IDÉALISME

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'idéalisme et la philosophie de la physique

On rencontre fréquemment deux opinions : que le réalisme est naturel aux sciences ; que la philosophie est nécessairement idéaliste. La première de ces affirmations a pu être vraie pour certaines théories. Émile Meyerson a soutenu qu'elle est vraie et que les thèses positivistes-idéalistes vont à contre-fil de la pratique des savants. Par exemple, Comte interdit de formuler des hypothèses sur « le mode de production des phénomènes », c'est-à-dire sur les substances et les causes ; les sciences doivent répudier toute ontologie et s'en tenir aux lois, relations quantitatives constantes. Meyerson (De l'explication dans les sciences, 1927) montre que ces consignes n'ont jamais été écoutées. Les scientifiques cherchent à expliquer les lois. Il n'est pas vrai non plus qu'ils écartent tout engagement ontologique ; et, s'ils éliminent une partie de l'ontologie du « sens commun » ou du « réalisme naïf », c'est parce que ses entités ne sont pas assez réelles, trop « subjectives » ou trop dépendantes de la sensation. D'ailleurs, Comte avait assez d'expérience du métier pour reconnaître, dans les « grossières mais judicieuses indications du bon sens vulgaire », le « véritable point de départ éternel de toute sage spéculation scientifique ». Enfin, la science complète le réel qu'elle admet par un virtuel soit emprunté à l'imaginaire mathématique, soit constitué par des objets ou des actions hypothétiques, supposées rendre compte de ce qui est observé (atomes, particules d'échange, principes de stationnarité, etc.).

La philosophie exerce-t-elle une influence sur les scientifiques ? Ceux-ci sont eux-mêmes très discrets là-dessus. Ils ont souvent un philosophe préféré, les biographies nous l'apprennent. Mach se réfère à Hume ; Josiah Willard Gibbs, qui propose une conception subjectiviste de l'entropie, a des penchants idéalistes ; Albert Einstein admire Spinoza, Niels Bohr se réfère à Kant, Schrödinger et Luitzen E. J. Brouwer aux métap[...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 15 pages




Écrit par :

  • : professeur à l'université Paris-XII-Val-de-Marne, Créteil

Classification


Autres références

«  IDÉALISME  » est également traité dans :

BERKELEY GEORGE (1685-1753)

  • Écrit par 
  • Geneviève BRYKMAN
  •  • 2 922 mots
  •  • 1 média

c'est être perçu ». Pourtant, on ne peut s'en tenir à cette formule, sans risquer de simplifier une œuvre multiforme. Dire, à partir de là, que la pensée de Berkeley est un idéalisme dogmatique, cela revient à méconnaître de manière tenace ce que fut au juste la philosophie dans cette œuvre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-berkeley/#i_50

BOSANQUET BERNARD (1848-1923)

  • Écrit par 
  • Françoise ARMENGAUD
  •  • 898 mots

Philosophe anglais, qui fut professeur à Saint Andrews. Bosanquet est un représentant original, avec Bradley et Royce, de l'idéalisme néo-hégélien. Il était le combattant d'une cause perdue en ce qu'il se voulait le défenseur de l'idéalisme ancien (absolu) contre les « hérésies » de l'idéalisme personnaliste en un temps où […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernard-bosanquet/

BRUNSCHVICG LÉON (1869-1944)

  • Écrit par 
  • Françoise ARMENGAUD
  •  • 950 mots

Philosophe français, né à Paris, Léon Brunschvicg entre, en 1880, à l'École normale supérieure et suit à la Sorbonne les cours de Victor Brochard et d'Émile Boutroux. Sa thèse de doctorat a pour sujet et pour titre La Modalité du jugement (1892). Il fonde, en 1893, la Revue de métaphysique et de morale, avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leon-brunschvicg/#i_50

CAUSALITÉ

  • Écrit par 
  • Raymond BOUDON, 
  • Marie GAUTIER, 
  • Bertrand SAINT-SERNIN
  •  • 13 000 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Idéalisme ou réalisme »  : […] On doit donc choisir entre deux positions métaphysiques : l'idéalisme, qui part des représentations, et limite ses ambitions, du moins en sciences, à « sauver les phénomènes » ; le réalisme, qui pense que, même si « le réel est voilé », on peut soulever certains coins du voile, et avoir accès à ce qui est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/causalite/#i_50

CIVISME

  • Écrit par 
  • Bernard GUILLEMAIN
  •  • 4 694 mots

Dans le chapitre « Le fondement du civisme »  : […] Un double fondement idéaliste ? La tentative de Georges Bastide, très raffinée, inspirée du spiritualisme universitaire des années 1930-1960 offre d'emblée une particularité suspecte : la justification du civisme s'opère à deux niveaux, en deux discours distincts (Traité de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/civisme/#i_50

CONNAISSANCE

  • Écrit par 
  • Michaël FOESSEL, 
  • Yves GINGRAS, 
  • Jean LADRIÈRE
  •  • 9 092 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le problème de la connaissance »  : […] chargé d'un pouvoir représentatif, comment il peut renvoyer à la chose réelle que vise, en définitive, l'acte de connaissance. Les diverses théories de la connaissance qui ont été élaborées au cours de l'histoire tentent de résoudre ce problème. Elles peuvent être ramenées à deux schémas principaux : celui du réalisme et celui de l'idéalisme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/connaissance/#i_50

CORPS - Soma et psyché

  • Écrit par 
  • Pierre FÉDIDA
  •  • 3 215 mots

une prise de conscience dont l'histoire s'identifie, pour une large part, à la tradition de l'idéalisme occidental. On sait que cette distinction, pour aussi évidente qu'elle soit devenue à notre habitude de pensée, ne trouve pas son ordre de raisons dans d'autres cultures (par exemple, dans l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/corps-soma-et-psyche/#i_50

DESCARTES RENÉ

  • Écrit par 
  • Ferdinand ALQUIÉ
  •  • 12 478 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le primat de la pensée »  : […] Là ne se borne pas, cependant, sa fécondité. Le cogito permet d'affirmer le primat de la pensée sur tout objet connu, ce qui ouvre la voie à l'idéalisme, au kantisme, à la phénoménologie. À la fin de la Méditation seconde, la célèbre analyse dite du morceau de cire établit que la perception des corps se réduit à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-descartes/#i_50

EMPIRISME

  • Écrit par 
  • Edmond ORTIGUES
  •  • 13 316 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La croyance chez Kant et chez Hume »  : […] son succès à la volonté de concilier un réalisme empirique et un idéalisme conforme au principe de perfection de la métaphysique traditionnelle. L'idéal de la raison est un postulat de détermination complète : « Cette proposition : toute chose existante est complètement déterminée, signifie que, non […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/empirisme/#i_50

FICHTE JOHANN GOTTLIEB (1762-1814)

  • Écrit par 
  • Alexis PHILONENKO
  • , Universalis
  •  • 8 846 mots

Dans le chapitre « De la politique à la philosophie »  : […] commune qui croit à l'existence du monde, qui veut une théorie du droit et une morale. La philosophie fichtéenne n'a pu être un idéalisme visionnaire, qui transforme les choses en idées, ainsi que l'entendirent toutefois la plupart de ses lecteurs et des historiens. Il n'est pas de contresens plus grand sur la Doctrine de la science […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-gottlieb-fichte/#i_50

GOURMONT REMY DE (1858-1915)

  • Écrit par 
  • Daniel OSTER
  •  • 843 mots

S'il fut un esprit attentif jusqu'à la passion au « paysage littéraire » (l'expression est de lui) de son temps, c'est bien Remy de Gourmont pour qui « la littérature est peut-être avec la religion la passion abstraite qui secoue le plus violemment les hommes ». En plein essor de la « littérature industrielle », Gourmont choisit son camp, celui du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/remy-de-gourmont/#i_50

HAMELIN OCTAVE (1856-1907)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis DUMAS
  •  • 334 mots

Professant un idéalisme dialectique, Octave Hamelin enseigna la philosophie à l'université de Bordeaux, puis à l'École normale supérieure et à la Sorbonne. Il écrivit notamment : Essai sur les éléments principaux de la représentation (1907), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/octave-hamelin/#i_50

HEGEL GEORG WILHELM FRIEDRICH

  • Écrit par 
  • Jacques d' HONDT, 
  • Yves SUAUDEAU
  •  • 11 820 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'idée, concret ultime »  : […] Hegel situe lui-même sa philosophie dans la tradition idéaliste, en assimilant habilement à celle-ci, ou en récupérant à son profit, tout ce qui dans l'histoire de la pensée a fait mine de s'en séparer ou de la contrarier : matérialisme, « réalisme », empirisme, « naturalisme », etc. Tout ce qui a pu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georg-wilhelm-friedrich-hegel/#i_50

HEGEL GEORG WILHELM FRIEDRICH, en bref

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 184 mots
  •  • 1 média

Par son ampleur, sa volonté de systématisation, la technicité de ses analyses, son encyclopédisme, l'œuvre de Hegel demeure l'un des massifs les plus impressionnants de la philosophie occidentale. Son « idéalisme absolu » est en fait une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hegel-g-w-f-en-bref/#i_50

IDÉALISME ALLEMAND

  • Écrit par 
  • Jacques d' HONDT
  •  • 7 090 mots

Dans le chapitre « Une généalogie philosophique »  : […] systématiques ou éclectiques, rationnelles ou mystiques, métaphysiques ou positivistes, dogmatiques ou critiques, etc. L'un des affrontements les plus significatifs, et peut-être le plus communément invoqué, confronte la philosophie idéaliste à ses adversaires associés : le réalisme, le naturalisme, l'agnosticisme, le matérialisme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/idealisme-allemand/#i_50

IMMÉDIAT

  • Écrit par 
  • Dominique LECOURT
  •  • 3 909 mots

C'est une telle problématique qui, semble-t-il, est à l'œuvre, secrète ou évidente, dans la « philosophie classique », de Descartes à Hegel. Entre l'idéalisme cartésien et son image renversée, le sensualisme du xviiie siècle, s'opère autour de l'immédiat un singulier mouvement de pivot : de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/immediat/#i_50

INTUITION

  • Écrit par 
  • Noël MOULOUD
  •  • 6 568 mots

Dans le chapitre « De l'intuition opératoire à l'intuition productive »  : […] mais lui donne un sens tout nouveau. En vertu du principe de l'idéalisme transcendantal, qui est une philosophie du sujet, cette notion perd son caractère réceptif ou contemplatif ; elle relève de l'acte ou de l'objet comme produit d'un acte. La doctrine de l'intuition assure une reprise de l'initiative du sujet sur la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/intuition/#i_50

LIBERTÉ

  • Écrit par 
  • Paul RICŒUR
  •  • 11 646 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La mise en question de l'« esprit » hégélien »  : […] qu'il récapitule y paraît en effet contenu ; mais nous avons cessé de nous tenir en lui. Après coup, il apparaît comme une autre réduction du fondement, du fond de l'être, signifiée par la qualification d'« idéalisme ». Certes, cette accusation est bien souvent injuste et procède d'une lecture mutilante, comme c'est le cas chez tous ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/liberte/#i_50

MARXISME - Le matérialisme dialectique

  • Écrit par 
  • Étienne BALIBAR, 
  • Pierre MACHEREY
  •  • 6 387 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Les thèses du matérialisme dialectique »  : […] Le contenu du matérialisme dialectique peut être ramené à quelques énoncés élémentaires : le premier affirme que toute l'histoire de la philosophie est déterminée par la lutte entre deux tendances, deux camps : le matérialisme et l'idéalisme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marxisme-le-materialisme-dialectique/#i_50

MÉTHODE

  • Écrit par 
  • Jean LARGEAULT
  •  • 9 008 mots

Dans le chapitre « Méthodes et philosophie »  : […] de la méthode par rapport à la recherche ou à la connaissance – est typique de l'idéalisme. En effet, si le principe de la connaissance de l'objet est l'objet lui-même (réalisme), il serait paradoxal qu'on sache comment on le connaît avant d'en avoir une connaissance. Si au contraire le principe de la connaissance de l'objet est la pensée ou la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/methode/#i_50

MODALITÉS, logique

  • Écrit par 
  • Pascal ENGEL
  •  • 7 600 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le statut philosophique des concepts modaux »  : […] de conceptualisme modal. La première, celle de Hume, réduit totalement les notions modales à des idées dans notre esprit, que nous projetons sur les choses à partir de nos dispositions psychologiques. En ce sens, les propositions modales ne sont ni vraies ni fausses : elles ne font qu'exprimer des états subjectifs et n'assertent rien sur le monde. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/modalites-logique/#i_50

MOORE GEORGE EDWARD (1873-1958)

  • Écrit par 
  • Françoise ARMENGAUD
  •  • 1 564 mots

Dans le chapitre « La critique du psychologisme, de l'idéalisme et du naturalisme éthique »  : […] La parution en 1903 de « The Refutation of idealism » dans Mind marque à la fois la date de naissance du réalisme anglo-saxon et l'apparition d'un style philosophique nouveau, d'un type d'analyse minutieuse qui allait caractériser profondément les décennies à venir. Moore y attaque la proposition fondamentale de tout idéalisme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-edward-moore/#i_50

MORT - Les interrogations philosophiques

  • Écrit par 
  • René HABACHI
  •  • 7 527 mots

Dans le chapitre « Les doctrines de la chute »  : […] L'idéalisme qui devait accompagner le dualisme, puisque la connaissance intellectuelle est un privilège de l'âme auquel le corps fait obstacle, ouvre l'issue à deux conceptions de l'immortalité, impersonnelle et personnelle, qui toutes deux furent soutenues. Pour Kant, l'immortalité personnelle est un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mort-les-interrogations-philosophiques/#i_50

NIETZSCHE FRIEDRICH

  • Écrit par 
  • Jean GRANIER
  •  • 9 775 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'idéalisme métaphysique »  : […] qu'elle s'efforce de fixer les prédicats qui doivent appartenir à l'être identifié à l'Idéal ou au Bien. C'est en vertu de cette conception de l'être que l'ontologie reçoit la qualification d'idéalisme. Mais comme, d'autre part, cette conception de l'« être » implique le dépassement de la réalité sensible, ou nature, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/friedrich-nietzsche/#i_50

NIHILISME

  • Écrit par 
  • Jean GRANIER
  •  • 4 433 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'origine du nihilisme : le néant de l'Idéal »  : […] Dieu » dans la proposition « Dieu est mort » ? Nietzsche l'explique : Dieu est la dénomination de l'être dans la philosophie occidentale et il cautionne un idéalisme métaphysique pour lequel l'être désigne une réalité intelligible, identifiée au Bien absolu et située au-delà du monde sensible. Or, la spéculation idéaliste, si elle a triomphé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nihilisme/#i_50

ONTOLOGIE

  • Écrit par 
  • Paul RICŒUR
  •  • 15 647 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'être de Parménide »  : […] cet aphorisme, le penseur fondamental rend vaine et nulle la querelle du réalisme et de l'idéalisme. Si l'on appelle réalisme la thèse selon laquelle la réalité est distincte de la pensée et si on appelle idéalisme la thèse selon laquelle nous ne connaissons que nos représentations, l'une et l'autre sont détruites ; ou, si […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ontologie/#i_50

PHILOSOPHIQUES SYSTÈMES

  • Écrit par 
  • Jacques MOUTAUX
  •  • 6 726 mots

Dans le chapitre « De l'histoire de la philosophie à la philosophie »  : […] est « un crime à la fois contre l'intelligence et contre la liberté ». Par un jugement thétique, Martial Guéroult conclut à un idéalisme radical, qui constituait, dans son écrit des années trente, sa philosophie de l'histoire de la philosophie, et qui mène à son terme la « révolution copernico-kantienne », en l'appliquant à la raison spéculative […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/systemes-philosophiques/#i_50

POSTMODERNISME

  • Écrit par 
  • Carla CANULLO, 
  • Romain JOBEZ, 
  • Erik VERHAGEN
  •  • 5 158 mots

Dans le chapitre « Le crépuscule des « grands récits » »  : […] de l'audace du savoir le moteur de l'émancipation du genre humain tout entier ; quant à l'idéalisme absolu, il faisait dépendre la légitimité de tout savoir de la possibilité de s'inscrire dans la perspective d'une doctrine de la science encyclopédique et universelle. En critiquant les penseurs des Lumières, Lyotard souligne que la raison ne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/postmodernisme/#i_50

RÉALISME, philosophie

  • Écrit par 
  • Jean LARGEAULT
  •  • 6 966 mots

qui désignent collectivement des particuliers pour le second. Le réalisme métaphysique a pour antithèse l'idéalisme, que Berkeley appelle immatérialisme et qui consiste à nier l'existence d'une matière des corps, indépendante de nos perceptions. Le matérialisme, sorte de réalisme physique, comporte un postulat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/realisme-philosophie/#i_50

RÉALITÉ

  • Écrit par 
  • Ferdinand ALQUIÉ
  •  • 4 964 mots

Dans le chapitre « De Berkeley à Kant »  : […] La notion de transcendance horizontale, ou de dépassement de l'esprit par soi, si elle est fort utilisée par les modernes, est pourtant bien loin de résoudre la véritable question. Et ce n'est pas sans raison que l'on a reproché aux phénoménologues de reprendre à leur compte, de façon plus subtile, un idéalisme voisin de celui de Berkeley […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/realite/#i_50

ROYCE JOSIAH (1855-1916)

  • Écrit par 
  • Charles BALADIER
  •  • 592 mots

S'inscrivant, avec Francis Herbert Bradley et Bernard Bosanquet dans la ligne de l'« idéalisme » hégélien — étiquette que les intéressés récusent néanmoins —, Josiah Royce reprend, pour l'essentiel de son apport philosophique, le problème que posait le premier de ces trois penseurs anglo-saxons au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/josiah-royce/#i_50

SAGESSE

  • Écrit par 
  • Manuel de DIÉGUEZ
  •  • 10 402 mots

Dans le chapitre « L'intelligence visionnaire »  : […] Pour toute la tradition idéaliste, la sagesse véritable reposait sur la prétention à la connaissance de l'« être » ; et l'« être » passait pour l'« essence » locutrice de la chose. De cette fameuse essence parlante, l'Idée était censée porteuse. Si Lachès est jugé peu sage, dans Platon, c'est parce qu'il prétendait faire la guerre sans savoir, au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sagesse/#i_50

SCHELLING FRIEDRICH WILHELM JOSEPH VON (1775-1854)

  • Écrit par 
  • Jean-François MARQUET
  •  • 4 155 mots

interprétation et du devenir, d'Apollon et de Dionysos. De l'autre, l'« idéalisme allemand » dans son ensemble apparaît comme un effort démesuré (« monstrueux », dirait Hölderlin) pour effacer cette distance et lier dans la même évidence l'être et le phénomène, la vérité et la certitude, l'en-soi et le pour-soi : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/friedrich-wilhelm-joseph-von-schelling/#i_50

SCHOPENHAUER ARTHUR (1788-1860)

  • Écrit par 
  • Jean LEFRANC
  •  • 3 154 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La métaphysique de la volonté »  : […] de Schopenhauer est donc radicalement distinct de celui d'un Fichte, d'un Schelling ou d'un Hegel, qui croient pouvoir surmonter cette dualité. Or l'idéalisme transcendantal retient la connaissance philosophique dans le monde de l'expérience ; il ne peut pas se développer en idéalisme absolu. Quelles qu'aient été les timidités d'un Kant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arthur-schopenhauer/#i_50

STIRNER MAX (1806-1856)

  • Écrit par 
  • Henri ARVON
  •  • 2 147 mots

Dans le chapitre « Critique de l'idéalisme »  : […] de l'humanité se divise pour Stirner en trois périodes successives : le réalisme, l'idéalisme et l'égoïsme. Le centre de gravité de cette triade dialectique se situe autour de la négation, représentée par le deuxième moment. Stirner s'efforce de faire basculer vers l'égoïsme l'idéalisme, qui, avec l'Essence du christianisme ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/max-stirner/#i_50

SUBSTANCE

  • Écrit par 
  • Robert MISRAHI
  •  • 5 343 mots

Dans le chapitre « Leibniz »  : […] du monde sensible, soit au fondement des réalités intelligibles et des esprits) révèlent la difficulté majeure d'un réalisme qui se veut en même temps orthodoxe et bien pensant, c'est-à-dire idéaliste. Le vocabulaire même de Leibniz manifeste ses contradictions puisqu'il utilise le même terme pour des réalités aussi dissemblables (pour un chrétien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/substance/#i_50

VIOLENCE

  • Écrit par 
  • Yves MICHAUD
  •  • 8 199 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Violence et rapport à autrui »  : […] C'est, à l'inverse, un retour à l'idéalisme que propose la théorie de René Girard, sous une perspective de prime abord guère éloignée de celle du premier Sartre. Girard refuse en effet l'idée freudienne d'un instinct de mort pour considérer la structure des situations de désir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/violence/#i_50

WHITEHEAD ALFRED NORTH (1861-1947)

  • Écrit par 
  • Jean-Luc VERLEY, 
  • Jean WAHL
  •  • 2 204 mots

Dans le chapitre « La négation de la bifurcation cartésienne »  : […] début du xixe siècle, s'est fondée en Allemagne une philosophie idéaliste qui, par négation de la bifurcation, montrait partout pensée et matière comme étroitement unies. Sans cette bifurcation par laquelle Galilée et Descartes opposèrent pensée et étendue, on aurait évité les excès de l'idéalisme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-north-whitehead/#i_50

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean LARGEAULT, « IDÉALISME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/idealisme/