IDENTITÉ

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Anthropologie

Pour l'anthropologie, l'identité ne constitue pas un concept véritablement spécifique ; elle apparaît au détour d'autres problématiques concernant, par exemple, l'ethnicité, l'appartenance lignagère, la personne ou les rituels de passage (qui marquent les life-cycles ou les life-crisis). Malgré la grande diversité des traits culturels qu'on aura à envisager à ce sujet, on peut regrouper les problèmes sous deux topiques principales : d'une part, ceux qui touchent à l'identité des choses – comment les sociétés utilisent la relation logique d'identité (« A est A ») à propos des êtres (personnes et objets) constituant leur univers ; d'autre part, ceux qui touchent à l'identité des personnes et des groupes – comment un individu ou une collectivité se reconnaissent ou se rassemblent par une marque distincte ou sous une désignation commune. La question de l'identité est inséparable de celle de l'individuation, c'est-à-dire de la différenciation de classes ou d'éléments de classes par rapport aux autres éléments ou classes de même niveau. Pour identifier un ou plusieurs êtres à d'autres, il faut bien les distinguer de tout ce qu'ils ne sont pas ; et, à l'inverse, pour appréhender un être singulier, il faut bien supposer son identité historique. Ce sont les deux sens du terme « identifier ». Ce double sens confère une unité aux deux aspects mentionnés, les choses et les personnes, car l'identité y est traitée par des procédures homologues : tant pour le totémisme, par exemple, que pour les personnes ou les peuples, l'esprit humain forme des classes, en associe certaines à d'autres (qu'il s'agisse d'espèces végétales ou animales, de groupes claniques d'êtres humains – totémisme –, ou bien d'un individu, de jumeaux, de familles ou de nations) et les oppose aux autres de même rang (tous les autres extérieurs à moi-même, les autres clans, les autres ethnies...).

L'identité des choses

Le sens des identifications, variables d'une culture à une autre, que toute société établit entre c [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 20 pages

Écrit par :

  • : maître de conférences en science politique à l'université de Paris-X-Nanterre
  • : docteur en philosophie, directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales
  • : chargée de recherche au CNRS
  • : professeur de psychologie, directeur de l'U.E.R. des sciences du comportement et de l'éducation à l'université de Toulouse-le-Mirail

Classification

Autres références

«  IDENTITÉ  » est également traité dans :

AUTOBIOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Daniel OSTER
  •  • 7 548 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Une rhétorique du moi »  : […] « Celui qui ne donne de la réalité que ce qui peut en être vécu ne reproduit pas la réalité » (Bertolt Brecht, Sur le cinéma ). Si l'autobiographie en position classique ne doute pas de ce moi , qu'elle prend pour origine alors qu'il n'est peut-être que son produit, c'est parce que cette forme perverse du « discours vrai » (Foucault) est d'abord un personnalisme. Naturel, sincérité, intimité, si […] Lire la suite

BUTLER JUDITH (1955- )

  • Écrit par 
  • Françoise COLLIN
  •  • 1 094 mots

Dans le chapitre « Une dialectique des sexualités »  : […] C'est à la lumière de la problématique des (homo)sexualités que se radicalise le questionnement de Judith Butler, jetant le « trouble » dans la définition du genre, trouble qui signale son instabilité à partir du moment où la normativité du désir ne lui sert plus de caution ou de repère. Pour l'auteur, le « corps est lui-même une construction » que détermine de manière duelle l'ordre hétérosexuel […] Lire la suite

CHINOISE (CIVILISATION) - La pensée chinoise

  • Écrit par 
  • Claude GRÉGORY
  •  • 3 454 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Wu et dao »  : […] Avant d'évoquer le dao – et l'on ne peut guère que l'évoquer – il faut mettre en exergue le mot wu , sans doute le plus important de la langue chinoise. Jusqu'en 1911, année de son effondrement, le trône des empereurs de Chine était surmonté d'un panneau de laque qui portait l'inscription wuwei , généralement rendue par : non-agir, ne pas agir, ne pas intervenir (Kaltenmark), venue du fond des âg […] Lire la suite

CORPS - Cultes du corps

  • Écrit par 
  • Bernard ANDRIEU
  •  • 5 041 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La tentation du narcissisme »  : […] Le culturisme ou body-building est l'une des pratiques principales qui, avec le fitness, le stretching, le cardio-training, ont développé depuis les années 1970 l'estime de soi par la remise en forme physique. Cette religion du corps repose sur une croyance performative qui ne relève plus de l'énoncé – « quand dire, c'est faire » selon la formule de John Austin −, mais de l'acte : quand faire, c' […] Lire la suite

DESCRIPTION ET EXPLICATION

  • Écrit par 
  • Jean LARGEAULT
  •  • 9 337 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La critique de Meyerson »  : […] Le paradigme relationnel, avec sa variante logiciste, représente l'orthodoxie positiviste, qui réduit l'explication à la description légale, c'est-à-dire en termes d'énoncés de rapports quantitatifs constants. Meyerson a critiqué ce réductionnisme en montrant qu'il ne rend pas justice à la tendance explicative des sciences. D'abord, la physique – la discipline qui passe, à l'époque contemporaine […] Lire la suite

DIALECTIQUE

  • Écrit par 
  • Étienne BALIBAR, 
  • Pierre MACHEREY
  •  • 8 039 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Origine éléatique ? »  : […] D'après un texte d'Aristote rapporté par Diogène Laërce (IX, 29), Zénon d'Élée serait l'« inventeur de la dialectique ». Cette proposition, qui n'a de sens que dans le cadre de l'interprétation logique donnée par Aristote des anciens philosophes, n'a guère de chance d'être plus assurée que la précédente ; elle mérite pourtant d'être analysée. Zénon ne nous est en effet pas connu comme un penseur o […] Lire la suite

DIFFÉRENCE, philosophie

  • Écrit par 
  • Alfredo GOMEZ-MULLER
  •  • 1 542 mots

Dans le chapitre « La pensée du Même »  : […] En se déployant sur les plans anthropologique et normatif, cette « métaphysique » qui dévalue la différence s'articule avec une compréhension spécifique de l'éthique et du politique. Chez Aristote et une bonne partie de la tradition aristotélicienne, la dépréciation de la différence sous-tend, en éthique, le principe selon lequel le devoir de justice est hiérarchisé en fonction du degré de ressem […] Lire la suite

DIFFÉRENCE SEXUELLE (psychanalyse)

  • Écrit par 
  • Odile BOMBARDE
  •  • 1 305 mots

La différence sexuelle, ses conséquences sur la construction de l'identité et sur le déroulement de la vie psychique sont au cœur de la réflexion freudienne et fournissent les éléments essentiels de ce qu'on peut appeler le dogme freudien, dogme assez bien résumé dans l' Abrégé de psychanalyse (1938). […] Lire la suite

EMPIRISME

  • Écrit par 
  • Edmond ORTIGUES
  •  • 13 313 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'équivoque du mot « analytique » »  : […] « La méthode analytique, écrit Kant, est tout autre chose qu'un ensemble de propositions analytiques ; elle signifie seulement que l'on part de ce que l'on cherche comme d'une donnée et que l'on remonte aux conditions sous lesquelles seules il est possible. Dans cette méthode d'enseignement, on n'emploie souvent que des propositions synthétiques ; l'analyse mathématique en fournit un exemple ; et […] Lire la suite

FAMILLE - Évolution contemporaine

  • Écrit par 
  • Abel JEANNIÈRE, 
  • François de SINGLY
  •  • 9 788 mots

Dans le chapitre « Chacun veut être reconnu comme une personne à part entière »  : […] Pour comprendre les transformations autrement que dans la logique de la dégradation du modèle précédent, il faut se poser la question des fonctions de la famille. On oublie souvent que la famille n'a pas pour objectif de se reproduire en tant que telle ; elle doit préparer les individus dont la société d'aujourd'hui et celle de demain ont besoin. Il est impossible d'analyser la famille en se centr […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

France – Rwanda. Arrestation en France de Félicien Kabuga. 16 mai - 3 juin 2020

Le 16, la police française arrête Félicien Kabuga, l’un des principaux responsables présumés du génocide commis au Rwanda en 1994, qui vivait depuis plusieurs années sous une fausse identité à Asnières-sur-Seine (Hauts-de-Seine). L’ancien homme d’affaires est inculpé depuis 1997 de génocide […] Lire la suite

Belgique. Conclusion d’un accord de gouvernement en Flandre. 30 septembre 2019

tous enregistré un recul aux élections de mai. L’accord aborde prioritairement les questions de l’immigration et de l’emploi. Il prévoit l’élaboration d’un « canon de la Flandre », liste de références culturelles, historiques et scientifiques aux sources de l’identité flamande, qui doit être mis en œuvre […] Lire la suite

France. Arrestation de Vincent Vecchi. 8-23 août 2019

Le 8, la police arrête Vincent Vecchi à Saint-Gravé (Morbihan) en exécution de mandats d’arrêt européens émis par les autorités judiciaires italiennes. Vincent Vecchi s’était exilé en France sous une fausse identité, en 2011, après avoir été condamné dans son pays à deux reprises, une première […] Lire la suite

États-Unis. Inculpation de Julian Assange pour espionnage. 23 mai 2019

. Les autorités contournent le premier amendement à la Constitution, qui protège la liberté de la presse, en accusant Julian Assange d’avoir révélé l’identité de sources confidentielles. […] Lire la suite

France. Auditions de journalistes par la DGSI. 14-29 mai 2019

du quotidien Louis Dreyfus sont interrogés à la DGSI dans le cadre d’une enquête pour révélation de l’identité d’un membre des forces spéciales. En février, Le Monde avait évoqué la démission de la responsable de la sécurité […] Lire la suite

Pour citer l’article

Annie COLLOVALD, Fernando GIL, Nicole SINDZINGRE, Pierre TAP, « IDENTITÉ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/identite/