Dominique de […] Lire la suite

2001

31 janvier-1er février 2001
Libye. Jugement dans le procès de l'attentat de Lockerbie.

Le 31, à l'issue de neuf mois de procès, le tribunal écossais siégeant aux Pays-Bas, chargé de juger l'affaire de l'attentat perpétré en décembre 1988 contre un Boeing 747 de la PanAm, dont l'explosion au-dessus du village écossais de Lockerbie avait fait deux cent soixante-dix morts, rend son jugement. L'un des deux accusés libyens, Abdel Basset Ali El Megrahi, membre des services secrets, est re […] Lire la suite

1999

5-20 avril 1999
Libye. Transfert aux Pays-Bas des Libyens suspects de l'attentat de Lockerbie.

Le 5, les deux Libyens auteurs présumés de l'attentat contre le Boeing de la PanAm, au-dessus de Lockerbie, en Écosse, qui avait fait 270 morts en décembre 1988, sont transférés aux Pays-Bas. Inculpés en novembre 1991 par les justices américaine et britannique, les deux hommes sont soupçonnés d'appartenir aux services spéciaux libyens. Le refus de Tripoli de les livrer au Royaume-Uni ou aux États- […] Lire la suite

1997

10 mars 1997
Vatican – Libye. Établissement de relations diplomatiques entre le Vatican et la Libye.

Le 10, allant à l'encontre des mises en garde américaines, le Vatican annonce l'ouverture de relations diplomatiques avec la Libye, où vivent environ cinquante mille catholiques. Ne tenant pas compte des sanctions internationales auxquelles est soumise la Jamahiriya depuis 1992 en raison de son soutien au terrorisme, le Saint-Siège déclare, au contraire, qu'il entend ainsi « donner une impulsion p […] Lire la suite

1995

2-7 septembre 1995
Libye. Expulsion de milliers de travailleurs arabes.

Le 2, le colonel Kadhafi, qui est hostile au processus de paix entre Israël et l'O.L.P. et qui dénonce la « fiction » de l'autonomie palestinienne, « encourage » les quelque 30 000 travailleurs palestiniens qui vivent en Libye à « rentrer chez eux ».Le 6, des affrontements entre islamistes et forces de l'ordre, à Benghazi, font une trentaine de morts. En juin, déjà, des incidents similaires, dans  […] Lire la suite

1994

3 février 1994
Libye – Tchad. Règlement du différend frontalier sur la bande d'Aozou.

Le 3, la Cour internationale de justice de La Haye tranche le différend frontalier qui opposait N'Djamena à Tripoli en rétablissant la souveraineté du Tchad sur la bande d'Aozou annexée par les Libyens en 1973. Cette frontière avait été définie par un traité conclu en 1955 entre la France, alors puissance coloniale au Tchad, et la Libye. […] Lire la suite

1993

11 novembre 1993
Libye. Renforcement des sanctions internationales à l'encontre de Tripoli.

À l'initiative des États-Unis, de la Grande-Bretagne et de la France, le Conseil de sécurité de l'O.N.U. adopte la résolution 883 qui étend les sanctions internationales prises à l'encontre de la Libye en prévoyant le gel des avoirs à l'étranger des entreprises et du gouvernement libyens, exceptés ceux qui sont liés au commerce du pétrole et des produits agricoles. Ces sanctions s'ajoutent à l'emb […] Lire la suite

31 mai-1er juin 1993
Israël – Libye. Échec d'une visite de pèlerins libyens.

Le 31, un groupe de cent quatre-vingt-douze pèlerins libyens se rend à la mosquée al-Aqsa de Jérusalem, troisième Lieu saint de l'islam, à l'occasion de la fête du Sacrifice. Dénoncée par les Palestiniens, l'opération, qui a été décidée en accord avec les États-Unis, est présentée par le gouvernement d'Itzhak Rabin comme une initiative susceptible d'atténuer la tension entre les pays arabes et l'É […] Lire la suite

1992

14-15 avril 1992
Libye. Entrée en vigueur de l'embargo décidée par l'O.N.U.

Le 14, la Cour internationale de justice de La Haye rejette les mesures conservatoires réclamées par la Libye dans le litige qui l'oppose aux États-Unis et à la Grande-Bretagne au sujet de sa participation présumée à l'attentat contre un Boeing de la PanAm en décembre 1988. Le même jour, la Libye observe un deuil national à l'occasion du sixième anniversaire du raid aérien américain contre Tripoli […] Lire la suite

23-31 mars 1992
Libye – O.N.U. Adoption par l'O.N.U. de sanctions contre la Libye.

Le 23, l'ambassadeur de la Libye à l'O.N.U. annonce que son pays a décidé de remettre à la Ligue arabe les deux Libyens dont l'extradition est réclamée par les États-Unis et la Grande-Bretagne. Mais, le 25, le gouvernement libyen affirme qu'il ne livrera aucun suspect avant le verdict de la Cour de La Haye.Le 31, le Conseil de sécurité de l'O.N.U. adopte, par dix voix pour et cinq abstentions, la  […] Lire la suite

21 janvier 1992
Libye – O.N.U. Tripoli sommé de livrer deux agents accusés de terrorisme.

Le Conseil de sécurité de l'O.N.U. adopte à l'unanimité, sur l'initiative des États-Unis, du Royaume-Uni et de la France, la résolution 731 qui met en cause la Libye dans les attentats contre un Boeing de la Pan Am, le 21 décembre 1988 au-dessus de l'Écosse (270 morts), et contre un D.C.-10 d'U.T.A., le 19 septembre 1989 au-dessus du Niger (171 morts). L'O.N.U. « demande instamment » à la Libye de […] Lire la suite

1991

14-28 novembre 1991
Libye – États-Unis – Royaume-Uni – France. Mise en cause de Tripoli dans deux attentats aériens.

Le 14, les autorités judiciaires américaines et britanniques annoncent l'inculpation de deux agents des services de renseignements libyens pour leur participation à l'attentat contre un Boeing-747 de la Pan Am, le 21 décembre 1988, au-dessus de la ville écossaise de Lockerbie, qui avait fait deux cent soixante-dix morts. Les milieux officiels américains dénoncent l'implication de l'État libyen et  […] Lire la suite

1989

16-17 octobre 1989
Égypte – Libye. Amorce d'une normalisation des relations.

Le 16, le colonel Kadhafi se rend pour la première fois depuis seize ans en Égypte, où il rencontre le président Hosni Moubarak à Marsa Matruh.Le 17, les discussions se poursuivent à Tobrouk en Libye, les deux chefs d'État privilégiant le règlement de questions pratiques. Le normalisation des rapports égyptolibyens est engagée, sans toutefois que soit envisagé le rétablissement des relations diplo […] Lire la suite

31 août 1989
Libye – Tchad. Accord sur le contentieux territorial.

Le Tchad et la Libye signent à Alger un accord-cadre qui prévoit le règlement pacifique du contentieux territorial sur la bande d'Aouzou, mettant ainsi un terme à l'un des plus longs conflits africains. En effet, la bande d'Aouzou, située dans l'extrême nord du Tchad, avait été annexée par la Libye en 1973. Les signataires de l'accord s'engagent à utiliser tous les moyens politiques pour trouver u […] Lire la suite

4-13 janvier 1989
États-Unis – Libye. Incident aéronaval.

Le 4, alors que les États-Unis accusent la Libye de fabriquer dans l'usine de Rabta des armes chimiques, deux Mig libyens sont abattus au large des côtes libyennes par deux chasseurs américains qui ont décollé du porte-avions U.S.S. John F. Kennedy. Tandis que Tripoli dénonce l'« agression » des États-Unis, ces derniers invoquent la légitime défense.Le 11, m […] Lire la suite

1988

29 décembre 1988
Libye – France. Libération des deux filles de Jacqueline Valente

Les filles de Jacqueline Valente, Marie-Laure et Virginie Bétille, âgées respectivement de sept et six ans, sont libérées à Tripoli avant d'être rapatriées en France. Elles avaient été enlevées en Méditerranée, à bord du bateau Silco, en novembre 1987, en compagnie de leur mère et de cinq ressortissants belges, par le groupe palestinien Abou Nidal qui les accusait d'être des es […] Lire la suite

21-30 décembre 1988
États-Unis – Libye. Menace d'intervention américaine contre une usine chimique libyenne

Le 21, le président Ronald Reagan évoque l'éventualité d'une intervention militaire américaine contre une usine de produits chimiques libyenne. Celle-ci, située à Rabta, à une soixantaine de kilomètres au sud-est de Tripoli, constitue selon les États-Unis le plus gros centre de production de gaz de combat du Tiers Monde.Le 30, les États-Unis rejettent la proposition d'inspection internationale de  […] Lire la suite

3 octobre 1988
Libye – Tchad. Rétablissement des relations diplomatiques entre Tripoli et N'Djamena

Le 3, le Tchad et la Libye annoncent la reprise de leurs relations diplomatiques. Ils soulignent leur volonté de respecter le cessez-le-feu du 11 septembre 1987 et de « régler par la voie pacifique leur différend territorial ». La France exprime sa satisfaction, ainsi que les présidents tunisien Ben Ali et gabonais Omar Bongo, qui avaient proposé leurs bons offices. […] Lire la suite

4-8 février 1988
Libye – Tunisie. Visite officielle du colonel Kadhafi à Tunis

Du 4 au 6, le colonel Kadhafi effectue un voyage officiel en Tunisie consacrant la réconciliation tuniso-libyenne après la reprise des relations diplomatiques intervenue après plus de deux ans de rupture à la suite de l'expulsion par la Libye des travailleurs tunisiens. Les entretiens entre les deux chefs d'État portent surtout sur le contentieux né de la crise de 1985 et sur les moyens de relance […] Lire la suite

1987

28 décembre 1987
Libye – Tunisie. Reprise des relations diplomatiques entre Tunis et Tripoli

Les relations diplomatiques entre la Tunisie et la Libye, rompues le 26 septembre 1985 à la suite des nombreuses expulsions de Libye de travailleurs tunisiens, sont rétablies. Tripoli s'engage à apurer complètement le contentieux financier créé par la crise de 1985. […] Lire la suite

5-16 septembre 1987
Libye – Tchad. Cessez-le-feu entre N'Djamena et Tripoli

Le 5, les forces tchadiennes pénètrent en Libye pour attaquer la base de Maaten-es-Sara. N'Djamena annonce la « destruction totale » des chasseurs bombardiers et hélicoptères qui y étaient basés. Plus de dix-sept cents soldats libyens auraient été tués et trois cents autres faits prisonniers. Afin de rassurer ses alliés français, le Tchad présente ce raid comme une opération défensive, organisée p […] Lire la suite

8-28 août 1987
Tchad – Libye. Affrontements tchado-libyens dans la bande d'Aouzou

Le 8, l'armée tchadienne s'empare de la localité d'Aouzou, située dans l'extrême nord du Tchad, au cœur d'une bande de terrain de 114 000 kilomètres carrés occupée depuis 1973 par la Libye et objet de litige entre les deux pays. Selon N'Djamena, cette opération aurait fait près de cinq cents morts du côté libyen, et dix-sept du côté tchadien.Le 9 et les jours suivants, la Libye bombarde la zone en […] Lire la suite

28 juin-1er juillet 1987
Libye – Algérie. Visite officielle du colonel Kadhafi à Alger

Le 28, le colonel Kadhafi arrive à Alger pour une visite officielle de quatre jours. Tandis que le chef de l'État libyen souhaite, au cours des entretiens, la création d'une « fédération » algéro-libyenne, le président algérien Chadli Bendjedid s'intéresse à l'aspect économique des relations entre les deux pays et déclare que « la dimension économique représente le fondement sur lequel doit s'édif […] Lire la suite

1986

11-28 décembre 1986
Tchad – Libye. Nouvelle offensive libyenne au Tchad

Le 11, la ville de Bardaï dans le nord-ouest du Tibesti est attaquée par les troupes libyennes. La ville est défendue par les combattants des Forces armées populaires (F.A.P.) fidèles à Goukouni Oueddeï, qui est détenu à Tripoli après sa rupture avec le colonel Kadhafi.Le 14, Hissene Habré demande l'aide du gouvernement français pour ravitailler les troupes tchadiennes au Tibesti.Dans la nuit du 1 […] Lire la suite

29-31 août 1986
Maroc – Libye. Rupture du traité d'union entre Rabat et Tripoli

Le 29, le roi Hassan II annonce la rupture du traité d'union entre le Maroc et la Libye signé le 13 août 1984 à Oujda avec le colonel Kadhafi. Le roi du Maroc explique qu'il a décidé cette rupture à la suite d'un communiqué libyo-syrien, publié le 25 à l'issue d'une visite du président Assad en Libye, qui qualifiait de « trahison » les entretiens des 22 et 23 juillet à Ifrane entre Hassan II et le […] Lire la suite

2-21 avril 1986
États-Unis – Libye. Attentats libyens contre les pays occidentaux

Le 2, une bombe explose à l'intérieur d'un Boeing 727 de la T.W.A., au moment où il survole la Grèce : quatre passagers de nationalité américaine sont projetés dans le vide. L'avion réussit à se poser sur l'aéroport d'Athènes. L'attentat est revendiqué par une organisation palestinienne inconnue jusqu'alors, les Cellules révolutionnaires arabes d'Al-Kassam.Le 2 également, un attentat contre le con […] Lire la suite

23-28 mars 1986
États-Unis – Libye. Affrontements américano-libyens dans le golfe de Syrte

Le 23, les États-Unis entreprennent de nouvelles manœuvres aéronavales au large des côtes libyennes, pour la dix-huitième fois depuis 1981 et la quatrième fois en 1986. Dans une déclaration à la chaîne de télévision N.B.C., Caspar Weinberger, secrétaire américain à la Défense, n'exclut pas que des appareils franchissent à cette occasion le parallèle 32° 30′ qui marque l'entrée du golfe de Syrte :  […] Lire la suite

4-7 février 1986
Israël. Interception d'un avion civil libyen

Le 4, la chasse israélienne intercepte au-dessus de la Méditerranée un avion civil libyen qui reliait Tripoli à Damas et le contraint à atterrir sur la base militaire de Ramat-David, proche de Haïfa. Jérusalem soupçonnait la présence à bord de l'avion de « personnes ayant été impliquées dans la préparation d'attaques contre Israël » : il se serait agi de Georges Habache, chef du Front populaire de […] Lire la suite

28 janvier 1986
Algérie – Libye. Rencontre entre le président Chadli Bendjedid et le colonel Kadhafi

Le président Chadli rencontre le colonel Kadhafi à In-Amenas, petite localité du Sud algérien proche de la frontière libyenne. Les relations entre les deux pays s'étaient dégradées après la signature en août 1984 du traité d'Oujda entre la Libye et le Maroc, et la crise avait atteint son point culminant pendant l'été de 1985, lorsque l'Algérie avait soutenu la Tunisie dans la crise qui l'opposait  […] Lire la suite

7-27 janvier 1986
États-Unis – Libye. Adoption par Washington de sanctions économiques contre Tripoli après les attentats de Rome et de Vienne

Le 7, le président Reagan annonce des mesures de boycottage économique contre la Libye. Après les attentats du 27 décembre 1985 dans les aéroports de Vienne et de Rome, il affirme que, « en fournissant un soutien matériel à des groupes terroristes qui attaquent des citoyens américains, la Libye [...] s'est engagée dans une agression armée contre les États-Unis ». Toutes les relations économiques e […] Lire la suite

1985

27-29 décembre 1985
Autriche – Italie. Attentats simultanés contre El Al dans les aéroports de Vienne et de Rome

Le 27, peu après 9 heures, deux commandos suicides lancent des grenades et ouvrent le feu, à peu près au même moment, devant les guichets de la compagnie israélienne El Al dans les aéroports de Vienne-Schwechat et de Rome-Fiumicino. Les policiers autrichiens et italiens interviennent, ainsi que les gardes de sécurité israéliens, et des fusillades éclatent : à Fiumicino, seize personnes sont tuées, […] Lire la suite

26 septembre 1985
Tunisie – Libye. Rupture des relations diplomatiques entre Tunis et Tripoli

Le gouvernement tunisien décide de rompre ses relations diplomatiques avec la Libye, en raison de l'explusion « massive et arbitraire » depuis le début d'août de plus de trente mille des quatre-vingt-dix mille Tunisiens travaillant en Libye. La tension entre les deux pays n'a cessé de croître jusqu'à l'envoi de lettres piégées aux journaux tunisiens, acheminées selon Tunis par la valise diplomatiq […] Lire la suite

5-21 août 1985
Libye – Tunisie. Renvoi par la Libye des travailleurs tunisiens

Le 5, la Libye, appliquant une décision de 1983 « prévoyant le licenciement de la main-d'œuvre étrangère qui n'est plus utile à l'exécution du plan de développement », commence à expulser les travailleurs maliens, égyptiens, mauritaniens et surtout tunisiens, qui sont mis en demeure d'opter pour la nationalité « arabe libyenne » ou de partir en abandonnant leurs biens et leurs économies ; leurs pa […] Lire la suite

7-9 juillet 1985
Soudan – Libye. Accord de coopération militaire entre Khartoum et Tripoli

Le 7, le général Osman Abdallah Mohamed, ministre soudanais de la Défense, se rend en Libye où il conclut un accord de coopération militaire. À son retour à Khartoum, il souligne toutefois qu'il n'est pas question de former une alliance stratégique avec Tripoli. Mais il est convenu que la Libye apportera une aide logistique à l'armée soudanaise et cessera de fournir une aide à l'armée de libératio […] Lire la suite

1984

17-18 novembre 1984
Égypte – Libye. Implication de Tripoli dans un acte terroriste commis en Égypte

Le 17, on apprend que la tentative d'assassinat contre Abdelhamid Bakkouche, ancien Premier ministre libyen réfugié en Égypte depuis l'avènement du colonel Kadhafi en 1969, dont Radio-Tripoli avait annoncé la veille l'exécution par un commando libyen, a échoué. Avertis de l'attentat qui se préparait contre Abdelhamid Bakkouche, les services de sécurité égyptiens, pour mettre en évidence le rôle de […] Lire la suite

10-16 novembre 1984
Tchad – France – Libye. Rencontre du président François Mitterrand et du colonel Kadhafi à propos du Tchad

Le 10, un communiqué conjoint franco-libyen annonce la fin des opérations d'évacuation du Tchad prévues par l'accord du 17 septembre. Claude Cheysson affirme à TF1 qu'il a la « certitude qu'il y a eu retrait des forces libyennes ».Le 14, un porte-parole du département d'État américain, faisant référence à des observations par satellites, déclare qu'« un bon nombre de soldats libyens sont toujours  […] Lire la suite

4-30 octobre 1984
Tchad – France – Libye. Poursuite du désengagement franco-libyen et impasse pour les négociations intertchadiennes

Le 4, Hissene Habré, chef de l'État tchadien, arrive à Paris pour s'entretenir avec François Mitterrand de l'accord franco-libyen de désengagement réciproque au Tchad, signé le 17 septembre sans aucune consultation entre Paris et N'Djamena, et pour réclamer que la sécurité du Tchad soit garantie après le retrait des troupes françaises, car il craint que les Libyens ne respectent pas l'accord.Le 5, […] Lire la suite

17-25 septembre 1984
Tchad – France – Libye. Accord franco-libyen sur l'évacuation du Tchad

Le 17, la France et la Libye annoncent « l'évacuation totale et concomitante du Tchad des forces armées françaises et des éléments d'appui libyens du G.U.N.T. ». Il est prévu que le retrait des contingents, qui doit être terminé avant le 15 novembre, sera contrôlé par des observateurs africains. Le gouvernement tchadien, qui n'avait pas été mis au courant, affiche une certaine méfiance quant à la  […] Lire la suite

13 août-1er septembre 1984
Libye – Maroc. Signature d'un traité d'union entre Rabat et Tripoli

Le 14, les autorités marocaines et libyennes annoncent la signature d'un traité d'union entre leurs deux pays conclu la veille à Oujda (Maroc) entre le roi Hassan II et le président Kadhafi. Il s'agit de la septième tentative de ce genre entreprise par la Libye. Les six précédents projets d'union de ce pays avec d'autres pays arabes ont tous échoué. Mais le traité d'Oujda traduit aussi une redistr […] Lire la suite

17-30 avril 1984
Royaume-Uni – Libye. Rupture des relations diplomatiques entre Londres et Tripoli

Le 17, des coups de feu, tirés d'une fenêtre du bureau du peuple libyen (ambassade) à Londres sur une manifestation d'opposants libyens au régime du colonel Kadhafi, tuent une femme policier et blessent dix personnes. Immédiatement, la police met le siège devant le bâtiment, tandis qu'à Tripoli l'armée encercle l'ambassade de Grande-Bretagne.Le 18, la Libye demande les bons offices du secrétaire g […] Lire la suite

1er-5 février 1984
France – Tchad – Éthiopie – Libye. Tournée de Claude Cheysson en Afrique

Le 1er, Claude Cheysson arrive à N'Djamena où il vient s'entretenir avec le président Hissene Habré. Il se prononce à nouveau pour un retrait parallèle des forces françaises et des forces libyennes.Le 3, le ministre français des Relations extérieures se rend à Addis-Abeba pour y rencontrer le lieutenant-colonel Mengistu, président en exercice de l'Organisation de l'unité afr […] Lire la suite

1983

6-28 octobre 1983
France – Libye. Tension entre Paris et Tripoli après l'arrestation de Saïd Rashed

Le 6, Saïd Rashed, ressortissant libyen, est arrêté à Paris en raison d'un mandat d'arrêt international lancé par l'Italie qui l'accuse d'avoir assassiné à Milan un opposant au colonel Kadhafi.Le 9, les autorités libyennes refusent de laisser regagner Paris trente-sept passagers français d'un vol régulier d'U.T.A.Le 12, Claude Cheysson s'entretient avec le ministre libyen des Affaires étrangères A […] Lire la suite

30 juin-3 juillet 1983
Libye – Maroc. Visite du colonel Kadhafi à Rabat

Le 30, le colonel Kadhafi, « guide de la Révolution libyenne », se rend au Maroc pour une « visite d'amitié et de travail ». Les entretiens avec Hassan II portent principalement sur les problèmes du Sahara occidental et les projets de rapprochement des pays du Maghreb.Le 3 juillet, le colonel Kadhafi quitte Rabat sans qu'un communiqué commun soit publié, mais en déclarant que l'organisation d'un r […] Lire la suite

1982

17-22 mars 1982
France – Libye. Fin d'une affaire d'« espionnage »

Le 17, trois Français, Denise Dupont et ses deux fils Alain et Jean-Claude sont graciés. Incarcérés à Tripoli depuis avril 1980, ils avaient été condamnés le 20 février à la réclusion à perpétuité pour « espionnage au profit de l'impérialisme américain et du sionisme ».Le 22, les trois membres de la famille Dupont arrivent à Lille et sont hospitalisés en raison de leur état de santé psychique. […] Lire la suite

10-13 mars 1982
Libye – Autriche. Voyage du colonel Kadhafi en Autriche

Du 10 au 13, le colonel Kadhafi est en Autriche. Le jour de son arrivée, Washington annonce l'arrêt complet des achats de pétrole libyen par les États-Unis et l'embargo sur les exportations de matériel technique et énergétique américain vers la Libye.Le 11, de Vienne, le colonel Kadhafi accuse les États-Unis d'empêcher la Libye d'entretenir de bons rapports avec l'Europe. Le chancelier Bruno Kreis […] Lire la suite

23-27 février 1982
Libye – Tunisie. Visite du colonel Kadhafi à Tunis et relance des relations tuniso-libyennes

Le voyage du colonel Kadhafi en Tunisie à l'invitation du président Bourguiba, marque une importante reprise de contact alors que les relations entre Tunis et Tripoli ont été réduites au minimum depuis l'échec de la tentative d'union entre la Libye et la Tunisie en janvier 1974 et surtout depuis l'attaque de Gafsa, en janvier 1980, par un commando entraîné en Libye. À l'issue des entretiens, un pr […] Lire la suite

1981

10 décembre 1981
États-Unis – Libye. Polémique américano-libyenne

Alors qu'ont circulé des rumeurs sur un attentat contre Ronald Reagan, fomenté par le colonel Kadhafi, le président des États-Unis demande aux quelque mille cinq cents Américains se trouvant en Libye de quitter le pays « dès que possible ». Mais les alliés des États-Unis, assemblés à Bruxelles pour une réunion de l'O.T.A.N., refusent de s'associer à d'éventuelles sanctions contre la Libye et Claud […] Lire la suite

19 août 1981
Libye – Éthiopie – Yémen du Sud. Signature d'un traité de coopération

Les présidents Kadhafi de Libye, Mengistu d'Éthiopie et Ali Nasser Mohamed du Yémen du Sud, réunis depuis le 16 à Aden, signent le 19 un traité de coopération dans les domaines politique, économique et militaire. Selon le ministère égyptien des Affaires étrangères, Moscou, avec lequel ces trois pays ont conclu des traités d'amitié, « veut encercler le nord-est de l'Afrique ». […] Lire la suite

19-21 août 1981
Libye – États-Unis. Affrontements en Méditerranée

Le 19, deux avions libyens SU-22, qui avaient attaqué deux chasseurs américains F-14, sont abattus par ceux-ci en Méditerranée dans le golfe de Syrte. Le Pentagone précise que l'incident s'est déroulé au cours d'un « exercice de routine » qui avait été annoncé. Le président Ronald Reagan déclare, le 20, que les unités navales américaines ont volontairement franchi la « ligne artificielle » tracée  […] Lire la suite

15 juillet 1981
France – Libye. Fin de l'embargo sur les armes

Le 15, le porte-parole du Quai d'Orsay annonce qu'à la suite d'un entretien qui a eu lieu le 9 juillet entre Jean-Pierre Cot, ministre délégué auprès du ministre des Relations extérieures, et Saïd Hafiana, chef de la représentation diplomatique de la Libye à Paris, le gouvernement français a décidé de mettre un terme à l'interruption des contrats commerciaux entre les deux pays. La signature de no […] Lire la suite

1er-16 mars 1981
Libye – Tchad. Internationalisation de la crise tchadienne

Le projet d'union des deux pays, annoncé en février à Tripoli et à N'Djamena, après l'appui militaire accordé par la Libye aux forces du président tchadien Goukouni Oueddei, suscite, le 1er mars, des réserves de la part du président algérien, Chadli Bendjedid. Au Niger et au Nigeria, l'inquiétude est manifeste.Le 2, le colonel Kadhafi propose à la France « une réunion au plu […] Lire la suite

6-26 janvier 1981
Tchad – Libye – France. Projet de fusion tchado-libyen

Le 6, les capitales libyenne et tchadienne annoncent une « union complète » entre les deux pays. Tripoli parle de reconstruire l'armée de N'Djamena. Le Tchad dit vouloir « ne plus jamais accepter le stationnement des troupes françaises sur son territoire ». Cela après que des troupes libyennes ont assuré, en décembre 1980, la victoire du Gouvernement d'union nationale transitoire (GUNT), dont le p […] Lire la suite

— Universalis