FRANC CFA (Communauté financière africaine)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Unité monétaire de la Communauté financière africaine (CFA), créée à la fin de 1945 pour les anciennes colonies françaises d'Afrique ainsi que pour Madagascar, la Réunion, les Comores, et Saint-Pierre-et-Miquelon. Sa valeur, fixée à l'origine à 1,70 FF (franc français) de l'époque, a été portée à 2 FF en 1948. Cette parité de 50 pour 1 avec le franc français est restée immuable jusqu'au 11 janvier 1994 pour les pays africains de l'UEMOA (Union économique et monétaire ouest-africaine : Bénin, Burkina Faso, Côte-d'Ivoire, Guinée-Bissau, Mali, Niger, Sénégal, Togo et de l'UDEAC (Union douanière et économique des États de l'Afrique centrale, devenue Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale, CEMAC, en 1999 : Cameroun, Congo, Gabon, Guinée équatoriale, République centrafricaine, Tchad). À cette date est intervenue une dévaluation de 50 p. 100 qui a fixé la valeur de 100  francs CFA à 1 FF ; parallèlement, le franc comorien était dévalué de 33,33 p. 100. Ces quatorze pays d'Afrique et les Comores (avec le franc comorien) constituent l'actuelle zone franc qui, depuis les disparitions de la zone sterling et de la zone rand, demeure la seule zone monétaire dans le monde. La convertibilité du franc CFA à l'euro reste garantie par la France, mais les pays concernés doivent déposer 50 p. 100 de leurs réserves de change auprès du Trésor français. Les opérations de conversion ne sont plus libres depuis 1993.

Le sigle CFA correspond à la Communauté financière en Afrique pour les États de l'UEMOA, que lie entre eux un traité d'union monétaire signé en 1962, e [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages





Écrit par :

  • : licencié en droit, diplômé de l'École nationale des langues orientales vivantes, professeur à la faculté libre, autonome et cogérée d'économie et de droit, Paris

Classification


Autres références

«  FRANC CFA (Communauté financière africaine)  » est également traité dans :

ÉCONOMIE MONDIALE - 2019 : entraves à la croissance, recul de la mondialisation

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre FAUGÈRE
  •  • 4 918 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Pays du Sud : stagnation pour les uns, croissance pour d’autres  »  : […] L’hétérogénéité du Sud perdure. Deux zones régressent sensiblement pour arriver à une quasi-stagnation : le groupe Moyen-Orient–Afrique du Nord (0,1 p. 100) et l’Amérique latine, Brésil compris (0,2 p. 100), dont nombre de pays traversent une période critique. L’économie vénézuélienne est gravement sinistrée du fait de la conjonction du blocus américain, de la forte dépendance aux exportations pé […] Lire la suite

ÉCONOMIE MONDIALE - 1994 : l'assainissement à mi-parcours

  • Écrit par 
  • Tristan DOELNITZ
  •  • 5 984 mots

Dans le chapitre « La nécessité du changement pour l'Afrique »  : […] «  L'Afrique bouge, il n'y a pas de doute là-dessus. » Ces propos tenus à Abidjan le 31 octobre 1994 par Edward Jaycox, vice-président de la Banque mondiale, exprimaient à la fois une réalité et une contrainte pour les dirigeants du continent noir. Les mauvais résultats constatés il y a cinq ans — taux d'intérêt négatifs, inflation supérieure à 60 p. 100, taux de change défavorables — ont été en e […] Lire la suite

FRANCE - L'année politique 2019

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 4 677 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La France à la recherche d’alliés »  : […] En 2019, la France lance de nombreuses initiatives sur la scène internationale. La réunion du G7, fin août à Biarritz, en constitue la partie la plus officielle. Mais les propos d’Emmanuel Macron sur l’OTAN, la Russie et l’élargissement de l’Europe ne manquent pas d’attirer l’attention et parfois de soulever des controverses. Emmanuel Macron reçoit Vladimir Poutine au fort de Brégançon le 19 août […] Lire la suite

SÉNÉGAL

  • Écrit par 
  • François BOST, 
  • Vincent FOUCHER
  •  • 10 065 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Abdou Diouf : la crise continue »  : […] La prise de pouvoir de Diouf ne se fait pas sans mal : jeune technocrate sans base au sein du P.S., il va devoir faire face à l'opposition de ses aînés, les « barons » du parti. Il s'assure d'abord du retrait définitif de Senghor, qui envisageait de rester à la tête du P.S., puis autorise le multipartisme et la liberté de la presse. Si le P.D.S. remporte quelques succès, liés en partie au charisme […] Lire la suite

ZONE MONÉTAIRE

  • Écrit par 
  • P. SCHAEFER
  •  • 947 mots

Espace constitué par les pays qui adoptent entre eux un étalon de change-devise. Les pays qui utilisent cet étalon établissent une relation fixe entre leur monnaie et une devise (monnaie centre) considérée comme un moyen international de règlement. La gestion des réserves de change des différents pays membres est alors assurée par le pays centre. Le système exige la convertibilité et la transférab […] Lire la suite

Pour citer l’article

Georges BLUMBERG, « FRANC CFA (Communauté financière africaine) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/franc-cfa-communaute-financiere-africaine/